La vĂ©ritable histoire du Tour de France đŸš”â€â™‚ïž

Thomas Gilbert - Mis Ă  jour le 06/07/2022
238889

Course historique dans le milieu du cyclisme, le Tour de France est aujourd’hui le troisiĂšme Ă©vĂšnement sportif le plus suivi dans le monde aprĂšs les Jeux Olympiques d’étĂ© et la Coupe du Monde de Football. 

Vieux depuis plus de cent ans, l’histoire de sa crĂ©ation est pourtant mĂ©connue du grand public, tout comme l’histoire de l’invention du vĂ©lo ! Dans cet article on te propose d’explorer le passĂ© d’une course mythique et de dĂ©couvrir les origines d’un tout nouveau mode de transport inventĂ© au XIXĂšme siĂšcle ! 

Let’s go ! đŸšŽâ€â™€ïž

L’invention du vĂ©lo đŸšČ

On ne peut pas aborder l’histoire du Tour de France de cyclisme sans d’abord te parler de l’histoire du vĂ©lo. Et si on te disait que l’invention du vĂ©lo est intimement liĂ©e Ă  une Ă©ruption volcanique ? Ça semble dingue non ? Pourtant, c’est bien la vĂ©ritĂ© !

Une Ă©ruption volcanique Ă  l’origine de l’invention ? 🌋

Tout commence dans les Ăźles d’IndonĂ©sie en avril 1815 lorsque le volcan Tambora entre en Ă©ruption. Le panache de fumĂ©e volcanique atteindra presque 44 km d’altitude ! La violence de l’éruption a pu ĂȘtre entendue jusqu’à 1400 km de distance. 

Les volcanologues estiment que c’est la seconde Ă©ruption la plus violente de l’histoire aprĂšs celle du volcan Samalas, lui aussi, en IndonĂ©sie.

💡 Le savais-tu ?

On estime aujourd’hui que l’éruption explosive de ce volcan Ă©tait 10.000 fois plus puissante que les explosions nuclĂ©aires d’Hiroshima et Nagasaki. La simple dĂ©tonation liĂ©e Ă  l’éruption a causĂ© le dĂ©cĂšs de 11.000 personnes, sans compter les victimes des nombreux tsunamis et de la famine qui s’est installĂ©e aprĂšs le drame.

À la suite de l’éruption, l’immense panache de fumĂ©e qui s’est rĂ©pandu dans l’air a eu de lourdes consĂ©quences climatiques Ă  l’époque. Ainsi en 1816, les États-Unis et l’Europe ont connu une annĂ©e particuliĂšrement froide, qui a dĂ©cimĂ© les rĂ©coltes de cĂ©rĂ©ales. On s’en souvient aujourd’hui comme de “l’annĂ©e sans Ă©tĂ©â€ Ă  l’origine de la crise alimentaire qui est survenue en Europe entre 1816 et 1817.

En raison des mauvaises rĂ©coltes, il Ă©tait impossible de nourrir les populations et les chevaux (le principal moyen de locomotion en Europe Ă  l’époque). La famine est telle que de nombreux chevaux ont dĂ» ĂȘtre abattus pour que la population puisse manger


En 1817, le Baron Karl Drais pensait depuis longtemps Ă  concevoir un engin capable de rivaliser avec le cheval, une alternative qui permettrait de se passer de la calĂšche. 

👉 Ainsi, il met au point un premier prototype. C’est un engin avec deux roues sur le mĂȘme axe qui avance grĂące Ă  l’impulsion des jambes de son passager. Il l’a baptisĂ© la Draisienne

Le vĂ©locipĂšde: une invention rĂ©volutionnaire ✹

La draisienne, c’est en tout point comme un vĂ©lo, au dĂ©tail prĂšs, que tu n’as pas de pĂ©dales qui te permettent d’avancer, on la fait avancer en poussant sur le sol avec ses pieds.

💡 Le savais-tu ?

Aujourd’hui le terme est rĂ©utilisĂ© pour parler des vĂ©los Ă  assistance Ă©lectrique (VAE), ou tu n’as pas besoin de pĂ©daler pour avancer. Dans sa chronique Le Biclou, disponible sur YouTube, le journal Le Parisien a menĂ© l’enquĂȘte sur ces « vĂ©los » d’un nouveau genre.

