Comment être un gros BG ? Le charisme pour les nuls 🤪

Marion Watier - Mis à jour le 20/10/2022

Dans la vie, tu ne te sens pas très à l’aise. (Bonjour, déjà) T’as l’impression d’être le H d’Hawaï et de ne servir à rien – si t’as la ref, t’es déjà sauvé. Tu t’es mis en tête qu’avoir du charisme te sauverait la mise alors tu tentes tout ce qui est possible pour être aussi charismatique que possible. Mais dans cette quête effrénée de reconnaissance et de confiance en toi, tu peux vite te perdre, voire perdre les autres. On te donne nos conseils pour avoir du charisme sans dénaturer la belle personne que tu es (ça, c’est cadeau)👇

Prélude

Évidemment, le but ici n’est pas de te culpabiliser. Il ne faut pas te mettre de la pression et te dire que t’es nul ou horrible si jamais ces situations font écho à des choses que tu as déjà vécues. En plus, on ne peut pas être d’accord sur tout. Si tu estimes que tu es bien mieux dans ta vie en faisant l’une de ces “erreurs” et que ça te va parfaitement, reste fidèle à toi-même. 😉

Moi je, moi je 🗣

L’erreur la plus courante, c’est de parler tout le temps de soi. C’est une erreur de penser qu’en te mettant en valeur, tu deviens automatiquement charismatique. Dans la plupart des cas, tu passes pour Kuzco l’empereur mégalo.

Il est humain de dire que nous sommes tous intéressés par nous-mêmes. Parler de soi, c’est facile, on se sent légitime. Ça booste l’égo et la confiance en soi, d’autant plus quand on est timide. Le truc, c’est que si c’est excessif, ce n’est pas agréable pour l’autre.

👉 Tu aboutis au résultat opposé et tu passes à côté de la règle fondamentale du charisme et de la communication, à savoir qu’écouter est supérieur à parler

Et toi, ça va ?

La bonne manière de procéder dans toute interaction c’est de poser des questions à l’autre, de t’intéresser sincèrement à lui et d’attendre qu’il fasse de même avec toi. Il n’y a que de cette manière que ton interlocuteur va trouver la conversation agréable ! 😉

Surtout, et c’est le plus important, tu vas apprendre beaucoup de choses qui te permettront ensuite de poursuivre la discussion, d’apprendre des infos utiles, de rebondir

Bien écouter c’est presque répondre

Marivaux

Le paysan parvenu

👉 Savoir poser des questions, écouter et être vraiment attentif, ça a énormément de valeur de nos jours. C’est la clé de beaucoup de choses en termes de charisme et de communication !

À lire aussi

Comment bien communiquer pour des relations saines ?

J’ai tué un ours de mes propres mains…

Tu connais forcément quelqu’un qui essaye d’impressionner la galerie pour essayer de se mettre en avant (genre Serge le mytho). Tu es peut-être toi-même dans une disposition où tu extrapoles beaucoup pour te mettre en avant – plus ou moins adroitement ? 

Désolés de briser tes rêves, mais ça ne communique pas une plus haute valeur sociale. Du point de vue des gens qui ont un peu de discernement et qui voient que tu abuses, ça peut même paraître agaçant

Aah puréééééééée

👉 La solution est simple : reste humble en toute circonstance et n’invente pas d’histoires mirobolantes où tu es un super héros ou doté de qualités extraordinaires. 🦸‍♂️

Tu remarqueras d’ailleurs que les personnes qui réussissent le plus sont souvent des personnes associées à une forme d’humilité et de simplicité malgré leur succès. L’abbé Pierre, par exemple, sera toujours perçu comme quelqu’un d’abordable et d’humain. 👍

On détruit les murs ! 

C’est vrai qu’être perçu comme inhumain ne fait pas très pro sur le CV social. Sauf que pour certains – notamment les grands timides – c’est une armure pour se protéger des autres. Comme une carapace de Pokémon. 

