[HGGSP] Les guerres napoléoniennes (1792-1815) 💥

Thomas Gilbert - Mis à jour le 19/07/2022
242296

À la fin du 18ème siècle, et ce pendant plus de 20 ans, la France est plongée dans une série de conflits contre sept coalitions européennes : les guerres napoléoniennes. Après la Révolution française de 1789, le pays des droits de l’homme n’est pas en quête de grandeur et de puissance mais cherche à diffuser ses idées révolutionnaires et démocratiques. 

Une mission qui n’est pas au goût des monarchies européennes… C’est ainsi qu’intervient Napoléon, passant de général à empereur, il a permis de remporter de nombreuses victoires et d’étendre l’Empire français. 

Les guerres de la révolution 🌍

Un peu de contexte 📖

L'Europe à la veille de la révolution française
Le continent européen en 1789

Les monarques européens craignent une diffusion des idées révolutionnaires dans leurs contrées, tu te doutes bien qu’il n’avait pas envie de se taper une révolte comme leur voisin… Ainsi le Saint-Empire romain germanique composé de l’Autriche et des petits États allemands (🚨 on dira l’Autriche dans le reste de l’article pour faire plus court et éviter les confusions) et la Prusse décident de se rencontrer lors d’une convention pour tenter de sauver la royauté française. 

En 1789, notre cher Napoléon avait tout juste 20 ans et venait d’entamer une carrière militaire sur le continent. Il est né au bon moment en un sens. Trop jeune, il n’aurait pas intégré l’armée au moment de la Révolution et il ne se serait jamais fait un nom. Trop vieux, il aurait certainement participé à la lutte politique contre la monarchie et aurait perdu sa tête comme beaucoup d’autres.

Représentation de la déclaration de Pillnitz

En 1791, la Convention aboutit à la déclaration de Pillnitz. Prusse et Autriche décident de former une coalition pour restaurer la monarchie française. 

S’entame alors une guerre sur le sol français tandis que l’armée est en piteux état.
(rappelle-toi, ils avaient plus de thunes !).

👉 Malgré un certain désavantage, les Français remportent la victoire grâce à l’intervention d’une armée de volontaires lors de la bataille de Valmy. L’armée française parvient à repousser la coalition.

Après cette victoire, les révolutionnaires prennent la confiance, s’installent alors le gouvernement de la Terreur.

On fait tourner la guillotine à plein régime pour évincer les opposants au régime révolutionnaire et pour fêter, la victoire à Valmy, ils décident de juger et condamner Louis XVI. Tu connais la suite… 

gif de la guillotine
Ce bon Louis XVI n’avait plus toute sa tête 😅

L’exécution du couple royal fit d’autant plus monter la colère des monarchies européennes. Le 21 septembre 1792, la monarchie est officiellement abolie et la République est proclamée !

Célébration au champagne

💡 Le savais-tu ?

C’est lors de l’instauration de la République que l’armée est réformée. On met en place la circonscription. Ça permet à l’État  de mobiliser les citoyens pour gonfler ses rangs, c’est notamment grâce à cette réforme que Napoléon pourra former rapidement de nouvelles armées.

Tout citoyen doit ses services à la patrie et au maintien de la liberté, de l’égalité et de la propriété, toutes les fois que la loi l’appelle à les défendre

Loi du 5 septembre 1798

rendant la conscription obligatoire pour tous les Français de 20 à 25 ans par tirage au sort.

Les débuts de Napoléon contre la première coalition 💪

Arrivée des Anglais dans le port de Toulon

En 1793, alors que presque tout le continent européen est en guerre contre la France, le pays des Droits de l’Homme est en proie à une guerre civile.

Les royalistes et les contre-révolutionnaires font du grabuge un peu partout dans le territoire.

En raison de la guerre, bon nombre de généraux royalistes ont été envoyés au combat, laissant plusieurs postes à pourvoir en France, c’est ce qui a permis à Napoléon de devenir général à seulement 25 ans. 

👉 Napoléon et sa famille soutiennent les révolutionnaires, du coup, ils finissent chassés de Corse par les indépendantistes et arrivent sur le continent.

Au mois d’août, des royalistes s’emparent de la Ville  de Toulon à l’issue d’une révolte. Ils ont reçu l’aide militaire des Anglais qui ont débarqué dans la Rade.  Après s’être foiré pour reprendre la ville, Napoléon est convoqué pour remplacer le commandant d’artillerie qui s’était blessé. 

