Les expositions Universelles : une mutation de la société ? 🌍

Thomas Gilbert - Mis à jour le 25/05/2022
227483

Les expositions universelles sont des événements d’envergure internationale, vitrine sur l’innovation et les progrès de l’industrie, ces évènements ont longtemps été au centre de l’attention du 19ème siècle.

Dans cet article on retrace l’histoire des plus célèbres expositions universelles !

Let’s go ! 🚀

Qu’est-ce qu’une Exposition Universelle ? 🤔

Organisées au sein une ville hôte, ce sont des lieux de rencontre entre les nations, où l’on tente à cette occasion de répondre aux défis d’une époque. Les exposants sont invités à explorer le thème universel de l’exposition afin de faire la démonstration de leurs avancées technologiques, industrielles et artistiques.

Même si d’autres nations sont invitées à participer à l’exposition, seul le pays hôte profite véritablement de son succès et de son rayonnement. Le phénomène est à peu de chose près similaire pour les Jeux Olympiques d’aujourd’hui. La renommée de ces expositions permet aux États de concevoir d’extraordinaires pavillons d’exposition pour accueillir des dizaines de millions de personnes lors de chaque édition.

La 1ʳᵉ édition en 1851 témoigne de son succès puisque le concept s’est développé dans le reste du monde… et qu’il est présent encore aujourd’hui ! Leur pouvoir d’attraction permet aux villes hôtes de se transformer le temps de l’événement, donnant naissance à de nombreux monuments célèbres aujourd’hui.

💡 Le savais-tu ?

Le Bureau International des expositions (BIE) a été fondé en 1928. Son but est de règlementer et de superviser ces méga événements. Les expositions sont depuis organisées autour de thèmes visant à améliorer les connaissances, à répondre aux aspirations humaines et sociales et à promouvoir le progrès scientifique, technologique, économique et social.

La première Exposition Universelle ✨ 

Une origine française ! 🇫🇷

L’idée d’organiser une telle exposition commence en réalité en France en 1798, avec l’exposition nationale des produits de l’industrie à l’initiative de François de Neufchâteau, député de l’assemblée législative. Le but de cet évènement était d’exposer les productions des manufactures au peuple…   C’était surtout un moyen pour faire se rencontrer commerçants et fabricants ! 

L’exposition nationale des produits de l’industrie est un moyen d’offrir un panorama des productions des diverses branches de l’industrie dans un but d’émulation.

Nicolas François de Neufchâteau

Député français

Le succès est tel, que ces expositions se succédèrent pendant 11 éditions jusqu’en 1849. De l’autre côté de la Manche, le fonctionnaire britannique Henry Cole était émerveillé (pour ne pas dire jaloux) par ces expositions.

Il réussit à obtenir l’aval du Prince Albert, l’époux de la Reine Victoria pour reproduire le modèle dans une plus grande envergure pour montrer les prouesses industrielles de la Grande-Bretagne : The Great Exhibition

La Grande-Bretagne était alors l’épicentre de la révolution industrielle depuis l’invention de la machine à Vapeur par l’ingénieur britannique James Watt en 1776.  Elle dispose également d’un vaste empire colonial qui a notamment contribué à diffuser son idéologie libérale.  

Au milieu du XIX siècle, le Royaume-Uni s’illustre comme l’atelier du monde, une très large partie de la production industrielle sort de ses usines, elle doit donc arriver à écouler ses marchandises.

👉 L’exposition universelle de Londres aspire ainsi à des objectifs idéologiques, politiques et économiques. Elle se tient du 1er mai au 15 octobre 1851, dans une immense bâtisse, en fonte et en verre, dressée à Hyde Park dans le centre de la capitale.

Le Crystal Palace 🏰

Au départ, la capitale britannique avait organisé un concours d’idées pour concevoir le palais d’exposition en moins d’un an. Sur les 245 propositions, c’est celle de l’architecte paysagiste Joseph Paxton, qui remporta le concours. Son plan ressemblait plus à une prouesse d’ingénierie qu’au travail d’un architecte. 

Le Crystal Palace était constitué de 84000m² de verre, soit près de huit terrains de football recouverts de fenêtres ! Sa méthode de fabrication avec des éléments standardisés issus de l’industrie, préfigure la méthode de préfabrication en architecture. Le Crystal Palace est resté pendant longtemps le plus long bâtiment au monde avec ces 564 mètres de long et sa hauteur intérieure de 39 mètres.

