Faut-il se préparer à la prépa ? 🤨

Etienne - Mis à jour le 18/12/2018
188805

Faut-il se préparer à la prépa ? C’est une question récurrente, qui nous revient souvent de la part de la communauté. Tu sais déjà que la marche à franchir entre le lycée et la prépa est très importante, l’idée de cet article est donc de t’aider à la réduire autant que possible ! Allez, on voit ça ensemble 😉

La prépa est-elle (vraiment) faite pour toi ? 🧐

Avant de te préparer à la prépa, il faut déjà savoir si la prépa est faite pour toi !

Sans trop rentrer dans les détails, parce que ce n’est pas non plus l’objet de cet article, voici 4 critères pour t’aider à savoir si intégrer une CPGE est une bonne idée :

📌 Tu es motivé à l’idée de faire une classe préparatoire, tu veux te dépasser et relever ce challenge. Tu travailles maintenant pour toi et pour personne d’autre. Ne va pas intégrer une filière sélective pour faire plaisir à tes parents : la priorité, c’est que tu sois motivé(e) et que la démarche d’intégrer une classe préparatoire vienne de toi. La prépa est une super aventure, mais elle sera difficile si tu n’as pas vraiment envie de te donner.

📌 Tu as déjà de bonnes notes, de préférence sans trop travailler. Cela veut dire que tu as du potentiel à revendre. Pour les bonnes notes, c’est évident. Ton dossier scolaire est essentiel pour te permettre d’intégrer les meilleures classes préparatoires. Plus tu anticipes l’importance d’avoir un bon dossier, plus il sera effectivement bon, et plus tu mets des chances de ton côté. Mais ce qui compte le plus, c’est montrer ton potentiel, que tu en as sous le pied. Et ça, c’est vrai pour intégrer n’importe quelle filière du supérieur, prépa ou non ! 💪

📌 Condition non nécessaire, mais plutôt appréciable : tes profs, ta famille, pensent que tu es capable, et t’encouragent à aller en prépa. C’est important, car tes profs ont un rôle décisif dans les appréciations de ton dossier scolaire. Ils pourront aussi t’écrire des lettres de recommandation, par exemple. Le fait d’avoir des gens derrière toi doit te motiver.

👉 Après, ce n’est pas obligatoire : tu peux ne pas avoir envie de faire prépa, même si on t’y pousse ! C’est alors à toi de bien réfléchir. On te donnera souvent des conseils bienveillants, et ça veut sûrement dire qu’on voit du potentiel en toi. En revanche, cela ne dit pas si c’est la voie qui te ressemble, et qui te permettra de t’épanouir ensuite.

 

👉 Inversement, peut-être que tes parents ne comprennent rien à la prépa, peut-être que tes profs (ou un de tes profs) n’ont pas envie de t’aider pour une raison x ou y… dans ce cas peu importe ! Si tu veux aller en prépa, bas-toi pour tes rêves et accroche-toi, ce n’est pas le moment de faire de la fausse modestie ou de restreindre ton ambition !

📌 Dernier point essentiel : renseigne-toi sur l’après-prépa et vérifie que les débouchés te plaisent. La prépa n’est pas une fin. C’est un moyen qui doit être au service du parcours que tu veux réaliser. Avant de t’inscrire, vérifie aussi que les écoles te permettront de réaliser tes rêves et de devenir qui tu as envie d’être. À nouveau, c’est de ta vie qu’il s’agit. Tu es la seule personne qui peut écrire ton avenir. Tant que tu travailles dur (et que tu as des bonnes notes), toutes les portes te sont virtuellement ouvertes !

À lire aussi

Se préparer à la prépa : on dit oui ! 🔥

👉 Aujourd’hui, une part toujours plus conséquente d’élèves se prépare à la prépa dès le lycée. Dans les meilleurs établissements de France, comme Louis-le-Grand, Henri IV, Stanislas ou Franklin, le programme des prépas est partiellement traité en avance par les professeurs du lycée.

De plus en plus de futurs candidats prennent aussi des cours particuliers, soit pour se mettre à niveau dans une matière faible, soit pour se renforcer dans leurs matières fortes. Une fois que tu as compris que les exigences du lycée sont bien en dessous de celles de la prépa, tu relativiseras très vite tes notes, même si elles sont très bonnes et tu réaliseras alors l’étendue du chemin qu’il te reste parcourir. Ça devrait te donner envie de travailler pour prendre de l’avance !

👉 Vu le niveau des programmes, il est certain que se faire aider fait gagner du temps, surtout quand on n’a pas la chance d’être dans un de ces établissements scolaire d’excellence. Prendre de l’avance favorise notamment le parcours d’étudiants qui ne sont pas forcément brillants, mais qui sont en revanche travailleurs.

C’est vrai que ça biaise un peu les résultats des concours : tout le monde ne commence pas sa prépa au même niveau, et il est certain qu’il est plus facile de finir un marathon dans les premiers quand on part soi-même avec des années d’avance ! Il ne faut pas non plus être naïf, la prépa amène à des concours, et vu les portes qu’ouvrent ensuite les écoles, il est normal que les places soient chères.

💡 Pas de découragement !

Il est toujours possible d’intégrer de très bonnes écoles sans prendre d’avance particulière, en suivant les deux ans classiques de prépa : des candidats y arrivent tous les ans ! Ils sont simplement très méritoires et font toujours des parcours exemplaires.

Gagne en efficacité

Prendre de l’avance dès maintenant sera donc une très bonne chose pour tes concours.

Work smarter, not harder 😎

Bon, on ne va pas se mentir, si tu ne fous rien au lycée, intégrer une prépa risque d’être légèrement complexe. Mais si tu lis cet article, il est probable que tu bosses déjà pas mal. Simplement, tu sens que tu as moyen de faire largement faire mieux.

