Comment réussir l’entretien du grand oral ? 🤯

Mathilde Ségui - Mis à jour le 15/04/2022
préparation du grand oral

Le grand oral est une épreuve importante du bac qui clôture ton année de Terminale. Composé de 3 grandes étapes, il débute par la présentation d’une question suivie d’un entretien avec le jury, puis d’un échange sur ton projet d’orientation. L’étape de l’entretien, qui est la plus longue de l’épreuve, peut paraître intimidante.

Tu te demandes quelles sont les meilleures astuces pour réussir ? Tu ne sais pas comment prévoir les questions qui pourraient t’être posées ? On te donne nos meilleurs conseils pour gérer ta préparation du grand oral ! 😎  

Toi à la fin des Hunger Games du grand oral après avoir suivi nos conseils

L’entretien avec le jury du grand oral : qu’est-ce que c’est ? 🤔 

L’épreuve de l’entretien consiste en un échange assis (ou debout, c’est toi qui vois) de 10 minutes entre le candidat et les examinateurs à la suite de l’exposé.

À lire aussi

Tu l’as bien compris, après 5 minutes de présentation sans interruption, il va te falloir changer très rapidement de disposition mentale face à cette nouvelle étape. À présent, tu n’es plus dans le monologue mais dans le dialogue, et tu fais désormais face à l’imprévu. No stress, ça va bien se passer. 😉

Le jury va d’abord te poser différentes questions sur ton exposé, qui auront pour but :

  • d’éclairer ta démarche
  • de lever des ambiguïtés ou d’approfondir certains points
  • de demander ton opinion
  • de prendre du recul et d’élargir la question

Par la suite, il passera à la reprise de ta présentation, afin de revenir sur ta prestation de manière globale.

Ce qui est évalué 📝

  • Tes connaissances sur le programme du bac (enseignement(s) de spécialité ou non)
  • Ton esprit critique
  • Tes ressources et ta capacité à rebondir face à l’imprévu
  • Ton vocabulaire et ton aisance à l’oral

À lire aussi

✅ Apprends à enrichir ton vocabulaire.

Pour une bonne préparation du grand oral 💪 

Révise tes cours de Terminale

Tu t’en doutes, arriver au grand oral du bac sans aucun entraînement serait une très mauvaise idée, et encore plus au moment de l’entretien. En effet, il ne suffira plus de présenter ton exposé que tu auras travaillé toute l’année seul ou avec tes professeurs en classe : tu vas devoir faire face à des questions qui vont mesurer ta réelle connaissance du sujet.

Rassure-toi, le jury n’est pas là pour te descendre ou te piéger, il sait que tu n’es qu’au lycée. Cependant, la maîtrise de ton enseignement de spécialité et du programme général de Terminale fait partie de sa grille d’évaluation. Alors assure-toi de bien connaître la globalité de tes cours, en réalisant par exemple des fiches de révision.

À lire aussi

✅ Découvre LA méthode pour faire des fiches de révision efficaces

 

Imagine des exemples de questions pour le grand oral

Si l’épreuve de l’entretien te terrifie parce que tu as peur de ne pas savoir gérer l’imprévu, on a une bonne nouvelle pour toi : pas mal de questions sont tout à fait prévisibles. 😉

Un bon réflexe serait donc de préparer pendant l’année une liste de questions (environ une dizaine) susceptibles d’être posées. Pour savoir comment les trouver, rappelle-toi qu’elles peuvent avoir l’un ou l’autre de ces 3 objectifs :

  • Approfondissement : c’est tout ce que tu n’auras pas le temps de dire dans ta présentation orale. Pour t’y préparer, regarde dans ton exposé les points importants que tu ne peux pas développer faute de temps, et imagine les questions qu’ils pourraient entraîner.
  • Élargissement : cela porte sur les grands enjeux de la discipline/spécialité/matière de ta question du grand oral. Essaie de changer de point de vue sur ton sujet et de prendre en compte ses aspects économiques, sociaux, politiques… Cela devrait t’amener facilement à plusieurs questions potentielles.
  • Recul : il s’agit de la prise en compte du sujet dans son contexte historique. Détache-toi du présent et envisage ton sujet dans le passé ou le futur : qu’est-ce qui changerait ? Tu as de quoi imaginer plusieurs questions autour de ça.

Pour avoir une idée d’exemple de questions, tu peux demander de l’aide à tes professeurs au lycée (notamment ceux de tes spécialités), qui sauront identifier le genre de questions qu’on pourrait te poser.

👉 Le jury pose les questions, mais c’est le candidat qui doit mener la danse ! Pour naviguer dans l’entretien sans couler, tu dois faire en sorte qu’on te pose un maximum de questions que tu maîtrises. Pour cela, essaie de tendre des perches pendant ton exposé.

Exemple : « Je n’aurai pas le temps de m’attarder sur [tel point], mais… »

💡 Le savais-tu ?

Cet exemple est une prétérition. C’est une figure de style qui consiste à annoncer que l’on ne va pas parler de quelque chose… sauf qu’on en parle quand même en le disant !

