6 conseils pour réussir son mémoire de Master 🙌

Rédac des Sherpas - Mis à jour le 04/08/2020
189404

Si tu es en Master, tu as du remarquer que ce diplôme est loin d’être une Licence 4 ! T’as step up, started from the bac, now we here 😎 Tout le monde te le dira : pour réussir son Master, il faut adopter une autre méthode de travail car l’exercice principal, à savoir la rédaction d’un mémoire, est nouveau pour toi.

Un peu flippant ? Ravale ton AVC, réussir son mémoire de master est – relativement – simple. On va t’expliquer comment !

panik

Cherche un sujet en amont !

Si c’est ton choix, tu vas certainement postuler à un Master à la fin de ta Licence. Que tu restes dans ton université d’origine ou que tu décides d’explorer la France, il faudra que tu choisisses entre un Master professionnel et un Master de recherche.

Quelles différences pour le mémoire ? 😬

  • La plupart du temps, le Master professionnel est moins demandeur en ce qui concerne le mémoire. Celui-ci s’appuie sur ton expérience en entreprise si tu as fait un stage ou une alternance, ou consiste en un rapport de stage.
  • Le mémoire du Master de recherche, en revanche, est plus exigeant. Le mémoire attendu est beaucoup plus long, généralement une centaine de pages en Master 1 et jusqu’à 250 pages pour le Master 2. Il s’étale aussi sur deux années pour de nombreuses spécialités 😯

 

👉 Dans les deux cas, tu vas devoir trouver un sujet original (qui n’aura donc pas été traité avant), utiliser des sources et de la bibliographie pour répondre à ta problématique.

À lire aussi

On t’explique les différences entre les Masters pro et Master recherche dans notre article sur les Masters 😉

Deux cas de figure s’offrent alors à toi 👇

Pour le mémoire pro

Comme son nom l’indique, le mémoire professionnel s’appuie sur ton expérience en milieu pro pour soulever une problématique. Grâce à ton passage en entreprise, tu vas approfondir et concrétiser les enseignements que tu as reçus lors de ta formation.

👉 Ici, seule ton expérience va pouvoir conduire ton plan et déterminer ton sujet pour le mémoire. 😉

Pour le mémoire recherche

Souvent, le sujet des mémoires de recherche s’ancrent sur plusieurs années. En M2, tu ne changes donc pas de sujet mais tu approfondis ce que tu as commencé l’année précédente. 

Il faut donc avoir un sujet suffisamment précis pour pouvoir le traiter en 2 ans seulement mais pas trop exigu non plus au risque de ne pas avoir assez de choses à dire !

👉 Dans le cas du Master de recherche, il faut donc que tu aies une idée de ce sur quoi tu veux travailler avant la rentrée, sinon tu vas accumuler du retard et tu risques de ne pas pouvoir rendre ton travail dans les temps. C’est pour cela que les premières semaines de ton M1 te serviront à développer et à délimiter ton sujet, à trouver tes hypothèses et à défricher la bibliographie et les sources. Le second semestre te servira en grande partie à analyser les sources que tu as et à rédiger ce fameux mémoire.

Pour réussir son mémoire, il faut lire et lire 📙

Une fois que tu as que tu as des pistes pour ton sujet et défriché une bibliographie en fonction, tu es sur la bonne voie. Mais attention, rien n’est gagné. En effet, tant que tu n’as pas de problématique précise, de plan détaillé et (évidemment) de sources accessibles, le sujet de ton mémoire n’est pas déterminé.

L’astuce de l’auteur 👇

Pars du principe que tu auras un sujet quand tu auras des sources utilisables et un plan détaillé, pas avant !

Pour avoir un sujet précis, il va falloir lire, beaucoup lire. Au début, commence par de la bibliographie générale, puis affine en fonction de tes intérêts et des sources que tu découvres.

👉 Il est essentiel d’avoir des sources utilisables, car tu peux avoir le meilleur sujet du monde, si tu n’as pas de sources, tu ne pourras pas rendre ton travail. 👎

Pour savoir si ton sujet est viable :

  • Demande-toi si tu as suffisemment de sources. Pas de bras, pas de choPas de sources = pas de sujet. Surtout, il ne suffit pas d’avoir des sources, il faut que tu puisses les utiliser à ta guise. Internet regorge de sources, mais pas toutes sont en libre service… Ce qui peut être frustrant.
  • Demande-toi si le sujet n’a pas déjà été traité, auquel cas tu risques de ne pas apporter grand chose ou faire de la paraphrase. Il faudra préciser davantage ou choisir un autre angle.
  • Demande-toi enfin s’il est bien délimité c’est à dire ni trop large, ni trop étroit. S’il est trop large tu ne pourras pas le traiter dans le cadre d’un master en 2 ans.