👉 Chez les Sherpas, on reçoit souvent des messages qui nous demandent comment mieux travailler au lycée. Un bon rythme de travail au lycée, c’est en moyenne 2 heures par soir, et 4 à 6 heures le week-end, en fonction de ton boulot (en tablant sur le fait que toutes ces heures soient vraiment efficaces). Évidemment, si tu as un DM à rendre ou que ton lycée est particulièrement exigeant, ce sera plus. 😉

💡 Tips

Si tu veux prendre de l’avance sur ton programme ou sur la prépa, tu peux ajouter 1 à 2 heures tous les soirs et bosser tous tes dimanches. Ce sera incontournable si tu prépares des concours post-bac, comme ceux des écoles de commerces ou les concours des IEP (Sciences-Po).

👉 Dans l’ensemble, on ne t’incite pas à faire plus de volume. Ce serait la meilleure chose à faire pour diluer tes efforts et te noyer dans un verre d’eau, parce qu’au lycée, tu n’as tout simplement pas assez de choses à faire pour te mettre à pratiquer de gros horaires et être assez occupé.

Vise l’hyperefficacité dans ton travail 🚀

👉 Tu n’es pas payé à l’heure assis à ton bureau ! Te donner bonne conscience en faisant mine de travailler n’est d’aucune utilité.

👉 Travailler vite et bien te libérera du temps pour faire ce qui te plaît.

L’efficacité, c’est la première clé pour réussir dans le supérieur. Une fois que tu seras en prépa, tu auras beaucoup de travail, ce qui justifiera que tu augmentes ton volume. Vu que la qualité sera alors déjà au rendez-vous, tu gagneras beaucoup de temps 🚄

Pour gagner en méthode, c’est simple : lis le blog (et n’oublie pas de mettre en application les conseils donnés) ! 🔥

Lutte contre tes lacunes

Ton autre priorité doit être de lutter contre toutes tes lacunes.

👉 Si tu peux encore planquer certaines incompréhensions sous le tapis au lycée, les camoufler en prépa sera littéralement impossible. Les correcteurs sont là pour te comparer aux autres, ils vont évidemment checker ce que tu ne comprends pas en priorité ! Les épreuves de concours et les DS de prépa sont donc conçus pour te forcer à dévoiler tes faiblesses lors des premières questions. Gare aux dégâts !

Plus fondamentalement, puisque le savoir est construit sous forme de pyramide dans de nombreuses matières, avoir des lacunes équivaut à avoir des fondations fragiles. Tu risques d’être très vite bloqué, notamment en maths ou en langues, ce qui pourra te mettre dangereusement en retard.

👉 Le meilleur conseil qu’on puisse te donner, c’est vraiment de prendre ton courage à deux mains, et de reprendre parfaitement toutes tes bases dès maintenant. Ce sera ça de moins à faire à ton arrivée en prépa !

💡 Cela suppose que tu sois parfaitement honnête avec toi-même : tu as des lacunes depuis la 4ème ? Il n’y a pas de honte à avoir ! Mieux vaut être lucide, assumer, et corriger !  Achète un bouquin de cours et d’exercices du niveau de tes difficultés (donc si c’est 4e tu prends un livre de 4e) et reprends-le en entier en te faisant corriger et aider au besoin.

Tu te verras progresser et ça fera aussi du bien à ton dossier ! 💪

Prends de l’avance 🚀

Quand tu seras devenu solide (ou si tu es déjà bon ou très bon), ce sera le moment d’approfondir et de te consolider en faisant des exercices de gammes supplémentaires, voire en prenant de l’avance sur ton programme.

👉 Si tu souhaites prendre de l’avance, inutile de mettre la charrue avant les bœufs en voulant t’attaquer d’emblée à des pans très difficiles des programmes du supérieur. Tu risquerais de te mélanger les pinceaux, et en n’intégrant pas correctement les notions, tu devras ensuite désapprendre ce que tu as appris.

⚠️ Attention

On ne te dit pas de ne pas prendre de l’avance, mais simplement de faire attention à ce que tu fais sur le chemin ! Sacrée différence 😊

👉 Une bonne idée si tu souhaites t’aventurer sur des notions un peu compliquées, c’est de te faire accompagner par un prof particulier. Tu iras alors bien plus vite que si tu étais tout seul et tu seras bien plus motivé.

Petit récap 💖

Dès que tu auras décidé de t’y mettre, commence par les bases puis avance progressivement et régulièrement.

👉 Dans ce type d’efforts, ce sera ta régularité qui paiera. Il est donc inutile de se dire que tu vas prendre de l’avance sur le programme ou corriger tes lacunes en travaillant 2 jours, avant de te remettre à ne rien faire pendant 2 mois.

💡 Tips

Si tu décides de vraiment t’y mettre, crée-toi un programme, intègre ces horaires à ton planning et respecte-les. On te conseille de t’accorder au moins 3 heures supplémentaires par semaine pour le faire. L’idéal étant de dédier 1 heure tous les jours, du lundi au vendredi, spécialement à la lutte contre tes lacunes, puis ensuite à tes efforts d’approfondissement.

Cette régularité te permettra d’inscrire ton travail dans tes habitudes et d’avancer régulièrement 💖

À lire aussi

✅ Tu veux mettre en place des méthodes qui marchent ? Retrouve nos 5 conseils pour réussir ta rentrée en prépa HEC 🔥

Courage, you will do it !

Etienne

Les Sherpas

4.7/5 - (3 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Notre ebook pour réussir ta Prépa

Télécharge notre guide et découvre comment réussir tes années en Prépa grâce à nos conseils et nos méthodes ! 👩🏻‍🎓