L’invention apparaĂźt au beau milieu de la rĂ©volution industrielle. À cette Ă©poque, on cherche depuis longtemps Ă  rĂ©volutionner les modes de transport, surtout pour les allĂ©ger.

Une calĂšche de l’époque pĂšse environ trois tonnes, il fallait souvent 2 Ă  4 chevaux pour pouvoir les faire avancer.  

Ridicule n’est-ce pas ?

C’est Ă  cette Ă©poque que l’idĂ©e de tenir en Ă©quilibre sur deux roues grĂące Ă  la force du mouvement devient crĂ©dible. (Merci Newton !) Pour prouver la supĂ©rioritĂ© de son invention sur le cheval. Le baron Karl Drais rĂ©ussit Ă  faire le trajet entre deux villes distantes de 14 km en moins d’une heure ! 

👉 En 1818, Karl Drais prĂ©sente son invention au Jardin du Luxembourg sous le nom de “ vĂ©locipĂšde”. C’est le nom français donnĂ© par Karl Drais Ă  sa draisienne, pour son importation en France avant de devenir un nom gĂ©nĂ©rique. 

C’Ă©tait l’expression officielle qui est retenue pour faire rĂ©fĂ©rence aux bicyclettes jusqu’au milieu du 20Ăšme siĂšcle. C’est le mot Ă  l’origine du terme courant qu’on utilise tous aujourd’hui : le vĂ©lo.

Son invention arrive Ă  sĂ©duire, mais elle est peu maniable, il faut dire que le machin pĂšse 25 kilos, il avait pour rĂ©putation de faire mal aux jambes ! 

Et la draisienne, objet excentrique et ridicule, s’inscrira socialement comme une amusante machine dandy, une mode d’un instant aristocratique.

Philippe Gaboriau

sociologue

La Michaudine, grande sƓur de la Bicyclette 🧐

Quarante ans plus tard, Pierre Michaud, un charron parisien (un artisan spĂ©cialiste du bois) met la main sur une draisienne cassĂ©e. Il dĂ©cide de la rĂ©parer, c’est alors qu’il lui vient l’idĂ©e d’installer sur la roue avant une paire de pĂ©dale !

Pour la premiĂšre fois, un engin est propulsĂ© par la force des jambes. Ă€ cette Ă©poque, ce nouveau deux-roues connaĂźt un franc succĂšs auprĂšs de l’aristocratie. 

👉 DĂšs 1865, la Michaudine est produite Ă  la chaĂźne en usine, c’est l’un des objets manufacturĂ©s les plus complexes de l’époque avec la machine Ă  coudre et la locomotive Ă  vapeur ! 

💡 Le savais-tu ?

La Michaudine Ă©tait trĂšs apprĂ©ciĂ©e d’un certain Louis-NapolĂ©on, le fils de l’empereur NapolĂ©on III. Il Ă©tait spectateur de la premiĂšre course officielle de vĂ©locipĂšde dans le parc de Saint-Cloud en 1868, ce jour-lĂ  il est devenu complĂštement fan. Si bien qu’aprĂšs la chute du second empire, les caricaturistes l’ont surnommĂ© ironiquement. NapolĂ©on EugĂšne-Louis-Jean-Joseph VĂ©locipĂšde IV ! đŸ€­

Oui, oui tu as bien lu ! La premiĂšre course de cyclisme a eu lieu en 1868 ! Au fur et Ă  mesure que la discipline se dĂ©veloppe, des pistes sont amĂ©nagĂ©es mais l’usage se limite Ă  l’aristocratie. Il n’est pas utilisĂ© dans le monde du travail et son usage est cantonnĂ© aux hommes

“À cette pĂ©riode, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne sont les seuls pays avec les capacitĂ©s industrielles et des ingĂ©nieurs en nombre suffisant, ils vont amĂ©liorer progressivement le vĂ©lo. Il va y avoir une trentaine d’annĂ©es de concurrence effrĂ©nĂ©e entre ces trois pays pour mettre au point le vĂ©lo moderne, Ă  coup centaines de brevets dĂ©posĂ©s.”

