L’affaire GameStop qui a remué Wall Street 💥

Rédac des Sherpas - Mis à jour le 10/03/2021
189650

GameStop, peut-être que ce nom te dit quelque chose… ou pas ! Pendant le mois de février 2021, l’entreprise est au cœur d’une histoire pleine de rebondissements à Wall Street, si passionnante que les scénaristes de Netflix en feraient bien un film !

Chez les Sherpas, on te propose de te plonger dans cette affaire, un peu technique certes mais ô combien captivante. Alors accroche ta ceinture et prend une aspirine ! 😎

Let’s gooo ! 🚀

Quelques définitions-clés 📚

Déjà, il faut savoir que l’affaire GameStop parle de finance. Or, peut-être que tu n’es pas (encore) un expert en la matière. On te propose donc de commencer par quelques définitions du monde de la finance qui sont indispensables pour comprendre les enjeux de cet épisode.

Qu’est-ce qu’une action ?

Une action, c’est une fraction du capital d’une entreprise (le capital c’est l’ensemble des apports d’argent qui permettent de créer une boite). Si tu achètes une action, tu possèdes donc une partie d’une société. Cette définition est très importante pour la suite alors retiens-la bien !

Qu’est-ce qu’un fond d’investissement ?

Tout d’abord, les fonds d’investissements prennent aussi le nom de hedge funds en anglais, tu retrouveras peut-être ce terme ailleurs dans l’article d’ailleurs.

C’est une société à qui on confit du capital pour qu’elles investissent dans des projets côtés en bourse en espérant que ça rapporte à leurs clients. C’est un peu comme ton épargne à la banque.

Qu’est-ce qu’une vente à découvert ?

Pour la faire courte, un tradeur qui fait une vente à découvert vends une action qu’il ne possède pas. Dit comme de cette façon, ça peut paraître bizarre.

C’est une manière pour les tradeurs en bourse de se faire des tunes sur le dos d’une entreprise lorsqu’elle est mal en point et que la valeur de son action ne cesse de chuter !

Pour vraiment illustrer le concept, on va prendre un exemple et faire comme un exo dans tes vieux bouquins de maths :

Imagine que notre tradeur est un élève en classe. Il emprunte le super stylo plume de son voisin de table. C’est l’équivalent d’une action. Il emprunte donc ce stylo plume en échange d’une petite commission : 1€.  En contrepartie, notre élève tradeur assure à son voisin qu’il lui rendra son stylo dans 2 mois. Jusqu’ici c’est plutôt simple.

Pendant ce temps, notre élève va se balader sur Leboncoin (qui est l’équivalent de la bourse dans notre cas) pour revendre son superbe stylo plume, disons 20€. En déduisant les 1€ de commissions il fait un bénéfice de 19€.

Mais notre élève est futé. Il sait que ce genre de stylo plume n’est plus à la mode depuis longtemps et que les prix de vente vont dégringoler. En conséquence, 2 mois plus tard, notre élève tradeur se rend de nouveau sur Leboncoin et rachète le même stylo plume pour 5€. Il a gagné son pari puisqu’il savait que les stylos plumes sont passés de mode. Notre élève rend donc son stylo à son voisin de table et empoche un bénéfice de 14€.

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