6 conseils pour améliorer sa concentration ! 🤯

Marion Watier - Mis à jour le 17/10/2022

Pour certains, réussir à se concentrer plus de 20 minutes sur un cours, une tâche ou une conversation est un exploit. Chaque deadline s’éternise et la moindre action peut prendre plus de 2h. Sans compter les distractions – si nombreuses, on te l’accorde – qui viennent te mettre encore plus de bâtons dans les roues. Évidemment, dans le cadre scolaire, il devient impératif d’améliorer sa concentration si tu veux devenir le premier de la classe ! Deviens un pro de la concentration avec nos conseils 👇

Non aux distractions 🚫

Tu t’en doutes et c’est bien pour ça qu’on commence par le plus obvious. Si tu veux vraiment atteindre un haut niveau de concentration, éloigner les distractions est une obligation (ça rime). Bref, éloigne physiquement ton téléphone de ton corps. Arf… C’est toujours quand on perd quelque chose qu’on se rend compte de sa valeur 😔

👉 L’idée, c’est de te mettre dans une bulle propice au travail. Un casque anti-bruit, des bouchons d’oreille, un bureau rangé et organisé (une chambre rangée est indispensable aussi, au passage) et dans la mesure du possible, pas de wi-fi sauf si tu en as vraiment besoin pour ta tâche.

Ne laisse pas la place au hasard

Le manque de concentration, c’est un problème qui peut être rapidement réglé si tu ne laisses pas la place à l’hésitation. On s’explique. Une fois ton bureau rangé et organisé et ton casque anti-bruits sur la tête ; tu vas t’asseoir et fixer le plafond, tout simplement parce que tu ne sais pas par où commencer.

L’idée, c’est de ritualiser ta mise au travail. La première action implique la seconde qui implique la suivante… Hop, tu te retrouves à travailler sans t’en rendre compte. Et tu te doutes d’où on veut en venir. À la seule, l’unique, l’irremplaçable to-do list. Elle va structurer ta journée pour avoir une idée claire de ce qui t’attend.

How to do a to do ?

same energy

On en a déjà souvent parlé, est-ce que c’est nécessaire de répéter ? Pour la classique, tu prends un post-it ou une application pour y inscrire tes tâches. Pense simplement à leur donner une durée pour que ce soit efficace et que tu ne dépasses pas le temps imparti. À partir de là, tu vas surtout structurer tes journées avec des blocs.

👉 Pour commencer, tu peux utiliser de courts blocs d’1 à 2 h. C’est parfait pour rendre ta journée digeste et garder un haut niveau d’efficacité sur tes tâches.

Ensuite, tu peux passer à des blocs plus longs de 4 h quand tu sens que tu as une plus grosse capacité de concentration. Tu peux eux-mêmes les diviser en plus petits blocs de 2 h à l’intérieur, pour segmenter et compartimenter. 👍

Pour plus de détails, on t’explique ça dans une vidéo sur le sujet 👇

Tu vas ensuite pouvoir te constituer une journée type sur laquelle tu peux te reposer. À l’intérieur de celle-ci, tu vas allouer les différents créneaux que tu as prévus pour des tâches que tu as notées sur ta to do. Maintenant, il n’y a plus qu’à mettre les gaz et à décoller. 🚀

Le plus dur en premier !

La première chose à faire chaque matin, c’est d’avaler un crapaud vivant.

Mark Twain

Auteur

Construis-toi cette renouée sur laquelle tu vas prendre de l’accélération au fil de ta journée. Ça veut dire commencer par la tâche la plus difficile et finir par la tâche la plus facile. L’avantage, c’est que ça reste sera motivant parce que chaque nouvelle tâche ira de plus en plus vite et sera de plus en plus appréciable – tout est relatif. 😉

C’est comme un avion au décollage ! Au début ça va tout doucement les premiers mètres, et puis au fur et à mesure, tu accélères et tu décolles.

Améliorer sa concentration : une chose à la fois !

Oui, oui, OK les Sherpas vous êtes mignons avec vos métaphores d’avion. Mais moi, je veux savoir comment rester concentré pendant que je travaille.

On arrive alors à un point essentiel : éviter à tout prix le multitasking. Alors évidemment, pas de série en bossant, mais aussi – et surtout – pas de tâches qui n’ont rien à voir entre elles.

Par exemple, pas d’email quand tu dois être concentré et rédiger un document. Pas de coup de téléphone si t’as besoin d’être sur une tâche qui demande de la concentration, et cetera.

C’est très important parce que selon une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, les personnes multitâches font trois fois plus d’erreurs que celles qui se concentrent sur une seule chose à la fois. Et qui dit erreurs, dit aussi prendre du temps pour les réparer et les corriger.

Une autre étude du Journal of Experimental Psychology va dans le même sens. Selon elle, le multitasking ferait perdre 40 % du temps productif.

👉 Donc, au fond, la règle est simple : une tâche à la fois à fond et tu passes à la suivante une fois accomplie.

