7 questions sur le don du sang 🩸

Mathilde Ségui - Mis à jour le 15/06/2022
232235

Pourquoi donner son sang, sachant que cet acte ne te rapporte techniquement rien en retour ? Tout simplement parce que c’est un geste capital qui permet de sauver de nombreuses vies. Le sang, on en a besoin tout le temps ! En France, c’est l’EFS (Établissement Français du Sang) qui gère l’approvisionnement en sang des établissements de santé grâce à ses collectes. Si tu as envie d’en savoir plus et si tu aimes t’engager, on répond dans cet articles à 7 questions que tu te poses sûrement sur le don du sang !

C’est quoi, le don du sang ?

Le don du sang, c’est tout simplement le fait de donner volontairement (en France, en tout cas) une petite partie de ton sang pour qu’elle puisse être plus tard transfusée à une personne malade ou blessée qui en aura besoin. On t’expliquera dans cet article comment ça se passe en détail, mais avant, est-ce que tu savais qu’il existait plusieurs types de dons ?

💡 Le savais-tu ?

Ton sang est composé de 3 éléments principaux : les globules rouges, les plaquettes et le plasma. Chacun a une fonction différente, donc on les utilise en fonction des besoins du malade.

Le don de sang total

C’est le type de don le plus classique. On te prélève une poche de sang, ça ne dure que quelques minutes, et hop, terminé ! Sache qu’on n’utilise jamais une poche de sang « total » sur un malade : les 3 éléments sont systématiquement séparés dans une centrifugeuse, et chacun ira soigner le malade qui l’appelle.

Le don de plasma

Le plasma, c’est ce qui fait que le sang est liquide. C’est là-dedans que baignent les cellules, si tu veux. Pour te prélever seulement un composant, on traite ton sang dans une centrifugeuse pendant le don (c’est d’ailleurs pour ça qu’il dure plus longtemps). Une fois que le plasma est séparé, on te rend tes globules et tes plaquettes. 

Le don de plaquettes

Les plaquettes sont ces petites cellules qui t’aident à cicatriser quand tu t’ouvres la peau. Le procédé est le même que pour le plasma : pendant qu’on te prélève, ton sang est centrifugé pour en extraire seulement les plaquettes et te rendre le reste.

Pourquoi donner son sang ?

Tu sauves des vies 😇

Si tu te demandes pourquoi donner son sang est aussi important, c’est parce que tu n’imagines pas à quel point le sang est nécessaire dans plein de situations. Accident de la route, cancer, accouchement… tous les jours, il y a plein d’opérations et de situations médicales où la victime perd beaucoup de sang. Dans ce cas-là, elle a besoin d’un petit coup de pouce pour reconstituer ses réserves : c’est là que les donneurs en bonne santé interviennent !

💡 Le savais-tu ?

Contrairement à une croyance répandue, ce sont les malades atteints de cancers qui consomment le plus de dons de sang, et non pas les accidentés de la route !

👉 Si tu as encore besoin de savoir pourquoi donner son sang, dis-toi que pour un don d’une durée d’une heure au total, tu peux sauver 3 vies ! 😉

👉 Les dons de sang sauvent 1 million de malades chaque année. Tu te rends donc bien compte qu’ils sont ultra importants. Selon l’EFS, en France, on a besoin d’en moyenne 10 000 dons par jour. Autant dire qu’il faut carburer !

La différence, on l’a dans le sang 🩸

Tu ne le savais peut-être pas, mais on n’a pas tous le même sang. D’accord, on est tous assortis au niveau de la couleur (🔴), mais il existe différents groupes sanguins, 4, plus précisément : A, B, AB et O. En gros, ces lettres, c’est le nom des antigènes à la surface de tes globules rouges. 

💡 Et un antigène, c’est quoi ?

L’antigène est une mini molécule surveillée par le corps : s’il ne la reconnaît pas, il sort l’artillerie lourde et ça crée une réaction immunitaire. C’est comme ça que tu guéris d’un rhume, par exemple !

