Qui est Ada Lovelace ? PremiĂšre programmatrice de l’histoire đŸ‘©â€đŸ’»

Thomas Gilbert - Mis Ă  jour le 04/03/2022
216492

Si je te disais que le tout premier programme informatique a Ă©tĂ© conçu il y a presque plus de 200 ans ? Et si en plus, je te disais que la personne Ă  son origine Ă©tait une femme ? 

TrĂšs longtemps oubliĂ©e, son nom a presque Ă©tĂ© relĂ©guĂ© Ă  une simple note de bas de page dans la biographie de son paternel. Dans ce portrait, on te propose de dĂ©couvrir l’histoire inspirante d’Ada Lovelace, une femme de science pionniĂšre de l’informatique bien avant l’heure ! Let’s go ! 👊

Qui est Ada Lovelace ?

Des dĂ©buts pas trĂšs roses đŸ€”

Elle est née à Londres le 10 décembre 1815, fille du célÚbre poÚte romantique Lord Byron et de la trÚs pieuse Annabella Milbanke. Ada était la seule enfant légitime de George Gordon Byron, elle et ses parents faisaient partie de la haute société britannique.

Les gĂ©niteurs d’Ada ne partageaient absolument aucun point commun. La mĂšre d’Ada Ă©tait trĂšs douĂ©e pour les mathĂ©matiques tandis que Byron ne s’intĂ©ressait pas du tout aux nombres ou Ă  la logique. Leur mariage n’a pas durĂ© plus d’un an et Byron quitta le domicile familial et l’Angleterre alors qu’Ada Ă©tait seulement ĂągĂ©e de quelques semaines.

L’anecdote 💡

Lord Byron Ă©tait connu non seulement comme poĂšte, mais aussi pour son comportement un peu loufoque. Il avait l’habitude de boire son vin dans une coupe faite Ă  partir d’un crĂąne humain, il avait un ours domestique et il lui arrivait d’avoir des aventures amoureuses avec des femmes comme avec des hommes. Il a mĂȘme Ă©tĂ© au centre d’un scandale incluant sa propre demi-sƓur. 😐

Quand Ada fĂȘta ses huit ans, il mourut d’une maladie en GrĂšce pendant la guerre d’indĂ©pendance de 1821. Ada n’a donc jamais connu son pĂšre, mais elle restera fascinĂ©e par le personnage et sa poĂ©sie.

Une Ă©ducation Ă  contre-courant du patriarcat đŸŠâ€â™€ïž

De ce fait, la mĂšre d’Ada a fait en sorte que sa fille reçoive une Ă©ducation rigoureuse en mathĂ©matiques comme en sciences pour l’orienter aussi loin que possible des manies de son ex-mari qu’elle qualifiait de « malade mental ». 

👉 À l’époque Victorienne, il Ă©tait trĂšs inhabituel qu’on enseigne ces domaines aux jeunes filles ! Les hommes avaient l’exclusivitĂ© des sciences. On considĂ©rait que les femmes n’avaient pas l’énergie mentale nĂ©cessaire Ă  la pratique des sciences.

Malheureusement pour Ada, elle hĂ©rita d’une santĂ© fragile. Pendant son adolescence, elle se plaignait rĂ©guliĂšrement de maux de tĂȘtes, de troubles de la vision, de nausĂ©es, de douleurs abdominales et de palpitations. Naturellement, ses problĂšmes de santĂ© n’ont fait que renforcer l’idĂ©e prĂ©conçue qui suggĂšre que les sciences ne sont pas faites pour les femmes


👉 En 1831, elle attrape la rougeole, ce qui l’obligea Ă  rester alitĂ©e plus d’un an avant de pouvoir remarcher Ă  l’aide de bĂ©quille.

La rencontre d’une vie 🌞

Alors qu’Ada est ĂągĂ©e de 17 ans, elle eut comme prĂ©cepteurs les plus grands esprits intellectuels de son temps : le physicien William King, le politicien et rĂ©formateur William Frend et la fameuse Mary Somerville, une astronome et mathĂ©maticienne Ă©cossaise qui est la premiĂšre dame admise dans la sociĂ©tĂ© royale d’astronomie !

Ada Lovelace et Mary Somerville sont rapidement devenues amies. En plus de l’algĂšbre et de la gĂ©omĂ©trie, Mary lui enseigna la littĂ©rature, les langues, la gĂ©ographie, ou encore la musique. Somerville la fit prĂ©senter Ă  la cour du roi ou elle ne manqua pas d’impressionner la galerie avec son brillant esprit. 😎

💡 En 1833, la Grande-Bretagne Ă©tait en pleine rĂ©volution industrielle, une pĂ©riode riche en innovations technologiques, Joseph Niepce et Louis Daguerre invente la photographie, George Stephenson conçoit la premiĂšre locomotive Ă  vapeur et William Burt invente le typographe, l’ancĂȘtre de la machine Ă  Ă©crire.

