Comprendre la crise en Ukraine 🇺🇦

Thomas Gilbert - Mis à jour le 10/02/2022
Comprendre la crise en Ukraine

Est-ce qu’une 3ᵉ guerre mondiale nous pend au nez ? Tu ne comprends rien à tout ce charabia géopolitique sur la crise d’Ukraine ? Tu souhaites connaître les raisons de cette crise politico-militaire ? Dans cet article, on t’explique tout pour comprendre le conflit aux portes de l’Ukraine. C’est parti ! 👊

Les Dernières Infos 💡

👉 le Lundi 7 mars, en réponse à la demande du président Emmanuel Macron, le ministère de la Défense Russe a annoncé l’instauration de cesser-le-feu dans plusieurs grandes villes ukrainiennes.

👉 Des couloirs humanitaires ont été mis en place dans les villes de Kiev, Marioupol, Kharkiv et Soumy pour permettre l’évacuation des civils ukrainiens.

La crise d’Ukraine : Petite piqûre de rappel 💡

L’Ukraine est l’un des plus grands pays d’Europe et pourtant il reste assez méconnu. C’est une ancienne république soviétique, un pays de contraste avec une histoire complexe qui est tiraillé entre des influences occidentale et russe. C’est un pays multilingue, mais on y parle majoritairement l’ukrainien et le russe.

Le pays est surtout associé à l’incident de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Ce que l’on sait moins, c’est que depuis près de 8 ans le pays est le théâtre de la seule guerre active sur le continent européen. Une guerre tout à l’est du pays dans la région du Donbass, dont la situation stagne au point d’être quasiment oubliée aujourd’hui alors qu’elle se déroule seulement à quelques heures de chez nous !

Le Donbass (en jaune) à l’est de l’Ukraine. | Wikipédia

L’origine de la crise politique en Ukraine : la révolution de Maïdan ✊

Pour comprendre la crise en Ukraine, il faut remonter aux événements de l’hiver 2013-2014, qu’on appelle « révolution de Maïdan » une référence au nom de la place de l’indépendance à Kiev.

Fin 2013, l’Ukraine était en pleine négociation pour signer un contrat d’association avec l’Union européenne, mais le très autoritaire président de l’époque, Viktor Ianoukovitch, s’y est opposé au dernier moment pour renforcer ses liens avec la Russie de Vladimir Poutine. Une grande déception pour la population.

Au lendemain de cette décision, la place Maïdan est occupée par des manifestants d’univers différents, citoyens, étudiants et opposants politiques. Tous ensemble, ils font face aux charges de policiers et de l’armée pour exiger l’intégration européenne de l’Ukraine, moins de corruption, plus de justice et le départ du président. Une révolution qui fascine le monde entier.

Manifestation sur la place Maïdan de Kiev en 2014. | Photo AFP

Un enfant porte une pancarte à l’occasion d’un rassemblement en mémoire des manifestants tués lors de la révolte du Maïdan. | Photo REUTERS Valentyn Ogirenko

Un manifestant brandissant le drapeau Ukrainien lors de la manifestation de 2014. | Photo REUTERS Stringer

Les manifestants obtiennent la victoire après presque 3 mois de lutte ! Néanmoins, la protestation a rapidement pris l’allure d’une révolution violente aboutissant à une centaine de morts dans le centre de la capitale.

Le président prend la fuite fin février 2014. La population découvre alors l’ampleur de sa corruption d’état à travers sa sublime résidence qui n’avait jamais été déclarée, il est estimé que Viktor Ianoukovitch et ses complices ont détourné près de 40 milliards de dollars d’argent public en seulement 4 ans de mandat. 

(sacré pactole, ça doit faire un bon matelas)

Plot Twist

En janvier 2019, au terme d’un procès qui s’est déroulé sans lui, le tribunal de Kiev a condamné l’ancien président ukrainien à treize ans de prison pour « haute trahison ». L’accusation lui reprochait notamment d’avoir fait appel à l’armée russe pour réprimer les manifestations pro européennes.

Martin

HEC Paris

23€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Emilie

Sciences Po Lyon

19€/h

Victor

ESCP

25€/h

Sophie

Sciences Po Bordeaux

12€/h

Jeanne

Aix-Marseille Université

17€/h

Besoin d’un prof particulier de géopolitique ?

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

L’éclatement du conflit 💥

Pendant que le président prenait la fuite, laissant l’Ukraine sous le choc des révélations, dans le sud Vladimir Poutine en profite pour envoyer ses forces spéciales sans drapeau ni insigne pour saisir la péninsule de Crimée, une opération exécutée en un claquement de doigts. 

