Nos conseils pour passer le permis et l’avoir du premier coup 🏎

Marion Watier - Mis à jour le 21/07/2022

Ahhh, le permis… C’est une étape très importante dans ta vie de jeune actif (ok boomer) ; ce petit sésame rose promet de te prodiguer un sentiment de liberté inégalable ! Pourtant, c’est un examen super stressant pour certains, ce qui peut rendre son obtention assez délicate. On te donne tous nos conseils pour passer le permis de manière sereine, l’obtenir du premier coup et pouvoir rider en féfé tout l’été 😎

💡 Le savais-tu ?

Le taux de réussite au permis en France, du premier coup du moins, est seulement de 58%. 🥲

Voici le premier obstacle : le code !

Découvre les bases

Le code est un véritable puits de connaissances à connaître. Tellement qu’on en voit difficilement le fond ! 😬 Parallèlement, c’est pas si dur que ça. Il suffit d’avoir été un peu en voiture et d’avoir observé la route pour connaître les bases et les panneaux incontournables.

👉 Le truc qui rend le code un peu compliqué, c’est qu’il faut passer de cette connaissance superficielle et informelle du code de la route à une maîtrise parfaite dans le cadre d’un examen.

La première étape consiste donc à comprendre les codes de l’épreuve et t’entraîner. Tu peux découvrir les bases en lisant un livre de code et/ou en utilisant une app en mode pleine découverte.

Passe à la pratique

L’objectif, c’est d’aller plus loin que tes premières connaissances. Grâce à cette première vision d’ensemble, tu pourras bien plus facilement te confronter à des annales en te mettant en mode examen. Il y a deux façons de faire :

  • La première, c’est de passer des épreuves blanches en auto-école
  • Sinon, tu as plein de sites pour le faire avec des prix réduits du style Ornikar, En Voiture Simone, Stych…

👉 À partir de là, l’objectif est d’arriver à au moins 36/37 bonnes réponses sur une base régulière pour te dire « Je peux aller passer l’épreuve sereinement« .

Les fiches ! (oui, oui)

Euh, t’es chez les Sherpas, là. Tu pensais vraiment qu’on n’allait pas te recommander les fiches et les flashcards ? N’hésite pas à les utiliser pour les panneaux que tu as du mal à retenir (genre ceux que tu ne vois jamais ou que tu n’arrives pas à identifier)

👉 Dessine-les sur des flashcards ou sur une fiche que tu gardes précieusement avec toi. Pas besoin de ressortir ton gros livre de code en cas d’hésitation, tu peux les avoir direct sous les yeux !

À lire aussi

On t’explique comment faire des flashcards dignes de ce nom 😉

Place à la conduite 🏁

Bravo, t’as eu le code ! Ne te repose pas sur tes lauriers, c’était le plus facile. Place au cœur des difficultés de la majorité des candidats : la conduite.

Quand tu es enfin sur la route, plein de choses complexes se passent. On a beau te les expliquer au code dans un cadre théorique, quand il s’agit de les appliquer, c’est une autre paire de manches ! D’autant que sur la route, les autres sont imprévisibles. Tu seras confronté à des situations que tu n’auras pas vues en entraînement, et il faudra réagir fissa.

Rassure-toi, au bout de quelques années, les réflexes deviennent naturels et tu ne réfléchis même plus ! Mais si, pour l’instant, tu es en conduite en auto-école ou en conduite accompagnée, tu feras forcément face à des situations pas toujours évidentes. Au début, c’est une vraie charge cognitive. 🥲

👉 La première chose à laquelle tu vas être confronté en apprenant à conduire, c’est la gestion de cette même charge cognitive, comme les pilotes de chasse. C’est-à-dire gérer la conduite, prendre l’information. « Oh, des piétons : je fonce, je m’arrête, je ralentis ? Oh, une intersection. Qui est prioritaire ? « 

Les réflexes à adopter dès le départ 👍

  • Prends toujours le réflexe de prendre l’information à gauche et à droite, selon d’où arrivent les autres voitures.
  • Le rétro n’est pas là pour décorer : utilise au mieux les rétros (aussi bien extérieurs qu’intérieur !)
  • Le clignotant, c’est pas pour les chiens ! 🥲
  • Contrôle de manière visible tes angles morts pour éviter de te taper une autre voiture. 