Ada avait alors tout pour rĂ©ussir. Elle avait la chance d’avoir reçu une rigoureuse Ă©ducation, elle Ă©tait entourĂ©e d’intellectuels, elle avait accĂšs Ă  des investisseurs et Ă  des personnes Ă  forte influence politique. Tout cela en raison de son rang dans la sociĂ©tĂ©.

Cette annĂ©e-lĂ , Ada eut la chance de faire partie d’un petit groupe d’Ă©lus en Ă©tant invitĂ©e Ă  une soirĂ©e mondaine tenue  par l’inventeur Charles Babbage. Lors de cet Ă©vĂ©nement, Babbage prĂ©senta sa toute nouvelle invention qui, une fois construite, allait ĂȘtre capable de remplacer une armĂ©e de pros du calcul. Une invention qui fascina Ada, autant que son esprit fascinait Babbage.

Une amie d’Ada prĂ©sente Ă  cette soirĂ©e, Sophia Frend, Ă©crivait Ă  son propos :

Miss Byron, aussi jeune soit-elle, comprit son fonctionnement et vit l’immense beautĂ© de cette invention

Sophia Frend

Ecrivaine

Un destin partagĂ© entre passion et famille đŸ€·â€â™€ïž

En 1835, Ada se marie avec William King. (Pas son tuteur, mais un homonyme de la mĂȘme famille.) Trois ans aprĂšs leur union, William est fait Comte de Lovelace, ainsi Ada obtient le trĂšs honorable titre de Lady Augusta Ada Byron King, Comtesse de Lovelace.

Alors qu’elle commençait Ă  se faire une place dans le monde scientifique, Ada Lovelace est rapidement rattrapĂ©e par la vie d’une femme de son Ă©poque, Ă  savoir : tenir un foyer et faire des enfants. Elle a eu 3 enfants au cours de sa vie. Byron, nĂ© en 1836, Annabella en 1837 et Ralph Gordon, nĂ© en 1839.

Chacune de ses grossesses a mis sa santĂ© Ă  rude Ă©preuve. En raison de sa condition physique et de ses nouvelles responsabilitĂ©s de parent, elle consacra trĂšs peu de temps aux mathĂ©matiques pendant cette pĂ©riode. Évidemment, les scientifiques hostiles Ă  une prĂ©sence fĂ©minine dans leurs cercles privĂ©s ne manquaient pas de mettre ses soucis de santĂ© sur le compte des mathĂ©matiques, « beaucoup trop Ă©prouvant pour une femme ». 😑

À lire aussi

Si tu veux en savoir plus sur la place des filles dans le milieu scientifique, nous avons un article dĂ©diĂ© Ă  ce sujet 👇

La place des filles dans les filiĂšres scientifiques

Elle reprend finalement ses Ă©tudes des mathĂ©matiques en 1839, sous la tutelle d’Augustus de Morgan, un ami mathĂ©maticien qui lui a Ă©tĂ© recommandĂ© par Babbage !

Les inventions de Charles Babbage 🔬

La Machine à Différences

Avant l’électricitĂ© et qu’on soit tous habituĂ©s Ă  presser des boutons pour obtenir des rĂ©sultats, en astronomie et en navigation, il fallait faire les calculs Ă  la main, ce qui Ă©tait particuliĂšrement laborieux !

Oh non, il faut rĂ©flĂ©chir avec sa tĂȘte !

Pour se repĂ©rer en mer ou corriger un cap, il fallait se repĂ©rer Ă  l’aide de l’astronomie, mĂȘme si les opĂ©rations se rĂ©sumaient Ă  des additions et des soustractions, ça demandait des quantitĂ©s de calculs
 astronomiques ! Pour se simplifier la tĂąche, les navigateurs utilisaient  des tables de logarithmes pour obtenir plus rapidement les informations sur la position des astres qu’ils observaient.

Babbage avait pour ambition d’éradiquer l’erreur humaine ! Son objectif Ă©tait de remplacer les tables logarithmiques par une machine beaucoup plus prĂ©cise capable d’exĂ©cuter des calculs arithmĂ©tiques. Selon lui, les tables de logarithmes comportaient beaucoup trop d’erreurs et elles en causaient beaucoup !