 

FrĂ©dĂ©ric HĂ©ran | Économiste et urbaniste

L’Ă©volution du vĂ©lo en image

L’invention du vĂ©lo moderne 💡

En 1872, on invente “le grand bi”, le cĂ©lĂšbre vĂ©lo des dandys avec une gigantesque roue avant. MĂȘme si le grand bi permettait d’avancer beaucoup plus vite en un seul coup de pĂ©dale, il avait un souci majeur : il Ă©tait extrĂȘmement casse-gueule. 

Seuls les plus casse-cou des gentlemen s’aventuraient à le monter.

En 1876, un ingĂ©nieur anglais met au point la premiĂšre bicyclette moderne avec un pĂ©dalier Ă  chaĂźne : “la bicyclette de sĂ©curitĂ©.” 

Le cycliste est positionnĂ© Ă  l’arriĂšre pour Ă©viter de faire un vol planĂ© (d’oĂč son nom) et c’est dĂ©sormais la roue arriĂšre qui est motrice !

À la mĂȘme pĂ©riode, les frĂšres Michelin inventent le pneumatique pour bicyclette, un sacrĂ©e rĂ©volution, puisque le vĂ©lo n’était pas trĂšs confortable Ă  l’époque. Les routes n’étaient pas faites de bitume comme aujourd’hui, Ă  la place c’était des chemins caillouteux ou des routes pavĂ©es. (Ça devait ĂȘtre bien tape-cul de rouler sur le pavĂ© avec des roues en bois 😬)

Entre 1895 et 1935, les progrĂšs de l’industrie permettent de rĂ©duire le coĂ»t du vĂ©lo par 10, faisant de lui un nouveau mode de dĂ©placement populaire ! Il permet aussi bien aux paysans de se rendre en ville, qu’aux citoyens urbains de se rendre Ă  la campagne.

👉 AprĂšs son invention, le vĂ©lo a Ă©galement permis l’émancipation des femmes.

Elles se l’approprient dans le courant du XIXĂšme siĂšcle au prix d’une longue lutte pour avoir le droit d’enfourcher ce nouvel engin. 

À l’époque, les femmes cyclistes Ă©taient vivement critiquĂ©es par la sociĂ©tĂ©

Elles Ă©taient soi-disant “pas trĂšs Ă©lĂ©gantes », les mĂ©decins leur rĂ©pĂ©taient que c’était “dangereux pour la fertilitĂ©â€, elles Ă©taient mĂȘme dĂ©criĂ©es comme “immorales” par certains hommes. Autre temps autre mƓurs


La bicyclette aura fait plus pour l’émancipation des femmes que n’importe quelle chose au monde.

Susan. B. Anthony

DĂ©fenseure des droits de l’homme

Les origines du Tour de France 📖

L’affaire Dreyfus au coeur de l’histoire du Tour de france ? đŸ§

Et si on te disait que l’histoire du Tour de France et plus particuliĂšremetn sa crĂ©ation Ă©tait intimement liĂ©e Ă  l’affaire Dreyfus. Impensable n’est-ce pas ? 

👉 Cette histoire commence le 4 juin 1899, Ă  l’hippodrome d’Auteuil oĂč se dĂ©roulait le Grand Stepple Chase de Paris, une course hippique Ă  laquelle assistait le 8Ăšme prĂ©sident de la RĂ©publique de l’époque : Émile Loubet. 

💡 Rappel du contexte

La veille, le 3 juin 1899 prĂ©cisĂ©ment, la chambre criminelle de la Cour de cassation avait acceptĂ© la demande de rĂ©vision du procĂšs d’Alfred Dreyfus.

 

Le jugement Ă  tort de l’officier divise grandement les Français et le prĂ©sident Loubet Ă©tait le premier favorable Ă  une rĂ©vision du procĂšs.

À lire aussi

Besoin d’un petit rĂ©cap de l’affaire ? Viens te rafraĂźchir la mĂ©moire en lisant notre article pour tout savoir sur l’affaire Dreyfus! 😎

Une fois que la course a dĂ©marrĂ©, un groupe de royalistes et des membres de ligues antisĂ©mites foutent le bazar (un peu comme des hooligans pendant un match de foot 🙄).

👉 Parmi eux, se trouvait le Baron Ferdinand de Christiani qui s’était approchĂ© du PrĂ©sident Loubet. Il avait tentĂ© de lui filer un bon coup de canne mais il n’a rĂ©ussi qu’à toucher son chapeau avant de se faire arrĂȘter.

