Le corrigĂ© Bac français 2022 📚

Mathilde SĂ©gui - Mis Ă  jour le 16/06/2022
233096

Les Ă©preuves anticipĂ©es du Bac français de cette annĂ©e sont arrivĂ©es ! On espĂšre que t’as survĂ©cu Ă  cette chaleur de l’enfer et que t’as tout donnĂ© ! Sans plus de suspense, voici notre proposition de corrigĂ© avec quelques pistes pour les 3 sujets de dissertation et le commentaire de texte du Bac français 2022 ! 🚀 

À lire aussi

✅ Pour un petit point mĂ©thode, regarde notre vidĂ©o pour passer de 4 Ă  20/20 en dissertation !

Corrigé Bac français 2022 : sujet A

Les livres I Ă  IV des Contemplations de Victor Hugo ne sont-ils qu’un chant intime ?

À lire aussi

Introduction

Dans les livres I Ă  IV des Contemplations, Victor Hugo Ă©voque en poĂ©sie sa jeunesse, ses premiĂšres expĂ©riences et premiers combats, et enfin la grande douleur de sa vie, la mort de sa fille LĂ©opoldine. Il s’inscrit ainsi trĂšs clairement dans le mouvement romantique. Ces poĂšmes constituent en quelque sorte ses mĂ©moires personnelles, mais l’on va voir que les Contemplations sont loin de se limiter Ă  un simple rĂ©cit intime de la vie du poĂšte.

I. Une autobiographie poétique personnelle


👉 Le lyrisme et l’expression des sentiments personnels : 

  • l’amour : les poĂšmes adressĂ©s Ă  Juliette Drouet comme « Hier au soir » (livre II)
  • le chagrin : toute la section Pauca Meae consacrĂ©e Ă  LĂ©opoldine (« Demain dĂšs l’aube », « Elle avait pris ce pli »…)

👉 Le dĂ©voilement du moi intĂ©rieur au lecteur se retrouve Ă©galement dans les Confessions de Rousseau : celui-ci affirme vouloir se montrer sans artifices dans cette autobiographie intime

Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme, ce sera moi.

Jean-Jacques Rousseau

Les Confessions

II. 
 liée à un engagement politique clair

👉 La mise en lumiĂšre des injustices de la sociĂ©tĂ© : les poĂšmes comme « Melancholia » et « La statue » dans le livre III dĂ©noncent respectivement la misĂšre sociale et la peine de mort

💡 DĂšs lors, la poĂ©sie n’est plus un chant intime mais un cri fracassant, qui veut porter un message !

👉 La petite histoire personnelle imbriquĂ©e au sein de la grande Histoire se retrouve chez beaucoup d’autres auteurs, comme Chateaubriand dans les MĂ©moires d’Outre-tombe : il fait le rĂ©cit de sa vie mais parle aussi de son siĂšcle (la RĂ©volution, l’Empire sous NapolĂ©on, le retour de la monarchie
)

III. La peinture d’une expĂ©rience universelle

👉 En traitant des sentiments aussi communs que l’amour et la souffrance, Victor Hugo se rapproche de nous au lieu de s’enfermer dans sa propre expĂ©rience.

Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment, ne le sentez-vous pas ? Ah ! Insensé, qui crois que je ne suis pas toi !

Victor Hugo

Les Contemplations (préface)

👉 Cette universalisation d’une expĂ©rience pourtant personnelle se retrouve beaucoup dans les Essais de Montaigne : aprĂšs un accident de cheval oĂč il manque d’y rester, l’auteur part de ce traumatisme qui ne concerne que lui pour arriver Ă  une rĂ©flexion gĂ©nĂ©rale sur la mort, qui nous touche tous.

📌 Les livres I Ă  IV des Contemplations sont sans Ă©quivoque un chant intime, caractĂ©ristique du romantisme, puisqu’ils explorent l’intĂ©rioritĂ© et les sentiments de Victor Hugo sans fard, dans une progression quasi autobiographique.

 

📌 Cependant, Hugo porte aussi des messages engagĂ©s et politiques, en rĂ©sonance avec l’Ă©poque dans laquelle il vit, Ă  l’instar de nombreux autres auteurs romantiques.

 

📌 Loin de se limiter Ă  son expĂ©rience personnelle, Les Contemplations nous parlent en rĂ©alitĂ© Ă  tous, puisqu’elles chantent des Ă©motions humaines universelles : l’amour, la tristesse, le bonheur
 Il ne s’agit donc pas que d’un chant intime.

