La colĂšre des paysans en Inde : pour quelles raisons ?

Francois Vuillerme - Mis Ă  jour le 13/12/2020
manifestation inde

Depuis plusieurs semaines, les paysans indiens manifestent violemment dans les rues de New Delhi ou marchent vers la capitale contre les rĂ©centes politiques du gouvernement. Cela fait suite au vote de trois lois majeures concernant l’entiĂšretĂ© du secteur agricole en Inde. Ces lois connaissent une forte opposition, les manifestations ont donc Ă©clatĂ© Ă  la suite de leur acceptation par le pouvoir lĂ©gislatif. Nous te proposons ici de voir ce rĂ©cent incident et de te donner les clĂ©s pour tout comprendre.

💡 L’Inde est un pays oĂč l’agriculture possĂšde une vĂ©ritable importance et est au cƓur de la vie de centaines de millions d’individus. Il sera intĂ©ressant alors d’observer pourquoi les derniĂšres rĂ©formes ont poussĂ© le peuple Ă  se regrouper dans la rue et comment la situation a lĂ©gĂšrement dĂ©gĂ©nĂ©rĂ©.

Petit point sur le dĂ©veloppement de l’Inde au XXe siĂšcle đŸ’Ș

L’Inde est officiellement indĂ©pendante en 1947. Son premier prĂ©sident est Jawaharlal Nehru qui fondera la doctrine appelĂ© « Nehruisme ».

Qu’est-ce que le Nehruisme ? Il s’agit d’un dĂ©veloppement autocentrĂ© (c’est-Ă -dire qui se concentre sur le dĂ©veloppement du pays avec une Ă©conomie protectionniste et un Etat qui pilote les diffĂ©rents leviers de dĂ©veloppement), socialisant et destinĂ© Ă  affirmer l’indĂ©pendance et la puissance indienne.

đŸŒĄïž L’Inde Ă©tait un pays pauvre, faisant partie du Tiers-Monde. L’espĂ©rance de vie Ă©tait de 32 ans et 90% de la population vivait en campagne. Nehru va s’inspirer du dĂ©veloppement soviĂ©tique et va axer sa politique sur la prĂ©sence d’un État fort jouant un grand rĂŽle et un protectionnisme essentiel.

L’agriculture ne sera pas sacrifiĂ©e. Au contraire, elle devient dĂšs 1947 une prioritĂ© pour le gouvernement. Les premiĂšres rĂ©formes seront cependant des Ă©checs et provoqueront la famine des annĂ©es 60.

A partir de 1964, c’est la RĂ©volution Verte : l’Inde connaĂźt une mutation agronomique (changement des variĂ©tĂ©s utilisĂ©s, haut rendement de blĂ©, intrants Ă©normes
) et une mutation Ă©conomique 💰 (l’Etat va acheter et revendre Ă  prix rĂ©duit via la Food Coorporation of India pour impulser l’économie).

Cette Révolution Verte est à la fois une réussite et un échec.

đŸ‘‰đŸ» C’est une rĂ©ussite car :

  • L’autosuffisance (la capacitĂ© pour un pays Ă  subvenir Ă  ses propres besoin par lui-mĂȘme) est atteinte en 1975
  •  RĂ©ussite du dĂ©fi dĂ©mographique (la population double entre 1960 et 2000)

đŸ‘‰đŸ» C’est cependant un Ă©chec sur plusieurs aspects :

  • Un Ă©chec social tout d’abord, avec une hausse des inĂ©galitĂ©s et une exclusion des non-propriĂ©taires sur les terres indiennes (ce qui correspond Ă  60 millions d’individus !)
  • Un Ă©chec environnemental ensuite puisqu’on dĂ©note une forte hausse de la pollution des sols et des eaux, qui devient un vĂ©ritable problĂšme dans certains États du Nord.

Depuis, il y a eu une libĂ©ralisation de certains domaines dans les annĂ©es 90. L’agriculture aura cependant gardĂ© un intĂ©rĂȘt extrĂȘmement important pour le gouvernement et dans le fonctionnement de la sociĂ©tĂ© indienne. L’agriculture concerne plusieurs centaines de millions d’indien, mais reste un secteur qui est faiblement investi dans l’économie (il ne reprĂ©sente que 14% du PIB !)

Thibault

ENS Paris Ulm

20€/h

Simon

4e année de médecine

26€/h

Antoine

Sciences Po Paris

18€/h/h

Jeanne

Aix-Marseille Université

17€/h

Emma

Dauphine

15€/h

Noémie

M2 en droit Ă  Assas

19€/h

Hugo

Insa Lyon

16€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Besoin d’un prof particulier exceptionnel ? ✹

Nos Sherpas sont lĂ  pour t’aider Ă  progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Quelles sont les rĂ©formes qui sont remises en cause par le peuple indien ? đŸ€”

La rĂ©forme a Ă©tĂ© votĂ©e le 20 septembre 2020, et est composĂ©e de 3 lois principales visant Ă  libĂ©raliser le systĂšme agricole indien 💰. Les lois concernent le commerce, les prix, les services agricoles et les limites des stock de premiĂšres nĂ©cessitĂ©s.

