Top 13 des écrivains en prison ou qui ont été emprisonnés 🧑‍⚖️

Caroline Roda - Mis à jour le 19/12/2022
Les écrivains en prison

Savais-tu que Don Quichotte avait été écrit par Miguel de Cervantes alors qu’il était en prison ? Non ? Eh bien sache que de nombreux auteurs ont fait un séjour derrière les barreaux. Ces écrivains en prison -ou passer par cette case – ont développé l’art de l’écriture enfermés… jusqu’à devenir des personnalités reconnues dans leur domaine. Voici un top 15 des écrivains en prison (ou qui ont été emprisonnés). ⛓️

📚 La littérature carcérale est un genre littéraire qui regroupe les récits d’un auteur enfermé dans un lieu contre son gré. Cela peut être en détention dans une prison, dans des “camps” ou encore en résidence surveillée.

 

Ce type de littérature peut parler de l’expérience en prison, informer sur cette dernière ou être rédigé en prison par coïncidence. Et oui, c’est possible ! 😄

💡 Anecdote

Consolation de la philosophie du philosophe romain Boèce est considéré comme l’un des premiers ouvrages de la littérature carcérale. Il est écrit en 524 avant J.C.

Image d’un manuscrit réédité en 1385. - écrivains en prison

Ces écrivains emprisonnés pour leur engagement 🤐

☀ Nelson Mandela, 27 ans de prison

Connu pour être le 1er président de la République d’Afrique du Sud, il est surtout l’un des plus grands visages de la lutte contre la ségrégation raciale. C’est d’ailleurs pour ses valeurs politiques et morales que Nelson Mandela enchaîne les arrestations et les procès jusqu’en 1964 où il est condamné à mort

Enfermé pour sabotage, trahison et complot, il vit ces années comme gage de sa parole, refusant d’être libéré contre le renoncement public à la lutte anti-apartheid (lutte contre l’institutionnalisation du racisme). En 1988, il est placé en résidence surveillée. Ce n’est qu’en 1990 qu’il sera libéré

Son œuvre, Un long chemin vers la liberté, publié en 1994, est un récit autobiographique qui retrace son combat pour la reconnaissance des Noirs en Afrique du Sud et ses 27 années derrière les barreaux. Le roman de 760 pages témoigne d’un long combat pour la dignité humaine que Mandela commence à écrire à l’ombre de sa cellule en 1974. Grâce à cet ouvrage, Nelson Mandela remporte le Central News Agency Literary Award, le prix littéraire le plus prestigieux d’Afrique du Sud. 

Nelson Mandela Photo de John Mathew Smith / CC BY-SA 2.0

À lire aussi

☀ Oscar Wilde, 2 ans de prison  

Oscar Wilde se fait connaître sur la scène littéraire internationale grâce à son souci de l’esthétisme. Il explore cette veine dans son célèbre roman : Le portrait de Dorian Gray. Selon lui, une œuvre n’est pas “morale ou immorale”, mais “bien ou pas bien écrite”.

Oscar Wilde dépeint une “vérité de l’art” comme “une affaire de style”. Il donne naissance à une sensibilité inattendue dans le domaine de la littérature en séparant l’esthétiquele beau– de l’éthiquela morale-. 

Dans ses ouvrages, il étudie l’esthétisme de deux manières :

👉 D’abord en faisant l’éloge de la superficialité

👉 Puis en utilisant la superficialité comme une dissimulation des problèmes sous-jacents

Il est arrêté en 1895 dans sa chambre d’hôtel pour “grossière indécence”, une façon détournée de désigner ses activités homosexuelles. Après deux ans de travaux forcés –la peine maximale– il ne sortira que deux livres, portant sur le thème de la prison :

  • De Profundis, un recueil de lettres adressées à Alfred Douglas ; 
  • La Ballade de la geôle de Reading, un long poème qui relate son vécu en prison avec le regard positif, coloré et artistique qu’on lui connaît.

