La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette

Mathilde Ségui - Mis à jour le 17/06/2022
233165

Le roman La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette est une œuvre phare des programmes de français, et notamment du Bac ! Chez les Sherpas, on a donc décidé de t’aider à bien connaître ce roman avec une petite fiche de lecture. C’est parti pour cet article sur La Princesse de Clèves résumé par chapitre et expliqué !

La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette : présentation

Fiche d’identité 🔎

AuteurMadame de La Fayette
Date1678
GenreRoman
Mouvement littérairePréciosité

Résumé de La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette

La Princesse de Clèves résumé : partie 1 ☝

Au début du roman, Madame de La Fayette commence par décrire la cour du roi de France Henri II. Globalement, c’est un monde de faux-jetons où tout le monde essaie d’être le plus beau et le plus distingué pour se faire bien voir.

👉 La mère de la future princesse de Clèves, qui porte encore à ce moment-là le titre de Mademoiselle de Chartres, fait entrer sa fille dans cette cour pour lui trouver un mari. Cette mission ne sera pas trop difficile vu que la jeune fille est sublime et en plus bien élevée dans les valeurs de vertu et de morale exemplaires : tous les hommes sont à ses pieds. 

Au bout de plusieurs propositions de mariages foireuses, la mère Chartres décide que c’est le prince de Clèves, tombé fou amoureux, qui remporte finalement la main de sa fille, même si celle-ci s’en fout un peu de lui. Suite aux noces, ils vont à des fiançailles, et là, la toute nouvelle Princesse de Clèves a le coup de foudre de sa vie pour le duc de Nemours, qui est une sorte de Dom Juan.

👉 La mère de la princesse devine ce qui se passe (avant sa fille elle-même !). Juste avant de mourir, Madame de Chartres avertit sa fille : une telle passion est dangereuse pour son mariage et sa place à la cour, elle lui recommande donc de partir à la campagne pour s’éloigner du duc de Nemours 💔

La Princesse de Clèves résumé : partie 2 ✌

👉 Dans cette deuxième partie du roman, la vie joue alors un drôle de tour à la princesse de Clèves : une fois qu’elle revient à Paris, son mari lui raconte l’histoire de son pote Sancerre, fou amoureux d’une certaine Madame de Tournon (qui vient de mourir). Sauf que celle-ci jouait un double jeu et avait promis le mariage à Sancerre… mais aussi à un autre homme ! Sancerre découvre ses petites manigances après sa mort et, logiquement, il est dévasté. 

Le prince de Clèves affirme alors que si sa propre femme lui avouait être amoureuse d’un autre, il en serait triste mais pas en colère, et même qu’il la plaindrait. Ça sonne drôlement familier dans la tête de la princesse de Clèves…

👉 Celle-ci se rend compte ensuite que le duc de Nemours est tout aussi à fond qu’elle, ayant carrément refusé le trône d’Angleterre pour elle (il allait en effet se fiancer à la princesse héritière Elisabeth Ière d’Angleterre). La princesse de Clèves voudrait bien s’éloigner de la cour pour cacher ses sentiments, mais son mari veut qu’elle reste avec lui, ce qui complique l’affaire.

Un peu plus tard, la reine Dauphine donne à la princesse une lettre qui serait soi-disant tombée de la poche de Nemours : elle serait de la main d’une de ses amantes. Justement, le duc a une réputation un peu sulfureuse… La princesse est verte de jalousie.

La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette : partie 3 👌

👉 Plot twist : la lettre n’est pas à Nemours mais au vidame (c’est une sorte d’officier militaire) de Chartres… qui est l’amant platonique de la reine alors qu’il la trompe avec Madame de Thémines, l’auteur de cette lettre. Le vidame veut donc absolument cacher que cette lettre lui est adressée, et demande à Nemours de faire croire qu’elle est pour lui, mais celui-ci ne veut pas pour ne pas fâcher la princesse de Clèves.

La reine demande alors à récupérer la fameuse lettre qui fout le bazar dans tout le château, mais la princesse ne l’a plus. Elle doit donc en faire une copie, de mémoire, avec le duc de Nemours, ce qui est une occasion bien pratique pour passer du temps avec lui.

👉 Problème, ça ne fait que renforcer ses sentiments, et elle décide alors de repartir à la campagne. Cette fois, son mari le prince l’accompagne ! Elle décide alors de lui avouer toute la vérité… sauf le nom du duc. Celui-ci surprend la conversation et comprend que la princesse de Clèves parle de lui. Fou de joie, il en parle au vidame de Chartres, sans dire qu’il s’agit de lui.

👉 Mais les rumeurs vont vite à la cour et bientôt, tout le monde sait que la princesse de Clèves aime un autre homme que son mari. La pauvre, elle pense que c’est lui qui a tout révélé alors que c’est son amant qui ne sait pas tenir sa langue. D’ailleurs, le prince de Clèves finit par deviner que l’homme en question est le duc de Nemours. 

La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette : partie 4 🖖

👉 Dans la dernière partie du roman, le roi meurt. C’est donc au tour de François II de monter sur le trône et toute la cour va assister à son sacre à Reims… sauf la princesse de Clèves, qui s’échappe à la campagne. Le duc de Nemours remarque son absence et entend dire l’endroit où elle est allée, il décide donc de partir la rejoindre.