En mĂȘme temps passer sa journĂ©e Ă  lire des lignes et des colonnes de chiffres interminables ça fatigue ! On aurait pu se dire que faire des relectures rĂ©soudrait le problĂšme, mais elles Ă©taient soumises aux mĂȘmes risques d’erreur. 🙄

La Machine à différence au Science museum de Londres

Table de logarithmes, dĂ©but du XIXĂšme siĂšcle | École polytechnique fĂ©dĂ©rale de Zurich

👉 UnitĂ© centrale de calcul, mĂ©moire, lecteur de cartes, imprimantes, etc. En bref, Babbage venait d’inventer le concept d’ordinateur. D’oĂč son surnom de « pĂšre des ordinateurs » !

À lire aussi

Si l’informatique te passionne voici un article qui pourraient t’intĂ©resser 👇

S’orienter vers une Ă©cole d’ingĂ©nieurs en informatique

À la suite de cette rencontre, Lovelace et Babbage ont nouĂ© une forte amitiĂ©. Ils correspondaient rĂ©guliĂšrement et Ada Lovelace lui rendait rĂ©guliĂšrement visite pour constater les avancĂ©es de ses travaux. C’est lĂ  que Babbage lui confia que ce n’était qu’un prototype et qu’il travaillait sur une deuxiĂšme machine beaucoup plus ambitieuse !

La machine Analytique đŸ§

Charles Babbage avait eu l’idĂ©e de cette nouvelle machine en observant un mĂ©tier Ă  tisser conçu par Jacquard en 1803. Le mĂ©tier Ă  tisser fonctionnait avec un systĂšme de cartes perforĂ©es qui permettait de guider des crochets pour tisser des motifs complexes Ă  la chaĂźne.

Comment ça marche ? 💡

Pour expliquer simplement son fonctionnement : une carte perforée est poussée contre une série de tiges qui sont reliées à des crochets. Si une tige passe dans un trou de la carte, le crochet ne bouge pas, sinon la carte pousse la tige ce qui met le crochet en mouvement ! Le mouvement du crochet fait ensuite tourner des engrenages numérotés qui traitent des opérations !

En 1842, le physicien Charles Wheatstone propose à Lovelace de traduire un article en français décrivant la machine de Babbage.

L’article est Ă©crit par Luigi Federico Menabrea, un mathĂ©maticien et ancien ministre italien ! Il est publiĂ© dans le journal acadĂ©mique « BibliothĂšque Universelle de GenĂšve », sous le titre « Notions sur la machine analytique de Babbage », c’est en quelque sorte le premier article d’informatique !

AprĂšs avoir lu son article en français, Menabrea constate que la traductrice, s’est permis d’ajouter des notes supplĂ©mentaires trĂšs dĂ©taillĂ©es pour dĂ©crire les travaux de Babbage. Dans une lettre Ă  son Ă©diteur, Menabrea Ă©crivait Ă  propos d’elle : 

Les notes qui accompagnaient la traduction de mon petit mĂ©moire Ă©taient extrĂȘmement remarquables et annonçaient dans leur auteur, une sagacitĂ© peu ordinaire.

Luigi Federico Menabrea

Mathématicien & ancien premier ministre Italien

Charles Babbage a été trÚs impressionné par les notes de Lovelace et il la poussa à approfondir ses notes. Elle y détaille précisément le fonctionnement de la machine, le systÚme de cartes perforées, les emplacements et les fonctions des rouages, etc.

Selon Ada, la machine pourrait reproduire tout ce que fait un humain, Ă  savoir de la musique, de la poĂ©sie, ou de l’art pictural Ă  condition qu’on lui fournisse le bon programme pour y arriver ! En comparant la machine avec le mĂ©tier Ă  tisser elle Ă©crit :

Nous pouvons dire avec la plus grande justesse que la Machine Analytique tisse des motifs algébriques comme le métier de Jacquard tisse des fleurs et des feuilles.

A. Lovelace

Notes Additionnelles Ă  la Description de la Machine Analytique, 1842

Dans ses notes, Ada Lovelace n’oublie pas d’inclure le tout premier algorithme Ă©crit, prĂ©vu pour ĂȘtre exĂ©cutĂ© par une machine, ce qu’on appelle communĂ©ment aujourd’hui : un programme informatique ! 

Le manuscrit du premier programme rédigé par Ada Lovelace | image wikipédia

Un métier à tisser Jacquard | Maquette du CNAM à Paris

PremiĂšre maquette de la machine Analytique au Science museum de Londres

Le savais-tu ? 💡

En juillet 2018, lors de ventes aux enchĂšres qui se sont tenues Ă  Londres, une copie du manuscrit de la traduction d’Ada Lovelace a Ă©tĂ© vendue pour 97.000 ÂŁ, soit l’équivalent d’un peu plus de 100.000 euros. On estime qu’il n’existe aujourd’hui plus que 6 copies de cet ouvrage.