💡 Anecdote

Dans Le portrait de Dorian Gray, composé durant son incarcération, Oscar Wilde raconte la vie d’un adolescent corrompu qui conserve sa jeunesse et sa beauté grâce à un terrible secret : un tableau qui révèle sa véritable nature.
De 1910 à 2009, il a été adapté plus d’une vingtaine de fois à la télévision et au cinéma.

Image de la toute première parution du roman dans les pages du journal Lippincott’s.

À lire aussi

✅ Découvre notre top 10 des livres LGBT+ à lire absolument.

☀ Paul Verlaine, 2 ans de prison (et plus si affinité)

Paul Verlaine fait lui aussi partie de la liste des écrivains qui ont connu la prison. Choquant, n’est-ce pas ? Connu pour la fluidité de son style littéraire, il est surnommé le poète maudit. Nommé ainsi pour son existence scandaleuse et tumultueuse, Paul Verlaine est aujourd’hui un grand poète très étudié en classe. 
Né en 1844 et mort en 1896, il est pourtant considéré comme un auteur moderne. La raison ? Sa poésie est aussi nostalgique et tragique que vive et libre ! Il utilise un ton d’écriture parlé, des rythmes et des rimes impairs qui annoncent les débuts du vers libre. Il casse les codes de la littérature poétique.

À lire aussi

✅ Le grand dictionnaire du vocabulaire de la poésie  juste ici !

En dehors de ses multiples œuvres, il est connu pour sa relation amoureuse avec Arthur Rimbaud. Entre 1871 et 1873, les deux poètes connaissent une histoire d’amour tumultueuse. Les conflits sont quotidiens et mènent Verlaine en prison. Arrêté en 1873 pour avoir blessé au poignet Rimbaud avec un pistolet, il est condamné à 2 ans de travaux forcés pour son geste et se retrouve exposé et stigmatisé en tant qu’homosexuel aux yeux du public. Il se fait également arrêter deux autres fois pour avoir essayé d’étrangler sa mère. 

Dans sa cellule, Verlaine compose Cellulairement, un recueil de 32 poèmes, qui n’est pas publié tel quel. Il est démembré et les textes sont dispersés à travers d’autres recueils. Ses textes appellent à une remise en question de l’auteur, de son âme et de son écriture. C’est dans ses lignes qu’il évoque pour la première fois le sujet de la mort. Ce recueil inédit sera recomposé post-mortem, 120 ans plus tard, en 1990. 

💡 Anecdote

Cellulairement est entré au musée des lettres et des manuscrits en 2004, puis classé trésor national en janvier 2005.

 

👉 Lorsqu’un bien culturel, comme un livre, un tableau ou encore un lieu, est classé trésor national, cela signifie qu’il possède une grande importance pour le patrimoine français. L’art, l’histoire et l’archéologie sont les domaines dans lesquels on recense le plus de trésors nationaux.

À lire aussi

✅ Son 2ème poème le plus étudié est Il pleure dans mon cœur !

☀ Guillaume Apollinaire, une semaine de prison 

S’il est loin de battre un record, Guillaume Apollinaire fait une semaine de prison à la maison d’arrêt de la Santé en 1911 pour… complicité de vol de La Joconde ! Ça, tu ne l’as pas vu venir. 😇 Il est suspecté de recel de vol, car une de ses relations est arrêtée pour le vol de plusieurs statuettes du Louvre. C’est une courte et très marquante expérience pour le poète français. 

Considéré comme l’un des poètes français emblématiques du XXᵉ siècle, il se fait d’abord connaître en tant que critique d’art. Il écrit notamment pour de grandes revues comme la Revue Blanche, la Plume ou encore le Mercure de France. C’est d’ailleurs par cette méthode qu’il fait découvrir un mouvement artistique novateur en débattant de l’art naïf, l’art nègre, le fauvisme, le cubisme, etc. Il est précurseur du surréalismedont il crée le nom-, et le premier à s’essayer à l’écriture de nouvelles et à la calligraphie. 