La cérémonie d’inauguration en présence de la Reine Victoria

L’intérieur des galeries du Crystal Palace

Photo du Crystal Palace après son déplacement

L’édifice a permis d’accueillir les productions artisanales et industrielles venues des quatre coins du globe. L’exposition réunissait près d’un millier d’exposants, dont la moitié étaient britanniques. Une large partie d’entre eux provenaient de l’empire colonial anglais.

👉 Cette 1ʳᵉ édition réussit l’exploit d’attirer des millions de visiteurs alors que les moyens de transport de l’époque étaient bien moins développés que ceux dont on dispose aujourd’hui. C’est notamment l’invention du télégraphe qui fait fureur lors de l’évènement. 

À la fin de l’exposition, le palais est démonté pour être déplacé en périphérie de Londres. Il est agrandi par deux tourelles qui l’encadrent à ses extrémités et les quelques matériaux en bois qui le constituait sont remplacés par des pièces en fer. Son architecture révolutionnaire inspirera la conception de nombreux autres palais d’exposition, notamment le Grand Palais à Paris.

💡 Le savais-tu ?

Alors qu’il occupait la tour Sud du Crystal Palace, le 26 janvier 1926, L’Écossais John Logie Baird réalise la première retransmission publique de télévision en direct ! Dix ans plus tard, beaucoup de ses travaux ont disparu lors de l’incendie du bâtiment.

À lire aussi

Si tu veux aller plus loin dans les innovations, on te recommande notre article sur les inventions du 19ème siècle.

Les objectifs de la Great Exhibition 🎯

📌 Le premier objectif de l’exposition est de faire l’éloge du Libre-Échange et de l’idéologie libérale de la Grande-Bretagne. C’est notamment ce qu’énonçait la reine Victoria dans son discours inaugural dans lequel elle expliquait également que l’évènement devait promouvoir la paix, la fraternité et la solidarité entre les peuples du monde.

📌 L’exposition universelle était avant tout un moyen d’éducation pour le peuple britannique, c’est une manière de développer le goût des classes moyennes et de les initier au culte de la machine. À ce sujet, l’historienne Sylvie Aprile explique :

C’est l’un des aspects essentiels de ce type d’exposition, où la machine est presque divinisée.

Sylvie Aprile

Historienne

Les expositions universelles de 1889 et 1900 🌟

Après avoir été invité d’honneur lors de la Great Exhibition, Napoléon III en organisa deux à Paris en 1855 et en 1867 afin de montrer, lui aussi, les capacités industrielles de son empire.

Après la fin du second empire, la IIIème République en organise trois : en 1878, 1889 et 1900. Les deux expositions de 1889 et 1900 sont d’autant plus importantes du fait de la date à laquelle elles se sont tenues. La première célèbre le centenaire de la Révolution française tandis que la seconde marque le passage au XXème siècle.

L’exposition universelle de 1889

Elle se tient du 5 mai au 31 octobre 1889, c’est la 10ème édition des expositions universelles. Après la défaite de l’Empire lors de la guerre franco-prussienne, la IIIème République reprend les valeurs de la Révolution pour montrer qu’elle s’est remise de sa défaite et souhaite réinstaurer son prestige international. Cette exposition permet de mettre en avant les capacités d’une France républicaine et coloniale.

👉 À cette époque, l’Europe est encore majoritairement dominée des monarchies qui n’ont pas vu d’un bon œil la chute du Second Empire. C’est pourquoi l’exposition est « officiellement » boycottée par l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, le Royaume-Uni, la Russie et la Suède. Néanmoins, nombreux de leurs ressortissants se rendent tout de même à l’exposition.

L’Exposition Universelle de Paris attira près de 30 millions de personnes, soit l’équivalent de ¾ de la population française à cette époque. L’évènement regroupait également près de 60,000 exposants.

💡 Le savais-tu ?

Parmi les exposants de cette édition, les États-Unis étaient représentés par un spectacle de Buffalo Bill et d’Annie Oakley. La tireuse d’élite, légende de l’Ouest Américain, était connue pour avoir réussi à couper une carte à jouer en deux par son côté le plus fin à 28 mètres de distance ! 🤯

Les attractions phares de l’évènement 🚨

👉 L’esplanade des Invalides reçoit les exposant venus des Colonies et du ministère de la Guerre. On y expose des reproductions de monuments et des villages d’Afrique, du Pacifique et d’Indochine.

Ces installations permettent aux visiteurs de s’immerger dans des ambiances exotiques et de découvrir la diversité des cultures au sein de l’empire colonial français.

À titre d’exemple, pour représenter le Cambodge, on a fait construire une pagode sur la place du Trocadéro ! Cette édition se démarque surtout parce que c’est la toute première exposition coloniale de l’Histoire de France.

💡 Le savais-tu ?

