L’Afrique et la mondialisation 🌍

Rédac des Sherpas - Mis à jour le 27/12/2021
Afrique dans la mondialisation

L’Afrique, continent pourtant 7 fois plus étendu que l’Europe et qui représente 20% des terres émergées dans le monde semble rester à l’écart du développement et de la mondialisation. Ce continent symbolise bien souvent dans nos esprits la pauvreté, la faim, la sécheresse et les guerres tribales… Toutefois, il est important d’aller chercher plus loin et d’étudier quelle place a le continent africain face au développement et à la mondialisation afin de briser les potentiels préjugés.

Voilà un article pour en apprendre plus sur l’Afrique dans la mondialisation ! 🌍

Points forts et points faibles de l’Afrique dans la mondialisation ⚖️

Un espace géographique riche, atout de taille pour l’Afrique face à la mondialisation 💪🏼

Avec ses 30 millions de kilomètres carrés, l’Afrique est le troisième continent le plus vaste au monde et ce territoire regorge de richesses 💸

🛢 Le continent africain est extrêmement riche en hydrocarbures, notamment en Algérie, au Soudan ou encore en Libye.
Il concentre 12% des réserves mondiales de pétrole.

💎 Les ressources minières sont également très importantes : or, cuivre et cobalt sont présents sur le territoire. Cela génère d’ailleurs de gros conflits, particulièrement en Afrique du Sud, au Congo et au Liberia.

🌳 Une richesse forestière et agricole non négligeable : l’Afrique possède 60% des terres arables inexploitées au monde, elle pourrait donc devenir un acteur stratégique pour l’industrie agro-alimentaire qui fait face à une croissance démographique très importante et à de nouveaux enjeux de taille. Le continent possède également le 2e massif forestier mondial.

👉 Tu l’as compris, l’Afrique est très riche en matières premières ! C’est un atout majeur pour le continent dans le cadre de la mondialisation et en faveur de son développement. D’ailleurs aujourd’hui 64% des exportations africaines concernent les matières premières !
C’est cette spécialisation qui lui permet de s’intégrer à la mondialisation.

Pour rappel, la mondialisation correspond à l’intensification des flux internationaux par un processus d’ouverture des économies nationales sur le marché mondial et par la libéralisation des échanges.

Le problème, c’est que cette spécialisation des économies africaines est fragile et insuffisante. Cela ne permet pas une croissance économique stable et suffisante pour que le continent se développe. 😕

Des infrastructures inadaptées qui nuisent à l’intégration de l’Afrique dans la mondialisation 🏢

Depuis le début des années 2000, la Banque Mondiale pointe du doigt le manque d’infrastructure comme l’une des causes principales du faible dynamisme économique en Afrique.

Ce déficit concerne notamment l’électricité et les routes. Or ce deuxième point pèse autant sur l’économie du continent et son intégration dans la mondialisation que sur le quotidien des habitants et le développement.

Sophie

Sciences Po Bordeaux

12€/h

Clémence

HEC Paris

21€/h/h

Antoine

Sciences Po Paris

18€/h/h

Agathe

ENS Lyon

19€/h

Olivier

La Sorbonne

13€/h

Pierre

ESSEC

16€/h

Margot

Arts et Métiers ParisTech

22€/h/h

Besoin d’un prof particulier d’histoire-géographie ?

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Les routes 🛣

En Afrique, il y a peu de routes, la plupart des infrastructures sont des chemins ou des pistes.
👉🏼 Les deux tiers de l’Afrique rurale vivent à plus de 2 km par rapport à la route la plus proche.

Cela limite les échanges intracontinentaux, le déplacement des biens, mais aussi des personnes et donc l’accès aux services. Des études ont par exemple montré que la médiocrité des infrastructures de transports ajoute 30 à 40% aux coûts des biens échangés sur le continent et réduit la productivité des entreprises de 40%.

Le sous équipement des ports 🚢

Le réseau maritime qui lie l’Afrique aux autres continents est beaucoup plus développé que le réseau de transport au sein du continent. Pourtant, les ports africains restent sous-équipés, la manutention des conteneurs est notamment très lente : jusqu’à deux ou trois fois inférieure aux pays développés. 🛶

Les inégalités de développement entre les pays africains se retrouvent dans le développement des ports : l’Afrique du Sud demeure le plus gros marché en termes de conteneurs, devant le port de Durban puis le port marocain TangerMed.

Les taux de croissance les plus élevés sont affichés par les ports des pays exportateurs de pétrole : Angola, Cameroun, Nigéria. Au contraire, c’est l’Afrique de l’Est qui enregistre le volume de trafic de marchandises le plus faible de l’Afrique Subsaharienne, cette région étant desservie essentiellement par les grands ports de Mombasa et Dar es-Salaam.

Un retard économique et politique qui nuit à l’intégration de l’Afrique dans la mondialisation 🌍

Faiblesse sanitaire

Selon l’institut de sondage panafricain Afrobarometer, 53% des africains ont déclaré avoir manqué de soins nécessaires au moins une fois en 2019 à cause du coût des prestations, du manque de médicaments ou de médecins. Les taux les plus forts ont été observés au Gabon, au Togo, au Niger et en Guinée.

