Que faire après une prépa littéraire ?

Mathilde Ségui - Mis à jour le 27/05/2022
que faire après prépa littéraire

Tu es en prépa lettres (A/L) ou tu prévois d’y entrer et tu te demandes où est-ce que ce cursus peut te mener ? Tu passes ton temps à entendre dire que « les études littéraires, ça mène à rien ? » Cet article est fait pour toi. On t’explique que faire après prépa littéraire, au bout d’un an, deux ans et plus si affinités ! Spoiler : non, les concours ne sont pas un passage obligé 😉  

Que faire après prépa littéraire : débouchés après 1 an

C’est quoi, l’hypokhâgne ? 🧐 

Hypokhâgne, khâgne… Tu confonds tout le temps ces deux noms bizarres que tu n’arrives jamais à écrire du premier coup ? Il s’agit tout simplement du surnom (devenu quasi officiel) des prépas lettres : l’hypokhâgne désigne la première année, et la khâgne la deuxième.

👉 La différence entre khâgne et hypokhâgne se joue surtout au niveau du concours qui t’attend à la fin de la prépa. L’hypo est là pour te familiariser avec toutes les matières et les méthodes à acquérir avant la khâgne. Il n’y a pas de programme national dans aucune matière, c’est au bon plaisir de tes profs : le but est de t’apprendre un maximum de connaissances et de culture générale pour arriver à chaque épreuve sans être largué.

Débouchés après une prépa littéraire : à la fin de l’hypokhâgne

Au bout d’un an de prépa A/L, la solution la plus classique reste de continuer l’aventure en prépa pour une deuxième saison. Mais ce n’est pas parce que c’est le plus commun que d’autres chemins n’existent pas !

👉 Il est possible qu’au bout d’un an, malgré ta déter au départ, tu en aies définitivement ras-le-bol de la prépa (et on ne peut que te comprendre 😆) ou que tu sois certain que ce parcours n’est pas fait pour toi.

👉 Tout le monde ne s’embarque pas forcément en prépa avec l’idée d’y rester 2 ans ! Tu peux avoir simplement envie d’effectuer un an pour te donner plus de temps pour choisir ton orientation et/ou te donner de bonnes méthodes de travail pour la suite de tes études.

Dans tous les cas, sache que les changements d’orientation lorsqu’on arrête la prépa après une hypo sont en général :

📌 L’entrée en L2 à la fac de lettres. Tout étudiant en prépa littéraire est obligé d’être inscrit en parallèle à la fac, dans une des matières enseignées en prépa (Histoire, géo, français, LLCE, lettres modernes/classiques…). De cette manière, chaque semestre de prépa validé te rapporte 30 ECTS, comme à la fac. Ce système d’équivalences te permet de ne pas te retrouver « à la rue » si tu décides d’arrêter la prépa ou de poursuivre ton cursus à la fac après 2 ans de CPGE.

📌 L’entrée en Institut d’Études Politiques (IEP). L’hypokhâgne, par son aspect généraliste, les connaissances et les méthodes de dissertation qu’elle t’apporte, est une très bonne préparation aux concours des IEP. Tu peux préparer l’entrée dans la plupart des IEP en 1ère année (et non, ça ne signifie pas « perdre un an ». Un an de prépa est toujours utile !). Sinon, les IEP d’Aix-en-Provence et de Lyon permettent d’intégrer en 2e année sur épreuves.

📌 La réorientation dans un autre domaine. Si tu décides d’arrêter la prépa pour partir par exemple en psychologie, cette matière n’étant pas enseignée en prépa, tu n’auras pas d’équivalences pour entrer directement en L2 psycho à la fac. Il faudra donc repasser par Parcoursup et t’inscrire en L1. Mais on te le répète, ce n’est pas parce que tu refais une L1 que tu as perdu ton temps !

Simon

4e année de médecine

26€/h

Louise

Mines ParisTech

24€/h

Emilie

Sciences Po Lyon

19€/h

Margot

Arts et Métiers ParisTech

22€/h/h

Fabien

Télécom Paris

20€/h

Noémie

M2 en droit à Assas

19€/h

Victor

ESCP

25€/h

Agathe

ENS Lyon

19€/h

Besoin d’un prof particulier exceptionnel ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Que faire après 2 ans de prépa littéraire ?