Cette partie de l’exposition n’était pas mise en cause à l’époque. Aujourd’hui elle fait l’objet de vives critiques pour sa connotation raciste. En effet, pour représenter les colonies d’Afrique et de Nouvelle-Calédonie, un village avait été reproduit sur le Champ de Mars, l’attraction portait alors le nom de « zoo humain ».

L’exposition était également dédiée à la maîtrise du fer pour montrer les innovations techniques et industrielles dans le domaine de la métallurgie et de la construction.

À cet effet, les domaines de l’art et de l’industrie étaient exposés au Trocadéro et sur le Champ-de-Mars. 

À cet effet, on a fait construire la Galerie des Machines, un monstre d’architecture, les arches de sa nef de verre et de métal mesuraient 115 mètres de hauteur !

👉 La véritable attraction phare qui attire tous les regards de cette exposition, c’est la Tour Eiffel. Du haut de ses 300 mètres, c’était à cette époque le plus haut bâtiment jamais construit par l’Homme.

En amont de l’exposition, le gouvernement avait organisé un concours d’idée, c’est le projet de Gustave Eiffel qui en est sorti lauréat.

Elle a été construite entre 1887 et 1889, prouesse technique et vitrine du savoir-faire Français. Mais la géante de fer n’était pas au goût de tous, si bien qu’une pétition d’écrivains s’insurgeait contre sa construction en l’appelant : « L’odieuse colonne de tôle boulonnée. »

Une des premières photographies du Petit Palais

Les nations exposantes avait toutes un pavillon dédié, de gauche à droite : Belgique, Norvège, Allemagne, Espange et Monaco

Le pavillon du Congo

L’exposition universelle de 1900 🌠

Cette 5ème exposition est la plus importante manifestation que l’hexagone a accueilli au cours de son histoire. Comme pour les éditions précédentes, elle s’est tenue à Paris, sauf que cette fois-ci, la capitale accueillait au même moment la deuxième édition des Jeux Olympiques de l’ère moderne !  

💡 Le savais-tu ?

Les JO sont à l’origine appelés les Jeux Olympiques Modernes, c’est une compétition internationale qui a remis au goût du jour la tradition des jeux olympiques qui se déroulaient à l’époque de la Grèce antique. Ils ont été restaurés à Athènes en 1896 où s’est tenue la 1ʳᵉ édition moderne.

L’exposition a été inaugurée par Émile Loubet, Président de la République, le 14 avril 1900 sous le thème « Bilan d’un siècle ». Au total, elle s’est tenue pendant 212 jours. Même si l’État a connu plusieurs changements de gouvernement à cette époque, l’exposition a tout de même été un grand succès puisqu’elle a rassemblé plus de 50,8 millions de visiteurs ! C’est 10 millions de plus que la population du pays la même année ! 😱

Un héritage encore présent aujourd’hui 🏛️

Pour accueillir autant de personnes, la ville de Paris a dû mobiliser des architectes et des ingénieurs pour aménager la capitale et lui offrir de nouveaux bâtiments.

Pour cet événement, les Gares de Lyon, de l’Est et de Montparnasse sont réaménagées ; on déplace la gare du Champ-de-Mars aux Invalides et la nouvelle gare d’Orsay est inaugurée.

Sur la rive droite de la Seine on trouve le Petit Palais érigé pour l’occasion dont le porche illustre le mouvement de l’art-nouveaux. En face se tient le Grand Palais, une bâtisse inspirée du Crystal Palace mais qui cette fois-ci allie la pierre, le métal et le verre. Ces deux édifices exposaient les œuvres d’art affirmant une fois de plus que la France, berceau des impressionnistes, est toujours à la tête des mouvements picturaux d’avant-garde. 

les expositions universelles

💡 Le savais-tu ? 

De nombreux ponts traversant la Seine sont également réaménagés pour l’évènement. Le jour de l’ouverture de l’exposition marquait également l’inauguration du pont Alexandre-III, symbole de l’alliance Franco-Russe puisque c’est le Tsar Nicolas-II de Russie qui posa la première pierre en 1896. Le pont permet de relier l’esplanade des invalides et la nouvelle avenue. Il est au centre de l’exposition.

Coup de projecteur sur les innovations électriques 📽️

Lors de cette édition, la tour Eiffel devient littéralement une attraction phare puisqu’on y installe un énorme projecteur électrique à son sommet, la faisant ressembler à un vrai phare.

Dans la même veine, on construit le Palais de l’Électricité sur le Champ-de-Mars avec devant lui, de grands bassins équipés de fontaines lumineuses qui mettaient en avant l’usage nocturne de l’électricité.

