EuphĂ©misme : la figure de style qui fait des ravages 😏

Caroline Roda - Mis Ă  jour le 13/10/2022
euphémisme © Roda Caroline

Crier “j’ai deux mots Ă  lui dire” alors que la liste de reproches est bien plus longue, c’est un bel exemple d’euphĂ©misme ! Les euphĂ©mismes font partie des figures de style Ă  titre d’attĂ©nuation. On t’a prĂ©parĂ© une fiche de cours sur le sujet. Tu es prĂȘt ? C’est parti 🚩

Qu’est-ce qu’un euphĂ©misme ? 🧐

DĂ©finition d’un euphĂ©misme 

Dans le dictionnaire du Larousse, un euphĂ©misme est une attĂ©nuation dans l’expression de certaines idĂ©es ou de certains faits dont la cruditĂ© aurait quelque chose de brutal ou de dĂ©plaisant.

Autrement dit, un euphĂ©misme dĂ©signe le fait de rĂ©duire la teneur brutale ou apaisante d’un propos, d’une expression ou d’une idĂ©e. Il est une des nombreuses figures de style que comporte la langue française. L’euphĂ©misme est une figure d’attĂ©nuation.

💡 Étymologie

Le mot euphĂ©misme vient du grec ancien euphĂȘmismĂłs qui signifie « emploi du bon mot ». Il est composĂ© de phĂȘmĂ­ « dire » et le prĂ©fixe eĂ» « bien », ce qui donne l’expression “bien dire” ou “bien parler” comme on l’entend aujourd’hui.

ReconnaĂźtre un euphĂ©misme 👀

Pour reconnaĂźtre un euphĂ©misme, pas besoin d’ĂȘtre un prodige de la langue française. Si tu discutes avec une personne qui essaie de te faire comprendre quelque chose, mais qu’elle le dit avec des mots bien choisis et avec une tournure de phrase particuliĂšre, tu peux te douter qu’elle utilise un euphĂ©misme. C’est comme si elle essayait d’attĂ©nuer ses propos pour que tu ne les prennes pas mal.

À lire aussi

✅ Tout savoir sur les diffĂ©rents registres littĂ©raires & ne plus les confondre

📍 Les euphĂ©mismes dans la littĂ©rature

👉 “Vivre est un village oĂč j’ai mal rĂȘvĂ©.” Aragon ⇟ Une maniĂšre de dire que le monde entier est un cauchemar.

👉 “Je brĂ»lais de vous combattre corps Ă  corps. » Les liaisons dangereuses (1782) de Pierre Choderlos de Laclos ⇟ Renvoie au dĂ©sir des personnages. 

👉 “La servante au grand cƓur dont vous Ă©tiez jalouse / Et qui dort son sommeil sous une humble pelouse”Les fleurs du mal, Baudelaire ⇟ renvoie au fait que ladite servante est morte. 

👉 Dans Le mĂ©decin malgrĂ© lui de MoliĂšre, Sganarelle demande “La matiĂšre est-elle louable ?”, en rĂ©alitĂ©, il veut dire “Les selles sont-elles bien formĂ©es ?”.

👉 « Son regard est pareil au regard des statues » (« Mon rĂȘve familier« , Verlaine) ⇟ Les statues dĂ©signent ici les morts.

📍 Les euphĂ©mismes du quotidien 

👉 “Mon chat a disparu” ou “il est parti” au lieu de dire “mon chat est mort”.

👉 “On l’a remerciĂ© hier” au lieu de “on l’a virĂ©â€. 

👉 “Je t’apprĂ©cie beaucoup” quand on veut dire “je t’aime”.

👉 “Il est limitĂ©â€ Ă  la place de “il est bĂȘte”. 

📍 L’euphĂ©misme en politique 

Tu savais que les discours des hommes politiques Ă©taient truffĂ©s de figures de style ? L’occasion pour les journalistes de dĂ©crypter tous les sous-entendus cachĂ©s sous les grandes phrases. Pour la journaliste Alice Krieg-Planque (Open Edition Journal), l’euphĂ©misme en politique aurait deux significations : soit le discours politique est un acte “savant” portant Ă  enrichir le vocabulaire d’un politicien ; soit un acte de “modĂ©ration” pour ne pas alerter le locuteur d’un Ă©vĂ©nement ou d’une situation.

Exemple : â€œTout ça pour dire que quand il fallait bouger, ouvrir les choses, faire Ă©voluer, j’essayais de porter les convictions qui Ă©taient les miennes et qui Ă©taient aussi pour partie, je crois, les vĂŽtres.” (Discours d’Emmanuel Macron)

👉 Une longue phrase pour simplement dire qu’il a essayĂ© d’amĂ©liorer la situation Ă  sa façon.

📍 L’euphĂ©misme en presse 

Dans la mĂȘme idĂ©e, la presse utilise aussi cette mĂ©thode dans ses articles. Le but est le mĂȘme : “bien dire” les choses pourtant claires en les reformulant pour que cela paraisse moins “violent” aux yeux des lecteurs.

Exemples

👉 “Les tribunaux administratifs prononcent chaque annĂ©e 25 000 mesures de reconduction aux frontiĂšres.” (Le Figaro du 05 mars 1993) = reconduction aux frontiĂšres est un euphĂ©misme pour dire expulsions.