Une de ses œuvres les plus célèbres est Alcools, publié en 1913. Un grand nombre de ses récits témoignent de son passage en prison et de ses ruptures amoureuses. Dans ce recueil, Apollinaire explore tous les types de poésie.

Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine.
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Guillaume Apollinaire

Auteur

💘 Funfact

Les poèmes d’Apollinaire ont été repris par des chanteurs français. Par exemple, Marc Lavoine reprend le texte “sur le pont Mirabeau” dans une chanson du même nom !

☀ Louis-Ferdinand Céline, 5 ans de prison 

Louis-Ferdinand Céline est, lui aussi, un grand nom du XXᵉ siècle. Louis-Ferdinand Céline, connu sous le nom de plume Céline, a marqué son temps comme novateur de la littérature moderne et un rôle décisif dans cette dernière.

Il introduit un style elliptique* qui n’appartient qu’à lui. Pour ce faire, il compose ses textes en utilisant l’argot et le franc-parler, un usage littéraire qui le fait sortir de l’ombre avec sa première œuvre Voyage au bout de la nuit, sortie en 1932. Dans ce premier ouvrage, il publie des pamphlets antisémites.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il montre au grand jour son hostilité envers les juifs tout en se rapprochant des collaborationnistes et du service de sécurité nazi. En 1944, il s’exile au Danemark, mais il se fait arrêter en 1945 pour collaboration dans le cadre d’actes de nature à nuire à la défense nationale. Il est emprisonné 5 ans, 1 an en prison dans des conditions très difficiles et 4 autres dans une maison au bord de la mer Baltique.  

Durant son incarcération, il passe le plus clair de son temps à lire et à écrire. Féerie pour une autre fois est son premier roman rédigé en cellule. Dans le même temps, il écrit le synopsis de Guignol’s band III qui n’a pas été publié. Cahier de prison est un recueil de textes inédits du romancier qu’il esquisse aussi durant son emprisonnement. 

📍* Le style elliptique

Ce style d’écriture prend forme grâce à la figure de style de l’ellipse. En d’autres termes, il s’agit d’omettre un ou plusieurs mots qui ne sont pas indispensables à la compréhension de la phrase.

Margot

Arts et Métiers ParisTech

22€/h/h

Thibault

ENS Paris Ulm

20€/h

Hugo

Insa Lyon

16€/h

Pierre

ESSEC

16€/h

Noémie

M2 en droit à Assas

19€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Fanny

Ponts ParisTech

19€/h

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

Besoin d’un prof particulier niveau lycée ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Ces prisonniers devenus écrivains 🪶

☀ Laurent Jacqua, 25 ans de réclusion criminelle

Homicide par arme à feu, braquage, évasion de prison… Laurent Jacqua est inculpé pour ses crimes à plus de 25 ans de prison. En 1984, il prend 8 ans, s’évade une première fois avec son codétenu en prenant en otage un gardien. Il prend 5 ans de plus en cellule de haute sécurité. À son procès, le juge annonce 30 ans d’emprisonnement pour ses actes. 

Ce n’est pourtant pas son seul malheur : durant sa détention, Laurent Jacqua apprend sa séropositivité. Par peur ou du fait de n’avoir plus rien à perdre, il devient agressif et entretient les conflits au sein de l’établissement. Fin des années 90, il commence un traitement thérapeutique contre le VIH qui le remet sur pied

C’est en 2000 que le prisonnier commence à prendre la plume pour redonner un sens à son existence. Il écrit son premier livre, La Guillotine carcérale : silence, on meurt, sur des feuilles de papier. 

Son ouvrage, aux allures d’autobiographie, relate la vie d’un homme condamné à plus de 25 ans de réclusion criminelle et raconte les conditions de détention derrière les barreaux. Dans le même temps, il crée un blog, Vue sur la prison

À sa sortie en 2010, Laurent Jacqua intègre une association de lutte contre le SIDA comme coordinateur de commission de prison. Activiste militant pour les prisonniers malades, il intervient par une action soutenue par plaidoyer dans la loi Kouchner de 2002. 

