Poésie : 5 explications de vocabulaire ! ✒️

Poésie : 5 explications de vocabulaire

La fin de l’année arrive, et avec elle ses traditionnels examens ! Que tu sois au lycée ou dans un cursus supérieur littéraire, tu seras probablement amené(e) à faire des analyses de textes et, parfois, à tomber sur de la poésie à analyser. Pour bien réussir tes dissertations ou commentaires de textes en littérature, il est toujours conseillé de maîtriser du vocabulaire spécifique. Si tu as besoin de quelques rappels et explications, tu es au bon endroit, les Sherpas sont là pour toi ! Voici les règles d’or pour comprendre le vocabulaire en poésie ! 👇

Règle d’or numéro 1 : analyser les syllabes pour analyser de la poésie 🧐

La poésie repose sur un jeu entre les sons et les mots. En analysant ceux-ci, tu arriveras à trouver des clés pour analyser ton texte, à voir quels mots sont mis en reliefs et le message sous-jacent que l’auteur(ice) peut vouloir passer. Dans chaque vers (= chaque ligne en poésie versifiée), chaque mot est découpé en syllabes. C’est grâce au nombre de syllabes que tu trouveras dans un vers que tu pourras nommer ce dernier. Je te laisse un petit schéma qui récapitule différents mètres de vers (= la longueur des vers).

Vocabulaire poétique : quelques explications pour assurer

Exemple de découpe d’un alexandrin : “Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue.” Racine, Phèdre = Je /le /vis /je /rou /gis /je /pâ /lis /à /sa /vue

⚠️ Tu seras peut-être amené(e) à rencontrer ce que l’on appelle des vers libres. Dans ce cas-là, on ne se préoccupe pas du nombre de syllabes mais du rythme et de la sonorité du texte.

Quelques règles pour l’étude des vers 🔎

Pour étudier des vers, il faut prendre en compte certains éléments importants :

La règle des -e muets : à la fin de certains mots tu rencontreras des “e” muets, autrement dit des « e » que l’on ne compte et ne prononce pas. Un “e” est muet en fin de mot si le mot suivant commence par une voyelle mais il l’est également à la fin d’un vers. Dans les autres situations, il se prononce.
Exemple :
“Il tire, traîne, geint, tire encore et s’arrête.” (Victor Hugo, Les contemplations)
Les -e en violet sont comptés.
Les -e en rouge; ne sont pas comptés.

La règle des consonnes doubles : lorsqu’il y a une consonne double, on coupe entre les deux consonnes pour former deux syllabes disjointes.

La diérèse : Une syllabe doit parfois se prononcer en deux sonorités distinctes. Cela permet plusieurs choses : d’attirer l’attention sur un mot, d’allonger le vers pour marquer une impression d’espace, d’extension ou d’exprimer un désagrément par rapport à une dissonance. On retrouve souvent la diérèse dans les poèmes de Baudelaire.
Exemple :
Ayant l’expansion des choses infinies.” (Baudelaire, Correspondances)
Pour marquer la-dite expansion du mot “expansion” et respecter la métrique du poème, on le prononcera de cette façon : ex/pan/si/on au lieu de ex/pan/sion

La synérèse : Elle consiste à prononcer en une seule syllabe deux voyelles accolées dans un même mot. Cela permet d’abréger le mot.
Exemple : miel, lion

Voici un moyen mnémotechnique pour se souvenir de la différence entre diérèse et synérèse :
Synérèse : une seule syllabe
Diérèse : deux syllabes

Règle d’or numéro 2 : prêter une attention particulière aux sonorités 🎼

Etant donné que la poésie repose sur un jeu entre les sons et les mots, il est tout à fait logique de prêter attention aux différentes sonorités que tu pourras retrouver pour pouvoir les analyser. Voici les trois grands types de sonorité à identifier :

Un classique en poésie : les rimes 🙌

Je pense que tu dois réussir plutôt facilement à les identifier, mais pour rappel : la rime est le retour d’un même son en fin de vers. Pour celles-ci, il est conseillé d’observer leur disposition. Il en existe en effet, plusieurs types :

Les rimes croisées (ou alternées) qui se disposent de telle façon : ABAB
Exemple :
“Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
II nous verse un jour noir plus triste que les nuits;”

(Charles Baudelaire, LXXVIII – Spleen)

Les rimes embrassées : ABBA
Exemple :
“Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot soudain devenait idéal;
J’allais sous le ciel, Muse, et j’étais ton féal;
Oh! là là! que d’amours splendides j’ai rêvées!”

