Comment faire une bonne dissertation ? (toutes matières) ✍️

Marion Watier - Mis à jour le 17/09/2020

La dissertation, c’est vraiment l’exercice incontournable des études. C’est clair et net : dès qu’il y a des épreuves littéraires, il y a forcément matière à disserter. Par contre, rares sont les élèves qui ont une bonne méthode pour réussir, car, en effet, on ne sait pas toujours comment faire une bonne dissertation. Un petit guide des techniques imparables s’impose ! Bien évidemment, ces conseils te seront utiles dès le lycée et pour toutes les matières : philo, français, SES… Allez, on t’explique !

Les attentes sont différentes dans chaque matière

Les conseils que tu trouveras dans ce petit guide s’appliquent vraiment à toutes les matières, que ce soit les matières littéraires pures comme la philo, le français ou comme les sciences sociales (économie, la sociologie ou même l’histoire). Mais attention, il y a quand même des petites différences entre les attentes en dissertation dans chaque matière.

En littérature, ce qui va être vraiment important, c’est le paradoxe que tu vas réussir à faire émerger après ton analyse du sujet. Dans ces matières, on va te donner un sujet parfois complexe, qui te demanderont beaucoup de connaissances. Ton but sera alors de comprendre le sujet et de l’analyser pour pouvoir ensuite construire un plan afin de pouvoir ressortir ce que tu sais. 💭

À lire aussi

Le plan de dissertation ? Pfff, trop facile ! On en a même fait une vidéo. 📹

👉 Ce qui va être évalué dans ce type de dissertation là, c’est la phase d’analyse, de compréhension intrinsèque du sujet.

En revanche, dans les dissertations de sciences sociales, sciences humaines ou d’économie, le sujet est généralement un peu plus clair. On va te poser une question très concrète du type : « la fiscalité est elle optimale en économie ? »

👉 C’est une question qui appelle à un OUI ou un NON, dans le meilleur des mondes. Mais tu t’en doutes, la réponse attendue est bien plus complexe. Pour le coup, le gros du travail va se faire dans la réponse que tu vas donner et dans le plan que tu vas construire.

Le barème de notation 👩‍🏫

Parlons maintenant du barème. C’est important de se pencher dessus, car il te permet d’avoir une petite idée de ton niveau. C’est assez simple :

  • Si tu as une note qui est comprise entre 0 et 10, tu ne sais pas analyser et tu fais de la récitation de cours. Pas ouf. 
  • Si ta note est comprise entre 10 et 12, tu commences à avoir un plan et une problématique corrects.
  • À partir du moment où tu passes la barre des 12, en général, ça veut dire que tu as compris le sujet, que ta problématique est acceptable et que ton plan commence à tenir la route.
  • Enfin, pars du principe que tous les points que tu peux grapiller au delà de 14 ou 15 (en fonction de la matière et du professeur, bien sûr) sont des points bonus.

Ce sont des points que tu vas obtenir grâce à la finesse de tes analyses et de tes exemples, grâce aussi à la construction et la finesse de ton plan.

La méthode de dissertation : technique des blocs 🚇

Pourquoi utiliser des blocs ?

Bien évidemment, la base de toute dissertation reste ton cours. Tout ce que t’a donné ton professeur pendant l’année va constituer une base de connaissance absolument cruciale pour sa construction. 

En revanche, la majorité des cours que tu prends pendant l’année vont être plutôt narratifs. Ça veut dire que, bien souvent, ils sont construits sous la forme de longs chapitres, qui ne sont eux même pas toujours parfaitement structurés. C’est un rythme très régulier, avec des grandes parties et des sous parties qui se suivent de manière logique. Bref, on est bien loin de la structure dissertative ! 

👉 Ça va donc être à toi, pendant ton fichage, de restructurer ton cours pour le rendre plus facilement utilisable et sollicitable quand tu vas construire ton potentiel plan. 

Tu vas donc diviser ton cours en blocs. Du moins, c’est vraiment ce qu’on t’invite à faire si tu veux rapidement progresser en dissertation pour commencer.

Cette méthode demande certes un peu de réflexion, mais elle va considérablement te simplifier la vie pour tes dissert’. Pourquoi ? Au lieu de devoir constamment réinventer la roue face à un nouveau sujet, tu pourras juste piocher des petits blocs dans ton cours. Chacun d’entre eux constitue une petite brique, pour ensuite construire ton plan solide très rapidement.

Une métaphore bien Valoche Damidot bien Maçons du keur.

Comment qu’on fait ?

Bon, on ne va pas se mentir, même nous qui sommes les pros de la prise de note, il nous est parfois arrivé d’avoir de véritables torchons entre les mains. Au-delà de son aspect absolument dégueulasse, ton cours de base va surement ressembler à un gros pâté, avec lequel tu reprendrais bien un peu de pain. 🤪

👉 Première chose : pendant ta prise de notes, essaye de faire le plus aéré possible.