đŸ‘‰đŸ» Quel est le but de la rĂ©forme ?

Les agriculteurs peuvent dĂ©sormais vendre leur produit Ă  n’importe quel acheteur potentiel et au prix qu’ils dĂ©sirent. L’Inde signe ici la fin des intermĂ©diaires et la dĂ©construction des marchĂ©s rĂ©gulĂ©s par l’Etat.

💡 En Inde, les paysans ne peuvent pas vendre leurs produits n’importe comment. Ils sont obligĂ©s de les vendre soit sur des marchĂ©s oĂč les prix sont fixĂ©s par les diffĂ©rents États, soit directement Ă  des intermĂ©diaires qui possĂšdent une licence pour les acheter. Cette rĂ©forme permettra aux paysans de vendre leurs produits Ă  qui ils souhaitent, et Ă  n’importe quel prix. ça semble ĂȘtre une bonne idĂ©e, puisque les paysans sont plus libres de faire ce qu’ils veulent ! En rĂ©alitĂ©, cela amĂšne de nombreux mĂ©canismes pervers que nous verrons un peu plus loin.

Initialement, l’agriculture est contrĂŽlĂ©e par l’APMC, le ComitĂ© du MarchĂ© des produits Agricoles gĂ©rĂ©s par les gouvernements locaux. Ce n’est donc pas du ressort du gouvernement central, et c’est cela qui va poser problĂšme. Rappelons que l’Inde est un pays fĂ©dĂ©ral, donc que les diffĂ©rents pouvoirs sont possĂ©dĂ©s Ă  diverses Ă©chelles, un peu comme aux Etats-Unis ou encore en Suisse avec le systĂšme des cantons. Outrepasser certains pouvoirs est illĂ©gal, et ceci va ĂȘtre une des raisons des manifestations actuelles.

L’objectif de Narendra Modi, premier ministre indien, est de crĂ©er un marchĂ© unique de l’agriculture. Avec cette rĂ©forme, il entend bien permettre l’arrivĂ©e de capitaux privĂ©s 💰 afin de protĂ©ger le systĂšme Ă©conomique basĂ© sur l’agriculture indienne. Rappelons que l’agriculture en Inde est trĂšs protĂ©gĂ©e, puisque 2/3 des indiens vivent en zone rurale, que 47% des actifs en Inde travaillent dans le secteur agricole et que 82% d’entre eux possĂšdent de petites exploitations. Les agriculteurs en Inde possĂšdent donc un poids Ă©norme dans les urnes.
Ce pouvoir de dĂ©cision doit ĂȘtre apprĂ©hendĂ© par le gouvernement s’il souhaite pĂ©renniser son mandat. C’est pourquoi cette manifestation est trĂšs importante Ă  connaĂźtre et Ă  comprendre puisqu’elle affecte aussi le champ politique indien.

narendra modi, premier ministre indien
Narendra Modi, premier ministre Indien

Cette agriculture est effectivement trĂšs protĂ©gĂ©e, mais aussi trĂšs coĂ»teuse pour le gouvernement central. Les paysans du Nord sont fortement subventionnĂ©s et l’endettement de l’agriculture en Inde est chaque annĂ©e plus problĂ©matique. Avec cette rĂ©forme libĂ©rale, Modi souhaite rĂ©duire cet endettement, l’un des problĂšmes majeurs de son pays aujourd’hui.

Pourquoi ces rĂ©formes posent problĂšmes ?đŸ’„

💡 Tout d’abord, l’opposition pointe du doigt la non-lĂ©gitimitĂ© du gouvernement central dans cette affaire, car la politique agricole est un choix des diffĂ©rents États de l’Inde. Certains considĂšrent que le gouvernement Modi a outrepassĂ© ses droits. C’est d’ailleurs pour cette raison que Harsimrat Kaur Badal, la ministre indienne des industries de transformations alimentaires, a dĂ©missionnĂ© suite Ă  cette annonce.