Le 18 juin, Le Petit Journal fait paraĂźtre un Ă©dito de Pierre Giffard, directeur du journal sportif Le VĂ©lo, dans lequel il critique les fauteurs de troubles. 

Manque de bol, il ne savait pas que parmi eux se trouvait le Comte de Dion, un des grands actionnaires de son journal sportif. 

👉 Rouge de colĂšre, le Comte de Dion retira tous ses investissements et s’associa avec Henri Desgrange pour fonder un nouveau journal sportif, L’Auto-VĂ©lo. Ainsi les deux journaux, l’un Dreyfusard, l’autre anti-Dreyfusard, se dĂ©clarent la guerre.

📌 PremiĂšre manche: Pierre Giffard intente un procĂšs contre son nouveau concurrent. Verdict, il gagne. La justice force Henri Desgranges Ă  abandonner une partie du nom de son journal, jugĂ©e trop proche de son concurrent, L’Auto-VĂ©lo devient alors simplement l’Auto.

👉 À l’époque les deux journaux bataillaient pour s’accaparer davantage de parts de marchĂ©. Chacun de leur cĂŽtĂ©, il organisait des courses. D’abord un Paris-Bordeaux en 1900, puis un Paris-Marseille en 1902.  

📌 DeuxiĂšme manche : Henri Desgrange entend bien relancer les ventes de son journal et prendre sa revanche pour mettre Ă  mal son concurrent. Il va ainsi crĂ©er un Ă©vĂ©nement hors-normes. 

👉 Un beau jour, GĂ©o LefĂšvre, journaliste Ă  L’Auto, imagine un grand tour de France avec une course divisĂ©e en plusieurs Ă©tapes. 

Il fait part de son idĂ©e Ă  Desgrange qui accepte immĂ©diatement : le Tour de France est nĂ© ! 

L’histoire du Tour de France : la premiĂšre Ă©dition 🏆

Le premier Tour est organisĂ© le 1er juillet 1903. Dans la banlieue de Montgeron dans l’Essonne, 60 coureurs se rassemblent sur la ligne de dĂ©part, tous prĂȘts Ă  remporter les 3000 francs (environ 11,600 €) promis au vainqueur ! 

« J’ai tĂątĂ© leur courage Ă  tous, quelques minutes avant le dĂ©part pour cet Ă©norme Tour de France, avant la grande bataille qu’ils allaient livrer, et pas un ne m’a dit : J’ai peur que mes forces ne me trahissent, je crains que la tĂąche ne soit au-dessus de mes moyens »

 

– Henri Desgrange | Directeur du journal L’Auto

Au coup de rĂ©volver, les cyclistes s’élancent en direction de Lyon, puis Marseille, Toulouse, Bordeaux, pour former une boucle qui les amĂšne jusqu’à Paris sur l’avenue des Champs ÉlysĂ©e oĂč se trouve la ligne d’arrivĂ©e. 

Cette premiĂšre Ă©dition de la course ne comportait que 6 Ă©tapes, ce qui est bien peu comparĂ© Ă  la vingtaine que les athlĂštes doivent se farcir de nos jours ! MĂȘme si elles sont peu nombreuses pour une premiĂšre Ă©dition, la distance Ă  parcourir est Ă©norme : 2400 km en seulement 6 courses ! 19 jours aprĂšs le dĂ©part, seulement 21 coureurs franchissent la ligne d’arrivĂ©e !đŸ˜±

Maurice Garin sort vainqueur de la premiĂšre Ă©tape de 468 km et tiens-toi bien, il a mis 17 h 45 pour rejoindre Lyon ! 

Il garda la tĂȘte du classement pour les restes de la course et termine en tĂȘte du premier Tour avec un chrono’ de 94 h 33

💡 À titre de comparaison lors du Tour de France de 2021, le vainqueur Tadej Pogačar finit la course en 82 h 56 min pour une distance totale de 3 414 km ! 

Le Tour de France est un succĂšs fulgurant, (on l’a peut-ĂȘtre oubliĂ© aujourd’hui, mais c’est surtout une superbe opĂ©ration marketing).

Le quotidien L’Auto pulvĂ©rise tous les records de vente, marquant la dĂ©faite de Pierre Giffard qui est obligĂ© de mettre la clĂ© sous la porte.

