7 erreurs à éviter pour bien réviser et réussir un examen (bac, brevet, concours, partiels) [MÉTHODE] 🧐

7 erreurs à éviter pour bien réviser et réussir un examen (bac, brevet, concours, partiels)


Aaaah, les examens… C’est un peu le cauchemar éveillé de beaucoup d’étudiants. L’aventure commence dès le brevet, ça passe par le bac, et ça continue jusqu’aux partiels ou aux concours (pour les plus téméraires). Sans parler des révisions ! En clair, que de moments stressants que tu n’as pas forcément envie de subir. 😰

Ce sont pourtant des étapes décisives dans le déroulement de tes études ! C’est pour ça qu’il faut mettre toutes les chances de ton côté et bien réviser tes examens afin de les réussir haut la main.

Finies les révisions à l’arrache, le travail pas efficace, au diable les impasses : des erreurs comme ça, il y en a un tas. On ne s’en rend pas toujours compte, parce qu’on ne sait pas forcément comment bien réviser pour un examen. Aujourd’hui on va te donner 7 erreurs courantes et t’expliquer dans quelle mesure tu peux les changer pour bien réussir ton examen ! 😉

Tu rêves de la méthode imparable pour bien apprendre et bien mémoriser? C’est parti pour tous nos conseils !
 

Pour bien réviser et réussir un examen, il faut s’organiser à fond ! 📚

Erreur n°1 : ne pas planifier tes révisions 📆

Ne rien planifier, c’est une erreur assez courante chez beaucoup d’étudiants. Bah oui, tu veux vivre au jour le jour, carpe diem comme dirait l’autre. En attendant, on parie que le manque de préparation t’as déjà posé problème pendant tes révisions…

Pour éviter cet écueil, la recette est simple. D’une part : planifier. D’autre part, le faire assez à l’avance pour te laisser des marges de manœuvre.

Fais le tri pour y voir plus clair !

Réviser un examen, c’est souvent une dizaine de matières, qui comportent elles-mêmes des dizaines de chapitres… Facile de zapper des informations si on s’y prend comme un manche ! 😬

👉 Note tout ce que tu as à réviser pour chaque matière. Ça te permettra d’avoir une vision d’ensemble claire des révisions qui t’attendent.

Bien réviser selon ses forces et ses faiblesses

C’est assez explicite, tout doit être pris en compte. Si tu es dans une filière scientifique, ton temps de révision pour un examen ne sera pas le même pour le sport et pour les maths ! (surtout que personne n’a jamais révisé son 3×500)

Entreront donc en compte : ta filière, les matières qui auront le plus gros coefficient à l’examen, les matières qui te demanderont de l’entraînement (des exercices, des annales à refaire, etc) mais aussi celles sur lesquelles tu peux te permettre d’être un peu plus serein.

👉 Détermine le temps que tu vas accorder à chaque matière selon le triptyque coeff, niveau, fiabilité.

Accompagner le tout d’un planning

Les créneaux que tu auras pré-déterminé selon leur importance et leur urgence seront à reporter dans un planning de révision. Mais attention, attribues-y uniquement des grandes tâches que tu pourras adapter selon tes besoins.

Ex : Privilégie “faire de l’histoire” plutôt que “apprendre le 1.2.1 du chapitre 9 sur la guerre civile”

👉 A accrocher bien en évidence au-dessus de ton bureau, sur ton miroir…. voire même dans ton frigo pour être sûr de ne pas l’avoir fait pour rien.

Erreur n°2 : ne pas aider sa mémoire 🧠

Oui, chez les Sherpas on insiste beaucoup sur les plannings, mais pas assez sur les to-do. C’est pourtant un super complément aux plannings. On t’explique : un planning, c’est fait pour couvrir une grosse période – une semaine, voire un mois – ce qui fait qu’il est quasi-impossible de le respecter à la lettre.

👉 C’est normal d’en dévier un peu tous les jours ! Le souci, c’est que tu risques de te décourager si tu ne réussis pas à tenir ton planning.

C’est alors que la to-do va t’être utile, car elle aura pour but de te donner des objectifs précis chaque jour. Elle te permettra d’ajuster un peu le cap tous les soirs, surtout si tu dois étaler la révision d’un même chapitre sur plusieurs jours par exemple.

👉 Chaque soir avant de fermer tes cahiers, note précisément sur un post-it ce que tu vas devoir accomplir le lendemain.

 

S’armer des bonnes méthodes de travail pour bien réviser pour un examen 🧐

Erreur n°3 : ne pas se concentrer pleinement 🧘

Quand on dit “se concentrer pleinement”, ça ne relève pas d’un don ou d’une qualité innée. Tu envies les personnes qui n’ont pas envie de se refaire tout Game Of Thrones en pleines révisions de bac ? Bonne nouvelle, tu peux apprendre à travailler ta concentration !