 

👉 Lors de ton passage du permis, l’examinateur va être très attentifs à tes contrôles : prends donc l’habitude de bien les accentuer (et puis, ça te sert à être en sécurité, accessoirement 😉)

Au fond, conduire, c’est anticiper l’inattention des autres. Est-ce que tu ne risques pas de te mettre en danger et de mettre en danger la vie d’autrui ? C’est la première chose qui est évaluée par l’épreuve du permis. 🤞

Nos bons conseils pour passer le permis 👇

N’intellectualise pas !

Au début, quand tu vas apprendre à conduire, tu vas être saturé d’informations. Tu vas être assailli par tout ce qu’il y a à faire, et tu vas réfléchir aux bases théoriques… À tort. Avec tes raisonnements hyper logiques pour tout, tu perds en fluidité, et puis, ce n’est pas comme ça qu’on conduit. 👎

👉 La conduite, c’est vraiment quelque chose d’intuitif. Alors oui, il faut faire attention à tes
angles morts (on le rappelle). En parallèle, si tu te mets à trop réfléchir, t’es moins concentré sur la route. C’est là que tu laisses passer des choses.

Tu seras en situation de passer le permis à partir du moment où tu arriveras à conduire sans trop réfléchir.

👉 Lorsque tu changeras de vitesse, tu ne te diras pas « est-ce que je passe la 4 ou la 5 ? » Tu la changeras juste par réflexe !

À l’aise, Blaise !

Conseil pour passer le permis de manière tout à fait sereine : trouve un moniteur avec qui le courant passe bien et avec qui tu es à l’aise.

👉 Si tu es avec un moniteur qui te donne confiance en toi, qu’il est sympa et efficace, tu progresseras beaucoup plus vite. Non seulement tu n’iras pas à l’auto école à reculons (ce qui est fréquent), mais tu seras aussi bien plus rapidement en capacité de passer le permis.

Si tu ne t’entends pas très bien avec ton moniteur, n’hésite pas à demander à ton auto-école de changer d’accompagnateur. C’est normal de le faire, et ça peut tout changer. 😉

Ready or not ?

Surtout, ne passe pas l’examen du permis si tu te sens pas prêt et pour t’en débarasser. Certaines auto-écoles peuvent poussent un peu à le passer, histoire de remplir les trous… Et de te faire raquer 😂

Alors comment savoir si on est prêts ? Voici quelques signaux d’indices :

  • Tu te sens à l’aise
  • T’arrives à prendre l’information et à réagir en conséquence
  • T’arrives globalement à ne pas stresser, même en cas de pépin
  • Tu n’intellectualises pas trop ta conduite

À lire aussi

Le jour du permis de conduire 😰

Les meilleurs conseils pour passer le permis sont les conseils empiriques. Testés et approuvés par des vieux routiers ! Crois-nous, ces astuces vont t’aider à te sentir bien plus à l’aise le jour J et à maximiser tes chances de l’obtenir 😌

À lire aussi

Tout d’abord, apprends à gérer ton stress pour aborder sereinement l’examen !

No stress !

C’est plus simple à dire qu’à faire, OK. T’as pas dormi de la nuit, t’as envie de vomir sur les pédales et le volant en cuir de la voiture qui t’amène au centre d’examen. Mais si ton moniteur d’auto-école estime que tu n’es un danger ni pour toi, ni pour les autres, c’est que tu es prêt. Fais-toi confiance !

👉 Le jour J, pars alors du principe que tu vas juste faire une heure de conduite normale. Te dire que tu y es, que tu vas passer un cap, c’est le meilleur moyen de stresser. En temps normal – les 20, 30 heures précédentes, voire plus – tu t’en sors comme un chefton, alors pourquoi ça se passerait mal en ce beau jour ensoleillé ?