Après un an de charbonnage intensif et de milliers de pages grattées en DS (on exagère à peine), tu as décidé d’en remettre une couche ? Bravo, tu es fou sur le point de t’attaquer à un concours ! Mais il faut déjà penser à la suite : que faire après une prépa littéraire ?

👉 La prépa A/L est clôturée par le concours de la Banque d’Épreuves Littéraires (BEL), dont le programme et les sujets sont fixés par l’École Normale Supérieure (ENS), surnommée affectueusement Normale Sup par tout le monde… sauf les préparationnaires, étrangement 🤔 

La BEL : mode d’emploi 📇

Il faut savoir qu’il y a quelques années, la seule issue possible après la prépa lettres était Normale Sup (sachant que le taux d’intégration est de plus ou moins 3 %) ou… rien. Non, même pas la fac. On a ensuite eu la bonne idée de créer des équivalences entre les classes préparatoires et la fac, histoire que les 97 % de recalés n’aient pas à recommencer à zéro leur parcours, mais ça laissait quand même un nombre d’options très très limité en termes d’orientation 😕  

💡 C’est ainsi qu’est née en 2009 la BEL : en gros, c’est un partenariat entre plusieurs établissements autour du même concours, ce qui t’évite, comme en prépa scientifique ou éco, de devoir passer 36 fois la même matière car chaque école a ses petites exigences.

👉 Les 2 ENS (Ulm et Lyon) fixent le programme et le sujet des épreuves communes (+ 2 qui varient selon laquelle tu prépares). 

👉 Toi, tu passes tranquillement chaque épreuve et tu n’as pas besoin de multiplier les copies pour présenter plusieurs écoles. Il te suffit de cocher, au moment de l’inscription sur le site de la BEL, celles qui t’intéressent (on te les présente juste après). NB : tu présentes obligatoirement l’une des ENS (ou les deux, si ça te chante).

👉 L’ENS note tes copies selon son propre barème, ce qui détermine ton classement. Mais comme ce barème est plutôt sévère à cause de la sélectivité de Normale Sup, les autres établissements fixent chacun leur propre barème, ajustent les coefficients en fonction de ce qu’elles recherchent chez leurs candidats, etc. Donc, si tu n’as pas obtenu le « Graal » mais que tu as candidaté ailleurs, la partie n’est absolument pas perdue !

💡 À savoir

Au risque de casser l’ambiance, il est nécessaire de tenir compte d’une réalité : les places en grande école après une CPGE A/L sont rares. Contrairement aux écoles des prépas scientifiques et commerciales, qui offrent plus de places que d’étudiants, côté littéraire, tous les établissements réunis totalisent 800 à 1 000 places maximum (source : IPESUP). Ça représente moins de 10 % du nombre de khâgneux !

 

Pas de découragement : c’est déjà 3 fois plus de places qu’à l’époque des seules ENS, et tu peux toujours tenter ta chance en passant les concours spécifiques de chaque établissement, hors du système de la BEL 😇

Que faire après prépa littéraire : les différentes écoles 🏢

Maintenant que tu sais tout sur la BEL, ça serait pas mal de se pencher sur les membres qui la constituent. Autant d’options potentielles pour ton avenir ! Nous avons donc :

👉 Les ENS d’Ulm et de Lyon : ce sont les boss de la BEL. Si tu réussis à les intégrer, tu seras principalement formé à la recherche et à l’enseignement dans le domaine des lettres.

👉 L’École Normale Supérieure Paris-Saclay : détachée des 2 autres, elle est la voie royale pour les études d’anglais. Seule condition pour la présenter : être inscrit en spécialité anglais.

👉 Le CELSA : rattachée à Sorbonne Université, c’est une grande école de communication et de journalisme. NB : si tu n’as fait que 2 ans de prépa, tu ne peux intégrer le CELSA qu’en filière communication (à bac+3), car le cursus journalisme n’est accessible qu’en Master 1. Il te faudra donc khûber (refaire une 2e année) si tu veux le CELSA Journalisme.

👉 L’École nationale des Chartes et l’École du Louvre : ces établissements prestigieux proposent une formation en Histoire des arts, archéologie, conservation de musées et du patrimoine, etc. 