Voilà donc quelques petites astuces made in Sherpas pour t’aider à te mettre dans ta bulle et bien réviser.

  • Mode avion obligatoire ! Tant que tu révises, il est hors de question que tu sois distrait. Même si tu te jures de ne pas y toucher, rien qu’une vibration peut te déranger ! Instagram peut attendre…
  • Regarde ton planning de révisions et suis le scrupuleusement. Quelle est la matière à l’honneur, et pendant combien de temps vas-tu devoir t’y consacrer ?
  • En fonction de cette même matière, décide précisément quelle tâche tu vas devoir accomplir. Une mission précise, cette fois-ci !
    Ex : Si la matière est les maths, tu peux réviser un chapitre comme refaire quelques exercices précis qui méritent d’être retravaillés.
  • S’il y a du bruit autour de toi, tu peux à ce moment enfiler des boules quiès ou une musique adaptée comme une playlist de piano ou des musiques de concentration sur Noisli ou Brain.fm pour te lancer, te mettre dans ta bulle et atteindre le Flow.
  • Travaille en minimisant les pauses autant que possible. De récentes études scientifiques démontrent qu’il faut environ 23 minutes pour se reconcentrer après une pause !

giphy

Erreur 4 : ne pas optimiser ses supports de révisions 📖

Avoir un bon support de révisions, c’est s’assurer de bien réviser pour ses examens. Beaucoup trop d’étudiants ne prennent pas le temps de le faire ! Mais quand vient le temps de réviser, tu te retrouves avec des cahiers mal organisés, des classeurs remplis de feuilles volantes… Bref, ça te décourage car tu ne sais pas par quel bout commencer.

👉 Une approche structurée au fur et à mesure de l’année te permettra de te faciliter la vie lorsque les examens approcheront. C’est simplement de l’anticipation !

  • Tu peux construire des fiches de révision pour t’éviter des relectures de tes cours plus fastidieuses et inefficaces les unes que les autres.

👉 Il suffit de bien comprendre la structure de ton cours et ses enchaînements logiques. Fais bien attention aux titres des chapitres et des paragraphes, aux mots clés et aux définitions qui te seront utiles pour tes révisions.

👉 Mâche-toi le travail. Quand viendra le moment de réviser pour un examen, tu auras déjà tes fiches prêtes à être utilisées. L’avantage c’est aussi que quand tu les auras faites, tu auras déjà commencé à assimiler certaines informations ! 😊

  • Tu peux aussi faire une mindmap. C’est un outil de pensée virtuelle qui te permet de synthétiser les informations capitales de ton cours dans un schéma structuré. Le petit plus c’est qu’elle est unique, car elle suit TA pensée personnelle.

Elle se présente sous forme d’arbre, chaque branche représentant un concept. Comme ça, c’est plus facile de relier les idées entre elles. Au centre, tu auras ton sujet principal, autour duquel tu traceras des branches. Celles-ci feront office de lien entre ton sujet et des informations complémentaires ou des sous thèmes.

👉 C’est extensible à l’infini et c’est super pour faciliter ton apprentissage ! Toutes les informations nécessaires seront à portée de main 💪

✅ Tu peux retrouver notre méthode pour faire une mindmap et approfondir avec notre article sur comment faire une mindmap efficace 🧠
  • Autre possibilité pour bien réviser : les flashcards ! Très utiles pour apprendre par cœur (par exemple du vocabulaire, des définitions ou même des dates). Tu écris une question au recto, et la réponse au verso. Il suffit juste de t’imaginer dans question pour un champion et tout terrasser.

💡 Le savais-tu ? Les flashcards se sont démocratisées à partir des années 1970 grâce au système Leitner qui repose sur le principe de “répétition espacée”. Il part d’un constat apparemment évident : la mémoire humaine n’est pas totalement fiable et l’on oublie souvent ce que l’on a appris.

Erreur numero cinco : oublier ce qu’on apprend 🤔

Ca nous est tous arrivé en période de révisions de retrouver un cours dont on ne se souvenait absolument plus… C’est bien dommage de devoir tout réapprendre depuis le début, et quelle perte de temps !

Pour réussir tes examens, revois régulièrement tes connaissances !

En approfondissant le constat de Leitner, on comprend que l’oubli est rarement total. Ainsi, si l’on apprend à nouveau ce que l’on a déjà appris, on oublie encore moins vite. En effet, le système Leitner repose sur la courbe de l’oubli d’Ebbinghaus qui démontre que les piqûres de rappels permettent d’améliorer les chances de bien mémoriser un cours ou une notion.

👉L’apprentissage est donc optimal si on reste consistant.