En novembre 1904 et le journal Le Vélo tire sa révérence.

👉 L’engouement est tel que les Français se bousculent sur le bord des routes pour encourager les coureurs.

À partir de 1903, le Tour de France est organisĂ© chaque annĂ©e sauf en pĂ©riode de guerre, c’est aujourd’hui la course cycliste la plus populaire du monde ! 

histoire du tour de france

💡 Le savais-tu ?

Les premiĂšres Ă©ditions sont rĂ©putĂ©es pour ĂȘtre les plus difficiles jamais organisĂ©es, mĂȘme si la distance totale parcourue Ă©tait plus faible. Les participants devaient rouler de jour comme de nuit ! En plus de ça ils n’avaient pas les mĂȘmes Ă©quipements d’aujourd’hui, leurs vĂ©los pesaient une tonne et roulaient avec un pignon fixe, ils n’avaient pas de vitesses !

La crĂ©ation des maillots mythiques du Tour de France đŸŽœ

Lors des premiĂšres Ă©ditions du Tour, les diffĂ©rents maillots n’existent pas encore. Il faut attendre la fin de la premiĂšre guerre mondiale et le Tour de 1919 pour que le maillot Jaune fasse son apparition. 

Le 19 juillet 1919, lors de la cinquiĂšme Ă©tape du Tour qui doit rejoindre Les Sables d’Olonne Ă  Bayonne, les deux frĂšres Henri et Francis PĂ©lissier sont contraints d’abandonner la course.

C’est le cycliste français EugĂšne Christophe qui prend la tĂȘte du classement gĂ©nĂ©ral de la course, le souci : il est inconnu du public. C’est un petit nouveau dans le monde du cyclisme sportif.  

👉 Pour qu’il soit remarquĂ© par la foule, la rĂ©daction de L’Auto a l’idĂ©e de lui faire porter un maillot jaune aux couleurs du journal. 

“J’ai remis ce matin au vaillant Christophe un superbe maillot jaune. Vous savez que notre directeur a dĂ©cidĂ© que l’homme de tĂȘte du classement gĂ©nĂ©ral revĂȘtirait un maillot aux couleurs de L’Auto. La lutte va ĂȘtre passionnante pour la possession du maillot”

– Alphonse BaugĂ© | Journaliste Ă  L’Auto

EugÚne Christophe, avec une chambre à air ficelée sur le dos

💡 Le savais-tu ?

Aujourd’hui il attire tous les regards, mais Ă  l’époque il passe totalement inaperçu. Il n’existe peu de photo qui permette d’illustrer l’évĂšnement Ă  part quelques documents de couleur sĂ©pia qui montre le porteur du maillot jaune sur la route du Tour de 1919.

Les premiĂšres Ă©ditions du Tour de France Ă©tait trĂšs “roots”, les coureurs portaient de grosses lunettes de protection, de bonnes casquettes d’époque et ils enfilaient en bandouliĂšre des chambres Ă  air de rechange, ce n’était pas simple de les distinguer. 😅

Et les autres maillots dans tout ça ? 

📌 En 1953, Ă  l’occasion des 50 ans du Tour de France, les organisateurs dĂ©cident de crĂ©er le “maillot vert” un second maillot inaugurĂ© pour rĂ©compenser le meilleur sprinter d’une Ă©tape.

📌 En 1970 on instaure le “maillot blanc” qui doit rĂ©compense le coureur ĂągĂ© de moins de 25 ans, le mieux placĂ© au classement gĂ©nĂ©ral. 

📌 Pour finir, en 1975, c’est la crĂ©ation du “maillot Ă  pois rouges sur fond blanc” qui rĂ©compense le meilleur grimpeur de l’étape !

Comment fonctionne le Tour de France ? đŸ€”

Des rĂšgles changeantes dans l’histoire du Tour de France 📜

Comme tu l’auras maintenant compris, le Tour de France est une course par Ă©tapes qui se dĂ©roule traditionnellement au mois de juillet en France avec parfois quelques excursions dans les pays voisins. La course est gĂ©nĂ©ralement constituĂ©e de 21 Ă©tapes qui empruntent tous les types de terrains.