  • Par exemple, si tu es de groupe sanguin A, c’est que tu as des antigènes A sur tes globules. Si tu es groupe AB, c’est que tu possèdes à la fois des antigènes A et des antigènes B. Et si tu es O, ben tu n’as tout simplement pas d’antigène.
  • Si tu es groupe A, les antigènes A font partie de ton corps, donc celui-ci est en mode « tranquille, c’est les famille ». Il ne va bien sûr pas lancer une réaction immunitaire sur ses propres antigènes ! En revanche, s’il repère un antigène B qui se balade, il va s’empresser de lâcher les chiens car pour lui, B = intrus

👉 Tu comprends donc maintenant l’importance de la compatibilité des groupes sanguins pour les dons. Il ne suffit pas d’être en bonne santé : on ne peut pas donner n’importe quels globules à un malade, ce qui complique l’affaire. Voici la répartition des groupes sanguins dans la population en France :

📌 A : 38 %. C’est le plus fréquent, donc celui de la majorité des victimes, il est donc très demandé ! Il est compatible avec les personnes de groupe A, AB et O.

📌 B : 8 %. Il est compatible avec les personnes de groupe B, AB et O.

📌 AB : 3 %. C’est le plus rare et le plus « capricieux » : il est compatible seulement avec les personnes de groupe AB et O. 

📌 O : 36 %. Tu l’as sans doute remarqué, O est le « donneur universel », puisqu’il est compatible avec tout le monde. Heureusement que c’est le deuxième groupe le plus représenté !

💡 Tu comprends pourquoi donner son sang, c’est important ? Plus il y a de donneurs, mieux c’est ! Autant avoir un maximum de volontaires pour récolter un maximum de groupes sanguins différents 😉

Lâche ton groupe sanguin en commentaire !

Un acte citoyen 🤲

En France, le don du sang est un geste bénévole, c’est-à-dire que tu ne vas rien gagner du tout en échange de ton don, si on ne compte pas le petit goûter post-don offert par l’EFS. Si tu espérais te faire du blé, passe ton chemin !

👉 Selon l’EFS, il serait plus avantageux et efficace de payer les donneurs : ça motiverait plus les gens et ça leur coûterait moins cher de payer les dons plutôt que de financer toute la logistique (personnel, déplacements, etc.). Ce système existe en Allemagne, par exemple.

👉 Cependant, la France refuse que le don du sang devienne un acte rémunéré. D’abord par question de principe moral (la France ne considère pas le corps humain comme une marchandise), ensuite parce que ce serait dangereux. Imagine un peu le risque de fraudes qu’il pourrait y avoir si les dons étaient rémunérés, avec les conséquences sur les malades que ça implique ! 😱  

💡 En faisant du don un acte bénévole et gratuit, on s’assure de n’attirer que des gens motivés à vraiment s’engager. En plus, avoue, c’est super satisfaisant de se sentir utile après avoir accompli un geste citoyen 😎  

À lire aussi

Qui peut donner son sang ?

Si tu es maintenant convaincu et que tu te chauffes à donner ton sang, il faut quand même commencer par se poser une question capitale : est-ce que tu es apte à devenir donneur ?

👉 Techniquement, on ne te réclame pas la lune pour être donneur : il faut avoir entre 18 et 70 ans et peser plus de 50 kg. En revanche, il y a un petit nombre de contre-indications si jamais t’as fait quelques folies dernièrement.

Pour plus d’infos, tu peux tester ton éligibilité au don du sang avec un questionnaire qui prend seulement 5 mn sur cette page

Qui ne peut pas donner son sang ? 🤔 

Comme tu viens de le voir, a priori, tout le monde peut donner son sang à condition d’avoir l’âge et le poids requis. Voici quelques cas dans lesquels tu ne peux cependant pas donner ton sang :

  • Tu as eu une infection ou de la fièvre > 38°C dans les 2 dernières semaines
  • Tu t’es fait un tatouage ou un piercing (se faire percer les oreilles, ça compte aussi !) il y a moins de 4 mois
  • Tu es passé chez le dentiste dans la semaine
  • Tu as voyagé dans l’année (ça va dépendre de l’endroit où tu es allé)
  • Tu as eu des rapports sexuels avec des personnes différentes il y a moins de 4 mois

👉 Toutes ces contre-indications sont là pour éviter le risque que le sang du donneur soit contaminé ou qu’il y ait le moindre problème de santé.

💡 Le savais-tu ?

Avant 2016, les hommes homosexuels ne pouvaient pas faire de don du sang du tout. En effet, il avait été constaté en 1983 que le taux de contamination de leur sang était 20 fois plus élevé que chez les hommes hétérosexuels. On les a ensuite autorisés à donner à condition de n’avoir aucun rapport pendant une année entière, puis pendant 4 mois (en 2019) suite aux revendications des associations LGBT. Depuis le 16 mars 2022, il n’y a plus aucune règle à respecter et l’orientation sexuelle ne fait plus partie du test d’éligibilité !