 

Ouverture : pour Ă©largir sur l’axe des « mĂ©moires d’une Ăąme », tu peux faire rĂ©fĂ©rence Ă  une kyrielle de textes sur l’Ă©criture de soi (Musset, La Confession d’un enfant du siĂšcle ; Gary, La Promesse de l’aube
) 

Corrigé Bac français 2022 : sujet B

Dans L’Art romantique (« ThĂ©ophile Gautier, 1869), Baudelaire Ă©crit : « C’est un des privilĂšges prodigieux de l’Art que l’horrible, artistiquement exprimĂ©, devienne beautĂ© (…). » Ce propos rend-il compte de votre lecture des Fleurs du Mal ?

À lire aussi

Introduction

Le paradoxe du sujet est d’associer « l’horrible » Ă  « la beauté », mais c’est un peu le personal brand de Baudelaire ! Rien que le titre Les Fleurs du Mal relie la grĂące d’une fleur au venin du poison. Baudelaire cherche explicitement Ă  « extraire la beautĂ© du mal » (« Le Peintre de la vie moderne »), Ă  crĂ©er de l’or Ă  partir de la boue. En effet, comme tu l’as sĂ»rement remarquĂ© pendant ta lecture, tout n’est que contraste dans Les Fleurs du Mal


I. L’association du beau et du laid

👉 Les paradoxes sont partout chez Baudelaire :

📌 L’amour et la beautĂ© : il cĂ©lĂšbre sa muse Jeanne Duval en rĂ©alisant un blason de sa chevelure (« La Chevelure)

VS

📌 La mort et la putrĂ©faction : il dĂ©crit un cadavre en dĂ©composition en faisant comprendre Ă  son amante que c’est ainsi qu’elle finira. Grosse ambiance ! (« Une charogne »)

📌 Le plaisir et l’Ă©vasion : dans « Invitation au voyage », il rĂȘve d’exotisme dans les rĂ©gions orientales et se met trĂšs trĂšs bien

VS

📌 La dĂ©pression et la souffrance : dans « Spleen », il dĂ©crit sa mĂ©lancolie maladive :

L’angoisse, atroce despotique
Sur mon crùne incliné plante son drapeau noir

Charles Baudelaire

Les Fleurs du Mal (« L’Angoisse »

II. Sublimer le fond par la forme

👉 Perfection formelle de la poĂ©sie de Baudelaire : formes poĂ©tiques travaillĂ©es (le pantoum avec « Harmonie du soir », le sonnet dans « Parfum exotique »), rimes riches
 tout ça contribue Ă  donner de la musicalitĂ© aux poĂšmes

👉 La musique est d’ailleurs un thĂšme prĂ©dominant dans les Fleurs du Mal : « La musique souvent me prend comme une mer » (« La Musique ») 

👉 Cet attachement Ă  la forme est inspirĂ© du mouvement du Parnasse, menĂ© par ThĂ©ophile Gautier (COMME PAR HASARD, c’est Ă  lui que Baudelaire dĂ©die les Fleurs du Mal !). Voici quelques vers de leur manifeste poĂ©tique, Emaux et camĂ©es :

Sculpte, lime, cisĂšle ;
Que ton rĂȘve flottant
Se scelle
Dans le bloc résistant !

Théophile Gautier

Emaux et Camées

💡 La poĂ©sie devient carrĂ©ment de la sculpture. C’est ainsi que Baudelaire arrive Ă  « extraire la beautĂ© du mal », comme si, Ă  force de le tailler, il transformait un simple morceau de granit moche en une magnifique statue.

Conclusion ✅

📌 Les Fleurs du Mal regorgent de paradoxes entre le beau et le laid, entre la boue et l’or. La prouesse de Baudelaire est qu’il arrive Ă  capturer l’essence d’un sujet aussi atroce qu’une charogne, par exemple, pour en crĂ©er un magnifique poĂšme.

 

📌 C’est grĂące Ă  un gros travail de forme qu’il arrive Ă  faire ça : sonoritĂ©s, rythmes, musicalitĂ©, rien n’est laissĂ© au hasard !

 

Ouverture : pourquoi pas cette citation de Kant, « L’Ɠuvre d’art n’est pas une belle chose mais la belle reprĂ©sentation d’une chose »?

