Comment réviser efficacement ? 8 erreurs à ne pas commettre ! 📚

Thomas Gilbert - Mis à jour le 03/04/2022

Tu t’apprêtes à passer des examens, le bac, le brevet, tes partiels ou un concours ? Tu as une quantité astronomique de choses à savoir et tu croules certainement sous les révisions. Mais pour faire de bonnes révisions, il y a plusieurs erreurs à ne pas commettre ! Pour t’éviter de perdre du temps et réussir les épreuves qui t’attendent, dans cet article, on te présente les huit erreurs à ne pas faire pour que tes révisions se passent au top !

Erreur N°1 : réviser ne veut pas dire apprendre !

Chez Les Sherpas, les révisions ça nous connaît ! On est tous passés par là. L’aspect qui est souvent négligé dans les révisions, c’est la définition même de cette activité. Eh oui, réviser ne veut pas dire apprendre ! Il faut que tu sois conscient que lorsque tu es en mode révision, tu n’as pas le temps pour apprendre de nouvelles choses.

Quand tu révises, tu fais travailler ta mémoire en reprenant ce que tu as déjà lu et appris. Ton cerveau est en mode « lecture », tu l’entraînes à mobiliser des informations que tu as stockées pendant ton apprentissage. À l’inverse, quand tu suis un cours ou que tu lis une leçon, il est en mode « écriture », ton cerveau imprime l’information dans ta mémoire.

C’est comme un ordinateur finalement, quand tu lui demandes de réaliser deux opérations lourdes et différentes, il ralentit… comme ton cerveau. Au bout d’un temps, ta tête va finir par surcharger 🤯

👉 Dans cette optique, pour optimiser ton mode « lecture » il faut bien t’organiser de manière à être en ordre de bataille le jour de l’examen !

Les choses à faire 💡

👉 Faire des fiches de cours
👉 Préparer des Flashcards
👉 Tenir un classeur/cahier bien rangé
👉 Une checklist de tes connaissances acquises
👉 Une liste des sujets potentiels

L’idée, c’est de te concevoir un plan de bataille et d’être prêt à toute éventualité en planifiant à l’avance et en anticipant les sujets qui seront abordés le jour de ton épreuve ! En toute logique, tu dois voir venir le deuxième écueil à ne pas faire…

Erreur N°2 : ne pas préparer un plan de révision

Être motivé pour bosser c’est chouette, mais faut-il encore savoir dans quelle direction tu vas et comment tu procèdes ! Tu n’as sans doute pas fait de planning de révision ou un programme détaillé ? Beaucoup d’étudiants foncent tête baissée dans les révisions, ils bûchent leurs cours sans trop d’organisation… et finissent par tout mélanger. Faire un planning est une méthode de révision efficace qui a fait ses preuves pour des millions d’étudiants !

Pour te construire un planning, il te suffit de procéder en trois étapes super simples :

📌 Pour chaque matière, commence par lister toutes les notions et thématiques que tu dois traiter. Tu prends une feuille, tu indiques le titre de la matière, la liste des chapitres et les notions qui s’y rattachent. Il n’y a pas plus simple.

📌 Ensuite, tu fais un planning d’une journée de révision « type ». Tu attribues un créneau dans la journée pour chaque matière que tu souhaites réviser.  2h, 3h, 4h… L’essentiel, c’est que tu sois cohérent avec toi-même en respectant les créneaux que tu fixes dans ton agenda. L’idéal étant que tu sois capable de réviser un maximum de matière dans la journée tout en étant efficace.

Suivant ta formation, par exemple en médecine ou en droit, tu peux avoir beaucoup de sous-spécialités et rapidement être débordé. Dans cette situation, tu adoptes un planning qui fonctionne par roulement ! Si tu conçois une journée de révision « type », le jour 1, tu révises la matière A sur le premier créneau et le jour 2, la matière B sur la même tranche horaire.

📌 Dernière étape, tu dois projeter cette journée type sur l’ensemble de ton calendrier de révision, plusieurs mois, plusieurs semaines… Le principe, c’est de vérifier que tu peux faire rentrer l’intégralité de tes révisions dans une fourchette de temps que tu définis. Une fois que c’est fait, il faut ensuite que tu calibres le temps que tu accordes à chaque matière en fonction de tes points faibles et de l’importance de leurs coefficients.