Les premiĂšres Ă©ditions du Tour Ă©taient ouvertes Ă  quiconque souhaitait prendre part Ă  la course.

En gĂ©nĂ©ral, les coureurs se regroupaient en Ă©quipe autour d’une marque de vĂ©lo qui prenait en charge leurs dĂ©penses pour manger et dormir. (Un peu Ă  la maniĂšre d’une Ă©curie automobile).

💡 L’anecdote

DÚs la troisiÚme édition du Tour, les courses de nuit sont abandonnées à cause des nombreuses tricheries que les juges ne pouvaient pas voir !

Quelques cyclistes privĂ©s qu’on appelle les “touristes-routiers” Ă©taient acceptĂ©s dans la course Ă  partir du moment oĂč ils ne demandaient rien aux organisateurs. À partir de 1930, les participations individuelles sont devenues interdites et les touristes-routiers se sont retrouvĂ©s absorbĂ©s dans des â€œĂ©quipes rĂ©gionales” instaurĂ©es par Henri Desgrange.

Les rĂšgles modernes đŸ’Ș

De nos jours pour remporter le Tour de France, il faut ĂȘtre le coureur avec le temps de course total le moins Ă©levĂ© dans les trois catĂ©gories d’étapes qui compose le Tour :

  • Les Ă©tapes de plaine : habituellement sur des routes, notamment dans la campagne française, qui permettent aux coureurs d’atteindre des vitesses Ă©levĂ©es, parfois avec des pointes Ă  123km/h !! 
  • Les Ă©tapes contre-la-montre : c’est une course individuelle contre le chrono’, pour cette catĂ©gorie les cyclistes utilisent une monture aĂ©rodynamique
  • Les Ă©tapes de montagne : elles empruntent les routes des PyrĂ©nĂ©es et des Alpes. Tu t’en doutes bien, c’est la partie la plus difficile de toute la course !

Le temps de chaque Ă©tape est ensuite additionnĂ© pour donner le temps total de chaque coureur permettant de constituer le classement gĂ©nĂ©ral. Le gagnant du Tour de France est donc le coureur qui se voit remettre le maillot jaune aprĂšs avoir franchi la ligne de la derniĂšre Ă©tape aux Champs ÉlysĂ©es. 

Conclusion : le Tour de France aujourd’hui đŸšŽâ€â™‚ïž

AprĂšs la LibĂ©ration, le quotidien L’Auto est interdit de paraĂźtre. Cerise sur le gĂąteau, ses biens ainsi que le Tour de France sont mis sous sĂ©questre par l’État. 😬

💡 Le point Def’

“SĂ©questre” dĂ©signe Ă  la fois une personne et une institution juridique. Une mise sous sĂ©questre, c’est quand un tribunal place un bien sous la garde administrative d’un sĂ©questre. Le bien est alors rendu indisponible tant que le tribunal n’aura pas tranchĂ© dans une affaire ou aura dĂ©cidĂ© Ă  qui le bien doit revenir !

La justice française dĂ©cide ainsi de cĂ©der la course Ă  la SociĂ©tĂ© du Parc des Princes. La sociĂ©tĂ© Ă©tait alors dirigĂ©e par Jacques Goddet, successeur de Henri Desgrange Ă  la tĂȘte de L’Auto

👉 Jacques Goddet dirigeait Ă©galement le journal L’Équipe Ă  qui il confie l’organisation du Tour. Il restera Ă  la tĂȘte de l’organisation de la course jusqu’en 1987. En 1965, les Éditions Philippe Amaury, propriĂ©taires du Parisien libĂ©rĂ©, achĂštent L’Équipe.

Ce groupe de presse devient ainsi propriĂ©taire du Tour de France, toujours organisĂ© par L’Équipe et Le Parisien libĂ©rĂ© jusqu’en 1973. La mĂȘme annĂ©e, l’organisation est confiĂ©e Ă  une filiale du groupe, baptisĂ©e la SociĂ©tĂ© d’exploitation du Tour de France, toujours en vigueur aujourd’hui.

5/5 - (6 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans Ă  partager ? Nous validons ton commentaire et te rĂ©pondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

DĂ©couvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, rĂ©ussir le bac, trouver son stage, gagner en productivitĂ©… À chaque problĂšme son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-mĂȘme ! đŸ’Ș