Quand la pause s’impose pour rester concentré

Vouloir prendre une pause quand on travaille depuis des heures est normal et même bénéfique. Le problème des pauses, c’est qu’elles sont ambivalentes.

👉 Elles permettent à la fois de tenir le rythme et sont importantes pour rester efficace tout au long de ta journée, mais en même temps, c’est le moment où la productivité peut dérailler parce que tu es coupé ton travail.

C’est là le gros nœud des problèmes de concentration de la majorité des gens. Normalement, tu connais deux types de pauses : les petites pauses (genre 5 à 10 minute) qui coupent une session de travail et les grosses pauses (1 à 2 h voire plus) entre de longues sessions de travail.

À lire aussi

Faire des pauses efficaces, c’est tout un art 🎨

Soyons clairs : les grosses pauses permettent de recharger les batteries et sont utiles. C’est souvent les petites pauses qui vont déraper. Alors une bonne gestion des pauses peut aider n’importe qui à améliorer sa concentration au quotidien et sur la durée ! ⏱

💡 Le savais-tu ?

Il est prouvé que chaque fois qu’on se déconcentre, il faut en moyenne 20 minutes pour reconstruire ta concentration.

Tu vois, c’est pour ça que de nombreuses personnes n’arrivent jamais à être efficace. Le problème, c’est qu’on peut difficilement prendre que des pauses de 2h, sinon on ne réussit pas à finir ce qu’on entreprend… Pour pallier à ça, une seule solution : les micro pauses de 3 à 5 minutes.

👉 C’est la découverte qui va tout changer. Avec une micro pause, tu fais un break tout en restant concentré sur ce que tu fais. Tu peux te lever et bouger, te faire un café ou un thé, manger un petit bout, ouvrir la fenêtre et t’aérer quelques minutes… Ensuite, tu reviens au taff oxygéné, sans être véritablement passé à autre chose.

C’est aussi un bon moyen de muscler ta concentration et ta capacité de concentration !

Utilise Pomodoro 🍅

L’idéal pour commencer à appliquer tout ça, c’est le principe de la technique Pomodoro. Il s’agit de séances de travail en blocs d’une heure, soit :

  • 25 minutes de travail
  • cinq minutes de pause
  • 25 minutes de taff
  • et de nouveau 5 minutes de pause.
technique pomodoro

Envie d’en savoir plus sur la technique Pomodoro ? On t’explique son fonctionnement 🤝

Pour aller plus loin

La technique Pomodoro est bien pour les petites séances, mais qu’en est-il des plus conséquentes ? Tu peux essayer avec un unique cycle d’une heure, soit 55 minutes de travail et cinq minutes de pause à la fin. Ça va déjà t’aider à devenir plus à l’aise et à rester concentrer plus longtemps. 🧠

👉 Donc une fois que tu as pris le pli, tu peux même passer à 2 h d’affilée avec une micro pause de 3 à 5 minutes à la place de la pause du milieu.

Et pour les experts 💭

Quand tu arrives à rester concentré 2 h, pas question de s’arrêter. Tu doubles avec 4 h. Tu auras besoin d’une micro pause entre les deux sessions de 2 h, mais plus aucune pause entre chaque heure individuelle.

 

👉 Progressivement, tu vas remplacer les pauses par des micro pauses. 

De cette manière, tu vas étirer ta capacité de concentration et améliorer considérablement la qualité de ton travail !

Fais appel aux autres 🤝

Si tu manques d’autodiscipline et que malgré tout, tu as encore du mal à t’y mettre, tu peux opter pour le travail en groupe. Il y a plein de solutions pour organiser des séances : dans un open space, à la bibliothèque, dans une salle de classe, devant nos study with me ou même sur un Discord…

👉 C’est motivant. Le fait de voir les autres avancer, ça donne envie de faire pareil ! Dans le besoin, tu peux aussi poser une ou deux questions si jamais tu es coincé. 🗣

Par contre, le groupe de travail peut vite se transformer en groupe de soutien émotionnel. La solution, c’est de mettre en place des règles du jeu simples et efficaces. Dans le cadre d’un travail en groupe, vous pouvez mettre en vigueur deux règles :

  • La première, c’est pas le droit de papoter pendant les sessions de travail
  • La deuxième, c’est un nombre limité de questions autorisées. Sinon, tout le monde se déconcentre tout le temps.

Évidemment, si c’est urgent, tu peux taper sur l’épaule de ton pote. Mais en général, ces règles permettent de respecter la concentration des autres et aussi que les autres respectent la tienne ! 😉

Prêt a atteindre le flow ? 🙌

Si tu appliques tous nos conseils, tu vas pouvoir atteindre le Graal de la concentration : le sacro-saint flow. Le flow, c’est un état d’hyper concentration dans lequel tu te mets à abattre du travail à haute vitesse sans même t’en rendre compte.

À lire aussi

Pour en savoir plus sur le flow 🎉

Améliorer sa concentration prend un peu de temps, mais tu es sur la bonne voie ! Bon courage 😉

4.8/5 - (5 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