💡 Anecdotes

Le slameur Grand Corps Malade lui dédie un titre, Le bout du tunnel. Dans son album Funambule en 2013, il raconte son parcours à l’aide d’un slam et d’un court film de 11 minutes. 

 

En 2015, Mehdi Idir réalise, lui, un court-métrage.

☀ René Frégni, 6 mois de prison

René Frégni découvre les joies de l’emprisonnement à 20 ans pour s’être présenté avec deux mois de retard à son service militaire. Il y reste quelques mois avant de s’évader et d’être reconnu déserteur pendant 5 ans.

La prison militaire va devenir un lieu d’inspiration pour écrire. Durant ses longues journées d’incarcération, il prend conscience que lire est un voyage et qu’écrire lui apporte une sensation de liberté

La rencontre avec un de ses codétenus, professeur de philosophie, change sa vision de l’écriture. Ce dernier lui donne des rudiments philosophiques, lui conseille des lectures et lui offre une nouvelle perspective de la littérature

Ces quelques mois de prison, sa passion pour l’écriture et son besoin enivrant de liberté le pousse à publier son premier roman en 1988, Les chemins noirs, qui retrace son aventure sur les routes d’Europe après son évasion. L’année suivante, il gagne le prix Eugène-Dabit du roman populiste

En 1990, il retourne en prison, mais cette fois-ci, de l’autre côté des barreaux. Il prend place face à ses anciens collègues de cellule pour leur faire découvrir l’écriture et tous ses bénéfices. 

📍 Au total, René Frégni publie 16 romans, dont le dernier parut en 2022 s’intitule Minuit dans la ville des songes.

Il obtient 13 prix littéraires parmi lesquels :

  • Le Prix Mottart en 1990 pour Tendresse des loups
  • Le Prix Nice-Baie-des-Anges en 2008 pour Tu tomberas avec la nuit

☀ Jean Genet, 45 jours d’incarcération à 16 ans

Jean Genet est très connu du mouvement absurde dans la littérature française mais son existence n’a pas toujours été synonyme de succès. Dès l’âge de 10 ans, il commet ses premiers crimes, des vols. Adopté très jeune, il a du mal à s’intégrer dans la famille. À l’âge de 14 ans, en 1924, Jean Genet est placé en centre d’apprentissage d’où il multiplie les fugues. En 1926, il est arrêté et incarcéré durant 45 jours, puis est confié à La Paternelle, colonie pénitentiaire jusqu’en 1929 à sa majorité. Pendant 5 ans, il fait fugue sur fugue et cumule arrestation sur arrestation.

C’est en 1937 qu’il reprend le chemin de la prison durant 4 ans après s’être fait coincer pour des vols. C’est durant ce dernier séjour en établissement carcéral que Jean Genet se tourne vers l’écriture.

C’est un éternel insatisfait qui tente de reprendre chaque production qu’il rédige. Il fait parler de lui pour sa prose controversée. En effet, ses thématiques de prédilection sont l’homosexualité et l’érotisme. D’ailleurs ses premières œuvres, jugées « pornographiques », sont censurées. Toutefois, certains exemplaires déjà imprimés se glissent sous les manteaux… 

👉 C’est avec de la poésie Le condamné à mort ; le théâtre avec Les bonnes ; ou encore avec son roman Notre-Dame-des-Fleurs qu’il fait parler de lui auprès du grand public et qu’il obtient sa reconnaissance. 

📍 De 1942 à 1986, Jean Genet publie plus de 25 œuvres,  de la poésie au théâtre en passant par le roman. Post-mortem, ce sont 9 ouvrages qui seront publiés, principalement aux éditions L’Arbalète. La première maison d’édition à lui avoir fait confiance à ses débuts d’écrivain.