Le palais abritait derrière lui une usine produisant l’électricité pour faire fonctionner l’ensemble de l’exposition à l’aide de chaudières et de dynamo.

Que le palais de l’électricité vienne, pour une cause ou pour une autre, à s’arrêter et, toute l’exposition s’arrête avec lui

Extrait de l’annuaire de l’Exposition de 1900

En mettant un accent tout particulier sur les progrès dans le domaine de l’électricité, l’exposition  démontrait que l’électricité était l’énergie de l’avenir. Par ailleurs, l’inauguration de l’exposition coïncidait parfaitement avec la mise en service de la première ligne de métro parisienne qui relie encore aujourd’hui la Porte Maillot et la Porte de Vincennes.

💡 Le savais-tu ?

Le métro a été inventé par Fulgence Bienvenüe, comme beaucoup de personnages célèbres, un arrêt du métro porte aujourd’hui son nom Montparnasse-Bienvenüe. Le chantier a débuté en octobre 1898 dans l’optique d’accueillir les spectateurs et les athlètes des JO. Le tracé a été effectué en seulement 20 mois et la ligne a été inaugurée le 10 juillet 1900. Le métro parisien 122 ans plus tard, c’est 16 lignes, 306 stations et 60 trains par heure !

Avec son nouveau métro, Paris comptait mettre un point d’honneur aux infrastructures de transport. L’exposition s’était dotée d’un trottoir roulant à deux vitesses (l’ancêtre de nos escalators) permettant d’effectuer une boucle de 3,5 km autour du site de l’exposition.

L’exposition a également accueilli la présentation du premier moteur thermodynamique pour faire fonctionner l’automobile. L’hexagone était alors leader mondial dans le domaine avec ces deux célèbres entreprises Renault et Peugeot ! On y présente également de nouvelles matières comme le caoutchouc qui rentre dans la fabrication des pneus d’automobiles.

💡 Le savais-tu ?

Les frères Lumière mettent au point le « cinématographe » en 1895, l’ancêtre de la caméra moderne. Ils présentèrent leur invention lors de l’exposition et organisèrent plusieurs projections sur divers sites de l’exposition, c’était la naissance du cinéma ! C’est notamment grâce à eux, qu’on peut admirer plusieurs images animées de l’évènement !

En conclusion, les expositions de 1889 et 1900 sont des vitrines du génie français et de la modernité. Contrairement aux expositions précédentes, celles-ci ont laissé de nombreux monuments et infrastructures qui marquent encore aujourd’hui le visage de la capitale.

À l’échelle internationale elles permettent toutes les deux d’illustrer que la France est à la pointe des innovations dans le domaine de la création industrielle, technique et artistique.

Néanmoins, à l’échelle nationale, l’exposition marque une profonde inégalité dans l’industrialisation. Le territoire reste majoritairement rural à l’époque, comparé son voisin Allemand ou aux États-Unis. Toutefois, au tournant du siècle, ces deux expositions ont permis à Paris de rayonner partout dans le monde, d’où son surnom de « ville-Lumière ».

Les expositions universelles de nos jours 📆

Depuis l’institution du Bureau International des Expositions, ses membres ont fixé quelques règles au sujet de l’organisation des expositions :

  • Leur nom officiel est désormais « Exposition Internationale Enregistrée »
  • L’hôte est lu par les membres du BIE
  • Le thème change à chaque édition mais doit répondre à un défi universel
  • Elles ne peuvent pas durer plus de 6 mois
  • Elles ont lieu tous les cinq ans (sauf exception)
  • Elles n’ont pas de limite en matière de superficie
  • Les exposants officiels sont les États et les organisations internationales

La dernière Exposition Universelle en date, l’Expo 2020 Dubai, s’est déroulée du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, aux Émirats Arabes Unis. La prochaine Exposition Universelle se tiendra au Japon, à Osaka, en 2025 sur le thème « Concevoir la société du futur, Imaginer notre vie de demain. »

💡 Le savais-tu ?

L’Exposition Universelle de 2025 devait avoir lieu à Paris, mais en 2018, le Premier Ministre Edouard Philippe demanda le retrait de la candidature évoquant un trop gros risque financier.

Dans l’histoire moderne, les expositions universelles sont des évènements internationaux uniques. La taille des expositions est si grande qu’elles sont aujourd’hui inégalées, de même pour leur durée ou leur nombre de visiteurs.

Elles conservent toujours leur objectif principal qui est de promouvoir l’éducation et le progrès. Dans un contexte de mondialisation, ces super-évènements permettent désormais de faire le lien entre les gouvernements, les entreprises, les organisations internationales et les citoyens.

5/5 - (1 vote)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