Une rĂ©volution Ă©touffĂ©e dans l’Ɠuf 🌍

Pour comprendre l’envergure de cette innovation, il faudra attendre 1930 pour connaĂźtre d’autres avancĂ©es dans le domaine informatique, prĂšs de 100 ans plus tard ! Les progrĂšs auraient pu intervenir beaucoup plus tĂŽt, mais Lovelace et Babbage avaient  particuliĂšrement besoin d’argent, ce qui freinait leurs projets.

Le gouvernement britannique avait financĂ© le prototype de Babbage. Un groupe de recherche du London Science Museum a estimĂ© son coĂ»t Ă  un demi-million de dollars, soit l’équivalent de deux navires de guerre de la pĂ©riode victorienne ! Cette fois-ci, on leur a refusĂ© des fonds cruciaux pour dĂ©velopper la machine analytique, Charles Babbage n’en avait construit qu’un morceau tandis qu’elle devait atteindre une taille Ă©quivalente Ă  celle d’une locomotive Ă  vapeur.

Pour financer ses recherches et trouver des fonds, elle ira jusqu’à s’initier aux paris hippiques. Elle a eu l’idĂ©e de dĂ©velopper des algorithmes dans l’espoir de gagner, mais les maths ne lui ont pas fait de cadeau cette fois-ci et se retrouve rapidement criblĂ©e de dettes.

Une Punk chez les aristos ? 💡 

Les paris hippiques et ses problĂšmes de dettes s’ajoutent Ă  son mode de vie considĂ©rĂ© comme « dĂ©pravĂ© ». Elle jure, elle fume, elle est agressive, Ada trompe mĂȘme son mari ! Elle a trĂšs peu la cĂŽte dans les cercles de l’aristocratie britannique.

Hommages posthumes đŸȘŠ

Pour soigner ses problĂšmes de santĂ© rĂ©currents, elle utilise du Laudanum. C’est une sorte de prĂ©paration Ă  base d’opium qui la rend trĂšs vite ‘addict‘. En 1852, elle dĂ©cĂšde prĂ©maturĂ©ment Ă  36 ans Ă  cause d’un cancer de l’utĂ©rus.

Aujourd’hui, on se souvient d’Ada Lovelace comme d’une femme trop en avance sur son temps et qui a fini dĂ©vorĂ©e par son Ă©poque. Imagine un monde oĂč la machine aurait Ă©tĂ© financĂ©e et construite, un monde oĂč Ada ne serait pas dĂ©cĂ©dĂ©e si jeune et oĂč l’ordinateur aurait Ă©tĂ© inventĂ© 100 ans plus tĂŽt. Dingue non ?

Le savais-tu ? 💡

Dans la fiction, Ada Lovelace est l’un des principaux personnages du roman La Machine Ă  diffĂ©rences de Bruce Sterling et William Gibson. C’est une histoire qui dĂ©crit un univers alternatif dans lequel l’invention de Babbage aurait Ă©tĂ© produite de maniĂšre industrielle et oĂč l’Ăšre informatique aurait commencĂ© un siĂšcle plus tĂŽt. C’est un exemple trĂšs connu du mouvement Steampunk !

Longtemps oubliĂ©s, les travaux d’Ada Lovelace sont revenus sur le devant de la scĂšne lors de l’avĂšnement de l’ùre informatique. Entre 1977 et 1983, le dĂ©partement de la dĂ©fense amĂ©ricain Ă  dĂ©veloppĂ© un langage de programmation qui a Ă©tĂ© nommĂ© Ada en son hommage. On a Ă©galement donnĂ© son nom Ă  un des supercalculateur du CNRS ! De son cĂŽtĂ©, Microsoft avait fait imprimer un portrait d’Ada Lovelace sur les certificats d’authenticitĂ© de ses produits Windows. 

Qui est Ada Lovelace : les dates clĂ©s 💡

1815Naissance d’Ada
183217 ans, elle reçoit des cours de nombreux précepteurs
1833Rencontre avec Charles Babbages et découverte de sa Machine
1835Elle se marie avec William King
1836Naissance de son premier enfant Byron
1837Naissance de sa fille Annabella
1839Naissance de son deuxiĂšme fils Ralph Gordon et reprise de ses Ă©tudes
1842Elle rédige sa traduction et son manuscrit
1852Elle dĂ©cĂšde d’un cancer de l’utĂ©rus Ă  36 ans
5/5 - (3 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans Ă  partager ? Nous validons ton commentaire et te rĂ©pondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

DĂ©couvre nos ebooks

Avoir confiance en soi, rĂ©ussir le bac, trouver son stage, gagner en productivitĂ©… À chaque problĂšme son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-mĂȘme ! đŸ’Ș