Fiche de lecture : L’île des esclaves Marivaux 🏝

Jazz Riffet - Mis à jour le 06/06/2022
230208

Tu veux découvrir l’une des œuvres les plus célèbres et marquantes de la littérature écrite par le non moins célèbre dramaturge français ? Entre amour, relation compliquée entre valet et maître, échange de rôles et péripéties comiques, on t’explique tout dans cette fiche “L’île des esclaves Marivaux” ! C’est parti 💫

À lire aussi

Si tu aimes Marivaux, regarde notre fiche sur Les Fausses confidences 😉

Présentation de l’oeuvre 🤔

AuteurMarivaux
TitreL’île des esclaves
Date de la première représentation1725
GenrePièce de théâtre, comédie en prose
Nombre d'actes1
Nombre de scènes11

Le contexte d’écriture 💡

Au moment où Marivaux écrit sa pièce, la société est en pleine mutation. La classe bourgeoise devient plus riche, ce qui a plusieurs effets : 

👉 Approfondissement des écarts avec les classes inférieures

👉 Élargissement de leur culture

👉 Emploi plus important des domestiques par cette classe, plus que par les nobles

En parallèle, l’époque en elle-même est celle des Lumières, ce qui implique d’autres facteurs à prendre en compte dans ton analyse

👉 Multiplication des lieux de réflexion, notamment les salons où se retrouvent les philosophes pour échanger leurs idées et remettre en question le corps social

👉 Le fonctionnement de ce corps social, les hiérarchies, les classes sociales et les différentes formes du pouvoir sont questionnés et remis en cause par les penseurs de l’époque à travers des ouvrages notamment

👉 La question de l’esclavage fait partie des enjeux clés de l’époque. Elle induit la question de la morale et de la liberté humaine notamment

Personnages 👫

📌 Iphicrate : Maître d’Arlequin, son nom en grec signifie “qui gouverne par la force”.

📌 Arlequin : Il est le valet d’Iphicrate. C’est le personnage typique de la Commedia Dell’Arte. Son langage est familier, il est paresseux et naïf. 

📌 Euphrosine : C’est la maîtresse de Cléanthis avant l’échange. Elle est très coquette et maniérée.

📌 Cléanthis : Elle s’avère ressentir beaucoup plus de rancune qu’Arlequin dans cet échange. Étant l’esclave d’Euphrosine à la base, elle profite de l’échange pour se venger. À la fin, elle ne reprend pas sa place de bon cœur (du tout).

📌 Trivelin : C’est lui qui a mis en place le système de passation de pouvoir et qui est à l’origine de l’échange des rôles. Note quand même qu’il a plutôt l’air d’être du côté des maîtres et que même après l’échange, il les traite encore comme tels.

📌 Les habitants de l’île : Des figurants plus qu’autre chose

💡 Le savais-tu ?

Marivaux a construit le personnage de Cléanthis en ayant en tête Silvia Balletti, une actrice italienne très célèbre dans le théâtre italien et que Marivaux imaginait correspondre parfaitement à ce rôle de premier plan 💁‍♀️.

L’île des esclaves Marivaux résumé général 🧐

👉 Arlequin et son maître Iphicrate échouent sur une île… qui se trouve être l’île des esclaves ! La particularité de ce bout de terre ? Les positions hiérarchiques sont inversées, chaque serviteur devient le maître de son maître.

👉 Les deux protagonistes échangent donc leur place et font la rencontre de Trivelin, qui gère les opérations, d’Euphrosine et de Cléanthis, deux autres personnages qui font l’objet du même sort que les deux hommes.

👉 L’histoire fait évoluer chaque personnage moralement, et après des péripéties écrites et jouées sur un ton comique, tous se tombent dans les bras dans une réconciliation générale et émouvante. Tout le monde finit par repartir, tout est rentré dans l’ordre, chacun a repris sa place initiale, mais les cœurs et les esprits ont changé pour le mieux.

Résumé par scène 🔎

Des scènes 1 à 2

Le bateau d’Arlequin et Iphicrate a fait naufrage sur l’île des esclaves. Arlequin sait ce qui s’y passe  et il ne se fait pas prier pour cesser d’obéir à Iphicrate. Ce dernier se met en colère devant cet affront.

💡 Le savais-tu ?

À cette époque, le roman Robinson Crusoé de Daniel Defoe a déjà été publié (1719) et le public le connaît. Il y pense donc naturellement quand il entend parler d’une île déserte et c’est déjà un indice sur l’objectif de la pièce puisque le roman de Daniel Defoe est un roman d’éducation.

Sur ce arrive Trivelin et la bande des joyeux habitants de cette île mystérieuse. Il explique à nos deux protagonistes le fonctionnement de l’échange ainsi que la raison d’être de ce système. Au lieu de tuer les maîtres par vengeance, le peuple de Grecs à l’origine de ce système avait décidé de les “corriger” en leur faisant prendre la place de leurs propres serviteurs. 

