Grand Oral : tout ce que tu dois savoir (Les Sherpas x Objectif Bac)

Marion Watier - Mis à jour le 14/02/2022

Alors, comme ça, on passe le Grand Oral ? T’es peut-être en stress, et tu as besoin de conseils supplémentaires pour réussir cette épreuve terrible… Allez, on va te montrer que c’est pas si monstrueux que ça. Reste avec nous, on va t’expliquer le BA-BA du Grand Oral 👇

Retrouve tous nos conseils et encore plus de vidéos dans le livre Objectif Bac spécial Grand Oral de Hachette Éditions ! 😌

Les consignes de l’épreuve 👇

Après avoir eu 20 minutes de préparation pour te détendre et répéter une dernière fois, ce sont 20 minutes d’oral qui t’attendent. ⏰

Le Grand Oral est divisé en 3 parties :

  1. 5 minutes de présentation de l’une de tes deux questions – attention, ça se déroule debout, et tu n’as pas le droit à tes notes ! C’est le jury qui choisit la question sur laquelle tu vas passer, alors sois sûr d’avoir bien préparé chacun des formats et de ne pas faire d’impasses.
  2. Ensuite, il y a 10 minutes d’échange avec le jury, qui jugera tant le fond que la forme de ton exposé. Ça peut se passer debout comme assis, c’est toi qui vois ce que tu préfères !
  3. Enfin, les 5 dernières minutes sont réservées à ton projet professionnel. Eh oui, au cas où ce n’était pas clair, les questions sont – au maximum – liées avec ton projet d’avenir.

À lire aussi

Parler de ton projet pro au Grand Oral, rien de plus simple ✨

L’esprit de l’épreuve, c’est que ton grand oral parle de toi ! Il doit être cohérent avec ce que tu as vu en cours, avec tes aspirations, tes forces…

👉 Le but, pour avoir une bonne note, est donc de respecter le cadre et de ne pas déborder sur le temps qui t’est imparti.

L’esprit de l’épreuve, c’est que ton grand oral parle de toi ! Il doit être cohérent avec ce que tu as vu en cours, avec tes aspirations, tes forces…

👉 Le but, pour avoir une bonne note, est donc de respecter le cadre et de ne pas déborder sur le temps qui t’est imparti.

Les compétences évaluées par le jury

Ton attitude 🥲

Le grand oral, c’est avant tout un échange. Le jury va valider le fait que tu sais parler en public (même si on se l’avoue, c’est dur !) de manière fluide, sans support, et sans balbutier.

👉 Premier prérequis : une posture dynamique, on attend de toi que tu sois agréable, engageant et souriant.

La pertinence de tes propos 👍

Bien évidemment, le but du grand oral est de te tuer boucler ton année de Terminale. Tu vas devoir montrer à ton jury que tu as appris des choses et que tu es prêt à passer aux études supérieures.

Ce n’est donc pas très surprenant si l’on t’annonce que la pertinence de tes propos est, elle aussi, évaluée. Bah oui, même si tu as une attitude au top, que tu es souriant, clair, mais que t’es hors sujet… Tu n’es pas sorti !

👉 La qualité de ton argumentation va être cruciale. Pour cela, rien de bien sorcier : prépare bien tes questions et tes exposés en amont pour arriver prêt le jour J.

Ce que tu racontes doit être bien construit : les arguments doivent s’enchaîner de manière logique, que tes connaissances soient précises, et surtout, que ton argumentation soit personnelle !

Le plus important👇

Le plagiat, c’est aussi à l’oral ! On ne sort pas des phrases tout droit sorties de Wikipédia ou d’un oral de quelqu’un d’autre. 🗣

👉 Fais tes propres recherches, ça se sentira d’autant plus dans l’authenticité de ton Grand Oral. 

L’interaction globale

Enfin, l’un des paramètres principaux de la notation de ton grand Oral, c’est la qualité globale de ces 20 looooongues minutes (qui passent en réalité très très vite…)

👉 On attend de toi que tu sois à l’écoute du jury, que tu sois capable de répondre en intégrant l’autre, mais surtout que tu prennes l’initiative de l’échange.

Bref, une conversation fluide et agréable. C’est trop demander ? 😉

Quelques petits conseils pour réussir le Grand Oral

Choisis bien tes questions

C’est simple : seul un choix intelligent conditionne une bonne note.

Non non, une question qui ne te correspond pas ne passera pas inaperçue ; tu ne te sentiras pas à l’aise en développant, et tu risques de compromettre la cohérence de ton exposé global.

Si ton truc, c’est l’anglais, que tu as fait spé LLCE et que tu te destines à une carrière de traducteur, inutile de t’embarquer dans une question HGGSP qui n’a rien à voir…

Une bonne préparation 🗣

Surtout, garde en tête que tu ne sais pas à l’avance quelle question sera choisie par le jury. Les deux exposés doivent donc être aussi bien structurés l’un que l’autre. Pas de favoritisme ni d’impasses ! ✋

Entraine-toi !

Enfin, le conseil qui fait toute la différence : ne néglige pas l’entraînement. C’est la clé de ta réussite !

À lire aussi

On t’explique comment gérer ton stress du Grand Oral dans cet article ! 😁

5/5 - (2 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Notre ebook pour réussir le bac

Télécharge notre guide et découvre comment réussir le bac grâce à nos conseils et nos méthodes ! 👩🏻‍🎓