Quels sont les fondements du commerce international ? 🤔

Aynur Temel - Mis à jour le 25/05/2022
226535

Tu manges des avocats du Pérou, des bananes de l’Équateur, tu portes des vêtements fabriqués en Turquie et ton téléphone portable vient de Chine…  Les matières premières, les produits, mais aussi les services sont transportés depuis de nombreux siècles au-delà des frontières nationales. 🌏 

Avec la mondialisation, le commerce mondial a lui aussi connu de profonds changements. Ce commerce international a des répercussions sur les sociétés dans différents domaines comme l’emploi, la consommation, la politique mais aussi l’environnement. 🌳 

Dans ce petit complément de cours, on t’explique quels sont les fondements du commerce international ainsi que les avantages et les limites de ce type de commerce de marchandises ! Let’s go 🚀

Les 5 mots-clés du commerce international

☑️ L’internationalisation

L’internationalisation désigne le développement de produits et de services ainsi que la structuration des processus internes des entreprises de manière à permettre une expansion sur les marchés internationaux. 🏦  

☑️ Les firmes multinationales

Les entreprises multinationales sont les entreprises actives au niveau international qui sont présentes dans de nombreux pays par le biais de filiales ou d’établissements permanents ainsi que de succursales (comme Nestlé ou Samsung).

📈 Leurs marchés de vente sont répartis sur plusieurs pays et elles gèrent leurs activités à partir d’un siège social situé dans leur pays d’origine.

☑️ La mondialisation

Par mondialisation, on entend le rapprochement des différents pays et régions. Cela implique des interdépendances dans les domaines de l’économie, de la politique, de l’environnement, de la communication et de la culture. Cela se caractérise par des organisations internationales telles que l’UE ou l’OTAN (NATO).  La mondialisation, c’est aussi dans la vie privée, par exemple à travers l’origine des aliments dans ton réfrigérateur ou la facilité de communication avec tes amis à l’étranger. 🧐

☑️ La spécialisation et l’avantage comparatif

Les échanges internationaux fonctionnent bien si chaque pays a une spécialisation. Ça veut dire que chaque pays concentre sa production sur un secteur dans lequel il est le meilleur. ⭐️ Par exemple, toi c’est les maths, ton voisin c’est plus le français, quant à l’Australie, c’est l’agriculture, car c’est ce qui lui rapporte le plus de profits.

👉  Un mot aussi important est l’avantage comparatif – en théorie ce n’est qu’un processus de spécialisation d’un pays dans des productions où il possède un grand avantage pour la concurrence sur le marché. Par exemple, si les exportations des services ou produits sont plus hautes que les autres.

☑️ La dotation factorielle

La dotation factorielle désigne la quantité de facteurs de production d’un pays (comme par exemple le travail, le capital, la terre, etc). Reprenons l’exemple de l’Australie : en Australie, la terre est d’une haute importance parce que le pays se spécialise dans l’agriculture (c’est son avantage comparatif). Elle exporte plus des trois quarts de ses biens agricoles. 🌾

De plus, il est important de non seulement se concentrer sur les facteurs de production mais aussi de considérer la productivité de celles-ci. 🤓 

La productivité d’un produit mesure la performance des facteurs de production travail et capital, et représente donc le rapport entre le résultat de la production (output) et l’utilisation des facteurs de production (input).

On distingue la productivité du travail et la productivité du capital.

Par exemple, en l’espace d’un mois, 4 commerciaux réalisent un chiffre d’affaires d’un million d’euros.

Productivité du travail = 1 million d’euros / 4 employés = 250.000 euros par employé.

Bon, les termes principaux, c’est fait. Maintenant, quels sont les fondements du commerce international

On te l’explique dans la suite, ça reste passionnant … 

Il était une fois …

… un homme très sage qui a posé la première pierre de l’internationalisation et a fait de la compétitivité une bonne chose. 👴🏻 Adam Smith, ça te dit quelque chose?

Pour Adam Smith, le libre-échange était une variante de la division du travail. Chaque pays devait se spécialiser dans les produits qu’il pouvait produire le mieux, le moins cher possible.