Quand tu établis ton programme de révision, il faut être stratégique ! L’erreur ici, c’est de travailler uniquement tes points forts. Il faut donc équilibrer tes journées de révisions, même si tu préfères bosser sur une matière qui te tient à cœur, il ne faut pas délaisser celles où tu es le moins bon.

Erreur N°3 : travailler uniquement tes points forts

C’est hyper agréable de bûcher sur une matière qu’on aime, on te l’accorde, mais l’erreur à ne pas faire c’est de consacrer trop de temps à réviser tes points forts. Bosser une matière coef 2 alors que tu es mauvais dans une matière coef 5, ce n’est pas très malin…

Si tu passes plus de temps sur une matière de coef 2 et que tu obtiens une super note, au final ça te fera toujours moins de points que si tu avais obtenu la même note dans une matière coef 5. L’idée, c’est de savoir dans quelle matière tu dois concentrer ton temps de révision

Pour illustrer cette idée et que ce soit plus concret, on voulait te présenter la loi des rendements décroissants. Pour faire simple, c’est une loi mathématique qui établit la relation entre tes résultats et le temps passé à travailler.  Si on se rapporte au graphique ci-dessous, en abscisse, tu retrouves les efforts fournis en révision et en ordonnée ce sont les progrès de tes résultats.

Le savais-tu ? 💡

C’est une théorie qui a été inventée par l’économiste anglais David Ricardo, en 1817 qu’il publie dans son livre « Principes de l’économie politique et de l’impôt ». Il est considéré comme l’un des économistes classiques les plus importants et un des pères fondateurs des sciences économiques modernes.

La courbe représente donc l’évolution de tes résultats en fonction des efforts que tu fournis. Comme tu peux le constater, on peut découper le graphique en trois zones :

👉 La première où tes premiers efforts produisent une rapide augmentation de tes résultats.

 👉 La seconde, où tes résultats sont toujours croissants, mais moins perceptibles. C’est comme passer de 13,5 à 14, tu passes un palier, mais avec un simple demi-point. Dans cette zone, l’augmentation de tes résultats demandera des efforts plus intenses.

👉 La troisième, c’est la zone de stagnation. Les derniers points sont les plus durs à gratter. Passer de 15 à 18 c’est souvent bien plus difficile que de faire un bon de 5 à 10. Le souci à cette étape, c’est que des efforts trop intenses peuvent carrément se traduire par une baisse de tes résultats.

Ce qu’il faut comprendre dans ce graphique, c’est que pour une même quantité d’efforts, dans une matière ou tu es faible et dans une matière où tu es plus fort, tes résultats seront beaucoup plus importants dans la matière ou tu es le moins bon !

Chez les Sherpas on te conseillera toujours de privilégier les matières où tu es le moins bon plutôt que celle ou tu es déjà à l’aise. C’est l’expérience qui parle, une mauvaise note a toujours une meilleure probabilité qu’une bonne note.

De manière générale, pour valider un examen ou une matière, tu dois obtenir une moyenne de 10. Oui, tu peux compenser tes notes entre elles dans ta moyenne, mais le souci, c’est que tu n’auras jamais la certitude de pouvoir compenser une note très faible avec une bonne note. Les accidents de parcours, ça arrive. Dans l’idée, cest toujours mieux d’avoir deux notes moyennes et de valider plutôt que d’avoir une sale note et une très bonne sans que cela suffise. 🤷‍♀️

Erreur N°4 : faire des impasses et te croire malin !

On te voit le génie au fond de la salle à faire tes pronostics sur les potentiels sujets qui vont tomber à l’exam. Se croire plus malin que les autres, c’est jouer à la roulette russe ! Si tu mises toutes tes chances sur un 50/50, c’est un peu risqué.

Beaucoup d’élèves s’amusent à faire des pronostics sur leurs sujets d’examens pour finalement faire des impasses en se basant sur des déductions plutôt hasardeuses. Tu serais prêt à miser toutes tes billes en faisant un pari sur la météo toi ? Les sujets d’exam, c’est pareil !