Jean Genet - écrivains en prison

☀ Edward Bunker, celui qui a passé la moitié de sa vie en prison 

Dès l’âge de 4 ans, Edward Bunker passe de maisons de redressement à maisons de jeunes criminels. Élevé par les services sociaux jusqu’à ses 17 ans, il est incarcéré pour la première fois au même âge pour vols à main armée et arnaques. Il ne s’arrête pas là ! Durant sa détention à la prison d’État de San Quentin –réputée comme la plus dure prison des États-Unis– il intègre le gang de la fraternité Aryenne. Un gang très connu pour ses comportements violents et des meurtres sanglants au sein des prisons.

Dans le même temps, il rencontre deux autres codétenus qui l’initient à la littérature. Grâce à eux, Edward Bunker se lie d’amour à l’écriture et réalise son plus grand rêve en devenant romancier. Ici encore, il fait parallèlement la connaissance de Louise Wallis qui lui ouvre la voie dans le monde de l’édition.

Ses cinq premières œuvres se verront refusées par les maisons d’édition. C’est seulement en 1973 qu’il connaîtra un franc succès avec la publication de No Beast So Fierce -Aucune bête aussi féroce en français. La grande majorité de ses ouvrages sont des polars, des contes noirs dans lesquels il présente des personnages marqués par la violence et la prison. Dans d’autres, il témoigne de la difficulté de la réinsertion port-prison ou encore, il fait la critique du système carcéral. 

💡 Anecdotes

📍 Il est très souvent comparé au célèbre auteur James Ellroy. 

📍 Trois de ses livres ont été adaptés au cinéma en 1978, 2000 et 2016.

📍 Edward Bunker à jouer le rôle d’acteur dans plusieurs films. Il joue à chaque fois le rôle de brigand.

Edward Bunker - écrivains en prison

☀  Alphonse Boudard, 15 ans entre ombre et lumière

Résistant de la Seconde Guerre mondiale, Alphonse Boudard connaît un début de vie plutôt tranquille et sans débordement malgré l’adoption et le changement de famille dans sa jeunesse. C’est après les combats que l’adolescent bascule dans l’ombre de lui-même. D’abord par la fréquentation de bordels militaires dont il fait l’éloge dans son roman Les maisons closes, puis par le trafic et les cambriolages. Il se fait arrêter à plusieurs reprises et passe près de 15 ans entre l’ombre des cellules pénitentiaires et la lumière des sanatoriums dans lesquels il se rend pour soigner sa tuberculose.

Inspiré par la maladie et la prison, Alphonse Boudard rédige plus de 30 ouvrages dont 7 sont consacrés en totalité à la prison et la prostitution. Tous sont un mélange d’autobiographie et d’imagination. Un discours populaire et un franc parlé hors du commun le font sortir d’un lot d’écrivains déjà bien placés dans cette littérature. 

Son premier grand roman, Les Combattants du petit bonheur, ne voit le jour qu’en 1977 après une longue réécriture. La première version ayant été rejetée (jugée “trop longue”). L’histoire reprend de nombreuses anecdotes de son propre vécu. 

💡 Fun Fact

Dans sa carrière littéraire, Alphonse Boudard est sollicité pour écrire à destination du cinéma, particulièrement pour Jean Gabin. Pour la télévision avec l’émission “Les Grands Criminels”. Jusqu’à se voir confier l’écriture d’un film pour Jean Gabin et Louis de Funès, mais il abandonne le projet très vite en raison des nombreuses réclamations et des modifications qui sont demandées.

Alphonse Boudard / François Alquier / CC BY-SA 3.0

Sophie

Sciences Po Bordeaux

12€/h

Clémence

HEC Paris

21€/h/h

Antoine

Sciences Po Paris

18€/h/h

Agathe

ENS Lyon

19€/h

Olivier

La Sorbonne

13€/h

Pierre

ESSEC

16€/h

Margot

Arts et Métiers ParisTech

22€/h/h

Besoin d’un prof particulier d’histoire-géographie ?

