La place de la jeunesse dans le programme des candidats 🗳️

Nicolas Bougrer-Cinqval - Mis à jour le 08/04/2022
vote pour le programme des candidats

Le 10 avril 2022 sonnera le lancement du premier tour des élections présidentielles. De manière générale, les candidats ont compris qu’il fallait placer la jeunesse au cœur des programmes politiques. Ils ont donc axé leur programme sur différentes thématiques qui affectent ton quotidien. Aujourd’hui, on te propose de faire un zoom sur la place accordée à la jeunesse dans les programmes des candidats. C’est parti ! 🔍

Le programme des candidats pour l’éducation 🏫

Pour t’aider à faire le point sur le programme des candidats en matière d’éducation, on te  propose de voir les propositions faites en fonction de ton niveau scolaire. 👇

Le Lycée

D’un commun accord, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo, Fabien Roussel, Philippe Poutou proposent de supprimer Parcoursup, la bête noire de tous les candidats aux études supérieures qui a déjà démontré à plusieurs reprises ses limites.  Valérie Pécresse parle d’ailleurs d’« un vrai problème avec Parcoursup » mais ne veut pas pour autant supprimer la plateforme. Éric Zemmour ne s’est pas prononcé sur l’avenir de Parcoursup mais il propose de « restaurer les trois filières scientifiques, littéraire et économique en faisant de chacune une voie exigeante », de « refaire du Baccalauréat un examen national, anonyme et terminal afin de le rendre plus juste et plus sélectif » et de “créer des classes d’excellence littéraires et scientifiques”.

Jean Lassalle veut mettre l’accent sur les stages en entreprises et les enseignements permettant de découvrir des matières et des savoir-faire concrets. 

Les mesures des candidats J.Lassalle et P. Poutou s’accordent toutes sur un point : Il faut limiter le nombre d’élèves par classe.

E.Macron a pour projet de remettre les mathématiques dans le tronc commun au lycée et au baccalauréat. Nicolas Dupont-Aignan a pour ambition de rétablir le Bac tel qu’il l’était avant la réforme Blanquer.

💡

Rappelle-toi, la réforme Blanquer consistait à supprimer les traditionnelles séries générales (Scientifiques (S), Économique et Social (ES), et Littéraire (L), au bac au profit d’un bac mélangeant un tronc d’enseignements communs obligatoires et des  enseignements de spécialités.

Le Supérieur

Jean-Luc Mélenchon souhaite rendre les formations universitaires gratuites, de son côté N. Dupont-Aignan veut élargir cette proposition en rendant gratuit l’accès aux universités, à tous les cours de l’Enseignement Supérieur et aux Grandes écoles. 

Jean-Luc Mélenchon veut aussi supprimer la sélection en master car pour lui elle n’a pas de raison d’être, tout le monde doit avoir accès aux études supérieures. Sur ce dernier point, Fabien Roussel et Philippe Poutou se rejoignent et souhaitent même élargir cette idée en supprimant la sélection à l’entrée des universités. Le représentant du parti Résistons se montre surtout favorable à une suppression de la limitation du nombre d’étudiants à l’entrée des études médicales. Il propose aussi de réserver un quart des places en IUT et universités aux élèves issus de bacs professionnels.

Anne Hidalgo veut donner un nouvel élan à l’université et créer un plan de rattrapage pour rétablir des conditions d’accueil et d’enseignement de qualité dans chaque université. Elle veut aussi offrir la possibilité d’étudier et de travailler en alternance en bénéficiant d’horaires et de programmes adaptés.

 Les aides à l’alternance

Plusieurs candidats souhaitent donner un nouvel élan à l’alternance. C’est notamment le cas de  Marine Le Pen qui propose de créer un chèque-formation mensuel d’une valeur de 200 à 300 € pour les apprentis, les alternants et leurs employeurs. J.Lassalle veut, lui aussi, valoriser  l’alternance et les filières professionnelles. Il suggère de financer 300 000 places d’apprentissage de plus et de créer des filières en alternance dès la quatrième à raison de 1 jour par semaine. E.Macron et N.Dupont-Aignan visent le million d’apprentis. P.Poutou suggère de donner aux apprentis un salaire supérieur à celui du Smic. 

À lire aussi

L’alternance te tente ? On te dit ce qu’il faut savoir !