👉 L’École Spéciale Militaire Saint-Cyr : si tu souhaites prendre une voie radicalement différente et t’engager dans l’armée, sache que les militaires cherchent aussi des qualités littéraires ! À Saint-Cyr, tu seras aussi bien formé aux armes qu’à la géopolitique et à la diplomatie, pour sortir officier à la fin de tes études.

👉 L’ESIT et l’ISIT : si tu es passionné de langues étrangères, ces instituts de traductions sont faits pour toi ! L’ESIT est rattachée à la Sorbonne Nouvelle et donc publique, tandis que l’ISIT est privé. Une spécialité langues vivantes est obligatoire pour postuler !

👉 Les IEP de Lille, Aix-en-Provence et Lyon : tu peux étudier une foule de choses en IEP, de la géopolitique au droit en passant par le journalisme. N’hésite pas à consulter les programmes spécifiques à chaque IEP ! Seuls ces 3 sont accessibles via la BEL, pour une entrée en Master (mais tu peux décrocher ta place dès la khâgne, il te suffira ensuite d’effectuer une L3 à la fac ou une khûbe en attendant ton admission à bac+4). Si tu souhaites d’autres IEP, tu peux toujours préparer leurs propres concours ou candidater sur dossier !

👉 L’ISMAPP : cet institut privé de management politique et public est aussi accessible via la BEL.

Les écoles de commerce et de management

Quand y en a plus, y en a encore ! Les écoles de commerce et de management adorent les étudiants littéraires. Plus besoin de passer par prépa HEC pour avoir la chance d’y rentrer, grâce aux 2 banques d’écoles qui se sont aussi ralliées à la BEL :

  • Ecricome : tu n’as besoin de passer aucune épreuve supplémentaire, il te suffit de cocher les établissements qui t’intéressent au moment de l’inscription. Tu as le choix entre Neoma, l’EM Strasbourg, Kedge Marseille et Bordeaux, Montpellier Business School ou encore Rennes School of Business.
  • La BCE : cette fois, il faudra donner un petit coup de collier supplémentaire car la BCE demande quelques efforts spécifiques, mais rien de sorcier à préparer. Pas de maths ou d’économie en vue, seulement des matières que tu connais déjà (philo, Histoire, géo et langues) ! Il y a de nombreux noms dans la BCE, aussi prestigieux qu’HEC, l’EDHEC, l’ESSEC, l’ESCP ou encore l’emlyon, SKEMA ou AUDENCIA.

Si que faire après prépa littéraire était une question très floue dans ta tête, tu as désormais quelques idées avec ces débouchés très diversifiés !

Prépa littéraire débouchés : la fac 👨‍🎓  

Si tu n’as pas obtenu d’école, que tu souhaites poursuivre une licence à la fac ou tout simplement que tu n’as pas envie de khûber, la fac devient alors le débouché n°1 après une CPGE A/L. 

👉 Comme en hypo, tu es inscrit en parallèle à la fac dans la filière lettres de ton choix, et tu obtiens donc automatiquement une équivalence. Rien de plus facile, donc, pour rempiler en L3 à la fac après tes 2 ans de prépa. Si tu désires changer de cursus tant que ça reste dans le domaine couvert par la prépa (par exemple, tu étais inscrit en Histoire mais tu veux partir en L3 lettres modernes), tu disposes aussi d’une équivalence. 

👉 Pour changer radicalement, en revanche (par exemple pour partir en droit), il te sera très compliqué d’entrer directement en L3 car tu n’as pas d’équivalences officielles dans des matières qui ne sont pas enseignées en prépa A/L. Les facs font au cas par cas selon ton dossier, donc n’hésite pas à tenter ta chance.

👉 La dernière option après 2 ans de prépa, c’est de khûber, et on t’en parle juste après.

Fanny

Ponts ParisTech

19€/h

Martin

HEC Paris

23€/h

Emma

Dauphine

15€/h

Olivier

La Sorbonne

13€/h

Thibault

ENS Paris Ulm

20€/h

Fabien

Télécom Paris

20€/h

Louise

Mines ParisTech

24€/h

Simon

4e année de médecine

26€/h

Besoin d’un prof particulier niveau prépa ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Que faire après 3 ans (et plus…) de prépa littéraire ?