Face à ce déficit sanitaire, les maladies mortelles font rage en Afrique et la population n’a pas les moyens de s’en protéger comme en Europe.

  • Le paludisme et les maladies hydriques sont les premières causes de mortalités infantiles. Or le taux de mortalité infantile est extrêmement élevé en Afrique, il atteint des niveaux records comme en Afrique Subsaharienne où il atteint 78%.
  • Dans certains pays du Sud (Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Zimbabwe, Mozambique…) plus de 10% des adultes sont infectés par le VIH sans avoir accès aux soins comme en Europe.
  • La malnutrition touche environ 230 millions de personnes en Afrique.

Un frein politique au développement 👮🏾‍♀️

L’Afrique est souvent présentée comme un bastion des régimes autoritaires et dictatoriaux. On remarque plusieurs phénomènes dans la politique du continent :

Les dirigeants s’accrochent au pouvoir 💥

🇩🇿 C’est le cas en Algérie : Abdelaziz Bouteflika, ancien membre de l’ALN et candidat indépendant à l’élection présidentielle de 1999 est élu cette même année avec 73% des votes et un retrait de tous les candidats adversaires. Il reste au pouvoir jusqu’en 2019, date à laquelle il abandonne le pouvoir face aux manifestations, après avoir proposé de prolonger son quatrième mandat de 2 ans.

🇬🇦 C’est aussi le cas du GabonOmar Bongo a gouverné de 1973 à 2009, suivi de son fils Ali Bongo qui est au pouvoir depuis 2009.

À lire aussi

Voila une panoplie d’articles d’histoire-géo, on espère que tu seras inspiré ⭐
✅ Tu veux en savoir plus sur la Révolution Industrielle ? Voici un article sur les inventions du XIXe siècle 🔥
✅ Ici, tu trouveras des informations sur les grands navigateurs
✅ Et enfin, voici une période souvent inconnue dans l’histoire de l’Afrique : le génocide allemand en Namibie

L’Afrique est aussi le continent le plus touché par la corruption. On y trouve les pays les plus corrompus au monde (selon Transparency International) : la Somalie (classé 180e pays sur les 180 analysés par l’ONG), le Soudan du Sud (178/180) ou encore le Soudan (172/180).

💡 Voici un exemple d’affaire de corruption bien connu dont tu peux parler dans une copie :
Le scandale de la dette cachée au Mozambique : 19 personnes sont accusées dans une affaire de détournement de fonds. En 2013 et 2014, trois entreprises publiques ont contracté pour plus de 2 milliards de prêts auprès du Crédit Suisse et de la banque russe VTB pour financer des projets d’investissements en infrastructure alors que cet argent aurait en réalité été donné à des proches du gouvernement.

De même, en Afrique se trouvent de nombreux pays rentiers dans lesquels la manne financière est très forte, mais la pauvreté massive. C’est le cas du Nigéria ou le pétrole a rapporté 300 milliards de dollars dans les 20 dernières années mais où 60% de la population demeure sous le seuil de pauvreté. 🇳🇬

Le problème de ce déficit démocratique est le cercle vicieux entraîné par une telle politique. Cela entraîne notamment le brain drain (fuite des cerveaux) : les élites quittent le pays pour travailler et vivre dans des pays plus développés et plus démocratiques. Il y a dès lors une perte sèche de population bien formée et qualifiée, rendant d’autant plus difficile le développement économique des pays africains. 🧠

afrique dans la mondialisation

L’insécurité pèse sur les échanges en Afrique 💣

L’insécurité diminue en Afrique depuis le début du XXIe siècle, mais elle continue à être le continent où le nombre de victimes de conflits est le plus élevé. 💥
En 2020, on compte toujours une dizaine de conflits armés en Afrique. Ils peuvent opposer des États entre eux ou bien des États à des groupes terroristes.
Voilà les causes les plus fréquentes :

👉🏼 Des guerres communautaires ou ethniques : Tchad, Nigéria, Cameroun, génocide du Rwanda…
👉🏼 Des trafics : trafic de diamants en Angola, au Libéria et au Congo, trafic de cannabis au Maroc, trafic de méthamphétamine au Nigéria…
👉🏼 Les famines, comme dans les Cornes de l’Afrique.

Les conflits armés conduisent à un triple problème.

  • D’une part, ils conduisent à la destruction du capital physique et donc des richesses du continent.
  • D’autre part, ils monopolisent une part non négligeable du budget des gouvernements qui doit financer sa défense (armes, armées…) au lieu d’investir dans l’économie nationale.
  • En plus, les conflits et le climat d’insécurité nuisent à la confiance des acteurs économiques et pèsent donc sur le climat des affaires : ils détournent de potentiels investisseurs, ralentissent l’implantation d’entreprises…

L’Afrique et la mondialisation : entre émergence et mal intégration 🌍

L’Afrique, une économie extravertie qui s’ouvre à la mondialisation ✈️

Bien que l’Afrique soit toujours en retrait et en retard dans le phénomène de mondialisation, elle représente 4% des exportations légales au monde.