À lire aussi

Le starter-pack pour réussir l’entretien du grand oral ✅

Adopte une attitude de gagnant

👉 Juste après la fin de la première partie de l’épreuve, reste bien mobilisé pour l’entretien. Il reste encore 15 minutes d’oral, ce n’est pas le moment de soupirer de soulagement parce que tu as fini ton travail : tu dois être concentré au maximum pour comprendre les questions et savoir y réagir rapidement.

👉 Tiens-toi bien droit sur ta chaise ou sur tes deux jambes si tu es debout. Ne t’affale surtout pas contre le dossier. Plus tu es stable, plus tu démontreras tes compétences à l’oral. Ne garde pas les mains dans les poches ou cachées sous la table, pose-les plutôt sur le bureau. Tu peux tenir un stylo si tu as besoin de quelque chose dans les mains pour te rassurer.

👉 Pense à bien regarder le jury. Ne reste surtout pas fixé sur ton brouillon ou sur un point quelque part dans la salle. Prends soin de regarder alternativement chacun des professeurs dans les yeux (sans les dévisager non plus !).

👉 Essaie d’adopter un air assuré mais pas excessivement confiant non plus, bien sûr. 😆 N’hésite pas à sourire régulièrement : un candidat agréable fait toute la différence face à quelqu’un de renfrogné. Si tu es à l’aise, n’hésite pas à faire preuve d’un peu de légèreté et d’humour ! Ce n’est pas du tout obligatoire, mais ça peut être un vrai plus.

À lire aussi

S’adapter à n’importe quel jury

  • La communication non verbale (sans paroles) est très importante pendant un échange oral. Observe bien l’attitude des examinateurs : est-ce qu’ils ont l’air de vouloir intervenir ou d’attendre que tu développes ? Ils semblent apprécier ou ils froncent les sourcils ? Tu peux adapter ta réponse en fonction.
  • Ne te laisse pas impressionner, même si ça peut être difficile. Le jury du grand oral du bac est en général bienveillant avec les candidats, mais certains essaient parfois de tester ta capacité d’adaptation, surtout si tu t’en sors bien. S’il se montre taquin ou assez sec, reste bien calme et fais comme si de rien n’était. De plus, une attitude négative n’a pas forcément de lien avec la qualité de ta prestation. Les professeurs sont humains, ils ont eux aussi des hauts et des bas (d’ailleurs, une attitude positive ne veut pas toujours dire que tu as réussi…).

Apprends à gérer ton stress

N’oublie pas de RESPIRER ! C’est tout bête, mais très important pour maîtriser ton stress, ton débit de parole et plus généralement ton attitude toute entière. Zen ! 🧘‍♀️ 

Toujours garder son calme en toute situation !

Et, dans la mesure du possible, évite les tics de nervosité : on sait, c’est pas facile ! Le plus souvent, tu ne t’en rends même pas compte, mais garde bien en tête que le jury peut s’agacer de voir un candidat toucher tout le temps ses cheveux, bouger ses jambes ou faire d’autres gestes parasites. Ça demande un peu d’entraînement pour les contrôler, mais ne te décourage pas.

Acquiers les bons réflexes pour répondre

  • Développe tes réponses : ne te contente pas de dire « oui », « non » ou de répondre en quelques mots ! Structure ta prise de parole, approfondis chaque idée et n’oublie pas de nuancer.
  • Mobilise tes connaissances : on va évaluer comment tu réussis à raccrocher le sujet au programme de Terminale de façon pertinente. N’hésite pas à montrer ce que tu sais, sans que ça tombe comme un cheveu sur la soupe, bien sûr. 😆 Les connaissances doivent toujours venir en support de ton argumentation, jamais l’inverse.
  • Sois clair : n’essaie pas d’embrouiller le jury ou de tourner autour du pot, même si ça peut être tentant… Au bac, on attend du candidat de la précision ! 😉 
  • Ne refuse pas l’obstacle : si tu cherches à empêcher le jury d’aborder certains points sur lesquels tu n’es pas à l’aise, il s’en rendra compte ! Alors essaie de répondre à toutes les questions, même les plus farfelues (ça peut arriver). Si tu ne sais pas, ce n’est pas grave : montre que tu réfléchis quand même à la question à voix haute, même si tu te trompes, c’est toujours mieux que de rester silencieux ! Tu es au bac, tu n’as pas à tout savoir et c’est normal. 😇
  • Ne prends pas de risque inutile : pendant ton exposé, n’aborde pas de points qui pourraient donner lieu à une question du jury mais que tu ne serais pas capable de développer. Ce serait dommage de lui donner une cartouche supplémentaire !

Soigne ta diction

L’objectif d’un oral, c’est aussi de t’exprimer le plus clairement possible : ta voix ne doit pas être trop forte ni inaudible. Essaie d’articuler au mieux, de parler à un débit raisonnable, et surtout d’avoir un français impeccable ! Le vocabulaire compte aussi dans la grille d’évaluation. 😉

Exemples de questions à l’entretien du grand oral 🔎 

Maintenant que tu connais nos meilleurs tips pour réussir l’entretien, on peut s’intéresser aux exemples de questions pour le grand oral auxquelles tu peux t’attendre. Il en existe de plusieurs types.