Spoiler alert

Conduite et stress ne font pas bon ménage. Tes trajectoires sont moins précises, tu trembles, tu changes tes vitesses comme un pied… Enfin bref, le cocktail gagnant pour gagner un mouvement éliminatoire de la part de ton examinateur ! 👋

C’est aussi important d’essayer de soigner ta première impression avec l’examinateur. Quand tu arrives dans la voiture, n’oublie pas le « bonjour Monsieur, bonjour Madame » au moment de donner ta pièce d’identité et la convocation (avec le sourire, s’il vous plait). Si tu renvoies une image positive et que tu transpires la confiance en toi, ça va rassurer l’examinateur. 😉

Sois le plus entreprenant

Le plus important, même si ça te paraît hyper dur : essaie dans la mesure du possible de passer en premier sur la session. Sois le candidat le plus force de proposition !

👉 Pourquoi ? Quand t’arrives au centre d’examen, l’instructeur n’a pas de mauvais jugement. Il commence sa journée, c’est le début, il n’a engueulé personne… c’est chill. Surtout, tu n’as pas à attendre que les autres soient passés, ce qui peut générer du stress supplémentaire. Bref, ça retire le pansement d’un coup, les poils avec.

Tous les centres d’examen ne permettent pas forcément de choisir son ordre de passage. Parfois, ils laissent le choix au candidat en accord avec l’auto-école, d’autres fois, c’est l’auto-école qui choisit pour eux. Pense donc, à tout hasard, à demander à ton mono de passer en premier. 👍

C’est pas personnel…

Pendant l’épreuve, ne prends pas les remarques personnellement. Ton examinateur est là pour voir si t’as le niveau, point barre. Des comme toi, il en voit tous les jours, il est donc fort probable qu’il ne soit pas très empathique et qu’il paraisse un peu brut de décoffrage… Mais il n’y a rien contre toi !

👉 S’il te fait une remarque, c’est plutôt un petit avertissement. Prends donc ça comme une occasion pour faire attention à un point en particulier et rectifier le tir à la prochaine manœuvre du même type.

Secret d’examinateur 🤫

Si l’examinateur te fait refaire une action (une insertion en voie rapide, un tour de rond-point, une manoeuvre…) il est sympa. Il ne fait pas ça pour t’embêter, au contraire : il te donne une seconde chance pour te permettre de refaire ce qui n’était pas parfaitement fait du premier coup. Don’t miss it 😉

Abuse pas, quand même

Tu veux tellement faire bonne impression et grapiller des points que tu ne penses qu’au point de courtoisie. Tu sais, ce fameux point, que t’obtiens en laissant passer une mamie au passage piéton ? Eh bien, breaking news : selon certains examinateurs, les candidats ont tendance à en faire trop. Shook.

DO ✅

👉 Si quelqu’un s’engager sur un passage piéton, laisse passer, of course.

👉 Anticipe les passages piétons, ce qui se cache à leurs extrémités (souvent, des buissons peuvent perturber ta vision)

👉 De manière générale, balaye du regard pour analyser les potentiels piétons qui surgissent de nulle part.

DON’T 👋

👉 Évite de t’arrêter à toutes les intersections imaginables alors qu’il n’y a personne. Ce comportement devient vite contre-productif, voire dangereux.

👉 Si une personne est à dix mètres du passage piéton et s’y dirige, pas la peine d’attendre qu’elle arrive pour la laisser passer. Elle ne passera peut-être même jamais, comme le facteur. 🤷

Et voilà ! Tu as désormais tous nos conseils pour passer le permis en toute sérénité ! Tu sais tout sur cet examen, y’a plus qu’à prendre le volant. Allez, à plus tard sur la route, le pilote 🏁

5/5 - (1 vote)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Notre ebook pour booster ta mémorisation

Télécharge notre guide et découvre comment améliorer ta mémoire grâce à nos méthodes et nos exercices ! 🧠