Par exemple 👇

Les banques américaines au 20e siècle, c’est un sujet beaucoup trop large. À l’inverse, la guerre ferroviaire de l’Erie entre 1867 et 1868 est trop étroit, tu ne pourras pas forcément écrire 200 pages dessus. Il faut trouver le bon équilibre ⚖️

Cependant, rassure-toi. Tu auras un directeur de recherche qui t’aideras lorsque tu en auras besoin, n’hésite pas à aller le voir si tu bloques et n’attends pas la fin de l’année si tu es en difficulté car il ne viendra pas forcément te chercher… 😉

Ménage ton emploi du temps 📅

Un mémoire en 2 semaines ? Tu rêves !

Lors de ton cursus de Master qui s’étale sur 2 ans, tu auras très peu d’heures de cours (entre 6 et 10 heures par semaine). C’est bien moins qu’en Licence ! Il faudra donc faire bien attention à organiser ton temps de travail, car il est tentant de profiter de ton temps libre pour t’amuser. 🤪

En Master, tu seras beaucoup moins suivi qu’en Licence – où tu es déjà bien moins suivi qu’au lycée. La procrastination est un gros piège : tu ne peux pas te prendre à la dernière minute comme s’il s’agissait d’une simple dissertation.

👉 Rappelle toi que ta note principale pour valider est celle de ton mémoire, elle repose donc sur ton travail personnel. Si tu n’as pas travaillé de l’année, tu ne pourras pas te réveiller 3 jours avant et essayer de sauver les meubles, ce sera trop tard.

Organise toi 💡

Il est donc vraiment impératif que tu te fixes un planning et que tu t’y tiennes à l’année, en équilibrant ton travail personnel (lectures + archives), ton éventuel job étudiant, et tes loisirs.

À lire aussi

Découvre comment faire un planning qui te ressemble !

Normalement tu n’as pas besoin de travailler énormément, mais il faut que ce soit régulier. Et puis, vois le bon côté des choses : c’est toi qui choisis ton sujet ! Donc, si tout se passe bien, tu seras intéressé. Sinon, faut peut-être revenir à l’étape une… 😉

La méthodologie et la forme du mémoire 👈

Le fond et la forme

Durant tes 2 années de Master, tu auras probablement des séminaires et des cours de méthodologie où l’on t’expliqueras comment trouver un plan et une problématique, comment et quand rédiger, et surtout la forme que doit avoir ton mémoire.

Tu es sûrement habitué à rédiger des dissertations de 10 pages, mais pas un travail de recherche de 150 pages. C’est dans ces cours qu’on te guidera.

👉 Il doit donc respecter des codes de rédaction bien précis. Il est important que tu suives bien ces cours de méthodologie. Même si ce ne sont pas les plus intéressants, ils te permettront de savoir comment rédiger un mémoire ; souvent, on ne sait pas par où commencer…

Il s’agit d’un travail publié, pas d’une note de frigo : la forme doit être soignée au même titre que le fond ! Si tu écris un mémoire très intéressant avec une mauvaise mise en forme, tu peux perdre plusieurs points.

Qu’est-ce que la forme ?

La forme prend en compte aussi bien :

  • L’orthographe,
  • L’espacement des paragraphes,
  • Les marges,
  • La police utilisée dans le texte ,
  • Les majuscules pour les noms des auteurs en note de bas de page…

👉 Toutes ces règles sont à respecter scrupuleusement, sinon cela te sera reproché.

Pour autant ne stresse pas ! Tu auras toute l’année pour bien toutes les avoir en tête. Souvent, au sein même des promotions, vous avez la possibilité de relire vos mémoires entre vous. Un bon moyen d’avoir un avis extérieur sur ton travail si tu l’acceptes !

À retenir 👍

Il est d’autant plus important de prendre ton temps pour écrire ton mémoire. Si tu entames la rédaction au dernier moment, tu risques de sacrifier la forme pour le fond, et tu seras fortement pénalisé. 🥵

Gare au plagiat ⚠️

Un danger qui rôde

Alors ça, c’est la pire erreur que tu puisses faire… C’est même pire que de ne rien rendre ! Cette erreur est éliminatoire et c’est l’une des premières choses pour laquelle on va te mettre en garde, en cours ou dans n’importe quel article comme le nôtre. Donc non, on est pas juste des gros relous. 😉

Kézaco ?

Le plagiat, c’est lorsque tu utilises du contenu d’un auteur sans le mentionner dans les notes de bas de page et dans ta bibliographie. Ça peut aller de la reprise d’une citation jusqu’à l’idée d’un auteur, sans mentionner les phrases complètes tirées d’ouvrages…

 

👉 Si tu utilises l’idée d’un auteur (ce qui est essentiel pour ton travail) mais que tu ne le mentionnes pas, c’est du plagiat. En revanche, si tu fais un copier-coller mot pour mot en citant l’auteur, c’est OK. 👌

👉 Plagier un auteur est sévèrement puni à la fois par ton université mais aussi par la loi. Si tu te fais attraper, tu risques l’exclusion définitive de ton établissement, l’interdiction de t’inscrire dans le supérieur et de passer des concours pendant plusieurs années, sans compter les poursuites judiciaires. 😬

Même le plagiat involontaire est puni, car tu es censé avoir vérifié ton travail. Même si tu es de bonne foi, tu n’auras pas l’excuse du « je ne savais pas que tel auteur disait la même chose parce que je ne l’ai pas lu ».