Trivelin leur fait échanger leurs vêtements pour marquer visuellement, pour le spectateur, l’inversion.

💡 Les Saturnales

Ce sont des fêtes qui étaient organisées par les Romains à l’époque de l’Antiquité. À cette occasion, les classes sociales et les hiérarchies étaient mises de côté temporairement. Aujourd’hui, ces fêtes ont évolué pour devenir le carnaval !

Iphicrate et Arlequin font la rencontre de Euphrosine et Cléanthis, une maîtresse et une esclave qui ont échoué sur l’île en même temps qu’eux. 

Des scènes 3 à 5

Trivelin demande à Cléanthis de faire un portrait de sa maîtresse, qui s’en donne à cœur joie ! Elle liste ses défauts, encore, et encore, et encore… Malgré l’abus évident, sa maîtresse (à la demande de Trivelin) reconnaît quand même la justesse de son portrait 🙂. 

C’est ensuite à Arlequin de faire le portrait d’Iphicrate, et à ce dernier de l’accepter.

Des scènes 6 à 9

Les deux anciens esclaves imitent leurs anciens maîtres, leur langage, leurs manières. Ce après quoi ils décident d’un jeu : Cléanthis doit tomber amoureuse d’Iphicrate et Arlequin d’Euphrosine

Mais alors qu’Arlequin déclare sa fausse flamme à Euphrosine, elle brise le comique de la situation en tirant presque sur le registre tragique ! 😳

De son côté, Iphicrate est en colère, parce qu’il trouve qu’il est esclave depuis trop longtemps. Jérémiades auxquelles Arlequin répond que lui subit ce statut depuis toujours. Iphicrate ouvre les yeux et les deux hommes se réconcilient

Des scènes 10 à 11

Toute la colère accumulée dans les scènes précédentes s’évacue et fait place à une paix qui s’établit grâce aux réconciliations des personnages. Les passions sont purgées, le calme et la sérénité peuvent revenir 😌.

💡 La catharsis selon Aristote

Dans sa Poétique (335 av. J.-C.), Aristote explique que le public doit « purger ses passions » grâce à une œuvre théâtrale en ressentant un mélange de peu (phobos) et de pitié (eleos). De cette façon, son âme doit être soulagée de ses mauvaises passions.

Si tu es curieux d’en apprendre plus sur la catharsis, check La véritable catharsis aristotélicienne de William Marx sur le site de Cairn 😉

La pièce se termine comme elle a commencé : chacun reprend sa place sur l’échelle sociale, mais tous ont changé, évolué intérieurement. 

Cléanthis a pardonné à sa maîtresse, qui la considère maintenant comme son égale. Et Iphicrate s’est rendu compte de l’ami qu’il avait en Arlequin. Tout est bien qui finit bien !

Focus sur 2 scènes 🔬

On te liste ici quelques éléments et pistes de réflexions pour analyser ces deux scènes clés de la pièce !

Scène 1 

📍Scène d’exposition : C’est toujours une scène importante à analyser ! Elle marque le début de tout, le spectateur y trouve les éléments pour comprendre le début de la pièce. C’est aussi l’introduction des enjeux de la pièce. Tu dois chercher les éléments qui en font une scène d’exposition traditionnelle, et les éléments qui la mettent en décalage avec la tradition

📍Dans cette première scène de L’île des esclaves Marivaux introduit directement l’échange entre maître et les serviteur

📍Marivaux présente dès le début des enjeux politiques tels que la notion de pouvoir ⚡️.

Scène 6

📍Dans cette scène, les serviteurs, devenus maîtres de leurs anciens maîtres, imitent sans en avoir vraiment conscience leurs mœurs et manières galantes

📍Tu peux observer plus précisément le comique de la pièce de Marivaux qui ressort particulièrement ici.

📍Tu peux aussi analyser la critique de l’ordre social, plus marquée ici.

À lire aussi

Tu es intrigué par le Siècle des Lumières ? On t’explique tout !

L’île des esclaves Marivaux : analyse des enjeux principaux 💥

La relation maître / valet ⛓

💡 Le savais-tu ?

Au XVIIIe siècle, il est mal vu de présenter au théâtre un échange hiérarchique entre maître et esclave. C’est pour cette raison que Marivaux situe l’action dans l’Antiquité ! Sauf qu’il est évident (au moins pour les personnes de l’époque) que les esclaves sont en réalité une métaphore des valets présents dans l’Ancien Régime.