👉  Cependant, un problème empirique s’est rapidement posé : Il est évident que la France peut produire plus facilement du vin que l’Angleterre, tout simplement pour des raisons climatiques

Smith à Ricardo : l’histoire de fondements du commerce international 

Mais comment expliquer que les pays industrialisés aient tendance à échanger des marchandises que les deux régions produisent ? Pour prendre un exemple actuel, quel est l’intérêt pour les États-Unis de livrer des produits chimiques à l’Europe et pour les Européens de livrer des produits chimiques aux États-Unis ? 🌏

C’est David Ricardo qui s’est penché pour la première fois sur cette question. En 1821, il a publié sa théorie des « avantages comparatifs en termes de coûts« , qui ne manque aujourd’hui encore dans aucun manuel d’économie

Ricardo choisit lui aussi un exemple d’alcool pour expliquer sa théorie. Décidément, que des alcolos à ma table !  👀

Supposons que le Portugal et l’Angleterre puissent tous deux produire du porto et du textile. Il suppose que l’Angleterre peut produire du porto et des textiles à moindre coût que le Portugal. On suppose également que la productivité de l’Angleterre en matière de production de tissus est supérieure à l’efficacité de sa production de vin. 🍷

Dans ce cas, il serait avantageux pour l’Angleterre de ne produire que des textiles et de laisser aux Portugais la production de porto, bien que les Anglais puissent en fait produire du porto moins cher que les Portugais. 

💡  En effet, le profit maximal est obtenu en se concentrant sur les branches d’activité où la productivité est la plus élevée.

À lire aussi

Tu veux en savoir plus sur la mondialisation ? Consulte notre article sur la mondialisation en Asie.

Le libre-échange ou le protectionnisme ? – un débat du commerce international

Le libre-échange mondial a d’incroyables avantages tant qu’un pays est compétitif. Mais si le critère de « compétitivité » n’est pas rempli, le libre-échange mondial peut aussi exploiter un pays. Tout doit être apprécié avec modération, c’est pourquoi le protectionnisme joue un rôle important. 💪

Il faut donc continuer à peser le pour et le contre ! Ci-dessus, tu peux trouver une liste des avantages concernant le libre-échange et le protectionnisme, mais aussi ses limites. ⚖️

Les avantages et inconvénients de la libre-échange

AvantagesLimites
Croissance économique en hausse Pression sur l'environnement
Moins de dépenses publiquesExploitation de la main-d'œuvre (surtout dans les pays à bas salaires)
Commerce international et coopération mondialeRépartition inéquitable des richesses et accroissement des disparités
Création d'emploisConcurrence entre les grands groupes
Répartition des richesses entre les paysDépendance vis-à-vis d'autres pays
Les innovations sont accessibles à tousDéménagement d'entreprises à l'étranger
Offre étendue de biens et baisse des prixProblèmes et crises internationaux
Meilleure mobilité des biens et des personnesPerte de cultures
Communication avec les personnes du monde entier
Les cultures se rapprochent

Qu’en est-il du  protectionnisme ?  👀

Les mesures protectionnistes peuvent prendre des formes très diverses. Il s’agit par exemple :

  • de droits de douane (quotas, taux, etc.), 
  • de procédures de licences d’importation et d’exportation
  • de procédures d’autorisation complexes et d’exigences en matière de valeur ajoutée locale pour l’attribution de marchés publics
  • l’autorisation de mise sur le marché

Pour mieux comprendre le concept du protectionnisme, on doit savoir les raisons pour lesquelles un pays préfère le libre-échange. Par exemple, quand il y a une absence de pression concurrentielle de la part d’autres pays permet à l’industrie nationale de se concentrer sur elle-même et de favoriser ainsi les développements techniques. 👨‍💻

Mais en revanche, si l’UE décide par exemple de limiter de moitié les importations d’huile de coco en provenance des Philippines, cette source de revenus se réduit pour l’État insulaire. Cela est particulièrement dramatique lorsque le pays exportateur est déjà économiquement faible et dépendant de ses exportations.

Donc, l’intention est bien pensée pour les nationaux, mais que se passe-t-il si un pays est trop protectionniste

Voyons les avantages et les limites !