👉 Si on prend l’habitude de bien réviser une notion à chaque fois qu’on est sur le point de l’oublier, on a de moins en moins de chances qu’elle se perde dans les tréfonds de notre mémoire.

Bien sûr, on ne peut pas prévoir le moment où l’on va oublier quelque chose. Personne ne s’est jamais réveillé en sursaut en plein milieu de la nuit en se disant “Oh purée, c’est quoi déjà le théorème de Pythagore?”

👉 Il faut donc espacer les répétitions à chaque fois que tu testes ton souvenir et que celui-ci est intact. Mieux tu connais une notion, définition ou date, moins tu auras besoin de la revoir. Mais il faudra tout de même réactiver tes connaissances pour ne rien oublier.

Si tu as un système de révisions bien pensé, cela va donc t’encourager à réviser tes flashcards et tes fiches régulièrement
pour que tu les retiennes parfaitement dans la durée, et cela avec un minimum d’efforts. 👍

Mais alors, comment bien réviser et à quelle fréquence ?

C’est vrai ça, comment bien réviser et quand le faire ? C’est la question que s’est posée Piotr Wozniak, un spécialiste du sujet à l’époque. Il a donc créé le tout premier logiciel de répétition espacée : SuperMemo. Son algorithme est complexe, mais pour la faire courte, il détermine les intervalles optimaux de répétitions de révisions d’un cours.

  • Première répétition : 1 jour
  • Deuxième répétition : 7 jours
  • Troisième répétition : 16 jours
  • Quatrième répétition : 35 jours

Une autre étude publiée en 2008 par l’université de San Diego qui faisait appel à plus de 1 350 sujets a également tenté de répondre à cette question, mais cette fois par rapport à une date d’examen donnée.

Ils ont découvert que l’écart optimal entre la première et la deuxième session de révisions augmente en fonction de la distance qui sépare le test de la date prévue.

Le journaliste new yorkais Benedict Carey a donc interprété ces données dans son livre How We Learn et a établi les intervalles optimaux suivants, en fonction des dates de test ou d’examens.

Date future du test VS Quand faire la 2ème séance de révisions ?

    1 semaine : 1-2 jours

    1 mois : 1 semaine

    3 mois : 2 semaines

    6 mois : 3 semaines

    1 an : 1 mois

giphy

👉Bref, si tu as un examen dans une semaine, tu dois faire ta première séance aujourd’hui, puis la seconde suivante demain ou après-demain. Allez, on perd pas de temps !

Comment choisir sa méthode pour bien réviser ?

On vient de t’expliquer un panorama de méthodes et d’études histoire de te remettre dans le contexte. Mais qu’en est-il de la meilleure selon nous ?

On a remarqué que la majorité de nos lecteurs étaient des étudiants qui préparaient à la fois des épreuves de court-terme – comme des DS – ou un examen final comme le Brevet, le Bac, des concours ou des partiels.

👉Dans ce cas, l’idéal est de mixer l’approche de Wozniak et de Carey en prévoyant un premier lot de répétitions “d’acquisition” des connaissances, parfait pour le prochain DS à court terme, puis un séquençage “d’entretien” à long-terme.

Court terme – acquisition

  • 1ere répétition : 1 jour
  • 2e répétition : 4 jours
  • 4e répétition : 7 jours
  • 4e répétition : 12 jours
  • 5e répétition : 35 jours

Long terme – entretien

  • 6e répétition : 4 mois.
  • 7ème répétition : 9 Mois
  • 8eme répétition : 18 mois
  • 9e répétition : 4 ans
  • 10e répétition : 7 ans

👉 Bien sûr, ces écarts restent approximatifs. Comme pour à peu près tout ce qui concerne la science du cerveau et de la mémoire, il est difficile de faire des recommandations totalement spécifiques. On te laisse voir ce qui fonctionne pour toi et l’adapter au fur et à mesure !

Pour bien réviser pour un examen, utilise une application !

Scribzee, c’est une application développée par Oxford qui t’envoie des alertes pour que tu n’oublies pas les dates auxquelles tu dois réviser ton cours. C’est 100% à ton rythme, car tu peux customiser la durée des rappels. Tu as également Anki ou Quizlet !

👉 Dans tous les cas, se mettre un système d’alerte est un bon moyen d’optimiser tes chances de réussir un examen !

Erreur n°6 : répéter ses erreurs, encore et encore ♾

Pourquoi refaire les mêmes erreurs alors qu’elles sont facilement évitables d’un DS à l’autre? Les erreurs sont faites pour apprendre ! Il faut donc en tirer les bonnes conclusions.

Pour t’assurer que tu ne vas pas reproduire tes erreurs, NOTE LES. Si tu as du mal avec une règle, une date ou quelque chose que tu n’arrives pas à intégrer, écris la noir sur blanc dans un carnet correspondant à la matière.