Faire des impasses dans tes révisions, c’est 99% de chances de te mettre en difficulté le jour de l’examen. Pourquoi ?

📌 D’un point de vue statistique, il y a de grandes chances que les sujets que tu as omis de réviser tombent le jour de l’épreuve.

📌 Tu vas te ramener à l’épreuve avec la peur de tomber sur le chapitre que tu n’as pas révisé. Tu vas stresser et ça va forcément impacter tes performances le jour J.

Certes, tu peux te renseigner et faire des pronostics, ce n’est pas interdit, mais le danger, c’est de calibrer tes révisions en fonction de tes prévisions ! Dans une moindre mesure, tu peux faire un programme pour revoir l’intégralité de ton cours et en fonction de tes pronostics, tu accordes un peu plus de temps aux sujets que tu penses susceptible de tomber.

👉 La clé, c’est de t’interdire les impasses. Bien sûr, c’est loin d’être fun, mais tu nous remercieras quand tu tomberas sur un sujet auquel tu ne t’attendais pas ! 😉

Erreur N°5 : faire une croix sur les annales  

À ce stade, tu te demandes peut-être comment faire des pronostics sur les sujets, la réponse est simple : t’entraîner avec les annales ! S’exerce sur des sujets tombés les années précédentes, c’est indispensable pour te former aux attentes de l’épreuve. Difficile de cartonner pendant un exam si tu n’as jamais rencontré un sujet avec la même tronche !

C’est pour cette raison que tes profs te recommandent souvent de t’entrainer sur des sujets déjà tombés. De cette manière, tu es formée aux attentes d’une épreuve, à leur format, et tu peux t’entraîner en conditions réelles.

👉 En révisant à l’aide des annales, tu vas te rendre compte que les sujets adoptent généralement la même forme et demande toujours un type de réponse particulier. Il faut y répondre d’une certaine manière et pas autrement !

👉 L’autre avantage de bosser sur des annales, c’est que ça va te faire prendre du recul. Ça va te forcer à associer différentes notions plutôt que de les revoir séparément. C’est souvent le cas quand on met en application des connaissances, l’idée des exams ce n’est pas de te faire recracher ton cours par cœur, mais de te permettre de prouver que tu sais exploiter tes savoirs et que tu peux les combiner pour les mettre en application.

👉 Dernier atout des annales, comme évoqué plus haut, c’est qu’elles te permettent de faire des pronostics. Les plus récentes te permettront de comprendre comment réfléchissent les concepteurs des sujets, les exercices exploités, leur format, les thématiques à mobiliser, comment ils ont choisi de tourner le sujet, etc. Tu peux donc identifier les thèmes qui sont récurrents chaque année, ceux qui sont tombés très récemment et à l’inverse ceux qui sont les plus rares !

Dans certains cas, il peut arriver que des sujets d’annales te mettent en difficulté. « Les annales, j’en fais, mais c’est trop compliqué pour moi », « je n’y arrive pas », etc. On a arrêté de compter le nombre de fois où on nous à répéter la même rengaine.

Ça signifie une seule chose, tu n’es pas encore assez solide, il faut donc t’entraîner sur des exos plus basiques à ton niveau. Pour progresser plus rapidement tu peux aussi te faire accompagner dans tes révisions.

Ça tombe bien chez Les Sherpas, les cours particuliers et le soutien scolaire, c’est notre dada ! On a plus de 5000 professeurs disponibles dans 500 matières, et on t’offre le premier cours avec chaque professeur. Ça ne te coûte rien d’essayer et justement, ça pourrait te permettre de mettre toutes les chances de ton côté en faisant des révisions en béton !

Erreur N°6 : réviser oui, mais où et avec qui ?

Comment réviser de manière efficace ? C’est la question que se posent beaucoup d’étudiants, au-delà de la méthode, les paramètres importants sont souvent l’endroit et les personnes avec qui tu entreprends de faire tes révisions. C’est crucial de bien choisir comment tu souhaites réviser et d’adopter la méthode qui te correspond le mieux.