Sauf que cette armure, en général, fait plus de mal que de bien. Elle va renforcer les personnes peu charismatiques dans leurs travers, ce qui les encourage à garder encore une armure. Au final, c’est un peu un cercle vicieux. 

Il est difficile d’aimer les gens qui se rendent inaccessibles, qui ne font jamais d’erreur (ou qui ne les assument pas), et plus largement les personnes qui ne se rendent pas vulnérables. Au-delà de pouvoir les aimer, on s’identifie difficilement à eux. 🧍‍♂️

👉 Accepte d’aller vers les autres sans pression. Tu ne seras pas jugé pour être quelqu’un d’authentique. Dans le cas contraire, pars du principe que les personnes que tu attireras avec ta personnalité te correspondront davantage que ceux que tu rameutes en étant un catfish. Tu verras, tu vas avoir du charisme en étant toi-même ! 

… Un ours m’a cassé la gu**le 

Il y a ceux qui se mettent sur un piédestal et au contraire, ceux qui se dévalorisent. Avoir une posture négative vis-à-vis de soi-même, des autres et des événements, ça s’appelle simplement le pessimisme

On fait tous des erreurs, il faut l’accepter et non se flageller. Essaye dans la mesure du possible de construire une estime de toi positive, apprendre à te faire confiance. C’est difficile, mais c’est possible. Notre conseil ? Adopte une logique de growth mindset. 

À lire aussi

Kézaco ?

Les personnes avec un growth mindset considèrent que rien n’est acquis : dans la vie, il est possible de progresser et d’apprendre sur tout, mais le travail est central. Selon ce mindset, tu considères que les erreurs que tu fais font partie de la vie, et tu vas pouvoir t’en servir pour apprendre et évoluer.

 

👉 Les claques que tu vas prendre en pleine figure vont te servir de leçon. Tu acceptes de ne pas détenir la vérité.

Sauf erreur, je ne me trompe jamais.

Alexandre Vialatte

Romancier

Tout est une question de dosage. L’idée, c’est d’arriver à être positif, agréable, entraînant sans en faire des caisses ! ⚖️

Bouh, les autres sont des gueux 👎

T’as vu ce qu’elle a fait, machin? T’as vu ce qu’il a dit, truc ? Ce gros bolosse ? Oulah, par ici ça parle mal. Qui est-ce qui colporte les ragots comme ça ? C’est pas toi, j’espère… on pensait que tu voulais avoir du charisme 😐

👉 Parler mal des autres, ça ne grandit pas. Ce n’est pas en rabaissant l’autre que tu te mets en valeur. Parfois, tu peux être très surpris par les gens si tu vas au-delà ce que tu as entendu via les ragots. 

Juger un livre par sa couverture – en l’occurrence ici par les avis fnac – c’est ne pas donner à l’autre la chance d’être lui-même. Surtout, ça montre une étroitesse d’esprit qui n’est pas valorisante et qui ne correspond pas à quelqu’un de charismatique. Nul.

J’agis, donc je suis 

La communication non verbale représente environ 70 % de l’information que tu transmets dans tes interactions sociales. Imagine l’impact désastreux que peut avoir une communication non verbale pas très bien maîtrisée. 

Il y a quelques petits indispensables à prendre en compte :

  • Ton regard 👀

👉 Idéalement, évite de ne pas regarder dans les yeux, de dévier le regard, regarder en hauteur sur le côté…

💡 Astuce de charismatique

Tu n’arrives pas à regarder quelqu’un dans les yeux et tenir le regard plus de 3 secondes sans que ton détecteur de gêne explose ? Fixe un point entre les deux sourcils de ton interlocuteur. Il n’y verra que du feu et toi, tu regarderas juste son monosourcil. 🤓

  • Ta posture 🧍‍♂️

👉 En croisant les bras ou les jambes, en ne te tenant pas droit ou en étant en arrière sur ta chaise, tu adoptes une posture défensive qui peut installer une distance entre toi et ton interlocuteur. 