👉 Le prince de Clèves a cependant un œil sur son rival et envoie un espion le suivre. Pendant 3 jours et 2 nuits, le duc de Nemours essaie d’entrer en contact avec la princesse, mais à chaque fois, par un concours de circonstances, ils n’arrivent pas à se voir, sauf le troisième jour. C’est suffisant pour l’espion du prince de Clèves, qui rapporte à ce dernier que le duc de Nemours a probablement passé deux nuits avec la princesse.

Convaincu que sa femme l’a trompé, le prince tombe gravement malade. La princesse, au courant de son état, revient auprès de lui tandis qu’il est sur son lit de mort. Elle lui promet qu’elle n’a jamais rien fait avec Nemours, alors il la croit et meurt après lui avoir pardonné.

👉 La princesse se retire alors dans une vie cloîtrée, loin de la cour. Elle apprend que Nemours est dévasté et se refuse à toutes les femmes. Il lui suffit de le croiser un jour sur un banc pour que toute sa passion se réveille. Aidé par le vidame de Chartres, le duc de Nemours parvient à retrouver la princesse lors d’un date secret pendant la nuit. Ils s’avouent enfin leurs sentiments.

La princesse refuse néanmoins une relation avec le duc, car elle pense que c’est pour cette raison que son mari est mort. Elle ne le reverra plus jamais. Leur passion finit par s’éteindre avec les années, et la princesse de Clèves termine sa vie comme elle l’a commencée : dans la vertu, puisqu’elle finit au couvent.

💡 La dernière phrase du roman

Et sa vie, qui fut assez courte, laissa des exemples de vertu inimitables.

Madame de La Fayette

La Princesse de Clèves

À lire aussi

✅ Pour faire une super fiche de lecture, ça se passe en vidéo !

Analyse La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette

Un roman psychologique 💘

👉 Le roman de Madame de La Fayette est avant-gardiste notamment par son analyse psychologique de la princesse de Clèves. C’est une des premiers œuvres qui explore et décrit aussi finement les sentiments du personnage principal :

  • la passion amoureuse, avec le coup de foudre de la princesse et du duc
  • la peur et la culpabilité de la princesse qui trahit son mari
  • la jalousie du prince de Clèves et celle de la princesse lorsqu’elle croit que le duc a une amante

👉 Après, la vision de Madame de La Fayette sur l’amour reste très vieillotte, voire archaïque : le roman présente un côté pessimiste puisque la princesse de Clèves finit dans une vie austère et solitaire, avec l’idée que son amourette aura causé la mort de son mari 😓 

💡 Le savais-tu ?

Le roman La Princesse de Clèves est très influencé par la doctrine religieuse du jansénisme, qui est un mouvement assez rigide né en réaction à la monarchie absolue et à la direction que prend l’Église catholique au XVIIe siècle. En gros, les jansénistes pensent qu’ils doivent suivre des règles morales très strictes, quitte à se priver de liberté, pour faire le bien sur Terre et mériter leur place au Paradis. D’où la leçon de morale qu’on tire sur l’aventure de la princesse de Clèves !

J’avoue, répondit-elle, que les passions peuvent me conduire mais elles ne sauraient m’aveugler.

Madame de La Fayette

La Princesse de Clèves

À lire aussi

✅ On te parle plus en détail du jansénisme dans notre fiche de lecture sur Les Caractères de La Bruyère !

L’importance de la pression sociale 👀

👉 Le jansénisme a aussi un côté politique puisque comme on vient de te le dire, il critique la monarchie absolue. On peut l’observer clairement dans La Princesse de Clèves car Madame de La Fayette insiste sur le côté hypocrite et superficiel de la cour de France. Elle fait par exemple dire à Madame de Chartres au début du roman :

Si vous jugez sur les apparences en ce lieu-ci, vous serez souvent trompée : ce qui paraît n’est presque jamais la vérité.

Madame de La Fayette

La Princesse de Clèves

👉 Eh oui, la cour finit par corrompre même les personnes les plus pures, comme la princesse : elle qui était un modèle de vertu finit par tomber amoureuse d’un autre alors qu’elle est mariée… On assiste donc à un sacré dilemme qui met à rude épreuve les valeurs religieuses et morales de notre héroïne :

  • rester fidèle au prince de Clèves alors qu’elle ne l’aime pas ?
  • choisir l’amour avec le duc de Nemours en trahissant son mari ?

Des influences littéraires variées 📚

La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette est un roman novateur mais qui puise quand même son inspiration dans la tradition de son époque.

📌 L’influence majeure du roman est le mouvement littéraire de la préciosité. Voici ses caractéristiques : 

  • il accorde beaucoup d’importance à l’exploration des sentiments (l’amour en première ligne) avec la dose de drama qui va avec : tromperies, jalousie, triangles amoureux…
  • il défend l’idéal de l’honnête homme : beau, intelligent, cultivé, raffiné, bien élevé…
  • le style d’écriture est aussi raffiné que l’honnête homme, parfois à l’excès : pas de mots vulgaires, on va jusqu’à chercher des expressions pour remplacer des mots trop « communs » (ex : « le miroir de l’âme » pour « les yeux » !)

📌 L’autre influence principale de La Princesse de Clèves est le mouvement littéraire du classicisme. Le roman est construit comme une pièce de théâtre classique, avec une exposition, un nœud dramatique et un dénouement. Il respecte les règles du genre avec l’unité d’action (l’intrigue amoureuse), l’unité de temps (une année) et la règle de bienséance.

À lire aussi

✅ Pour en savoir plus, consulte notre article sur le texte théâtral !

On espère que cette analyse et ce résumé de La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette t’aura aidé ! À plus pour une prochaine fiche de lecture 🥳

5/5 - (3 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