Le Collège

Même si tu n’es pas encore en âge de voter, les candidats ont quand même pensé à des mesures qui devraient avoir des répercussions sur ton quotidien. 😊

Certains candidats proposent des mesures qui ont surtout pour but d’améliorer l’orientation de la jeunesse. C’est notamment le cas d’Anne Hidalgo qui lors d’une interview chez France inter exprimait sa volonté de repenser l’accompagnement ainsi que le choix d’orientation des élèves dès la 4ᵉ, et jusqu’à Bac+3. Pour ça, elle suggère des dispositifs d’accompagnement personnalisés et des élèves et des stages en milieu professionnel. Pour mieux guider la jeunesse, Nicolas Dupont Aignan propose de  consacrer 2 heures par mois à la présentation de métiers dès la 4ᵉ. Jean Lassalle, le candidat du parti Résistons, suggère quant à lui de développer les stages en entreprises et les enseignements permettant de découvrir des matières concrètes et artisanales.

L’autre mesure concerne la répartition des élèves. Contrairement à son adversaire Jean-Luc Mélenchon, qui veut réduire les effectifs des classes sur l’ensemble du territoire, le candidat de Résistons a pour ambition de limiter le nombre d’élèves seulement dans les collèges des REP-REP+, et compte aussi instaurer la gratuité des sorties scolaires. Fabien Roussel veut passer le temps scolaire à 32 heures au collège (contre les 26h actuelles). Yannick Jadot  pense quant à lui réduire la durée des vacances d’été  (une mesure qui risque sûrement de ne pas plaire à tout le monde !).

Valérie Pécresse propose de créer un examen d’entrée en 6ᵉ servant à la préparation des classes de remise à niveau en cas de besoin. Philippe Poutou se montre en faveur d’une éducation publique et gratuite pour tous. Éric Zemmour veut « mettre un terme au collège unique en instituant des classes de niveaux et en proposant une voie professionnelle dès 14 ans ». De plus, il propose  de renforcer les cours de musique, latin et grec. Il veut aussi accentuer l’enseignement de la programmation informatique dès le secondaire, tout comme Emmanuel Macron. Quant à Marine Le Pen, elle a pour ambition de remettre au cœur des programmes l’enseignement du français, l’histoire et les maths.

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

Sophie

Sciences Po Bordeaux

12€/h

Hugo

Insa Lyon

16€/h

Emma

Dauphine

15€/h

Fanny

Ponts ParisTech

19€/h

Pierre

ESSEC

16€/h

Bastien

Polytechnique

26€/h

Martin

HEC Paris

23€/h

Besoin d’un prof particulier exceptionnel ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Le programme des candidats sur l’emploi de la jeunesse 💼

Dans l’ensemble, on remarque que deux teams s’affrontent : celles visant à encourager ton accès à un emploi stable et celles visant à te fournir des aides financières pour subsister en attendant que tu trouves un emploi.

Team emploi

Pour la première catégorie, on retrouve Marine Le Pen qui propose de supprimer l’impôt sur les sociétés pour les entrepreneurs de moins de 30 ans pendant les 5 premières années pour éviter leur départ à l’étranger. On distingue aussi Jean-Luc Mélenchon qui promet la création de 300 000 emplois spécifiques  pour la jeunesse dans le secteur public et non marchand dans le cadre de son projet « Plein-emploi ». Éric Zemmour s’est quant à lui opposé à l’instauration d’un revenu minimum. On remarque aussi Fabien Roussel qui propose d’offrir à chaque jeune sortant du système scolaire, une offre d’emploi en CDI en accord avec ses compétences. Il veut aussi interdire le travail déguisé comme on peut le retrouver sur certaines plateformes (Deliveroo, Uber Eats..). Nicolas Dupont-Aignan souhaite exonérer les emplois étudiants de cotisations. Il veut concevoir un service national universel durant lequel ils auront l’occasion de passer le permis. Sur ce dernier point, le leader du Nouveau parti anticapitaliste rejoint Nicolas Dupont-Aignan, qui souhaite que chaque jeune ait un véritable contrat et un véritable salaire. Dans la continuité, il propose également d’interdire les contrats précaires et les stages non rémunérés.

Team aides

Pour la deuxième catégorie, on retrouve Anne Hidalgo qui propose une aide de 5000 € pour les moins de 18 ans servant à financer le projet de son choix, y compris le permis de conduire.

On retrouve aussi des candidats comme Yannick Jadot qui ont décidé de faire des compromis en alliant ces deux types de mesures. Le candidat propose de lutter contre le chômage des jeunes en renforçant leur accompagnement en rupture de parcours, et en subventionnant davantage les missions locales et les centres éducatifs. 