C’est tout le thème de la pièce, la relation entre ces deux classes sociales. C’est par elle que tout commence : dès que les deux protagonistes arrivent sur l’île, une rupture est créée. C’est la rupture existante au sein de la société, et c’est elle que veut corriger le dramaturge à travers sa création 💡. 

Il nous donne deux exemples de relation : une relation amicale, entre les deux hommes, et une plus empreinte de rancune et de ressentiments, entre les deux femmes. L’objectif annoncé est de faire évoluer chaque personnage pour parvenir à une harmonie sociale où les individus ne se perçoivent plus comme des échelons de la hiérarchie mais comme des êtres humains égaux.

Cette échange interroge deux enjeux principaux :

👉 L’ordre social et l’écart entre les classes sociales au XVIIIe siècle : Son influence sur les relations sociales, sur le développement de chaque individu, ses enjeux du point de vue de la morale…

👉 La notion de pouvoir : Les conséquences de son abus notamment (à travers Cléanthis par exemple, qui ressent un fort désir de vengeance envers sa maîtresse et qui serait prête à abuser de son pouvoir fraîchement acquis)

Un récit utopique à visée moraliste ✨

💡 C’est quoi une utopie ?

Ce genre littéraire décrit un monde, une société idéale. L’écrivain s’en sert pour critiquer le corps social dans lequel il vit en pointant les défauts qui devraient disparaître et les choses qu’il faudrait améliorer.

Le terme a été inventé par Thomas more avec son livre Utopie qui est publié en 1516. Il est dérivé du grec οὐτόπος qui est composé d’une négation (οὐ) et de “endroit” (τόπος). Littéralement, le terme renvoie à « aucun endroit » parce qu’on désigne un lieu imaginaire où les choses sont absolument parfaites.

Tu as dû remarquer pendant ta lecture de la pièce ou de cette fiche que dans L’île des esclaves Marivaux est un peu idéaliste (oups). 

Déjà, l’île en elle-même est imaginaire et son concept d’échange dans le but d’une entente entre maître et esclave est utopiste (pas sûr sûr que tous les maîtres de l’époque auraient accepté de faire l’échange 😬). 

Mais Marivaux va plus loin. Les maîtres changent d’opinion et considèrent leurs serviteurs comme leurs égaux, et ces derniers acceptent de gommer toute une vie de servitude et de pardonner à leurs maîtres. C’est ce qu’on appelle un idéal irréaliste. Il oublie sciemment de prendre en compte un bon nombre de paramètres qui rendent cette situation impossible telle qu’elle est présentée.

L’objectif de la pièce n’est pas d’être réaliste, mais de critiquer le régime politique de l’époque et les différences entre les différentes classes sociales. Il grossit les traits pour qu’ils apparaissent évidents aux yeux du public (à peine plus subtil que quand Mickey fait le récap des leçons apprises à la fin de chaque épisode).

Citations analysées 💬

Le but d’une Encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses à la surface de la terre […] afin que […] nos neveux, devenus plus instruits, deviennent en même temps plus vertueux et plus heureux.

Diderot

Nous ne nous vengeons plus de vous, nous vous corrigeons […] vous êtes moins nos esclaves que nos malades, et nous ne prenons que trois ans pour vous rendre sains, c’est-à-dire humains, raisonnables et généreux pour toute votre vie.

Trivelin, Scène II

👉 Tu peux facilement établir un parallèle entre ces deux citations grâce à leurs ressemblances. C’est un indice qui te montre que Marivaux s’est clairement inspiré de la philosophie des Lumières pour écrire sa pièce.

👉 L’idée dans les deux cas est de permettre une égalité des êtres humains. L’objectif n’est pas la vengeance, qui ne ferait que creuser le fossé qui sépare les Hommes, mais le rassemblement.

Zoom sur l’auteur ✍️

🍼 Né sous le nom de Pierre Carlet
✍️ Écrivain français, romancier et journaliste
🎓 Membre de l’Académie française dès 1742
💡 Mouvement des Lumières
🎭 Genre privilégié de ses écrits : poésie, comédie
🇮🇹 Il nourrit un grand intérêt envers le théâtre, la comédie italienne, la Commedia dell’Arte
✨ Son premier succès : Arlequin poli par l’amour (1720) 
😎 Autres oeuvres très connues : La Double Inconstance (1723), Le jeu de l’amour et du hasard (1730)
😱 Fun fact : 5e auteur le plus joué de la Comédie-Française 

Bonne lecture ! 🥰

Eh voilà, c’est tout pour cette fiche “L’île des esclaves Marivaux” ! Avec ces résumés et cette analyse, tu as maintenant toutes les clés pour comprendre cette création passionnante ! 😉

5/5 - (4 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Notre ebook pour réussir le bac

Télécharge notre guide et découvre comment réussir le bac grâce à nos conseils et nos méthodes ! 👩🏻‍🎓