👉 Chez les Sherpas, on le répétera toujours : faire des erreurs, c’est humain et normal. Ce qui est dommage, c’est surtout de les refaire plusieurs fois.
 

Pour bien réussir un examen, reproduis les conditions du jour J ! 💪

Erreur n°7 : ne pas t’entraîner dans les conditions de ton examen ❌

Bien sûr, personne n’aime faire des annales. Personne n’aime prendre le temps de faire un entraînement à blanc avant une épreuve… Pourtant, s’entraîner en condition fait une énorme différence et te permettra de réussir un examen à coup sûr ! 👍

  • Tu apprends à réutiliser tes connaissances et tester l’efficacité de tes révisions.
  • Tu apprends à respecter la durée imposée par l’épreuve.
  • Tu peux te confronter à un sujet déjà tombé !
  • Tu peux le corriger et donc en tirer des leçons avant que cela ne compte vraiment.
  • Tout cela va t’aider à parfaire tes révisions et à ne pas stresser 💪

👉 Pour réussir ton examen (bac, brevet, concours, partiel…) prends le temps de faire au moins une épreuve blanche en simulant les conditions dans lesquelles tu vas le passer.

👉 Il en va sans dire qu’avant de faire ça, il faut que tu maîtrises une bonne partie des connaissances et que tu aies bouclé tes révisions normales ! 😉

Pour faire l’épreuve dans ses conditions :

  1. Prends un sujet tombé une année précédente (assure toi qu’il ait une correction !)
  2. Fais l’épreuve dans ta chambre en temps limité, avec un minuteur
  3. Assure toi de ne pas être distrait (mode avion obligatoire) et de ne pas être pressé.

Pour corriger ton examen :

Prévois une ou deux heures pour le corriger de A à Z.

👉 Ça va te permettre de voir si tu maîtrises bien l’ensemble des concepts et des connaissances et d’en tirer des leçons avant le jour J. N’oublies pas le carnet des erreurs !

Pour te construire un rituel :

Ça passe par de nombreux petits automatismes qui te seront très utiles pour la suite : revoir ton cours, installer ta table d’une certaine manière… Des recherches ont montré que cela aide à te mettre dans ta bulle, et donc cela va améliorer tes résultats à tes examens.

💡 Au tout début de ton examen blanc, écris au brouillon tous les faits importants que tu as peur d’oublier : formules, conversions de mesure, définitions, dates importantes… Tout ce que tu as appris par cœur et que tu sais que tu vas devoir ressortir.

Pour les questions difficiles :

Si tu n’arrives pas à résoudre une question dans ton test blanc, ne panique pas.
C’est justement l’utilité de cet entraînement ! Le but est ici de te confronter aux conditions d’épreuves.

Et surtout, si tu n’arrives finalement pas à répondre à la question dans le temps imparti, note bien cette question inachevée pour voir la correction et noter la méthode dans ton carnet d’erreurs !

💡 Tu peux faire une fiche avec la méthode qui t’a fait défaut, ou mettre la connaissance dans une flashcard afin de pouvoir la réviser de nouveau un peu plus tard.

👉 Le but de l’examen blanc est de vérifier que tu as bien appris de tes erreurs. Ne te mets pas trop de pression, considère ce test comme faisant partie de l’expérience d’apprentissage pour en tirer toute son utilité.

 

Pour conclure sur comment bien réviser et réussir un examen

Tu connais maintenant les 7 erreurs que font les étudiants pendant leurs révisions. Mais le plus important, c’est que tu sais aussi désormais comment les éviter.

En suivant nos conseils, tu pourras t’assurer de bien réviser et de réussir tes examens à coup sûr. Qu’il s’agisse du bac, du brevet, d’un concours ou de partiels, ils ne seront bientôt plus que de mauvais souvenirs ! 😉

A la prochaine pour plus de méthodes de révisions ! 😊

 
❤️  Cet article t'a plu ? Alors suis-nous sur Instagram et parle de nous à tes amis !

🎬  Tu peux aussi t'abonner à notre Chaîne YouTube pour découvrir nos conseils en vidéo !

✏️  Envie de participer à l'aventure ? Rejoins ici notre communauté de rédacteurs et contribue à la réussite d'un tas d'étudiants !

💡  Et sinon, comme d'hab', tu peux nous poser tes questions sur l'article juste en-dessous !
Banniere Newsletter Hack Blog Version Mobile V3

Marion Watier

hello, moi c'est Marion ! je suis en deuxième année de Master de rédaction et traduction et je travaille chez les Sherpas en tant que journaliste. J'espère pouvoir contribuer à ta réussite 😉

Progresse en cours avec nos profs particuliers Découvrir Progresse avec nos profs particuliers Découvrir