Les autres mesures

Les candidats quand tu les interroges sur leurs mesures pour les jeunes

On observe aussi des candidats comme Nathalie Arthaud qui n’ont pas ou peu de propositions en faveur de l’emploi de la jeunesse. Son programme ne concerne pas spécifiquement la jeunesse (offrir les mêmes droits à tous les travailleurs, diminuer le temps de travail …). L’actuel président Emmanuel Macron n’a pas encore émis de proposition sur cette thématique. Pour Valérie Pécresse, l’emploi passe par l’éducation. C’est pour cela qu’elle propose une exonération totale des charges patronales pour les entreprises de moins de 10 salariés qui accepteraient d’embaucher un jeune en contrat d’apprentissage.

Comparatif des programmes des candidats pour le logement 

Sur cette thématique, les programmes de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Fabien Roussel sont unanimes : il faut absolument augmenter le nombre de logements

  • Marine Le Pen propose de construire en cinq ans 100 000 nouveaux logements étudiants en 5 ans.
  • Jean-Luc Mélenchon veut construire 15 000 logements universitaires supplémentaires par an
  • Fabien Roussel suggère un doublement sur 5 ans du parc de logements étudiants, dans le but d’atteindre 350 000 logements d’ici 2027
  • Valérie Pécresse propose un plan de construction de 100 000 logements étudiants sur le mandat
  • Yannick Jadot veux augmenter le nombre de logements universitaires mais ne donne pas de chiffres précis sur son projet.
  • Nicolas Dupont-Aignan souhaite renouveler les résidences universitaires et en construire de nouvelles. L’accès à celles-ci sera toutefois conditionné : 

👉 Par un tarif d’accès dégressif qui dépendra des ressources

👉 Un premier échelon gratuit

👉 Selon les résultats scolaires.

Éric Zemmour a quant à lui proposé, lors d’un entretien avec un jeune qui l’interrogeait sur ses mesures en faveur des logements étudiants, de supprimer les frais de notaires pour les moins de 25 ans qui achètent un bien immobilier en dessous de 250 000€. Au micro de France Inter, il a par la suite exprimé sa volonté de construire des logements étudiants dans les zones tendues réservés exclusivement aux étudiants français.

Jean Lassalle propose d’augmenter le montant des APL (Allocations personnalisées au logement) et de développer les logements intergénérationnels. Le principe ? Tu effectues quelques heures dans ces logements auprès des personnes âgées en échange de loyers réduits. Emmanuel Macron veut faciliter l’accès aux logements à la jeunesse, mais n’a pas précisé les mesures qu’il s’attacherait à mettre en œuvre pour le moment.

À lire aussi

Besoin d’aide pour financer ton logement ? On te présente toutes les aides étudiantes possibles !

Le pouvoir d’achat 💰

S’il y a bien une thématique sur laquelle les candidats ont tous accordé leur violon, c’est celle de ton pouvoir d’achat. La plupart d’entre eux mettent en avant la précarité des étudiants et souhaitent te donner les moyens d’augmenter tes revenus, soit par l’instauration d’une bourse, soit d’un revenu minimum. 

Beaucoup d’étudiants n’arrivent pas à financer leurs études et sont obligés de prendre en emploi en parallèle, quitte à mettre leur scolarité au second plan. D’ailleurs, dans son étude portant sur l’impact du travail salarié des étudiants sur la réussite et la poursuite des études, l’Insee a démontré “que l’occupation d’un emploi régulier réduit significativement la probabilité de réussite à l’examen de fin d’année universitaire”.

Le programme de Marine Le Pen est davantage axé sur l’accès à l’emploi plutôt que sur la dépendance aux aides de l’État. Pour ça, elle propose d’exonérer d’impôt sur le revenu tous les actifs jusqu’à leur 30 ans pour qu’ils restent en France. 

Pour les candidats qui veulent soutenir la jeunesse en proposant une bourse ou un revenu minimum, les montants des aides est assez variable :

J.L MélenchonA.HidalgoJ.LassalleV.PécresseY.JadotF.Roussel
garantie d’autonomie de 1063 € net/mois pour les étudiants de fac ou de lycée proun "minimum jeunesse" de 564 € qui sera ouvert aux plus de 18 ansétendre le dispositif du RSA jeunes, aux étudiants sur critères de revenus et/ou sous condition de formation.revenu jeune actif de 670 €/mois pour ceux qui décideraient de se former dans les métiers en tension.un revenu citoyen d’au moins 660 € dès 18 ans pour ceux en difficultérevenu étudiant minimum de 850 €
augmenter les indemnités de stage afin de mettre un terme à la pratique des “CDD déguisés”. augmenter le montant du pass Cultureouvrir les conditions d’accès du RSA au moins de 25 ans

Ces données ont été récoltées via le Lab-Elections de Ouest France.