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Ces femmes prisonnières et auteures 🌹

☀ Albertine Sarrazin, 10 ans de prison 

Femme de lettre française née à Alger, Albertine Sarrazin est morte à 29 ans lors de son opération des reins. Elle est connue pour être la première femme à raconter sa vie et ses déboiresprostitution, délinquance, hold-up ou encore la prison. En 1952, alors qu’elle est interne au lycée, son père adoptif l’envoie en maison de correction pour son indiscipline en cours. Pendant 6 ans, elle est donc envoyée en prison de force à Marseille. Elle effectue plusieurs allers-retours en cellule pour diverses raisons pendant plus de 10 ans.

C’est en 1953 qu’elle commence à écrire dans des carnets à spirales, des poèmes sur des bouts de papier. Albertine Sarrazin est célèbre pour ses romans L’Astragale et La Cavale publiés par Jean-Jacques Pauvert en 1965. L’année suivante, ses œuvres connaissent un franc succès tant sur la critique que sur la quantité. Elle reçoit même le prix des quatre jurys la même année. 

Au total, Albertine Sarrazin publie 13 ouvrages, dont la grande majorité sont inspirées de sa propre vie, de ses rêves de liberté, de l’amour qu’elle porte à son fiancé –Julien– ou encore de son emprisonnement et la prostitution. 

💡 Anecdote

Son livre L’Astragale a été adapté en film en 1967 et elle participe à l’écriture de ce dernier.

Albertine-Sarrazin / photo de Étienne Pouvreau - écrivains en prison

☀ Nawal el Saadawi, 3 mois d’emprisonnement

Kafr Tahla dit Nawal el Saadawi, est connue sous le visage de la femme qui a défié son pays. Elle est emprisonnée en 1981 pour s’être opposée à la Loi de protection des valeurs contre le déshonneur du parti démocratique unique sous le président Anouar el-Sadate en Égypte. Pendant ces 3 mois de prison pour ses opinions politiques tranchées –considérées comme crimes contre l’État-, elle écrit les prémices d’un livre, Mémoires de la prison des femmes, sur un rouleau de papier toilette avec un crayon à sourcil. Publié en 1984, cet ouvrage dénonce les conditions des femmes en prison et ce qu’elle y vit.

À sa sortie, 3 mois plus tard, suite à la mort du président El-Sadate, elle monte une association arabe pour La solidarité des femmes qui est interdite jusqu’en 1991. Par la suite, elle publie plus d’une cinquantaine de livres dont 14 seront ses principales œuvres. Dans ces dernières, elle débat de la condition féminine, de l’intégrisme religieux et des brutalités policières. Ce sont d’ailleurs ces thématiques qui la condamnent plusieurs fois à l’exil.

Figure emblématique égyptienne de l’émancipation des femmes dans le monde arabe, Nawal el Saadawi est une voix pionnière pour l’identité et le rôle des femmes dans la société, leur place dans l’islam et pour l’égalité des sexes. 

💡 Le 8 mars 2012, à l’occasion de la journée internationale des femmes, Nawal El Saadawi et sept autres femmes arabes, sont à l’initiative de L’Appel des femmes arabes pour la dignité et l’égalité.

Nawal_el_Saadawi

☀ Goliarda Sapienza, celle qui transforme la prison en université

Goliarda Sapienza n’a jamais fait parler d’elle de son vivant, son succès est post-mortem grâce à son roman L’Art de la joie, écrit entre 1967 et 1976. Il est considéré comme une œuvre majeure de la littérature contemporaine italienne. C’est son roman le plus réputé. Il a été longtemps refusé par les éditeurs en raison de sa teneur contestataire et féministe.

Il est publié pour la première fois en 1998 à compte d’auteur par son mari, deux ans après sa mort –même l’intervention du président de la république, ami de sa mère, n’a pas suffi. Ici encore, L’Art de la joie n’est pas reconnu et passe même inaperçu auprès du public. C’est à partir de 2005 qu’il fait parler de lui après sa publication en Allemagne. Puis, en France où il devient un best-seller, voire un long-sellerson succès a duré dans le temps-. Ce n’est qu’après une traduction en 15 langues et presque 10 ans que ce roman est reconnu en Italie, son pays natal.