  • La voix 🗣

👉 Le combo perdant : avoir la voix trop basse, trembler, bégayer et parsemer tout ça de tics de langage (euuuh, en fait, genre, tu vois…

Voilà donc les principaux défauts de communication non verbale. L’idée, c’est de viser une posture non verbale, souriante, ouverte, en ayant un ton de voix chaleureux et posé.

À lire aussi

Pas très doué à l’oral ? On te donne des techniques de théâtre pour te mettre à l’aise !

Reste ouvert 🤗

Une erreur classique, c’est de penser que la gentillesse et la bienveillance sont une faiblesse. Dans l’imaginaire collectif, avoir du charisme c’est être froid, mystérieux, un bad boy ou une bad bitch. Ça peut, mais pas toujours 💅

Mais pour la majorité qui ne vit pas à travers les réseaux et les fictions, la seule méthode pour être charismatique, c’est d’être sympathique, bienveillant et gentil. On est bien plus charismatique en étant apprécié qu’en étant craint ou en étant insupportable.  

Évidemment, il faut savoir s’adapter à son auditoire et savoir ne pas être trop gentil ou justement, quand l’être. Il faut donc analyser l’état d’esprit des personnes en face de toi. À partir de là : 

  • Soit tu vas être dans un état coopératif où tu vas rechercher un compromis profitable à tous les interlocuteurs
  • Soit dans un état non-coopératif ou on est dans une non prise en compte totale de l’autre et de ses intérêts. Comme Donald Trump.

👉 C’est assez logique de se dire que l’état coopératif est le meilleur, surtout quand on refuse d’être comparé à notre cher Donny. Mais il n’est pas rare de s’enfermer dans l’état non-coopératif pour prioriser ses intérêts. 

Par contre, c’est pas comme les maths, moins et moins, ça fait pas plus. En adoptant d’office cette défense, ton interlocuteur peut lui aussi s’y enfermer. La clé, c’est donc d’être bienveillant et sympathique par défaut. 🔑

Les grandes leçons de vie que les études ne t'apprendront pas

Tu veux quelques conseils supplémentaires sur la vie en général ? Les Sherpas sont là ! 🏃

Tu n’as qu’une parole ! 💭

Quoi de MOINS charismatique que les gens qui n’ont pas de mémoire et qui ne tiennent pas leur engagement. Pire encore, qui ne renvoient pas l’ascenseur ou qui déforment la réalité pour les arranger une fois que le temps passe. 

👉 Quand tu donnes ta parole, il faut savoir qu’elle n’est pas valable qu’à un instant donné. Elle est valable dans le temps et tout le monde se souvient de ce que tu as dit, sauf amnésie collective. 

Changer de parole et d’avis comme de chemise, c’est un signe de non-fiabilité. Ça décrédibilise ta parole sur la durée… et donc ton charisme. Ça peut devenir l’une des raisons principales pour lesquelles sur le long terme, on ne te fait pas confiance et on ne t’écoute pas. 😖

Sois-toi, bon sang (de bois) 😉

La pierre angulaire du charisme, c’est qu’il est personnel. Tu es toi, tu as ta façon d’être, tu as ta façon de t’exprimer. C’est impossible d’être charismatique si tu essayes de te conformer au regard des autres

Évidemment, les retours sont intéressants et permettent de progresser. Seulement, il ne faut pas vouloir te conformer à une vision idéalisée que les autres pourraient avoir de toi et de ce que tu es censé être. Les autres, au fond, pensent d’abord à eux. Et toi, tu es toi. En voulant faire plaisir à tout le monde, tu vas surtout finir par ne faire plaisir à personne ! 😉

Sois toi-même, les autres sont déjà pris

Oscar Wilde

👉 La priorité, c’est d’être authentique, de t’accepter avec tes qualités et tes défauts (sur lesquels tu bosses, évidemment.) Et à partir de là, tu auras les fondations d’un charisme positif, bienveillant et durable.

5/5 - (5 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