Comprendre le conflit au Mali ⚡🇲🇱

Rédac des Sherpas - Mis à jour le 10/08/2021
190034

Le 24 mai 2021, il s’est produit le troisième coup d’Etat au Mali en moins d’une décennie.

Tu souhaites connaître la raison de cette crise politico-militaire, et plus largement, la situation du Mali? Laisse-nous t’expliquer en l’espace d’un article les origines du conflit au Mali, ainsi que les perspectives qui s’annoncent pour le pays. C’est parti ! 😉

Conflit au Mali, l’histoire politique depuis 2012 : les 3 coups d’Etats expliqués

Le coup d’Etat de 2012: le début de l’instabilité malienne

En 2012, différents groupes armés rebelles revendiquent l’indépendance du Nord du Mali, un territoire qu’ils appellent l’Azawad. Ils prennent alors peu à peu le contrôle de la population et des villes de cette partie du pays.

Par conséquent, la junte militaire se révolte contre le gouvernement malien qu’elle juge inefficace face à l’instabilité et la terreur qui s’intensifient au Nord.

👉 C’est ainsi que le président malien Amadou Toumani Touré est évincé et qu’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) devient son successeur.

18 août 2020 : la fin d’IBK ⛔

Cette période est également marquée par l’influence croissante de plusieurs groupes terroristes islamistes au nord du pays, comme AQMI ou ANSAR DINE qui instaurent une “loi islamique” sur le territoire qu’ils maîtrisent désormais. 💣

Face à l’incapacité du régime malien à maîtriser les Touaregs indépendantistes et le terrorisme, les manifestations de la population malienne et les mutineries militaires sont de plus en plus fréquentes, notamment dès mars 2020.

Ainsi, le 18 août, on assiste au deuxième coup d’Etat perpétré par le colonel Assimi Goïta, chef du CNSP (conseil national pour le salut du peuple) créé peu de temps avant.

👉 Goïta devient alors chef du gouvernement malien, successeur d’IBK.

Mai 2021 : “le coup d’Etat dans le coup d’Etat” 😵‍💫

En septembre suivant, Bah N’Daw est nommé chef du gouvernement de transition. Or, il décide d’une recomposition du gouvernement en mai 2021, notamment caractérisée par l’évincement de certaines personnalités militaires importantes, puisqu’il considère que le pouvoir militaire devient trop influent au sein du corps politique.

👉 Le Mali connaît le 24 mai un autre putsch, organisé une seconde fois par Assimi Goïta qui reprend le pouvoir.

Ces trois événements ont un même épicentre: le camp Soundiata-Keïta situé à 17km au Nord de la capitale Bamako; mais surtout une origine commune: l’insurrection du peuple et des forces militaires face à un gouvernement jugé incapable de régler le conflit sur le territoire, trop inefficace dans la lutte contre les acteurs de l’instabilité au nord.

Comment le monde a-t-il réagi à ce coup d’Etat ? 🌐

En Afrique

L’Union africaine (UA) remplace depuis 2002 l’Organisation de l’Unité Africaine (1963). Il s’agit d’une organisation intergouvernementale dotée d’institutions visant à promouvoir la démocratie, les droits de l’homme et le développement économique de ses Etats membres.

Suite au putsch du 18 Aout 2020, l’UA avait déjà suspendu temporairement le Mali de ses institutions, jusqu’à ce que les militaires responsables du coup d’Etat s’engagent sans processus de transition vers un pouvoir civil.

Cependant, les Etats africains ont une seconde fois condamné le Mali pour les événements de mai 2021, un acte qualifié d ‘”inconstitutionnel ».

👉le Mali s’est retrouvé suspendu de l’Union Africaine et de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest, ce qui fragilise les partenariats économiques et la situation politique du Mali.

A l’international

Les Etats-Unis, L’Union Européenne et l’ONU ont condamné ce dernier coup d’Etat et ont envisagé des sanctions pour le Mali.

En France 🇫🇷

Emmanuel Macron a jugé cet acte d’”inadmissible” en le qualifiant de “coup d’Etat dans le coup d’Etat”. Le 10 juin 2021, il a d’ailleurs annoncé la fin de l’opération Barkhane “dans sa forme actuelle”. Cela montre donc une certaine volonté française de prendre des distances avec son cône de puissance.