AvantagesLimites
Protéger des entreprises jeunes et inexpérimentées sur le territoire national (Start-Up)Augmentation du coût de la vie en général (car l'absence de concurrence peut faire baisser les prix des biens de consommation).
Protéger les entreprises en création en raison d'investissements initiaux élevés (prévenir le parasitisme)Risque d'endommager le système commercial.
Maintenir le niveau de l'emploi au niveau national et augmenter l'attractivité des produits nationaux Manque de diversité des produits disponibles
Maintenir le niveau de l'emploi au niveau national et augmenter l'attractivité des produits nationauxIncitation à la contrebande
Maintenir les secteurs nationaux dans le paysPas de coopération, pas de collaboration - donc pas de travail d'équipe
Prévenir les désavantages concurrentiels dus aux différences de taux d'imposition
Générer des recettes publiques

Qu’est-ce qui régule le commerce international ?

World Trade Organisation (organisation international)

L’Organisation mondiale du commerce (WTO – World Trade Organisation) s’engage en faveur d’un système commercial international fondé sur des règles. 💡 Malgré l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations commerciales, les possibilités de moderniser les règles de l’OMC et de répondre aux nouveaux défis mondiaux sont à l’étude. Le Parlement légifère conjointement avec le Conseil et joue un rôle important dans le contrôle de la politique commerciale internationale.

Le rôle de l’UE dans le commerce international 

L’Union européenne n’est pas seulement avantageuse pour les étudiants qui souhaitent étudier dans un autre pays de l’UE, mais aussi pour les entreprises qui souhaitent s’installer dans un autre pays de l’UE. 😋

Traités internationaux 💥

Avec le Parlement européen, le Conseil conclut, au nom de l’Union européenne, des accords internationaux avec d’autres États ou organisations internationales et adopte le budget

Principalement, les traités peuvent être divisés en trois catégories

1. bilatéraux (entre deux États seulement), 

2. multilatéraux (entre trois États ou plus) et 

3. plurilatéraux (entre un nombre limité d’États avec un thème particulier).

👉 Par exemple, les accords environnementaux originaux connus sont la Convention de Vienne pour la protection de la couche d’ozone, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), la Convention sur la diversité biologique (CDB) et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD).

👉 De plus, tu connais certainement l’accord de Paris sur le climat. L’objectif directeur clair de l’accord de Paris sur le climat est d’empêcher une augmentation de la température qui dépasserait de plus de 2°C la température moyenne mondiale. Cette valeur est d’ailleurs mesurée par rapport à la température moyenne de l’ère préindustrielle.

Quelques d’autres exemples:

  • Questions générales, institutionnelles et financières
  • Union douanière et libre circulation des marchandises
  • Agriculture 
  • Pêche 🐠
  • Libre circulation des travailleurs et politique sociale
  • Droit d’établissement et libre prestation de services

Traités régionaux (MERCOSUR; NAFTA; EFTA)

Depuis les années 1990, l’expansion du commerce mondial s’accompagne également de fortes tendances contraires. Il s’agit notamment de la régionalisation croissante due à la formation de blocs économiques et de zones de libre-échange, ainsi que du protectionnisme étatique, qui entrave le libre-échange mondial. 😉

Les échanges de marchandises au sein des blocs économiques, des zones de libre-échange et des unions douanières sont passés de 30 % dans les années 1950 et 40 % en 1980 à plus de la moitié du commerce mondial aujourd’hui. Au sein des quatre plus grandes communautés d’intégration régionale…

  • l’UE en Europe,
  • l’ALENA en Amérique du Nord,
  • le Mercosur en Amérique latine et l’ASEAN en Asie.
  • l’ANASE en Asie du Sud-Est,

… plus d’un tiers du commerce mondial de marchandises est réalisé, dont près d’un quart au sein de la seule UE !

Tu sais désormais (pour ta prochaine dissertation “fondement du commerce international” 😇) que l’UE n’est pas seulement une bonne chose pour ceux qui veulent aller dans un autre pays européen après leur baccalauréat, mais qu’elle offre aussi de grands avantages aux entreprises

Après avoir lu cet article, tu devrais avoir une bonne vue d’ensemble des fondements du commerce mondial pour ton prochain et pouvoir participer à la prochaine discussion sur les avantages et les inconvénients qu’il présente. 🤗 

5/5 - (1 vote)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