Corrigé Bac français 2022 : sujet C

La poĂ©sie d’Apollinaire est-elle une cĂ©lĂ©bration de la modernitĂ© ?

À lire aussi

Introduction

La poĂ©sie d’Apollinaire est rĂ©volutionnaire par bien des aspects, tant par ses thĂšmes que ses aspects formels. Cependant, Apollinaire se fait tout de mĂȘme l’hĂ©ritier d’une gĂ©nĂ©ration d’artistes de tous les domaines (littĂ©rature, peinture…) et cette tradition perdure dans les Alcools ! Voyons ça ensemble.

I. Une ode au progrĂšs technique

👉 Les Alcools chantent la modernitĂ© et les avancĂ©es du XXe siĂšcle 

  • La ville : « Les tramways feux verts sur l’Ă©chine » (« Zone ») 
  • L’industrie : « Les becs de gaz pissaient leur flamme au clair de lune » (« Fiançailles ») 

👉 ContinuitĂ© de poĂštes avant-gardistes comme Baudelaire et Verlaine : tous les deux cĂ©lĂšbrent Paris et la ville, par opposition aux romantiques qui prĂ©fĂšrent la nature

II. 
 et Ă  la modernitĂ© artistique 

👉 Toutes les pratiques artistiques sont en pleine rĂ©volution, notamment la peinture : l’Ă©criture d’Apollinaire s’inspire du cubisme de Picasso 

👉 Apollinaire marque un tournant dans la poĂ©sie française au niveau formel : 

  • suppression de la ponctuation dans tout le recueil
  • vers libre (ex : poĂšme « Annie ») 

👉 Il est aussi prĂ©curseur au niveau thĂ©matique :

  • sujets (trĂšs) triviaux : « Ta mĂšre fit un pet foireux / Et tu naquis de sa colique » (« La Chanson du mal-aimé ») 
  • 
voire quasi tabous Ă  l’Ă©poque : « Les nuages coulaient comme un flux menstruel » (« Merlin et la vieille femme »)
  • images atypiques : « C’est la lune qui cuit comme un Ɠuf sur le plat (« Fiançailles ») 

💡 En lien avec : Francis Ponge, Le parti pris des choses (il dĂ©crit des objets du quotidien dans des poĂšmes en prose) 

III. Les vestiges persistants de la tradition

La poésie lyrique ancestrale est toujours présente dans Alcools :

👉 Le vers alexandrin caractĂ©ristique, mis en valeur dans « Chantre » qui ne comporte qu’un seul vers : « Et l’unique cordeau des trompettes marines » 

👉 Le lyrisme amoureux dans les poĂšmes consacrĂ©s Ă  Annie Playden et Marie Laurencin : cf. « Les Colchiques » qui comparent Annie Ă  une fleur empoisonnĂ©e 

💡 Ce topos de la femme-fleur est dĂ©jĂ  prĂ©sent au XVIe siĂšcle dans Les Amours de Ronsard (« Comme on voit sur la branche ») 

👉 Le poĂšme « Zone » est l’exemple majeur de ce jeu entre tradition et modernitĂ© :

À la fin tu es las de ce monde ancien

Guillaume Apollinaire

Alcools (« Zone »)

Conclusion ✅

📌 Les Alcools d’Apollinaire cĂ©lĂšbrent les progrĂšs techniques de son siĂšcle, en plein essor industriel


 

📌 … qui accompagnent et influent sur les pratiques artistiques de l’Ă©poque. Celles-ci s’inspirent mutuellement, et Apollinaire est un des prĂ©curseurs de la rĂ©volution poĂ©tique du XXe siĂšcle.

 

📌 Cependant, Apollinaire joue aussi avec la tradition dans son recueil, qui reste notamment imprĂ©gnĂ© de lyrisme. Il faut donc nuancer cette conception des Alcools comme simple et unique cĂ©lĂ©bration de la modernitĂ© !

 

Ouverture : sur la question de la modernité poétique, tu peux mentionner le tout premier recueil de poÚme en prose français, Gaspard de la nuit, écrit par Aloysius Bertrand !

Corrigé Bac français 2022 : commentaire de texte

Commentaire du texte de Sylvie Germain, Jours de colÚre, Chants, « Les frÚres », 1989

Introduction

Dans ce texte, Sylvie Germain prĂ©sente les neuf fils d’EphraĂŻm Mauperthuis et de Reinette-la-Grasse, Ă©levĂ©s dans les forĂȘts du Morvan. Elle dĂ©crit Ă  quel point ils ont Ă©tĂ© transformĂ©s par leur environnement sauvage, dans lequel ils ont grandi, leurs parents Ă©tant trop pauvres pour les hĂ©berger.