Goliarda Sapienza côtoie la prison en 1980 pour vol de bijoux et se voit emprisonnée à la prison romaine de Rebibbia. Contrairement à d’autres romanciers ou prisonniers, elle vit ce séjour comme une réelle expérience bénéfique pour son art et pour sa personne. Elle écrit L’Université de Rebibbia, dans lequel elle confie ce qu’elle ressent et son quotidien entre les quatre murs de sa cellule. Dans plusieurs de ces interviews, elle sous-entend un vol prémédité pour faire l’expérience de la prison, mensonge ou non, personne ne saura la vérité à ce sujet.

Elle affirme à plusieurs reprises que “pour connaître un pays, il faut connaître ses écoles, ses asiles et ses prisons”. Dans les lignes du roman, elle écrira :

Je voulais seulement, en entrant ici, prendre le pouls de notre pays, savoir à quel point en sont les choses.

💡 Anecdote

Avant de devenir une écrivaine, Goliarda Sapienza était actrice. Elle a joué dans 7 grandes productions cinématographiques.

Goliarda-Sapienza

Margot

Arts et Métiers ParisTech

22€/h/h

Simon

4e année de médecine

26€/h

Victor

ESCP

25€/h

Martin

HEC Paris

23€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Fanny

Ponts ParisTech

19€/h

Antoine

Sciences Po Paris

18€/h/h

Fabien

Télécom Paris

20€/h

Besoin d’un prof particulier pour le supérieur ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

📚 Top 5 des meilleurs livres écrits en prison

Don Quichotte de la Manche est rédigé par Miguel de Cervantes en 1605. Le livre raconte l’aventure de Don Quichotte, un homme passionné par les contes de chevalerie. Ses lectures l’enchantent au point où il décide de se faire chevalier. Avec son écuyer Sancho Panza, il parcourt le monde en quête d’exploits et d’amour.

De Profundis est publié par Oscar Wilde en 1905. De Profundis est une longue lettre écrite lorsqu’il était derrière les barreaux. Cette lettre, destinée à son amant Alfred Douglas, est une déclaration d’amour et une rétrospective de sa relation avec le jeune Lord.

Mein Kampt, Mon combat en français, est un livre publié par Adolf Hitler de 1924 à 1925 lors de sa détention de neuf mois. Son récit est une autobiographie et un traité politique. Il y fait également l’apologie des composants clés du nazisme.

Caitaanie Mutharabaini, Le diable sur la croix en français, est une pièce de théâtre rédigé par Ngũgĩ wa Thiong’o lors de sa détention en 1978. Il dénonce dans ses pages la décadence de son pays, le Kenya. L’ouvrage n’a jamais été traduit en français et a été écrit dans sa langue natale, le kikuyu.

Recueil de chansons et ballades d’absence est un recueil de poèmes rédigé par Miguel Hernandez entre 1938 et 1941. Ses écrits rassemblent la vie d’un homme tourmenté qui subit une tragédie. Les horreurs de la guerre, les privations, la mort d’un premier fils puis la naissance d’un second fils, l’éloignement de la femme aimée sont des thématiques abordées dans ce recueil.

Et toi ? T’as déjà lu un livre présent dans cette liste ? Lequel t’intéresse le plus ? 😁

Désormais, tu sais que bon nombre de tes écrivains préférés sont passés par la case prison. Dis-nous en commentaire si ça te surprend ! Nous oui ! 😝

5/5 - (3 votes)
profile picture
Caroline Roda
Geek à plein temps
Je suis rédactrice web chez Les sherpas dans le cadre de mon stage de fin d'étude en journalisme ! J'espère que mes articles t'aideront à avancer sur le plan professionnel et personnel. Petit conseil : sois toujours à l'écoute de toi-même ! 🌹

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