📌 Les questions classiques : elles attendent des connaissances dans un discours structuré en plusieurs axes, bien développé (jusqu’à plusieurs minutes). Réfléchis bien avant de répondre et fais attention à ne pas t’égarer bien garder en tête la question, qui représente ton fil directeur.

💡 Exemple de question

Quelle est la place des Contemplations dans l’œuvre de Victor Hugo ?

📌 Les questions ouvertes : elles sont d’ordre général et parfois pas très claires, car elles cherchent à évaluer ta pertinence. Elles peuvent te demander ton avis sur tel ou tel aspect du sujet. Il n’y a pas de modèle-type de réponse, mais essaie de rester un minimum structuré. N’hésite pas à demander de reformuler si tu n’es pas sûr d’avoir compris !

💡 Exemple de question

Comment pouvez-vous mettre en regard votre exposé avec la situation actuelle en Ukraine ?

📌Les questions fermées : elles ont une dimension argumentative. On y répond par « Oui » ou par « Non », mais il faut bien évidemment développer derrière en justifiant. Que tu choisisses l’une ou l’autre option, essaie toujours de nuancer ta réponse.

💡 Exemple de question

Peut-on qualifier Platon de totalitariste ?

📌 Les questions à réponse brève : elles portent sur un détail de ton exposé, un point précis de cours, etc. Il y a donc une seule bonne réponse possible. Ce sont celles où tu as le droit d’avouer honnêtement que tu ne sais pas (si c’est le cas), car tu ne peux pas inventer ! De toute façon, pas de stress, ce genre de questions intervient généralement dans le cas où tu t’en sors bien et que le jury cherche à te titiller.

💡 Exemple de question

Quelle est la formule physique de la loi d’attraction ?

La reprise

Tu as survécu à la moitié de l’entretien, bravo ! C’est maintenant le moment de la reprise, qui va porter davantage sur les aspects « techniques » de ton oral.

Le jury peut te demander d’expliquer le mode de raisonnement que tu as suivi pendant la préparation de ta question du grand oral : ressources, méthodologie, choix du support… Il évalue la qualité de ta méthode pour voir si tu es capable de l’appliquer à un autre cas, et donc si ton projet t’a servi pour la suite de tes études ou non. Tu as le droit d’hésiter et de te tromper. De toute façon, il n’y a pas une réponse en particulier attendue, c’est surtout ta capacité à raisonner et à te remettre en question qui compte.

💡 Certaines questions peuvent sembler carrément loufoques : il va falloir faire preuve d’ouverture d’esprit et d’inventivité ! N’hésite pas à être audacieux et à tenter, même si tu as peur de tomber à côté. La prise de risques pertinente sera toujours saluée dans l’évaluation.

👉 On peut te poser des questions d’ordre personnel. Si c’est le cas, essaie de paraître le plus honnête possible et de montrer à quel point tu t’es approprié toi-même le sujet. Tu peux illustrer ta réponse avec une anecdote si ça s’y prête. Bien évidemment, inutile de te le rappeler : il ne faut pas raconter ta vie ! (t’as remarqué la prétérition ?) Cette étape vise à préparer la suite de l’épreuve, qui est l’échange sur ton projet d’orientation. 

Ensuite, le jury va probablement te donner son retour sur ton oral. Il peut s’agir de critiques aussi bien que de compliments, mais aussi de conseils. Quoi qu’il arrive, ne te laisse pas envahir par les émotions : une critique ne veut pas dire que tu as tout raté, tout comme un compliment ne signifie pas que c’est dans la poche ! Surtout, il ne faut jamais se vexer ou se braquer face à une remarque (du moins, ne pas le montrer), même si elle t’affecte. Dis-toi que de toute façon, tu pourras laisser tout ça derrière toi dans quelques minutes. 😉

Toi à la fin de l’épreuve

✅ À retenir pour réussir ton entretien du grand oral

  • Révise le programme du bac, notamment de chaque enseignement de spécialité
  • Prépare des exemples de questions potentielles en t’appuyant sur ton exposé
  • Adopte les bons réflexes et la bonne attitude à l’oral
  • Maîtrise les différents types de questions possibles
  • Ne néglige pas la préparation de la reprise

N’oublie pas : le grand oral ne s’arrête pas après l’entretien ! Tu devras ensuite parler pendant 5 minutes de ton projet d’orientation, qui constitue la dernière partie de l’épreuve. Et après ça, tu pourras enfin souffler… enfin, jusqu’aux épreuves suivantes. Allez, ça va le faire ! 🚀

3.3/5 - (9 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Notre ebook pour réussir le bac

Télécharge notre guide et découvre comment réussir le bac grâce à nos conseils et nos méthodes ! 👩🏻‍🎓