Analyse de Demain dĂšs l’aube (Victor Hugo)

Clemence Delaitre - Mis Ă  jour le 14/09/2021
demain dĂšs l'aube de victor hugo

Le nom de Victor Hugo ne t’est probablement pas Ă©tranger
 Notre-Dame de Paris, Les MisĂ©rables, L’homme qui rit, Les contemplations… Tant d’Ɠuvres qui sont entrĂ©es dans la lĂ©gende et qui sont analysĂ©es et Ă©tudiĂ©es aujourd’hui !

Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo est Ă©galement un poĂšme qu’on cite lorsqu’on parle du grand poĂšte et romancier. Ce poĂšme est rĂ©guliĂšrement Ă©tudiĂ© en cours et pourrait mĂȘme t’ĂȘtre proposĂ© au bac ! Alors, ça te dit d’en apprendre plus sur celui-ci ?

C’est parti pour une analyse et explication de ce texte cĂ©lĂšbre ! 😉

L’origine du poĂšme Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo ✒

C’est une histoire tragique qui a donnĂ© naissance Ă  ce poĂšme marquĂ© par la mĂ©lancolie et la perte. Savais-tu que Victor Hugo avait une fille ? Celle-ci s’appelait LĂ©opoldine et c’est Ă  elle que le poĂšme est destinĂ©. 🕊

Le 4 septembre 1843, LĂ©opoldine et son mari, Charles Vacquerie, embarquent dans un canot de course pour un rendez-vous important Ă  Caudebec auquel doit se rendre ce dernier. Malheureusement lors du trajet retour, le bateau est pris dans un tourbillon de vent et celui-ci fait naufrage.

Dans ce naufrage pĂ©riront LĂ©opoldine, son mari, mais Ă©galement l’oncle et le cousin de Charles. Victor Hugo et son Ɠuvre seront donc, suite Ă  cela, marquĂ©s par ce dĂ©cĂšs.

Demain dùs l’aube de Victor Hugo : le texte 📝

Pour celles et ceux qui ne connaütraient pas encore Demain dùs l’aube de Victor Hugo, le voici. Il est utile d’en faire la lecture avant de l’analyser :

Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo

Demain, dĂšs l’aube, Ă  l’heure oĂč blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forĂȘt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyĂšre en fleur.

Analyse de Demain dùs l’aube de Victor Hugo 🔍

Pour ce texte de poĂ©sie, il peut ĂȘtre intĂ©ressant de procĂ©der Ă  un commentaire plutĂŽt linĂ©aire, Ă©tant donnĂ© que les Ă©lĂ©ments donnĂ©s par l’auteur se dĂ©voileront petit Ă  petit dans un ordre trĂšs chronologique. Cela n’est pas forcĂ©ment obligatoire pour autant.

💡 Pour rappel : l’analyse linĂ©aire suit la progression d’une Ɠuvre ligne par ligne.

Que mettre dans ton introduction ? đŸ€”

Rappelle le contexte de Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo

Pour ce texte de poĂ©sie, il est utile de rappeler le contexte dans lequel il s’inscrit. Tu as pour cela ce qu’il te faut plus haut : il te faudra Ă©voquer l’évĂ©nement tragique de la mort de la fille d’Hugo et rappeler que ce poĂšme fait partie de ceux que le poĂšte et romancier a Ă©crit pour elle, quatre ans aprĂšs sa mort.

Situe le poĂšme « Demain dĂšs l’aube » dans son Ɠuvre

Tu peux Ă©galement rappeler quelques Ă©lĂ©ments sur l’Ɠuvre dont est issue “Demain dĂšs l’aube”. Ce poĂšme fait partie du recueil Les Contemplations, Ɠuvre autobiographique poĂ©tique divisĂ©e en deux parties “Aujourd’hui” et “Autrefois”. N’oublie pas d’indiquer la date d’écriture : 1847.

Évoque la forme du poùme

Tu peux rappeler briÚvement la forme du poÚme : celui-ci est composé de trois strophes de quatre vers chacune. Les vers sont composés de 12 pieds (ce sont des alexandrins). On retrouve des rimes croisées (ABAB) qui donnent un rythme au poÚme.

À lire aussi

✅ Vers, pieds, rimes… Tu ne t’en sors pas ? Consulte notre article sur le vocabulaire poĂ©tique đŸ”„

N’oublie pas d’annoncer ta problĂ©matique et ton plan !

Il est primordial d’annoncer la problĂ©matique et le plan de ton commentaire qu’il soit composĂ©, comparĂ© ou linĂ©aire ! Voici quelques exemples de problĂ©matiques qui peuvent coller avec le plan que tu trouveras ci-dessous :

  • Quelle est l’originalitĂ© du poĂšme de Victor Hugo ?
  • Comment l’auteur Ă©voque-t-il le sujet du deuil dans son Ɠuvre ?
  • Quelle est la progression du poĂšme ?
  • Comment Hugo met-il en scĂšne les Ă©motions dans son texte ?