ProblĂ©matique possible : comment l’auteur parvient-elle Ă  brouiller la frontiĂšre entre l’humain et la nature dans cette description des neuf fils ?

I. Un texte aux accents de conte đŸ§™â€â™‚ïž

👉 Des procĂ©dĂ©s familiers du conte : 

  • l’utilisation de l’imparfait
  • la prĂ©sentation des personnages (« Ils Ă©taient les fils d’EphraĂŻm Mauperthuis et de Reinette-la-Grasse ») sur le mode du portrait

👉 Les thĂšmes typiques du conte : 

  • la forĂȘt (cf. Le Petit Chaperon Rouge de Perrault, Hansel et Gretel des frĂšres Grimm
)
  • la famille pauvre aux nombreux enfants (cf. Le Petit Poucet de Perrault)
  • l’enfance dans la nature (cf. Le Livre de la Jungle de Kipling)

II. Une ode Ă  la toute-puissance de la nature

👉 La forĂȘt est omniprĂ©sente dans le texte :

  • le champ lexical de la flore : « arbres », « ronciers », « taillis », « herbes », « épines »
  • le champ lexical de la faune : « renards », « chats sauvages », « chevreuils »

👉 La puissance de la nature est amplifiĂ©e par des termes hyperboliques : 

  • des « étĂ©s Ă©crasants de chaleur » mis en antithĂšse avec les « longs hivers pĂ©trifiĂ©s »
  • « socle de granit d’un rose tendre vieux de millions de siĂšcles »
  • « leur puissance, leur solitude, leur dureté »

👉 La figure de la MĂšre nature nourriciĂšre :  « ils s’étaient nourris depuis l’enfance des fruits, des vĂ©gĂ©taux et des baies sauvages qui poussent dans les sous-bois et de la chair des bĂȘtes qui gĂźtent dans les forĂȘts »

III. Quand l’homme devient forĂȘt đŸŒČ

👉 Si la nature est mĂšre, les hommes sont ses enfants : « les forĂȘts les avaient faits Ă  leur image »

👉 C’est le chant qui relie la forĂȘt et les hommes : 

  • champ lexical du son : « mĂ©lodie », « bruissant », « cris », « clameurs », « rĂ©sonances », « stridences », « scandait »
  • anaphore de « Un chant » rĂ©pĂ©tĂ© 5 fois (!)

👉 Ce lien mĂšne Ă  la dĂ©shumanisation des fils : 

  • les fils n’ont pas de prĂ©noms ni d’identitĂ©, dĂ©signĂ©s seulement par le pronom « Ils »
  • ils sont des hommes des forĂȘts avant d’ĂȘtre des fils : cf. la premiĂšre phrase (« Ils Ă©taient des hommes des forĂȘts ») qui crĂ©e un parallĂ©lisme avec la derniĂšre (« Ils Ă©taient les fils d’EphraĂŻm Mauperthuis et de Reinette-la-Grasse »)
  • le zeugma « les bĂȘtes, les hommes et les Ă©toiles » met dans le mĂȘme sac les hommes et tout ce qui compose la nature et l’univers autour de lui

Conclusion ✅

Ce texte reprend les procĂ©dĂ©s traditionnels du conte littĂ©raire pour amplifier la toute-puissance de la nature et montrer son influence sur les personnages, qui en perdent alors jusqu’Ă  leur identitĂ© d’humain. Il nous amĂšne donc Ă  l’humilitĂ© et Ă  rĂ©flĂ©chir sur la place de l’homme face Ă  son environnement.

Alors, tu penses quoi de ces corrigĂ©s ? Petit rappel : ce sont des suggestions et rien n’est exhaustif, donc ne dĂ©sespĂšre pas si tu ne retrouves pas forcĂ©ment le contenu de ta copie ! Au fait, t’as pris quel sujet, toi ? 😉

4.2/5 - (5 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans Ă  partager ? Nous validons ton commentaire et te rĂ©pondons en quelques heures ! 🎉

ebooks

DĂ©couvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, rĂ©ussir le bac, trouver son stage, gagner en productivitĂ©… À chaque problĂšme son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-mĂȘme ! đŸ’Ș