Sous l’occupation militaire et sans opposition, la Crimée est annexée à la Russie lors d’un référendum contesté. Aujourd’hui, l’annexion est reconnue illégale par plusieurs pays.

Cela ne s’arrête pas là pour le pays. D’autres troubles éclatent dans le Sud-Est du pays notamment à cause de l’appauvrissement, mais aussi en raison de la nostalgie d’une époque soviétique idéalisée, de la propagande Russe et d’une peur irrationnelle de la révolution de Maïdan. Les populations pro-russes descendent à leur tour dans la rue avec l’aide d’unités spéciales russe pour attiser les tensions, exiger la séparation de l’Ukraine et le rattachement à la Russie.

Pour le gouvernement, hors de question de répéter le scénario de Crimée. Dans la région du Donbass, des volontaires pro-ukrainien décident de prendre les armes au côté de l’armée ukrainienne pour les épauler. Les troubles se transforment peu à peu en conflit meurtrier et la guerre réapparaît sur le continent européen.

En 2015, pour calmer le jeu, la France et l’Allemagne ainsi que d’autres puissances occidentales entament un processus de paix en signant des accords à Minsk en Biélorussie. La ligne de front est stabilisée, les négociations de paix stagnent et les conflits cessent de faire les gros titres. Les affrontement se sont calmés, mais, même si on semble l’avoir oublié, la guerre continue.

Les réactions internationales 🌍 

La crise d’Ukraine de retour sur le devant de la scène

Des Manifestations Internationales 💡

Des centaines de manifestations en soutien à l’Ukraine se sont tenues depuis le début de l’intervention armée de la Russie. Ces manifestations rassemblent des milliers de personnes pour protester contre la guerre et l’invasion Russe. Des manifestations ont également lieu à Moscou même, où les militants opposés à la guerre sont victimes d’une très forte répression. Selon les chiffres des autorités Russe, 4600 personnes ont été arrêtées, femmes et enfants inclus.

Au printemps 2021, la fièvre monte avec le déploiement de troupes russes à la frontière ukrainienne. Cela fait beaucoup de bruit dans les médias puisque c’est la plus grande manœuvre militaire depuis le début des conflits en 2014.

Face aux démonstrations de force de la Russie et de son proche allié biélorusse, l’OTAN montre les muscles en renforçant sa présence en Europe de l’Est. Depuis le début de la crise, des milliers de soldats, des chars d’assaut, des navires de guerre et un soutien aérien ont été déployés en Pologne et dans les pays Baltes afin de dissuader la Russie d’envahir l’Ukraine.

En réponse, la Russie condamne ce renforcement des troupes comme responsable de l’escalade des tensions dans la région du Donbass. 

(C’est ta faute ! Non, c’est la tienne !)

Point def’

L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord ou OTAN est une alliance de pays d’Europe et d’Amérique du Nord mise en place au début de la Guerre Froide. Elle établit un lien entre les deux continents et permet aux pays de se consulter et de coopérer dans les secteurs de la défense et de la sécurité, par exemple pour organiser des opérations multinationales de gestion de crise comme c’est le cas ici.

Comprendre la crise en Ukraine : les raisons derrière le conflit 💸

Des intérêts géopolitiques et économiques 🤔

Si Vladimir Poutine est accusé de vouloir envahir son voisin, c’est surtout en raison de son interprétation historique des origines de l’Ukraine. Le pays n’existe en tant qu’État moderne que depuis 1991 après l’éclatement de l’URSS, elle représente une création récente dans l’histoire. Le Président russe ne se prive pas de rappeler qu’elle a été « créée par Lénine » lors des premières années de l’Union soviétique. C’est une manière pour la Russie de nier les spécificités d’un pays qu’elle considère comme artificiel.

L’actuel président ukrainien Volodymyr Zelensky accuse Vladimir Poutine de vouloir tester la résistance des pays occidentaux. Les manœuvres de l’armée russe représentent une tentative d’intimidation et une démonstration de pouvoir. Poutine fait le pari de la complaisance des Occidentaux.

Pour comprendre la crise en Ukraine, il faut aussi tenir compte des intérêts des pays occidentaux. Ils dépendent de l’approvisionnement en gaz naturel et la Russie peut à tout moment décider de couper le robinet qui alimente le continent européen. En 2003, la Russie adopte une « stratégie énergétique » à destination de l’Europe, elle s’était fixée pour objectif une production de gaz allant de 680 et 730 milliards de mètres cubes à l’horizon 2020, cela représente 45% de la demande européenne ! 