Pour ce qui est du plan, mieux vaut le faire toi-mĂȘme pour qu’il soit unique. Mais voici un exemple de plan et d’analyse ci-aprĂšs


💡 Un conseil : le poĂšme est constituĂ© de trois strophes. Si tu choisis de faire un commentaire linĂ©aire, il peut ĂȘtre intĂ©ressant de faire une partie pour chaque strophe. Comme tu pourras trĂšs vite le voir, chaque strophe reprĂ©sente un tournant dans le poĂšme.

PremiĂšre strophe : le narrateur entreprend un voyage mystĂ©rieux 🍂

Demain, dĂšs l’aube, Ă  l’heure oĂč blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forĂȘt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Le cadre spatial

Le cadre spatial de la premiĂšre strophe reste trĂšs vague. Le poĂšte Ă©voque “la campagne”, “la forĂȘt,” “la montagne”, mais sans jamais donner d’indication de lieu de ville ou de pays.

Ce dĂ©tail est important puisqu’il pose la base du poĂšme : on pourrait penser que le voyageur part juste se balader dans la nature, pour retrouver une personne qu’il aime. Les Ă©lĂ©ments dont nous disposons sont vagues, autant sur l’environnement que sur le but du pĂšlerin.

À lire aussi

✅ Besoin de revoir tes figures de style ? 😉

💡 Hugo utilise ici une â€œĂ©numĂ©ration” pour parler du paysage.

Le cadre temporel de Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo

Le cadre temporel est, quant Ă  lui, beaucoup moins vague. Nous avons ces trois informations “Demain”, “DĂšs l’aube”, “A l’heure oĂč blanchit la campagne”.

Le voyageur est donc dĂ©terminĂ© Ă  faire ce voyage et l’on peut supposer qu’il s’agit d’un pĂšlerinage habituel. En effet, il s’agit de la marche annuelle que Victor Hugo fait pour se rendre sur la tombe de sa fille.

La détermination du voyageur

La dĂ©termination du voyageur se voit donc, dans le cadre temporel, mais pas uniquement. L’emploi du temps utilisĂ© ici est important. En effet, Hugo recourt toujours au futur simple : “je partirai”, “j’irai”. Il s’agit d’une action qui se dĂ©roulera sĂ»rement et non de façon hypothĂ©tique.

La dĂ©termination du voyageur permet de montrer deux choses : il est dĂ©terminĂ© Ă  retrouver la personne Ă  laquelle il tient, mais il a Ă©galement imprimĂ© dans sa mĂ©moire l’itinĂ©raire, ce qui laisse lĂ  encore, supposer que celui-ci n’est pas occasionnel.

DeuxiĂšme strophe : une intĂ©rioritĂ© pour marquer le mystĂšre ☁

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

L’isolement pour Ă©voquer la perte

Par la suite, le champ lexical de la solitude est largement utilisĂ© : “les yeux fixĂ©s sur mes pensĂ©es”, “sans rien voir au dehors”, “sans entendre aucun bruit”, “seul, inconnu”…

GrĂące Ă  ces indications, la marche change de dimension. Alors que l’on pouvait tout d’abord penser qu’il s’agissait d’un voyage heureux, le voyageur s’avĂšre voyager finalement seul et visiblement tournĂ© vers lui-mĂȘme, ce qui annonce la thĂ©matique de la tristesse.

L’impression de solitude dans le poĂšme Demain dĂšs l’aube est renforcĂ© par un champ lexical de l’éloignement “loin de toi”, “sans rien”, “aucun”, “seul”.

Le “je” pour marquer l’intĂ©rioritĂ©

Cette sĂ©paration est Ă©galement marquĂ©e par l’usage du “je” tout du long, opposĂ© au “tu”. Le “je” reprĂ©sente Ă©videmment le poĂšte, tandis que le “tu” reprĂ©sente LĂ©opoldine.

Le fait que le narrateur soit tournĂ© vers lui-mĂȘme indique donc que le poĂšme lui sert de prĂ©texte pour communiquer avec celle qu’il a perdu, sa fille.

La tristesse comme indicateur du deuil

La tristesse semble engloutir le narrateur complĂštement. L’intĂ©rioritĂ© du personnage, confrontĂ© Ă  ses pensĂ©es le montre, mais Ă©galement le rapport au corps Ă©voquĂ©. En effet, cette phrase : “seul, inconnu, le dos courbĂ©, les mains croisĂ©es” laisse entendre que la douleur est physique en plus d’ĂȘtre psychique.