Comment éviter le plagiat ?

  • D’abord, note chaque citation de chaque auteur dès que tu l’utilises. De cette manière, tu n’en oubleras aucune, et surtout, tu n’auras pas à chercher qui a dit quoi deux mois après tes recherches.
  • De même, lorsque tu trouves une idée pertinente dans un livre ou sur internet, note les références pour ne pas avoir à les rechercher plus tard.

Tip Sherpas 💡

Tu peux utiliser le logiciel Zotero pour sauvegarder tes lectures et créer une bibliographie en direct live 😎

  • L’option ultime est d’utiliser un logiciel anti plagiat (compilatio et plagscan sont réputés car utilisés par les universités). Les universités vont passer ton mémoire dans ces logiciels avant de le corriger, donc vérifie avant eux ! Il faut compter entre 15 et 20 euros pour un mémoire de 150 pages mais cela vaut vraiment le coup car peut t’éviter bien des ennuis 😌

Prépare ta soutenance 🗣

À ne pas sous-estimer !

Malheureusement, beaucoup d’étudiants se concentrent à fond sur la rédaction de leur mémoire et négligent la soutenance. Une fois l’orage passé, faut ramasser les feuilles ! (On vient totalement de l’inventer, celle là.)

La soutenance fait partie intégrante de la note finale. Un mémoire un peu juste peut être rattrapé par une bonne soutenance, mais l’inverse est aussi vrai ; si tu as fait un très bon mémoire mais que tu n’as absolument pas travaillé ta soutenance tu pourrais perdre des points. 🤦

La soutenance n’est pas un exercice difficile sous réserve qu’il soit préparé. En revanche ce n’est pas forcément l’exercice le plus agréable. De manière générale, elle dure entre 30 minutes et 1 heure, et tu fais face à un jury de 2 ou 3 personnes. Bien cool pour vomir sur leurs chaussures.

Comment ça se passe ?

D’abord, tu commences par exposer ton travail et fais un compte rendu de comment tu as travaillé. C’est un peu ton introduction, une mise en bouche pour expliquer le contexte de rédaction.

Attention, tu n’est pas là pour leur réciter ton mémoire, ils l’ont déjà lu (en théorie. La légende raconte que les profs s’en foutent). Le but, c’est de choisir un angle différent que celui abordé dans les 890 pages que tu viens de pondre !

👉 En revanche tu dois expliquer ce qu’ils ne savent pas, c’est à dire :

  • les sources que tu as utilisées, et pourquoi
  • qu’est ce que ton sujet apporte de nouveau ?
  • pourquoi ton sujet est intéressant ?

Tu présenteras ensuite tes résultats, tes conclusions, et une petite ouverture si tu t’en sens l’envie. 😌

Ensuite, c’est la partie la moins agréable, c’est là que tu vas passer sur le grill ! Ton jury va généralement critiquer ton travail en te faisant remarquer tout ce qui ne va pas et en te posant des questions assez abruptes. Faut avoir du courage !

Il faut t’entraîner à rester calme et ne pas perdre tes moyens. Tu as rendu un bon travail, tu es seulement là pour jouer les derniers points. 😉

À lire aussi

Un coup de stress ? On t’apprend comment le gérer avant un exam 👍

👉 Le but de l’épreuve est que tu défendes ton sujet, que tu prennes du recul sur tes écrits, et que tu expliques ton chminement de pensés. En gros, tu dois démontrer au jury que ton travail est pertinent et qu’il apporte une nouveauté au milieu académique.

Pour cela, il est essentiel de t’y préparer. Tu peux avoir des notes pour éviter de te perdre et parfois il est possible de t’appuyer sur un powerpoint. 💪

En tout cas, si tu as bien travaillé tout au long de l’année et que tu as un minimum préparé la soutenance, tu n’as pas de raisons de stresser. C’est un exercice un peu intimidant mais qui n’est pas difficile : tu parles de ce que tu connais. Et t’as bûché comme un trimard, donc pas question de te laisser abattre !

👉 Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, l’essentiel est de justifier tes choix.

Le mot d’la fin 🥹

Généralement les notes en Master sont meilleures qu’en Licence. Il est rare d’avoir moins de 12 à son mémoire et les notes peuvent monter jusqu’à 16-17. 🤞

Voilà, maintenant tu es prêt à réussir ton mémoire de Master : en suivant ces conseils, tu mets toutes les chances de ton côté. 😌

N’oublie pas qu’un mémoire est un travail de longue haleine, mais c’est aussi une aventure intellectuelle. Il est certain que ça va te demander beaucoup de temps et d’investissement personnel.

Tu feras face à des moments de joie mais aussi de doute. Pas d’inquiétude, normalement tu seras bien entouré. Le plus important reste la satisfaction et la fierté que tu pourras en tirer lorsque tu l’auras terminé 🥹

4.1/5 - (9 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