Hongrie : une démocratie en danger au cœur de l’Union européenne ? 🇭🇺

Martin Mortamet - Mis à jour le 20/07/2021
189983

La Hongrie est (une nouvelle fois) au cœur de l’actualité européenne, depuis que son Parlement, dominé par le Fidesz, le parti conservateur et populiste de Viktor Orban, ait adopté une loi portant atteinte aux droits des hongrois membres de la communauté LGBT+. 👎

Le texte, qui interdit toute “représentation” de l’homosexualité et de la transsexualité en public, et semble assimiler homosexualité et pédophilie, a ainsi été vivement critiqué par de nombreuses personnalités politiques en Europe.

Au-delà de cette mesure, le nationalisme et l’illibéralisme d’Orban, premier ministre hongrois depuis 2010, dérangent et inquiètent.

Alors, les droits de l’homme sont-ils menacés en Hongrie, démocratie depuis la fin de la Guerre froide ? La démocratie et les principes libéraux propres à l’Union européenne sont-ils en danger dans l’un de ses pays membres ? 🤔

Retour sur l’histoire contemporaine de la politique Hongrie

Pour comprendre la situation politique actuelle en Hongrie, il convient d’abord de s’appuyer sur l’histoire contemporaine du pays : celle d’un XXe siècle marqué par l’autoritarisme en Hongrie. 👊

L’entre-deux-guerres : le nationalisme irrédentiste du régent Horthy 💪

Cet autoritarisme, c’est d’abord celui de l’entre-deux-guerres, avec notamment la figure du régent Horthy, à la tête du pays de 1920 à 1944. La Hongrie n’échappe alors pas à la montée des nationalismes en Europe, voire des mouvements fascistes. Le parti des Croix Fléchés fondé en 1935 en était un et, bien qu’Horthy ne soit pas un fasciste, il est tout de même l’allié de l’Allemagne Nazie à la fin des années 30 et jusqu’au début des années 40.

Son régime était également caractérisé par le rejet des minorités, et en particulier des juifs. La loi antisémite de 1920 interdisant aux juifs l’accès aux universités et à la fonction publique peut en témoigner.

👉 Le nationalisme hongrois de cette période est, comme pour l’Allemagne nazie, celui d’un repli identitaire consécutif à la défaite lors de la Première guerre mondiale. Le traité de Trianon de 1920 est à l’origine d’une profonde mutilation du territoire hongrois : celui-ci est réduit des deux tiers ! ✂

On a donc affaire à un sentiment de frustration nationale, et à un irrédentisme hongrois, la volonté de reconquérir l’ensemble de ces territoires. Nous verrons plus loin qu’un tel irrédentisme né du traité de Trianon se retrouve dans la Hongrie actuelle, celle de Viktor Orban.

Une démocratie populaire bien autoritaire

Si le régime d’Horthy prend fin dans les années 1940, l’autoritarisme, lui, demeure. La Hongrie est, dès 1949, l’une de ces fameuses “démocraties populaires” d’Europe Centrale et Orientale, qui n’ont de démocratique que le nom.

La répression sanglante des émeutes de 1956 confirme, malgré l’aspiration populaire au multipartisme et à plus de libertés, que le libéralisme politique n’est pas à l’ordre du jour.

De fait, la victoire du mouvement populaire est éphémère, et l’Armée Rouge du grand frère soviétique intervient avec violence, faisant près de 20000 morts, et rétablissant l’autorité du parti communiste.

Une transition libérale réussie : une démocratie européiste et atlantiste à la fin du XXe siècle 🇪🇺

Le coup de force de l’armée soviétique en 1956 ne suffit pas à éteindre tout espoir de libéralisation en Hongrie. Une telle libéralisation, tant politique qu’économique, finit par s’opérer à partir de 1968. Le “nouveau mécanisme économique”, surnommé “socialisme du goulach”, est un socialisme plus modéré, laissant plus de place aux libertés individuelles ainsi qu’à l’initiative privée.

👉 Après avoir joué un rôle central dans le rapprochement Est-Ouest dans l’Europe de la fin de la Guerre froide, la Hongrie bénéficiera surtout d’une transition démocratique réussie après 1990. 👌

Le pays fait alors figure de précurseur au sein des PECO (Pays d’Europe Centrale et Orientale), alors que cette transition est beaucoup plus difficile et brutale dans d’autres pays, comme en Roumanie.

Elle est, avec la Pologne, la République Tchèque et la Slovaquie, l’un des membres du groupe de Visegrad, initialement créé pour favoriser l’intégration dans l’OTAN ainsi que dans l’UE, qu’elle intègre finalement en 2004.

L’ascension du Fidesz de Viktor Orban en Hongrie 📈

Alors, comment expliquer la situation actuelle de la politique Hongrie ? Comment la Hongrie, démocratie d’apparence européiste dans les années 1990 et au début des années 2000, est-elle passée entre les mains d’un leader nationaliste et peu enclin au libéralisme politique ?

C’est de la crise, quelle qu’elle soit, que se nourrit le populisme. Le populisme de Viktor Orban n’échappe pas à cette règle : son succès s’inscrit dans un contexte de crise économique et politique. 📉

Le contexte économique

Car si la transition libérale a été une réussite sur le plan politique, elle s’est aussi accompagnée de difficultés économiques considérables. Le pays connaît une lourde récession de 1990 à 1993, et ne parvient pas à combler son retard par la suite : le niveau de vie de la population a baissé depuis 1990.

Les années 1990 et 2000 sont surtout marquées par des difficultés budgétaires, et donc par des politiques de rigueur. Mais les politiques de gel des dépenses publiques ne permettent pas de réduire durablement la dette de l’État : après un prêt du FMI, de la Banque mondiale et de l’Union Européenne, sa dette est encore de 80% du PIB en 2009.

A ces difficultés structurelles s’ajoutent des problèmes conjoncturels liés à la récession mondiale de 2008-2009. Celle-ci ne fait que renforcer la crise économique et notamment le chômage, qui atteint les 11% en 2010, année des élections législatives victorieuses pour Viktor Orban et son parti.

Le contexte politique

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