La place de la femme en Amérique latine : entre injustice et progrès 👫

Rédac des Sherpas - Mis à jour le 27/09/2021
190145

Ces dernières années, les mouvements féministes se sont accentués partout dans le monde, mais surtout en Amérique latine, où 3 800 féminicides ont été recensés en 2019.

Le mouvement « Ni Una Menos » (Pas une de moins), né en Argentine (🇦🇷) en 2015 pour dénoncer les féminicides, s’est étendu au Chili (🇨🇱) , au Pérou (🇵🇪) et au Mexique (🇲🇽), rassemblant des femmes unies à l’échelle internationale et entraînant une prise de conscience officielle et quelques changements légaux jusqu’alors inédits dans l’histoire. Il reste pourtant beaucoup de travail au niveau de l’éducation des enfants, de la santé et des normes sociales qui encadrent la vie des femmes. 👩‍💼

La place de la femme en Amérique latine est un sujet brûlant qui entre entièrement dans le programme d’espagnol en prépa HEC mais aussi dans des thèmes de Terminale comme « Diversité et inclusion » ou encore « Idée de progrès ». 😉

État des lieux de la place de la femme dans la société sud-américaine : discriminations et inégalités au quotidien 🚻

Des évolutions légales et politiques à souligner ✅

Le droit de vote des femmes date, en Amérique latine comme dans la plupart des pays occidentaux, du XXe siècle.

  • 1924 en Équateur (🇪🇨)
  • 1934 à Cuba (🇨🇺)
  • 1938 en Bolivie (🇧🇴)
  • 1947 en Argentine
  • 1955 au Pérou

👉🏼 En 1994 a lieu La Convention Belém do Pará (Convención Interamericana para Prevenir, Sancionar y Erradicar la Violencia contra la Mujer), ratifiée par 32 des 35 pays membres de l’Organisation des États Américains (sans Cuba, le Canada et les USA).

Elle est le premier traité d’envergure internationale concentré sur le droit et la place de la femme. Elle établit la protection et la défense de la femme comme un droit fondamental en définissant la violence contre une femme comme une violation des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

Définition de la violence contre la femme : violence physique, sexuelle et psychologique quelle que soit la relation entretenue (même au sein d’une famille ou d’un foyer), dans le domaine public et privé.

Elle garantit également le droit de protection de la femme. Elle prévoit l’établissement de politiques visées et spécialisées comme l’élaboration d’un cadre légal interne dans chaque état avec des normes pénales, civiles et administratives.

🔢 L’existence de quotas pour améliorer la place de la femme

Le développement des quotas permet d’intégrer les femmes dans la vie quotidienne, au travail et en politique et donc d’améliorer leur place dans la société.

Par exemple, l’Argentine a été un des premiers pays à mettre en place une législation de quotas en 1991 dans le domaine politique. Chaque liste électorale doit compter au moins 30% de femmes, leur permettant d’être représentées à l’échelle nationale et donc d’intégrer l’égalité des sexes à l’agenda politique.

la place de la femme

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