(Arthur Rimbaud, Ma Bohème)

Les rimes suivies (ou plates) : AABB
Exemple :
“Du palais d’un jeune lapin
Dame belette, un beau matin,
S’empara: c ‘est une rusée.
Le maître étant absent, ce lui fut chose aisée.”

(La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin)

Les rimes tripartites : AABCCB
Exemple : “Mignonne, allons voir si la rose,
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil”

(Ronsard, Odes, I, 17)

On peut également distinguer les rimes masculines (terminées par un autre son que -e muet) des rimes féminines (terminées par un -e muet). En général, on fait alterner les rimes féminines et les rimes masculines !

Des figures de styles sonores : les allitérations et assonances 👂

Ces deux termes renvoient à la répétition d’un même son. L’assonance consiste en la répétition d’un son voyelle tandis que l’allitération consiste en la répétition d’un son consonne. Pour parler d’allitération ou d’assonance, il est nécessaire que ces sons soient répétés plusieurs fois et de façon rapprochée. Ces répétitions permettent d’évoquer certaines choses par le bruit : rythme, insistance sur une idée, rapprochement entre le bruit et l’objet/personne, etc…

Petit moyen mnémotechnique :
assonance : finit par un e, par une voyelle, c’est donc la répétition d’un son voyelle.
Exemple :
« Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone”
(Verlaine, Chanson d’Automne)
Ici les sons [o] et [ɔ̃] se répètent, permettant de donner une sonorité allongée, insistant sur la monotonie et la longueur.

allitération : finit par un n, une consonne, c’est donc la répétition d’un son consonne.
Exemple :
“Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?” (Racine, Andromaque)
Ici le son [s] se répète cinq fois, permettant ainsi d’imiter le bruit que fait le serpent.

Règle d’or numéro 3 : attention au rythme ! 😉

La majorité des vers ont un rythme qu’on pourrait qualifier de “logique”, d’unité de sens. Mais il existe une exception : l’enjambement. Celui-ci se produit lorsqu’un vers est lié à celui qui le précède ou qui le suit, la phrase s’étalant alors sur plusieurs vers.

Nous pouvons distinguer deux types d’enjambements:
L’enjambement avec rejet, lorsqu’une phrase se termine au début d’un vers.
Exemple :
“Un Astrologue un jour se laissa choir
Au fond d’un puits. On lui dit : «Pauvre bête,”
(Jean de la Fontaine, L’astrologue qui se laisse tomber dans un puits)
L’enjambement avec contre-rejet, c’est lorsque le début d’une phrase est mis en valeur à la fin d’un vers avant de se poursuivre dans le vers suivant.
Exemple :
“Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? L’automne
Faisait voler la grive à travers l’air atone”
(Verlaine, Poèmes saturniens, Nevermore)

Règle d’or numéro 4 : l’importance des strophes en poésie 🕵🏼‍♀️

Tout comme le vers, la strophe a son importance dans l’analyse et le rythme d’un poème. Celle-ci représente un groupement de vers, autrement dit une sorte de paragraphe. Voici un tableau avec des différents noms données aux strophes en fonction de leur longueur:

Vocabulaire poétique : quelques explications pour assurer

Règle d’or numéro 5 : identifier les formes fixes en poésie grâce à ces éléments ! 📖

En comptant les strophes grâce au vocabulaire donné plus haut et en identifiant les types de rimes que tu rencontres, tu pourras identifier certaines formes fixes, ce qui te sera très utile en poésie. Voici quelques exemples :