Fun Fact 😁

Zelensky est novice en politique, son expérience se résume à son rôle de président dans une série TV « Serviteur du peuple ». Il joue un professeur d’histoire qui grâce à un financement participatif se retrouve élu président, il incarne le président antisystème contre la corruption. Dans la vie réelle, il a été élu sur la promesse de mettre fin au conflit. Il est co-auteur du scénario de la série à succès, mais le transposer dans la vraie vie, c’est une autre paire de manches.

Un gazoduc au cœur de la discorde ? ⛽️

La carte des principaux gazoducs en Europe. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

L’Europe importe son gaz naturel via trois principaux gazoducs, le Yamal-Europe, qui passe par la Biélorussie pour rejoindre l’Allemagne ; le Brotherhood, qui rejoint l’Allemagne par l’Ukraine ; et le Nord Stream, qui relie la Russie à l’Allemagne par la mer Baltique.

Dans le conflit avec l’Ukraine, le président russe est accusé de livrer le minimum de gaz par le gazoduc qui passe par Kiev – qui touche des revenus en permettant le transit du gaz par son territoire.

Anna Creti

professeure en géopolitique de l’énergie à l’université Paris Dauphine

Au milieu de cette crise, il y a un nouveau projet de pipeline “Nord Stream 2” évalué à 9 milliards d’euros, qui est censé doubler la capacité de livraison du gaz russe en Europe en passant sous la mer Baltique. Une aubaine pour le Kremlin, mais un cauchemar pour l’Ukraine, les États-Unis et les écologistes ! Au-delà d’un simple tuyau de 1200 km, c’est surtout une arme stratégique dans la politique agressive de Poutine.

Pour freiner son déploiement, les États-Unis avaient appliqué des sanctions économiques envers les entreprises et les États qui collaboraient au projet, l’initiative avait ralenti la construction, mais ne l’a pas interrompue puisque le chantier s’est achevé en octobre 2021 !

La fin de Nord Stream 2 💡

Le 1er mars dernier, l’opérateur Suisse responsable de l’exploitation du gazoduc germano-russe est victime des mesures de rétorsion allemandes après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Pour ces raisons, l’entreprise a déposé le bilan et ses 106 employés ont été licenciés. Le gazoduc ne rentrera pas en service.

Martin

HEC Paris

23€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Bastien

Polytechnique

26€/h

Emilie

Sciences Po Lyon

19€/h

Hugo

Insa Lyon

16€/h

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

David

EDHEC

25€/h

Jeanne

Aix-Marseille Université

17€/h

Gagne 4 points sur ta moyenne générale ! 📈

En étant accompagné par un Sherpa, nos élèves gagnent 4 points sur leur moyenne en un an.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Le chantage aux services des intérêts économiques 🧐

Derrière la crise de l’Ukraine, c’est Poutine qui mène le jeu en ouvrant et fermant les vannes à sa guise. La preuve par l’exemple : cet été la Russie a réduit ses livraisons à l’Europe, c’est l’un des facteurs essentiels de la hausse des prix de l’énergie qu’on connaît en France.

La position géostratégique de l’Ukraine lui offre un avantage pour obtenir le soutien de l’Europe dans ce conflit avec la Russie. Mais ce soutien pourrait bientôt disparaître, le succès de ce nouveau gazoduc russe est un douloureux rappel pour l’Ukraine que ses soutiens occidentaux ne sont jamais inconditionnels.

👉 Le scénario probable est que l’Ukraine perde sa position clé dans le transit du gaz, qu’elle se retrouve privée de revenus vitaux qui seront redirigés à la place vers la Russie. En parallèle, la dépendance énergétique de l’Europe à l’égard de la Russie va augmenter, comme on peut le constater avec la hausse de nos factures cet hiver.

Le Kremlin utilise le chantage énergétique envers les pays post-soviétiques qui ne sont pas pro-russes comme il le voudrait. Moscou peut effacer certaines dettes si la coopération politique fonctionne.

Vera Ageeva

Professeure à l’université de Saint-Pétersbourg

Intervention armée de la Russie en Ukraine 💥

👉 Dans la nuit du 23 au 24 février 2022, dans un discours télévisé, Vladimir Poutine annonce le début d’une « opération militaire » en Ukraine. Cette annonce fait suite à son discours prononcé le dimanche 20 février, où le président Russe reconnaissait l’indépendance des territoires du Donetsk et du Lougansk dans la région du Donbass.