De manière générale, tu as deux options :

📌 Réviser seul ou en groupe

📌 Réviser chez toi ou dans un lieu dédié comme une bibliothèque

Bosser en groupe peut être très stimulant, voir les autres travailler peut te donner de la motivation, c’est pour ça que beaucoup d’étudiants apprécient les révisions à la bibliothèque !

Réviser en groupe ou à l’extérieur, c’est aussi éviter les tentations qu’il peut y avoir chez toi, un bon canap’ pour regarder Netflix, les jeux vidéo à portée de mains… 🙄

À l’inverse, réviser seul, c’est une bonne option si tu n’aimes pas être déconcentré ou que tu as besoin de calme, ou tout simplement que réviser avec d’autres personnes te fait stresser. Finalement, il faut simplement que tu pèses les pour et les contres !

Si tu es capable d’être efficace en restant dans ta chambre parce que tu sais que tu ne vas pas être dérangé, tant mieux ! Si ce n’est pas le cas, préfère réviser en dehors de chez toi. Si tu doutes encore entre les deux options, pourquoi ne pas essayer de mélanger tes phases de révisions avec les deux méthodes ? Ça pourrait t’aider à te décider pour la suite de tes révisions et d’être efficace au maximum !

👉 Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, tout dépend de ta façon de travailler et de ce qui te convient le mieux, il faut simplement que tu sois conscient de tes besoins. 

Comment réviser efficacement : ne pas arrêter d’y croire 💪

Jusqu’ici on n’a pas traité l’aspect stressant des révisions. Chez les étudiants, réviser rapidement et efficacement, c’est souvent un moment de doute, de remise en question de tes capacités, c’est plutôt courant de paniquer quand la date des examens approche. Et parfois, il peut arriver que tu arrêtes d’y croire.

Nos Sherpas nous ont souvent rapporté des témoignages d’étudiants qui ont lâché prise parce qu’ils ne se pensaient pas à la hauteur, qu’ils avaient l’impression d’avoir tout oublié du jour au lendemain, de ne pas être suffisamment intelligent, etc. C’est sûr que ça peut être déstabilisant à l’approche des épreuves, mais il ne faut surtout pas paniquer !

Une baisse de confiance, ça peut arriver à n’importe qui ! Si tu penses avoir tout oublié, c’est juste une impression, c’est ta tête qui te joue des tours ! Si tu regardes les choses du bon côté, ça veut simplement dire que tu prends du recul sur ta situation. La bonne chose à faire c’est de souffler un coup et de ne pas hésiter à faire des pauses. Eh oui, c’est important !

Tu vas faire un tour, une petite balade, tu te mates un épisode d’une série pour évacuer tout ce stress le temps d’une pause puis tu t’y remets calmement. Le tout c’est de ne pas user ton mental et de rester motivé, rien n’est insurmontable !

ne pas abandonner

Si même en lisant cet article tu as toujours des doutes, on a une vidéo d’Etienne qui te raconte comment il a failli abandonner. Ça te ferait du bien d’aller la voir. 😏

8e erreur : ne pas savoir gérer tes efforts

C’est souvent l’ultime erreur chez les étudiants. Personne ne fonctionne de la même manière et nous ne sommes pas tous égaux face aux révisions. Certains ont du mal à se mettre à bosser. Ils fonctionnent un peu comme une voiture qui éprouve des difficultés pour démarrer en côte, quand d’autre sont des voitures électriques avec une super patate dans les premiers kilomètres. Résultat ? Ils n’ont plus de jus et s’effondrent en milieu de course.

💡 Quand tu construis ton planning, il faut que tu gardes les derniers jours pour te reposer et lever le pied. Si tu respectes un planning intense, tu peux être à bout de force la veille des exams. Il faut voir les révisions comme une course d’endurance. Le but ce n’est pas de faire un sprint, mais de pouvoir gérer tes efforts tout au long pour ne pas tomber avant la ligne d’arrivée !

Les dernières 24h sont censées privilégier ton repos pour que tu sois au meilleur de ta forme au début des épreuves. C’est en respectant ce dernier conseil que tu pourras donner le meilleur de toi-même lors des épreuves et que tu vas tout déchirer ! 😎

4/5 - (4 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