Le deuil prend alors toute sa dimension : le tragique commence Ă  ĂȘtre visible grĂące Ă  cette phrase, qui montre que la tristesse envahie le narrateur tout entier.

Le rejet du mot “triste” permet de renforcer cette impression de lassitude, de tristesse, puisqu’il y a une insistance sur ce mot en particulier au niveau de la sonoritĂ©. L’énumĂ©ration qui le prĂ©cĂšde, sĂ©parĂ© par de multiples virgules, apporte un rythme lent et monotone, prompt Ă  la mĂ©lancolie.

TroisiĂšme strophe : le dĂ©nouement douloureux de demain dĂšs l’aube, marquĂ© par la perte 💔

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyĂšre en fleur.

Une re-contextualisation plus ancrée dans le réel

Alors que les Ă©lĂ©ments concernant le lieu oĂč se dĂ©roule le poĂšme restent vagues tout le long, au troisiĂšme paragraphe, cela s’éclaire un peu plus.

“Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur” : Harfleur est une commune normande. En citant cette commune, Hugo ancre l’Ɠuvre dans le rĂ©el et fait une coupure avec le lyrisme du texte prĂ©sent jusqu’ici. On retrouve le concret, le tangible, les mots se font plus froids. Il y a Ă©galement une rĂ©fĂ©rence Ă  la mort de sa fille avec “les voiles” et donc le bateau qui a causĂ© sa mort. On s’approche petit Ă  petit du dĂ©nouement.

La chute Ă©tonnante de « Demain dĂšs l’aube »

Le cĂ©lĂšbre romancier nous amĂšne progressivement Ă  comprendre le vĂ©ritable itinĂ©raire du voyageur. Si au dĂ©but du texte, il semble que celui-ci va Ă  la rencontre d’une femme qu’il aime, il s’avĂšre finalement que le voyage est douloureux.

C’est au vers 11 que tout se joue : “et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe”. Cette phrase permet de refaire la lecture du poĂšme en ayant en tĂȘte cette fois-ci que le voyageur s’adresse Ă  un ĂȘtre disparu. En l’occurrence : la fille d’Hugo.

Une LĂ©opoldine rendue immortelle

Pour autant, bien que le poĂšme Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo soit emprunt de douleur, de tristesse et de mĂ©lancolie, Hugo rend sa fille, grĂące Ă  celui-ci, immortelle. Le simple fait de parler d’elle sur papier la fait vivre et la rend rĂ©elle, mais d’autres Ă©lĂ©ments permettent d’en faire une figure d’immortalitĂ©.

L’auteur dit qu’il mettra sur sa tombe “un bouquet de houx vert et de bruyĂšre en fleurs”. Le houx et la bruyĂšre reprĂ©sentent Ă©galement l’immortalitĂ©, puisqu’ils restent ainsi verts et en fleurs pour toujours, une fois couchĂ©s eux-aussi sur le papier.

La confusion instaurĂ©e dans Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo permet aussi d’opĂ©rer une nĂ©gation de la mort. Comme Ă©voquĂ© prĂ©cĂ©demment, c’est au fur et Ă  mesure des lignes que l’on comprendra quel est le but de ce voyage. L’alternance entre le “je” et le “tu” donne l’impression qu’il s’adresse Ă  une amante, puis que sa quĂȘte est marquĂ©e par la tristesse et l’on comprend finalement qu’il rend visite Ă  une personne dĂ©cĂ©dĂ©e.

Pour conclure sur demain dùs l’aube de Victor Hugo ✅

Demain dĂšs l’aube de Victor Hugo est donc marquĂ©e par la mĂ©lancolie, la tristesse du deuil. Il est nĂ©cessaire de connaĂźtre l’histoire de LĂ©opoldine pour pouvoir analyser cette oeuvre sans se tromper. đŸ˜Ș

Par le vocabulaire liĂ© Ă  la solitude, Ă  la tristesse, mais surtout l’immortalitĂ© accordĂ©e Ă  LĂ©opoldine, on comprend qu’Hugo a voulu lui livrer un message d’amour, mais aussi Ă©voquer les sentiments qu’il ressent et la perte qui le traverse.

Avec ces Ă©lĂ©ments, tu devrais pouvoir rĂ©ussir Ă  faire ta propre analyse littĂ©raire ! On espĂšre que cet article sur Demain dĂšs l’aube t’a plu !

À bientît pour un nouvel article ! 🙌

4.3/5 - (21 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans Ă  partager ? Nous validons ton commentaire et te rĂ©pondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Notre ebook pour t’aider au lycĂ©e

TĂ©lĂ©charge notre guide pour progresser et rĂ©ussir toutes les Ă©preuves au lycĂ©e ! 🎓