Les candidats proposent d’autres mesures pour aider financièrement les étudiants. Anne Hidalgo propose aussi d’attribuer 5 000 € à chaque jeune à ses 18 ans pour lui permettre de financer ses projets professionnels et personnels. Jean Lassalle veut accorder aux étudiants un prêt de 20 000 € à taux zéro, garanti par l’État. Valérie Pécresse veut aussi étendre le prêt à taux zéro. Fabien Roussel désire rendre gratuit le permis de conduire pour les moins de 25 ans. Philippe Poutou s’engage à créer un revenu d’autonomie qui devrait approcher les 1800 € net pour tous les 18 à 25 ans.

Nathalie Arthaud et Nicolas Dupont-Aignan n’ont pas annoncé de mesures spécifiques pour améliorer le pouvoir d’achat des jeunes. Éric Zemmour s’est prononcé contre l’instauration d’un revenu minimum à partir de 18 ans.

Margot

Arts et Métiers ParisTech

22€/h/h

Fanny

Ponts ParisTech

19€/h

Louise

Mines ParisTech

24€/h

Emma

Dauphine

15€/h

Alma

ENS Paris-Saclay

24€/h

Antoine

Sciences Po Paris

18€/h/h

Sophie

Sciences Po Bordeaux

12€/h

Jade

Sciences Po Paris

21€/h

Besoin d’un prof particulier exceptionnel ? ✨

Nos Sherpas sont là pour t’aider à progresser et prendre confiance en toi.

PRENDRE UN COURS GRATUIT

Le programme des candidats sur la santé 🏥

Men sana in corpore sano

Juvénal

Poète satirique romain

Parce que la santé passe aussi par le sport et une bonne alimentation, les candidats et leur programme mettent en avant plusieurs mesures pour t’inciter à prendre davantage soin de toi. Ils mettent aussi en lumière l’impact que la crise a eu à la fois sur le plan physique et psychologique de la jeunesse. Par exemple, au début de la pandémie, beaucoup d’étudiants ont renoncé à se soigner. 

À lire aussi

Si tu as besoin de te faire aider mais que tu ne sais pas par où commencer, voici nos conseils pour trouver ton psychologue 👈

L’accès aux soins

Yannick Jadot désire inscrire dans la constitution le droit à l’IVG. Pour aider les étudiants qui renoncent à se soigner faute  de moyens, il propose de renforcer la présence d’unités médicales sur les universités. Philippe Poutou propose lui aussi un service public de santé dans les Universités et un accès gratuit à la contraception.

L’alimentation

Jean-Luc Mélenchon veut privilégier les produits locaux et imposer une option végétarienne quotidienne. Yannick Jadot proposent de garantir l’accès et la gratuité à des cantines scolaires bio.

Le sport

D’autres candidats proposent des mesures pour te faciliter l’accès au sport ; c’est notamment le cas d’Emmanuel Macron qui a exprimé sa volonté de lutter contre l’obésité, de Yannick Jadot qui veut étendre le « Pass Sport » (50 € pour une inscription dans un club sportif) jusqu’à l’âge de 20 ans et simplifier son accès et de Fabien Roussel qui désire renforcer le sport en milieux scolaire & universitaire. Nicolas Dupont-Aignan veut quant à lui généraliser ce dispositif à tous les 6-18 ans.

Stress, anxiété, burn out, depuis le début de la crise sanitaire, le physique et le mental des étudiants est mis à rude épreuve. Face à un tel constat, les mesures des candidats paraissent assez dérisoires comparé à ce que peuvent traverser certains étudiants depuis la pandémie. 

Au micro de France Inter, Anne Hidalgo proposait de faire du bien-être mental des étudiants une priorité. Elle propose de rendre plus accessible les soins,  consultations chez un psy, la pratique du sport et consultation des étudiants.

Même si certains candidats ont proposé des mesures pour améliorer la situation sanitaire des jeunes, d’autres, au contraire, comme Nathalie Arthaud, Eric Zemmour, Marine Le Pen, Jean Lassalle, Valérie Pécresse, ne semblent que peu ou pas concernés par cette thématique.