Depuis 2014, ces deux territoires occupés par des Ukrainiens pro-russe s’étaient proclamés comme « République Populaire » sécessionniste de l’Ukraine. Les deux territoires sont majoritairement russophones.

Suite à cet intervention armée de la Russie, les dirigeants européens et le Conseil de l’Union européenne se sont réunis en urgence pour resserrer la vis au sujet des sanctions économiques internationales.

Établir un bilan du conflit s’avère compliqué puisque le chiffre des pertes militaires est instrumentalisé par les deux camps à des fin de communications. Le 3 mars dernier, le ministre de l’Intérieur ukrainien à confirmer le décès de plus de 2000 civils. Ce chiffre ne prend pas en compte les pertes des soldats.

Censure des médias Russe 💡

Les autorités russes ont menacé de bloquer les médias indépendants russes s’ils ne supprimaient pas certaines publications en rapport avec la guerre en Ukraine.
L’agence russe de la règlementation des médias a par ailleurs accusé les médias indépendant de diffusion de « fausses informations », elle pointe notamment du doigts les termes « invasion », « attaque » et « déclaration de guerre ». Le gouvernement semble également exiger l’emplois du terme « opération spéciale » pour qualifier le conflit.

Vers une amélioration de la situation ? 🤔

La situation peine à se résoudre depuis plusieurs mois, mais les échanges diplomatiques s’enchaînent. Le lundi 7 février dernier, Macron et Poutine se sont rencontrés. Le président russe a envisagé de se pencher sur les propositions du président français pour désamorcer la crise autour de l’Ukraine, tout en accusant à nouveau l’OTAN de menacer la Russie.

Du nouveau 💡

Le lundi 7 mars, en réponse à la demande du président Emmanuel Macron, le ministère de la Défense russe à annoncé l’instauration de cessez-le-feu locaux dans les villes de Kiev, Marioupol, Kharkiv et Soumy. Ces cessez-le-feu accompagnent la mise en place de couloirs humanitaires pour permettre l’évacuation des civils Ukrainiens.

Dans une vision à long terme, la Commission européenne a récemment adopté une série de nouvelles mesures pour faciliter le recours aux gaz renouvelables. C’est à la fois une façon d’atteindre ses objectifs de neutralité carbone d’ici à 2050, mais également de garantir une sécurité énergétique pour l’Europe, pour se libérer de sa dépendance envers la Russie. Sans demande, la Russie n’aura plus de levier économique pour faire pression.

Comprendre la crise en Ukraine avec les dates clés 💡

Novembre 2013Viktor Ianoukovitch abandonne l’accord entre l’Ukraine et l’Union européenne, c’est le détonateur d’une vague de contestation pro-européenne.
Février 2014Viktor Ianoukovitch est destitué et se réfugie en Russie. Vladimir Poutine dénonce un coup d’État.
Mars 2014Les forces spéciales russes prennent le contrôle de la Crimée. Elle est annexée à la Russie lors d’un référendum contesté par les États-Unis et le Parlement européen. L’est du pays s’enlise dans une guerre.
Avril 2014Des séparatistes pro-russe soutenus par Moscou autoproclament l’indépendance des régions de Louhansk et de Donetsk, dans le Donbass, après un référendum jugé illégal lui aussi. Le conflit stagne.
Avril 2021 le président ukrainien Volodymyr Zelensky accuse Moscou de rassembler des dizaines de milliers de soldats aux frontières de son pays.
Novembre 2021Les États-Unis demandent des explications à la Russie sur des mouvements de troupes « inhabituels » à la frontière ukrainienne. La crainte d’une offensive hivernale se répand. L’OTAN et l’UE mettent en garde Moscou contre toute nouvelle « action agressive ».
Janvier 2022 Début des négociations. L'Europe assure l’Ukraine de son soutien. La diplomatie américaine met en garde la Russie contre un risque de « confrontation ».
Février 2022Reconnaissance de l'indépendance des territoires du Donbass par Vladimir Poutine et début de l'intervention militaire russe dans la région et à Kiev.
Mars 2022Mise en place de cessez-le-feu locaux et de couloirs humanitaires pour l'évacuation de civils.
4.4/5 - (8 votes)
profile picture
Thomas Gilbert
Salut ! Moi c'est Thomas. Dans le cadre de mon Master Métier de la Rédaction et de la Traduction j'ai choisi de rejoindre la rédaction chez Les Sherpas ! J'espère que mes articles te plairont ✌️

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