Le sonnet

Il est composé de deux quatrains (rimes ABBA/ABBA ou ABAB/ABAB) et de deux tercets (rimes AAB/CCB ou AAB/CBC).
Exemple : le poème “A une dame créole” de Charles Baudelaire

La ballade

Celle-ci est composée de trois strophes construites sur les mêmes vers et d’un envoi (= un petit couplet final) de quatre vers. Chaque strophe et envoi est terminé par un même refrain.
Exemple : “Ballade à Mr. F. pour le pont de château Thierry” de Jean de La Fontaine

Le rondeau

La plupart du temps il est constitué de treize vers. C’est la forme favorite du Moyen-Âge. Le poème est bâti sur seulement deux mêmes rimes qui se présentent ainsi suivant les strophes : ABBA puis ABAB puis ABBA suivi d’une répétition du premier vers de la première strophe.
Exemple “Le temps a laissé son manteau” de Charles d’Orléans

A toi de jouer ! 🤹🏽

Avec toutes ces explications sur le vocabulaire en poésie, je suis sûre que tu réussiras à bien analyser tes commentaires de textes ou donner des exemples en dissertation. Je te conseille également de prêter une attention toute particulière au champ lexical du poème, à étudier la vie de l’auteur(ice) concerné(e) et le mouvement poétique dans laquelle s’inscrit l’œuvre ainsi qu’à réviser tes figures de style pour peaufiner tout cela ! Je te souhaite bon courage pour tes examens si tu en as, et si tu as lu cet article simplement parce que tu te sens l’âme d’un(e) poète : bonne création artistique ! 📝

Et si tu veux encore perfectionner tes copies ou parfaire ta culture littéraire, voici quelques articles pour toi :
✅  Tu veux réviser tes figures de style ? C’est ici ! 📕
✅  Si ce sont les mouvements poétiques qui t’intéressent on a ce qu’il te faut ! ✒️
✅  La chronologie des mouvements littéraires c’est aussi important : rendez-vous ici. 😉
 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

Clémence Delaitre Zimmermann

Moi c'est Clémence! Mon parcours universitaire a été marqué par de nombreuses réorientations, mais je pense finalement avoir trouvé ma voie en m'orientant vers des études de lettres. Grande lectrice passionnée d'écriture, c'est cette passion qui m'a donné envie d'écrire pour les Sherpas !

  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5
Besoin de cours particuliers de français ? Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit
Kit de survie lycée
  • Se créer un planning de travail adapté
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Comment bien réussir son orientation
Découvrir notre Livre
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-1
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-2
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-3
  • Banniere-KitdeSurvie-Sherpas-Lycee-4
  • Cours particuliers Sherpas 8
    19€ /h
    Louise Étudiante à HEC
    5
  • Cours particuliers Sherpas 7
    22€ /h
    Karen Étudiant à Polytechnique
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 2
    18€ /h
    Lucie Étudiante à Sciences Po
    4.8
  • Cours particuliers Sherpas 6
    25€ /h
    Antoine Étudiant aux Mines
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 5
    16€ /h
    Angélique Étudiante à l'ESCP
    5
  • Cours particuliers Sherpas 4
    24€ /h
    Lucie Étudiante à Dauphine
    4.7
  • Cours particuliers Sherpas 3
    21€ /h
    David Étudiant à Centrale
    4.9
  • Cours particuliers Sherpas 1
    15€ /h
    Saul Étudiant à la Sorbonne
    5
Besoin d'un prof particulier de français ? Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.
Prendre un cours gratuit
Tu veux réussir tes études ?
  • Construire son système de travail
  • Les meilleurs hacks de productivité
  • Exceller dans chaque matière
  • Tous niveaux (Lycée, Prépa, Supérieur)
Découvrir nos Livres
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-1
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-2
  • Banniere-Livres-Sherpas-All-3
Progresse en cours avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir Progresse avec nos profs particuliers et nos livres Découvrir