Si tu es déterminé à retenter ta chance ou tout simplement atteint du syndrome de Stockholm amoureux de la prépa, le système a pensé à toi ! Il est possible de rempiler pour une 3e saison : dans ce cas-là, il s’agira d’une khûbe, et non, la khûbe n’est pas un redoublement. Bien au contraire, c’est même un pari un peu risqué. 

💡 Le savais-tu ?

Contrairement aux CPGE scientifiques et économiques où tu as l’avantage d’avoir déjà vu le programme, en prépa lettres, le programme change tous les ans. Dans toutes les matières. D’un côté, c’est génial pour enrichir au max ta culture G, de l’autre, ça rend l’aventure de la khûbe plus difficile. Mais n’oublie pas que tu as comme avantage de l’expérience, une méthode de travail du feu de dieu et que tu connais les meilleurs hacks pour réussir ! Le programme qui change n’est qu’une variable supplémentaire à prendre en compte.

Davantage d’options accessibles ✅ 

Valider une khûbe te délivre tes ECTS, mais attention, tu n’obtiens pas de diplôme de licence à proprement parler. 

Crédits : Yes You Khâgne

👉 Achever 3 ans de prépa au lieu de 2 te donne plus d’options au moment de l’inscription à la BEL : tu peux par exemple t’inscrire au master Journalisme du CELSA et à Sciences Po Paris, 2 voies inaccessibles pour une entrée avant bac+4.

👉 Tu peux bien évidemment aussi partir à la fac pour une entrée en master.

⚠️ On te recommande vivement de préparer au plus tôt ton entrée en master, que la fac soit ton premier vœu ou non, afin d’avoir un filet de sécurité et de ne pas avoir à repartir en L3 faute de place. Eh oui, les masters sont sélectifs, d’où l’intérêt de s’y prendre à l’avance et de postuler dans plusieurs facs.

💡 Le savais-tu ?

L’admission en master sera grandement facilitée si tu réussis à décrocher le sésame de l’admissibilité à Normale Sup. Concrètement, ça signifie que suite aux écrits, t’es sélectionné pour passer les oraux d’admission (ce qui t’ouvre aussi, en général, les portes des oraux de pratiquement toutes les autres écoles).

 

Même chose si tu obtiens la sous-admissibilité, une récompense qui ne te permet pas d’accéder aux oraux, mais t’as au moins ton équivalence de 180 ECTS délivrée par l’École Normale Supérieure elle-même et un gros plus pour ton dossier de candidature.

Martin

HEC Paris

23€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Bastien

Polytechnique

26€/h

Emilie

Sciences Po Lyon

19€/h

Hugo

Insa Lyon

16€/h

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

David

EDHEC

25€/h

Jeanne

Aix-Marseille Université

17€/h

Gagne 4 points sur ta moyenne générale ! 📈

En étant accompagné par un Sherpa, nos élèves gagnent 4 points sur leur moyenne en un an.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Au secours, j’ai pas envie de quitter la prépa ! 😭

💡 Fun fact : il existe une espèce rare de khâgneux, que l’on appelle les bikhârrés. Ce sont des créatures qui ont décidé d’effectuer 4 ans de prépa. Repartir pour un tour après une khûbe est possible, mais très trèèès rare : il faut vraiment que tu aies été à deux doigts de choper une école. À ce stade, on espère que tu vas prendre le café chez tes profs et que t’as une plaque en marbre sur ton bureau en classe.

👉 Plus sérieusement, c’est normal d’avoir peur de quitter le cocon sécurisant de la prépa (comme c’est aussi normal d’avoir envie de le fuir), mais pense à ce qui t’attend après : la liberté 🤩 Tu sortiras armé pour la vie au niveau académique, et tu vas très vite prendre goût au mode de vie universitaire !

On espère que tu as maintenant une meilleure idée des débouchés après une prépa littéraire ! On se retrouve bientôt pour un nouvel article 💖

5/5 - (8 votes)
profile picture
Mathilde Ségui
Salut, c'est Mathilde :) Après une khâgne Ulm en spé lettres classiques, je suis désormais en L3 au CELSA et en stage chez les Sherpas. J'aime à peu près 3 trucs : l'eau, créer et me cultiver (des fois). Après, j'aime bien aussi être utile, donc j'espère que mes articles le seront pour toi ;)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