Le programme des candidats pour les transports 🚂

Pour t’aider à te déplacer, une grande majorité de candidats proposent de rendre gratuits les transports en commun. Marine Le Pen veux rendre les transports ferroviaires gratuits pour les 16–25 ans. Jean-Luc Mélenchon propose de mettre en place la gratuité des transports en commun, dans les cars régionaux, les TER pour les moins de 25 ans. Jean Lassalle pense étendre la gratuité des transports publics et créer des tarifs préférentiels pour la jeunesse. Yannick Jadot quant à lui veut instaurer un Pass liberté climat pour les 16-25 ans qui donnera un accès illimité à tous les trains, transports en commun et vélo en libre-service. Fabien Roussel va plus loin et suggère de rendre gratuit le permis de conduire pour les moins de 25 ans.

Plusieurs candidats comme Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan, Valérie Pécresse, Emmanuel Macron, Eric Zemmour n’ont pas apporté de réponse sur le sujet.

À lire aussi

On te donne nos conseils pour décrypter les programmes candidats !

Clémence

HEC Paris

21€/h/h

Thibault

ENS Paris Ulm

20€/h

Sophie

Sciences Po Bordeaux

12€/h

Noémie

M2 en droit à Assas

19€/h

Fanny

Ponts ParisTech

19€/h

Simon

4e année de médecine

26€/h

Nicolas

CentraleSupélec

17€/h

Victor

ESCP

25€/h

Ton premier cours particulier est offert ! 🎁

Fais-toi guider par un étudiant passé par une des meilleures écoles de France.

J’EN PROFITE MAINTENANT

Les stratégies de communication en période électorale

Pour attirer ton attention durant cette présidentielle, toutes les stratégies sont permises : 

Certains ont préféré le contact direct avec leur public. C’est notamment le cas du meneur du parti Résistons qui a choisi le format du face à face avec un tour de France en bus . Une stratégie que Marine Le Pen a également adoptée en plus de sa présence accrue sur les réseaux sociaux comme Twitter.

D’autres candidats ont compris que les réseaux sociaux constituaient le nerf de la guerre pour atteindre la jeunesse dans son quotidien et que pour t’inciter à prendre part à l’élection présidentielle, il fallait aller te chercher sur ton terrain de jeu favori. 👀

Pour donner une image plus moderne de lui, Yannick Jadot, s’est offert les services de Jonathan Mannion, un photographe très connu qui a déjà travaillé pour des célébrités comme Jay-Z, Nicki Minaj, et Rohff. C’est aussi le cas d’E.Macron qui s’est prêté  à une série de défis lancés par les célèbres influenceurs Mcfly et Carlito durant son mandat. Il s’est aussi plié à une série de photos montrant son investissement dans le conflit en Ukraine. Il a également investi les réseaux sociaux en présentant les coulisses de sa campagne dans “Le candidat”, une série de vidéos courtes reprenant les normes de diffusion à la Netflix d’un épisode par semaine. Plus récemment, les joueurs de Minecraft ont pu rencontrer une affiche du candidat directement intégrée dans le jeu. 👾

TikTok est, lui aussi, devenu un réseau très apprécié par les candidats pour cibler la jeunesse. Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour, Marine Le Pen, Fabien Roussel, Valérie Pécresse, Yannick Jadot ont d’ailleurs tous un compte TikTok et n’hésitent pas à publier des posts dans lesquels  ils livrent leur quotidien et ils montrent qu’ils sont proches de la jeunesse

Le récapitulatif des programmes des candidats

Comme tu l’as vu, beaucoup de propositions sont faites pour te montrer que tu comptes dans cette élection et t’inciter à aller aux urnes le 10 Avril. Pourtant, malgré toutes ces mesures, on remarque que certains candidats n’ont pas encore donné de proposition ou n’ont aucune proposition à soumettre à la jeunesse, c’est par exemple le cas de la candidate de Lutte ouvrière. L’actuel président semble quant à lui piocher des propositions dans le programme de ses adversaires et davantage se focaliser sur la fin de son quinquennat plutôt que sur l’intégration de la précarité étudiante dans son programme.

Les candidats qui semblent le plus inclure la jeunesse dans cette élection

  • Nicolas Dupont-Aignan
  • Marine Le Pen
  • Jean-Luc Mélenchon
  • Fabien Roussel
5/5 - (2 votes)
profile picture
Nicolas Bougrer-Cinqval
Salut, moi c’est Nicolas ! Je suis étudiant en deuxième année de Master métier de la rédaction et de la traduction. J’ai intégré la rédaction des Sherpas en tant que stagiaire et j’espère que mes écrits vous aideront à réussir vos études ! 🙂

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebook

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