Cependant, en avril 2021, Macron s’était rendu aux funérailles de l’ancien Chef d’Etat tchadien Idriss Déby afin d’apporter son soutien à la famille du défunt et de témoigner des relations de la France avec ses anciennes colonies africaines. Ceci avait laissé penser que la France souhaitait garder un lien particulier avec ses partenaires africains.

👉 On peut donc comprendre que le coup d’Etat malien du 24 mai 2021 fragilise les relations franco-africaines, qui apparaissent pourtant encore soudées un mois auparavant.

Qu’est ce que l’opération Barkhane ?⚡

En 2013, face à l’instabilité croissante au Mali, la France, qui entretient avec le pays des relations étroites depuis la décolonisation (1960), décide d’envoyer des militaires afin d’aider l’armée malienne à la lutte contre les indépendantistes et terroristes : il s’agit de l’opération Serval.

Un an après, en 2014, cette opération devient régionale dans les pays du G5-Sahel (Mauritanie, Burkina Faso, Mali, Niger et Tchad): c’est l’opération Barkhane.

👉 Ainsi, le 10 juin 2021, le président français décide de retirer quelques centaines de militaires de la région.

Pourtant, il est certain que la France joue un rôle clé dans la défense et la gestion de la sécurité au Mali. En particulier, le 5 juin 2021, des soldats français ont neutralisé un des chef de l’AQMI (Al Qaïda au Maghreb islamique) qui était responsable de la prise d’otage, puis de l’assassinat de deux journalistes français de RFI (Radio France Internationale) en 2013.

À lire aussi

✅  Psssst, regarde notre article sur l’opération Barkhane si tu es perdu ! 🔥

Quel avenir pour le Mali ? 😓

Comment est accueillie la décision de Macron par la population malienne ? On peut s’interroger sur le futur des relations de la France avec le Mali, et plus généralement avec ses anciennes colonies. Le retrait des troupes françaises fragilisera certainement les forces armées maliennes dans leur lutte contre la situation critique au Nord, qui descend de plus en plus vers Bamako.

Au sud du pays, une large partie de la population encourage le retrait français, considérant que l’intensification des tensions dans le pays est due à son intervention, qualifiée d’ingérence.

Cependant, la décision du président français suscite l’inquiétude au Nord. En effet, les habitants craignent que le nord du Mali ne soit plus capable de se défendre contre les djihadistes une fois que la France se sera retirée. Ils craignent qu’ils s’emparent définitivement du territoire et qu’ils détruisent à nouveau des villes comme c’eût déjà été le cas à Tombouctou en 2012.

Par ailleurs, la Russie commence à affirmer sa volonté d’élargir son influence dans cette région d’Afrique, ce qui suscite des controverses au sein de l’opinion publique. 🇷🇺

Conclusion sur le conflit au Mali

Le Mali est en guerre depuis presque 10 ans et la situation peine à se résoudre. Ce dernier coup d’Etat s’inscrit dans un contexte de gestion de la sécurité nationale mais aussi globale, avec la menace terroriste. Il a un aussi un impact sur la géopolitique mondiale puisqu’il met en péril les relations entre le Mali et le monde.

En outre, il menace la stabilité intérieure, à la fois par le retrait des troupes françaises, par la situation politique qui s’ensuit et par le déchirement qu’il provoque au sein de la population malienne.

On espère t’avoir apporté les réponses que tu cherchais sur le conflit au Mali !

 Tableau récapitulatif du conflit au Mali 💡

Je te propose un petit tableau récapitulatif des dates et acteurs clés de la situation actuelle au Mali:

DateEvénementOrigineRésultat
2012Mutineries militaires aboutissant à un coup d'EtatInstabilité au nord (indépendantistes et terroristes) Chute d'Amadou Toumani Touré, succédé par IBK
Août 2020Manifestations civiles et militaires, création du CNSP
et coup d’Etat
Incapacité du gouvernement à faire face à l'instabilité du nord malienChute d’IBK, succédé par Assimi Goïta
Octobre 2021Etablissement du nouveau gouvernement de transitionprésident de transition: Bah N’Daw
premier ministre: Moctar Ouane
24 Mai 2021Coup d'EtatRecomposition du gouvernement: les militaires sont évincés de la politique
Chute de Bah N’Daw, reprise du pouvoir par Assimi Goïta
et suspension du Mali de l’UA et de la CEDEAO
10 juin 2021Fin de l’opération BarkhaneCoup d’Etat condamné par la FranceRetrait de plusieurs centaines de soldats français du sol malien

A bientôt pour un nouvel article 👋

4/5 - (3 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