👉 “L’intervention de l’armĂ©e […]. (Le Monde du 15 avril 1994) = intervention est utilisĂ© pour dire guerre.

💡 Les figures de style

Il existe beaucoup de figures de style Ă  connaĂźtre pour le bac de français, groupĂ©es par catĂ©gorie d’usage, mais les plus utilisĂ©es sont au nombre de 12 :

1 – La comparaison
2 – la mĂ©taphore
3 – La personnification
4 – L’allĂ©gorie
5 – L’antithĂšse
6 – L’oxymore
7 – L’anaphore
8 – L’hyperbole
9 – L’euphĂ©misme
10 – La mĂ©tonymie
11 – Le chiasme
12 – La gradation

bac de français

Envie de tout déchirer au bac de français ? Découvre vite notre méthode pour avoir 20 fingers in the noze.

La diffĂ©rence litote et euphĂ©misme  🙅

L’euphĂ©misme et la litote sont toutes les deux des figures de style dĂ©signant une attĂ©nuation du discours. Il est courant de les confondre l’une avec l’autre. C’est pour ça qu’on a dĂ©cidĂ© de lever le voile sur leurs diffĂ©rences.

Si l’euphĂ©misation de certains termes permet d’attĂ©nuer le cĂŽtĂ© dĂ©plaisant des mots ; la litote, elle, est plus forte. En effet, elle vise Ă  utiliser des expressions encore plus faibles pour dire l’inverse de ce que l’on pense

Pour ĂȘtre plus claire, cette figure de style est utilisĂ©e pour faire des commentaires, des hommages ou partager un secret sans le dire explicitement. 

D’un point de vue linguistique, la litote est connue pour ĂȘtre reprĂ©sentĂ©e avec une double nĂ©gation. 

Exemples

👉 Je ne peux pas ne pas faire mes devoirs = double nĂ©gation ⇟ autrement : je dois faire mes devoirs

👉 Elle m’a demandĂ© de ne pas le rĂ©vĂ©ler Ă  quelqu’un, donc je ne t’ai rien dit  ⇟ Tu ne dois pas dire que tu es au courant

Une des plus connues dans la littĂ©rature : 

👉 “Va, je ne te hais point.” (ChimĂšne dans Le Cid de Corneille) ⇟ je t’aime

S’entraĂźner pour ne plus de se tromper 👇

✒ Exercice 1 

DĂ©finis si les phrases suivantes sont des euphĂ©mismes ou non. 

  • Le club du troisiĂšme Ăąge est sorti faire une activitĂ©.
  • J’ai aidĂ© un non-voyant Ă  traverser la route. 
  • Il est bĂȘte, mais il est gentil. 
  • Le directeur a demandĂ© aux Ă©lĂšves de rentrer chez eux. 
  • J’ai discutĂ© avec un sourd grĂące Ă  la langue des signes. 
  • Jean a Ă©tĂ© mis en centre de dĂ©tention. 

Corrections  

  • Le club du troisiĂšme Ăąge est sorti faire une activitĂ©. ⇟ euphĂ©misation du terme “les vieux”. ✔
  • J’ai aidĂ© un non-voyant Ă  traverser la route. ⇟ aveugle ✔
  • Il est bĂȘte, mais il est gentil. ❌
  • Le directeur a demandĂ© aux Ă©lĂšves de rentrer chez eux. ⇟ renvoyer les Ă©lĂšves ✔
  • J’ai discutĂ© avec un sourd grĂące Ă  la langue des signes. ❌
  • Jean a Ă©tĂ© mis en centre de dĂ©tention. ✔ ⇟ Jean a Ă©tĂ© mis en prison.

✒ Exercice 2

Transforme ces phrases en euphĂ©misme. 

  • Le tĂ©lĂ©phone est interdit en classe. 
  • Mon hamster est mort. 
  • Il a rendu les clĂ©s de la boutique.
  • L’adolescent est malade. 
  • Robert a dĂ» ramasser les crottes de chiens. 
  • Elles se battent. 

Corrections

  • Le tĂ©lĂ©phone est interdit en classe. ⇟ Le tĂ©lĂ©phone n’est pas autorisĂ© en classe. 
  • Mon hamster est mort. ⇟ Mon hamster est parti au paradis
  • Il a rendu les clĂ©s de la boutique. ⇟ Il a fait faillite.
  • L’adolescent est malade. ⇟ Le jeune homme est malade. 
  • Robert a dĂ» ramasser les crottes de chiens. ⇟ Robert a dĂ» ramasser les dĂ©jections canines
  • Elles se battent. ⇟ Elles se chatouillent les cĂŽtes.
Toi, Ă  la fin des exercices !

Cette fiche de cours sur les euphĂ©mismes est Ă  prĂ©sent terminĂ©e. Tu as, en ta possession, toutes les informations nĂ©cessaires pour rĂ©ussir ta leçon d’orthographe ! Si cet article t’a aidĂ©, n’hĂ©site pas Ă  nous le faire savoir en commentaire. đŸ€—

5/5 - (1 vote)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans Ă  partager ? Nous validons ton commentaire et te rĂ©pondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

DĂ©couvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, rĂ©ussir le bac, trouver son stage, gagner en productivitĂ©… À chaque problĂšme son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-mĂȘme ! đŸ’Ș