Où donner mon sang ?

Tu as compris pourquoi donner son sang était essentiel et en plus, t’es éligible au don ? Mais c’est formidable. Il ne te suffit plus maintenant qu’à prendre rendez-vous pour aller sauver des vies 🦸‍♂️ Mais au fait, comment on fait ? Ça se passe où, le don de sang ?

👉 Il existe ce qu’on appelle des maisons du don partout en France. Elles sont ouvertes quasiment tous les jours. Tu peux te rendre à celle de ta ville pour ton don !

👉 Sinon, l’EFS organise en permanence des collectes mobiles un peu partout : dans les collèges, les universités, les lieux phares d’une ville… On parie que t’es déjà tombé sur leur petite camionnette plus d’une fois !

Pour trouver l’adresse de la maison du don ou de la collecte mobile la plus proche de chez toi, clique ici. Tu pourras prendre rendez-vous pour ton don sur cette même page 😎 

Comment se déroule un don du sang ?

Ton rendez-vous est pris ? Tu paniques parce que c’est la première fois et que tu n’es pas fan des aiguilles ? No stress, le personnel médical est un pro des piqûres. On t’explique les dessous du don du sang avec en prime quelques tips pour que ton joli geste se passe au mieux.

👉 Pense à bien manger et boire (mais pas d’alcool !) avant d’y aller, il faut prendre des forces 💪

👉 Une fois sur place, on va juste vérifier ton identité et te donner un petit questionnaire de rien du tout pour checker d’éventuels antécédents.

👉 Tu vas ensuite avoir un entretien de 5 mn avec un médecin ou un infirmier, entièrement confidentiel.

👉 L’heure est venue : on va te prélever entre 420 et 480 mL de sang pendant 10 minutes (pour un don total). Pour un don de plasma, on va récolter jusqu’à 875 mL de plasma pendant environ 45 mn. Les plaquettes sont les plus longues à donner : on t’en prélève entre 2 et 10 pendant environ 1h30.

👉 C’est le moment de MANGER 😋 Une collation bien méritée est offerte par l’EFS. Ah, les bienfaits du don du sang pour le donneur… Pense à bien boire pour aider ton sang à refaire ses réserves.

👉 Essaie d’éviter le sport ou les efforts physiques dans les 3 jours qui suivent le don. Si tu repères des symptômes anormaux dans les 15 jours qui suivent, contacte un médecin.

À lire aussi

✅ Tu as fait un geste pour sauver des vies, c’est une belle mentalité ! Regarde notre vidéo pour adopter un mindset qi te fera réussir ta vie 💪

Que devient mon sang après un don ?

Tu as dit adieu à ta petite poche de sang et tu te demandes quelle va être la suite de ses aventures loin de son donneur ? Sois sûr d’une chose, elle sera utile. 

Après le don, ton sang va être analysé. Il y a deux possibilités :

  • Si on détecte une anomalie et que finalement le sang ne peut pas être transfusé à un malade, rassure-toi, tu n’as pas donné pour rien, car il servira quand même pour la recherche !
  • Si c’est bon, le sang est centrifugé (dans le cas d’un don de sang total) pour séparer les globules rouges, le plasma et les plaquettes. C’est pour ça qu’en un seul don, tu peux sauver 3 vies d’un coup !

On va ensuite préparer les composants sanguins et les distribuer aux établissements de santé que l’EFS fournit. Chaque produit du sang est donné aux malades selon leurs besoins :

👉 Les globules rouges sont utilisés pendant les hémorragies (opérations, accidents, accouchements…) et pour les maladies du sang comme la leucémie

👉 Le plasma peut servir à soigner des malades immuno-déficients (qui n’ont plus de défenses immunitaires) ou des grands brûlés, par exemple. Il est aussi utilisé pour fabriquer des médicaments.

👉 Les plaquettes soignent notamment les personnes qui suivent un traitement lourd (chimiothérapie, radiothérapie…), en empêchant les risques d’hémorragie.

C’était trop bien ! On la refait quand ?

Tu as aimé te sentir utile et tu n’as qu’une hâte : recommencer et devenir un donneur premium. Mollo, il y a des règles à respecter concernant la fréquence des dons ! Déjà, sache que si tu as plus de 66 ans, tu ne peux plus donner ton sang que tous les 3 ans. Après, on doute que tu sois concerné par cette information (mais on sait jamais…), donc voici un petit tableau récap :

5/5 - (3 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

ebook

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