💡 Les opposants sont effrayĂ©s par cette rĂ©forme, et cela pour plusieurs raisons :

  • Ils ont tout d’abord peur de la disparition du « Minimum Support Price » (le prix minimum garanti). Si ce prix disparaĂźt, il est tout Ă  fait possible que la concurrence pousse Ă  la baisse les prix pour Ă©liminer les petits paysans de l’équation. Ceci est totalement faisable par les grandes entreprises, et pousserait une grande partie des agriculteurs indiens dans la misĂšre.
  • L’amendement de la loi sur les produits de premiĂšre nĂ©cessitĂ© a supprimĂ© la pomme de terre, les cĂ©rĂ©ales, les lĂ©gumineuses, les huiles et les oignons. Cela est bien entendu un problĂšme pour l’agriculture vivriĂšre et pour le maintien de la sĂ©curitĂ© alimentaire en Inde. Rappelons que les produits de premiĂšre nĂ©cessitĂ© en Inde jouissent de subventions permettant Ă  des dizaines de milliers d’agriculteurs de rentrer dans leurs frais. Le risque est encore une fois la pauvretĂ©.
  • Les opposants questionnent aussi la confiance possible qu’un agriculteur peut avoir dans un acheteur qui n’est pas liĂ© Ă  un intermĂ©diaire ou Ă  l’APMC. Le risque d’escroquerie ou d’abus augmentera selon eux et atteindra un stade insupportable pour beaucoup de paysans, en plus de fragiliser le lien social.

Une rĂ©forme remise en cause par la manifestation en Inde đŸ˜€

manifestation en Inde
Les manifestations en Inde, un regroupement de centaines de milliers de personnes !

đŸŒĄïž  C’est donc Ă  cause de tout cela que les cultivateurs du Nord de l’Inde (surtout ceux du Pendjab et du Bengale-Occidental) sont entrĂ©s dans la capitale le 27 novembre afin de demander l’annulation de cette rĂ©forme, purement et simplement. Delhi a donc vu marcher plusieurs centaines de milliers de paysans en colĂšre, Ă  pied ou en tracteur, provoquant d’énormes bouchons de plusieurs heures dans toute la capitale.

Tu peux donc comprendre Ă  quel point la question paysanne est une question politique en Inde. Connaissant leur force au niveau Ă©lectoral, ils n’hĂ©sitent donc pas Ă  se rendre directement en ville pour protester, crĂ©ant de nombreux problĂšmes pour les citadins (les bouchons effectivement, mais aussi des dĂ©gradations et des violences).

Emilie

Sciences Po Lyon

19€/h

Martin

HEC Paris

23€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

Jeanne

Aix-Marseille Université

17€/h

Victor

ESCP

25€/h

Nicolas

CentraleSupélec

17€/h

Ton premier cours particulier d’histoire-gĂ©o est offert ! 🎁

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.

J’EN PROFITE MAINTENANT

Quelle est la rĂ©ponse du gouvernement Indien? đŸ€š

💡 Le gouvernement n’a encore rien annoncĂ© officiellement. La police a cependant bien Ă©videmment Ă©tĂ© envoyĂ©e afin de calmer la manifestation. ArmĂ©s de canons Ă  eau et de gaz lacrymogĂšne, les policiers indiens ont arrĂȘtĂ© des centaines de manifestants les deux premiers jours de la manifestation. Les policiers souhaitaient mĂȘme rĂ©cupĂ©rer certains stades de cricket (trĂšs nombreux en Inde car il s’agit d’un sport populaire mais vides Ă  cause de la crise sanitaire) pour acculer les manifestants. Le gouvernement central a refusĂ© que cela n’arrive pour ne pas augmenter la colĂšre des paysans qui reprĂ©sentent, comme nous l’avons dit plus haut, un Ă©lectorat beaucoup trop important en Inde pour prendre des mesures aussi drastiques.

đŸŒĄïž  Dans le gouvernement, la rĂ©forme est aussi clivante que dans la population. Il y a bien entendu la dĂ©mission de la ministre mais le 20 septembre, date du vote de la rĂ©forme, les dĂ©putĂ©s de la Chambre haute qui Ă©taient contre les lois en sont venus Ă  dĂ©grader les micros et dĂ©chirer les copies du projet.

En ce qui concerne le premier ministre Narendra Modi, il ne souhaite pas rĂ©tropĂ©daler. Le secteur agricole, peu touchĂ© par la crise de la Covid contrairement aux autres secteurs (le pays est trĂšs fortement touchĂ© par la crise sanitaire), pourrait permettre d’amortir la rĂ©cession que connaĂźt actuellement l’Inde. C’est pourquoi Modi a besoin de faire passer ces 3 lois libĂ©ralisant le systĂšme agricole et les tarifs.

4.3/5 - (3 votes)
profile picture
Francois Vuillerme
Passionné de géopolitique
Actuellement Ă  GEM et passionnĂ© par la gĂ©opolitique, je continue mes Ă©tudes dans le but de devenir manager en gestion de risques. Mes articles traiteront essentiellement de cette matiĂšre ou bien d'actualitĂ© 😉

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans Ă  partager ? Nous validons ton commentaire et te rĂ©pondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

DĂ©couvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, rĂ©ussir le bac, trouver son stage, gagner en productivitĂ©… À chaque problĂšme son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-mĂȘme ! đŸ’Ș