L’Afrique, grâce à sa croissance démographique importante (la population a doublé en 30 ans et est estimée aujourd’hui à 1,1 milliard d’habitants) représente un bassin de consommation important et attrayant pour les entreprises.

Les FTN investissent en Afrique : en 2008 les IDE entrant en Afrique se sont élevés à 70 milliards de dollars. 💰

Des liens étroits entre l’Afrique et le reste du monde qui marque et limite sa place dans la mondialisation 🔗

La plupart des pays africains sont d’anciennes colonies européennes, la reconnaissance de l’indépendance de ces états a été tardive et marque encore aujourd’hui les relations du continent et des autres pays. On peut notamment souligner deux partenaires majeurs de l’Afrique : la France et la Chine.

La Françafrique 🇫🇷

La “Françafrique” est un terme souvent employé par les médias pour désigner la relation privilégiée, mais souvent pointée comme néo-coloniale entre la France et l’Afrique. Il a été employé pour la première fois par Félix Houphouët-Boigny en 1955 (alors président ivoirien) pour rendre compte de la volonté de la part des États africains de garder une certaine proximité avec la France. Cette coopération prend en compte :
🎖 Des accords de coopération militaire. La France intervient au Mali et a des bases militaires au Sénégal, à Djibouti…
🛍 Des accords commerciaux
💰 Des aides financières

La Chinafrique 🇨🇳

Depuis les années 2000 les relations sino-africaines se sont beaucoup développées, toutefois elles restent très inégalitaires en fonction du poids géographique, politique et économique des pays africains. Les principaux partenaires africains de la Chine sont : l’Angola, le Nigeria, l’Afrique du Sud et l’Algérie.
Les IDE chinois vers l’Afrique ont notamment augmenté de 44% en 2013. Les acteurs chinois investissent particulièrement dans la construction d’infrastructures en Afrique.
La Chine achète 65% du pétrole africain.

Martin

HEC Paris

23€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Bastien

Polytechnique

26€/h

Emilie

Sciences Po Lyon

19€/h

Hugo

Insa Lyon

16€/h

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

David

EDHEC

25€/h

Jeanne

Aix-Marseille Université

17€/h

Gagne 4 points sur ta moyenne générale ! 📈

En étant accompagné par un Sherpa, nos élèves gagnent 4 points sur leur moyenne en un an.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

L’Afrique : un territoire inégalement intégré à la mondialisation 📌

Le continent africain est en réalité séparé entre plusieurs Afrique(s) qui s’opposent.
L’Afrique du Sud, membre du G20 et 5e partenaire des BRICS est très bien intégrée au commerce international tandis que 33 des 46 PMA (pays les moins avancés) se situent en Afrique.

Les espaces très intégrés 👌🏼

Trois interfaces majeures sont ouvertes à la mondialisation et au commerce international :

  • L’Afrique du Sud
  • Le Maghreb
  • Le Golfe de Guinée

🦁 On parle notamment des Lions Africains (en références aux Tigres et aux Jaguar asiatiques) : Algérie, Maroc, Nigéria, Afrique du Sud, Égypte et Angola. Ces pays représentent à eux-seuls 60% du PIB (produit intérieur brut) du continent.

Les espaces semi-intégrés 🤏🏼

Certains pays africains sont dynamiques, mais pas assez pour accéder véritablement au commerce international et se développer. C’est le cas du Bostwana, du Soudan du Nord et de la Namibie.

Les espaces en marges 👎🏼

Il ne faut surtout pas oublier que l’Afrique héberge le plus grand nombre de PMA. On peut citer le Sahel, la Corne de l’Afrique et Madagascar qui sont les régions les plus pauvres et les plus isolées au monde.

Conclusion sur l’Afrique et la mondialisation

Tu l’auras compris, l’Afrique est un continent riche mais inégalement développé et intégré à la mondialisation. Cette dernière est un espoir pour les pays africains, mais ne peut pas devenir une réalité pour le continent entier tant que celui-ci ne se stabilise pas : répartition des richesses, diminution des conflits, avancée démocratique…

Ce sont ces enjeux à la fois économiques et politiques qui limitent son développement et son intégration dans la mondialisation.
La conclusion ne peut être que nuancée : la croissance économique des pays africains se confirme, la démocratie progresse et le continent s’intègre peu à peu au marché mondial, mais de manière inégale.

4.1/5 - (10 votes)
profile picture
Rédac des Sherpas
La Rédac des Sherpas, c'est près de 100 auteurs passionnés d'éducation qui mettent leur expertise à ta disposition pour t'aider à profiter pleinement de tes études. Étudiants, profs particuliers ou spécialistes : avec eux, tu es sûr d'avoir les meilleurs conseils ! ⚡️

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