Fin stratège, Napoléon décide d’attaquer par le sud pour prendre le contrôle des forts à l’entrée de la petite rade. De cette manière, il peut concentrer toute son artillerie pour pilonner la flotte anglaise.

Carte de la Rade de Toulon

👉 Son plan est un succès : la ville est reprise en deux jours ! En 1794, son rôle décisif dans cette première bataille lui vaut d’être promu. L’année suivante la capitale subit une insurrection royaliste, il est rappelé à la capitale.

À l’occasion du bazar qui règne, Napoléon est chargé de mater la rébellion, une manière pour lui de prouver sa loyauté au nouveau gouvernement, ce qu’il fit brillamment. Il est remercié en obtenant le commandement de l’armée française basée en Italie. 

En 1796, il arrive sur place, il est confronté à deux armées qui occupent la région de Turin : 

  • L’armée piémontaise
  • L’armée autrichienne 

Il sait que si les deux armées s’allient, il n’aura aucune chance de gagner. Son astuce a été de les prendre de vitesse en s’interposant entre elles. Il a d’abord lancé ses hommes sur le Royaume de Piémont-Sardaigne qu’il fait capituler après quelques victoires. 

👉 Impressionnée par cette attaque sortie de nulle part, l’armée autrichienne se replie vers Milan et poste une armée le long du fleuve Pô pour empêcher sa traversée.

Carte de la campagne napoléonienne au nord de l'Italie

Malin, Napoléon envoie des cavaliers en diversion pendant qu’il fait le grand tour avec son armée et coupe l’axe de ravitaillement (ici en rouge) de l’armée autrichienne. 

Les Autrichiens finissent par quitter Milan sans combattre. La vitesse de déplacement des troupes napoléoniennes leur permet de rattraper la retraite autrichienne et de la repousser jusqu’à Vienne. 

La capitale du  Saint Empire est menacée, l’empereur est contraint de demander un armistice le 17 avril 1797 : c’est le Traité de Léoben. 

Les frontières de la France en 1797

💡 Le traité prévoit :

📌 l’annexion des Pays-Bas autrichiens (actuelle Belgique) et repousse leur frontière jusqu’au Rhin.

📌 l’Autriche obtient les états de Venise dans la Mer Adriatique.

📌 l’Autriche doit reconnaître les nouvelles républiques italiennes créées par Napoléon: La république Ligurienne et la république Cisalpine.

👉  En octobre est signé le Traité de Campo-Formio qui fait acte du retrait des Italiens de la coalition, laissant la Grande-Bretagne toute seule face à la France.

La campagne d’Égypte & la Deuxième Coalition 🚩

Pour contrecarrer le projet des Anglais, Napoléon décide de se tourner vers l’Égypte, une colonie britannique. C’est surtout un territoire stratégique pour accéder au reste du Moyen-Orient ! 

Il arrive en Égypte le 1 juillet 1798. Seulement, il y a un pépin, l’Égypte est désormais un territoire Ottoman.

Au même moment, l’Autriche, le Portugal et la Russie décident de s’unir à la Grande-Bretagne: c’est la deuxième coalition.

Bonaparte en Égypte

👉 En 1799, avec un gouvernement fragile et corrompu, la France ne peut faire face à ses ennemis sur tous les fronts. L’Autriche attaque les possessions françaises dans le Piémont , les Anglais et la Russie tentent de prendre la République batave (Hollande) et les troupes Turcs et Britanniques font reculer les Français en Égypte.

Bonaparte premier consul

Napoléon quitte l’Égypte et le 9 novembre 1799, à la place, il préfère prendre le pouvoir en faisant un coup d’État. En 1800, il devient ainsi Premier Consul.

Pendant ce temps, le conflit avec l’Autriche se poursuit dans les territoires des petits États allemands et dans les provinces italiennes.

💡 Le savais-tu ?

Depuis le coup d’État, la 1ʳᵉ République française est un régime politique autoritaire dirigé par 3 consuls, Napoléon Bonaparte, Emmanuel Joseph Sieyès et Pierre-Roger Ducos. Mais officieusement, c’est Napoléon qui dirige.

En 1801, les belligérants signent le traité de Lunéville. La Hollande reste la République batave qui est reconnue par l’Autriche et de son côté, la Suisse est transformée en une république pro-française : la République helvétique.

Carte du Saint Empire Romain Germanique après le Traité de Lunéville

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même !