  • Divise ton cours en paragraphes, en sous paragraphes… Tu t’y retrouveras plus facilement !
  • Fais quelque chose d’aéré et d’agréable à lire pour t’inciter à vouloir le relire.
  • Si tu as des listes, fait des bullet-points (comme on est en train de la faire, t’as vu)

À lire aussi

Un peu perdu pour trouver ta technique de prise de note parfaite ? On te dit tout 👈

Ensuite, rajoute de la structure dès ta prise de notes. Dans l’idée dans ton cours, chaque idée importante doit avoir un titre. Si ton prof structure vraiment bien son cours en amont, c’est super… mais tout le monde n’a pas cette chance. Donc vu que, toi aussi, t’es un peu un clown et que la vie ne te sourit jamais, ça va être à toi d’ajouter cette structure au moment où tu vas reprendre ton cours et le ficher.

Pendant ton fichage, il va falloir que tu parachèves la division de ton cours en blocs prêts à l’emploi. L’idée est très simple, dans ton cours, un bloc, c’est une idée avec un titre et ensuite le texte qui lui correspond. En faisant ça, ton cours va devenir une succession de blocs : des petites briques que tu pourras ensuite prendre très rapidement pour remplir tes plans. Si les blocs s’enchaînent de manière logique, Eurêka, t’es sur la bonne voie ! 🤟

👉 En faisant ça, tu vas gagner un temps précieux de conception face à tes sujets. Et tout ça grâce à qui ? À bibi.

Petit conseil au passage 👇

En même temps que tu fais ces blocs et que tu fiches ton cours, prends le temps de faire des petites recherches complémentaires s’il y a des notions que tu ne connais pas. Enrichis ton cours, ce sera toujours bienvenu. Ça te permettra notamment d’ajouter des suppléments d’âme dans ton travail, et d’aller toujours plus loin. 🤙

Comment faire une bonne dissertation en épreuve ? 🔥

Ensuite, c’est bon. T’as bossé ton cours. Maintenant, tu mets en épreuve face à ta copie. La première chose à faire devant n’importe quel type de dissertation, c’est d‘analyser parfaitement les termes de ton sujet. Pour ça, définis tous les termes 1 à 1.

À lire aussi

Consulte nos méthodologies de dissert selon les matières :

Il n’y a pas de secret, il faut connaître les définitions et les avoir bossées au préalable. Désolés de te faire descendre de ton petit nuage, mais tu dois travailler en amont pour réussir l’épreuve. 🙃

Cela étant dit, une fois que tu connais tes définitions et tes concepts et que tu maîtrises les concepts, associe-les, et définis-les. Profites-en pour définir la limite spatio-temporelle de ton sujet.

Dans le cas de la dissertation de philo ou de français, il va falloir que tu cherches le paradoxe et que tu trouves ce qui pose problème, tandis que dans le cas d’une citation d’histoire ou dans une dissertation d’économie, a priori, le problème est plus clairement exposé par le sujet.

Ensuite, pose-toi deux questions :

  • La première question à se poser, c’est pourquoi ce sujet?

👉 Autant de questions auxquelles il faut mieux que tu répondes dès le départ, avant même d’avoir commencé à réfléchir au plan.

Au delà de vouloir juste te ruiner ta journée et potentiellement ta scolarité, pourquoi est ce qu’un concepteur a choisi cette question et pas une autre ? Qu’est ce qui est testé ? Quel piège comporte-t-il ? Quels sont les chapitres que tu vas devoir solliciter ?

  • C’est bon, tu as analysé les termes du sujet. Et là se pose la question de trouver la problématique.

Et, en bonus, de trouver ton plan. En général, c’est un processus qui se fait en parallèle. Ta problématique va être le paradoxe, c’est-à-dire ce qui pose problème. Si c’est clairement exprimé, tu peux réutiliser le sujet et le paraphraser, ça marche pas mal dans les matières comme l’éco ou l’histoire.😉

Évidemment, évite de réutiliser le sujet tel quel dans ta copie… parce que ça fait un peu foutage de gueule pour certains correcteurs. La paraphrase doit rester smart, et déguisée. 🥸

Dans les matières ou t’as un paradoxe (comme le français), en revanche, là, ça va être à toi de l’extraire pour faire un bon plan. Globalement, c’est un échange. Ton plan alimente ton paradoxe, ton paradoxe alimente ton plan. Et surtout, ne néglige pas le plan, car il constitue vraiment la colonne vertébrale de ta dissertation ! Tout se casse la gueule s’il n’est pas logique.

Tu peux tenter avec un premier jet de problématique, puis une ébauche de plan viendra assez naturellement. Sinon, tu peux faire l’inverse, en commençant par poser les bases de ton plan pour ensuite définir la problématique. Ça t’évitera un hors-sujet.

plan de dissertation

Comment faire un bon plan de dissertation ? C’est simple. Suis le guide. 🔥

Les conditions pour une dissertation réussie 👇

Le nombre de parties

On rentre maintenant dans le dur de la dissertation, et c’est là que ça devient passionnant. S’il y a bien une chose que tu dois retenir, c’est qu’une dissertation, c’est simplement une démonstration. À partir de là, dans ton plan, ta partie 1 implique ta partie 2, qui implique elle-même ta partie 3. Évidemment, ça vaut aussi pour tes sous parties. Ton grand A implique ton grand B qui lui-même implique ton grand C…

👉Une bonne structure va faciliter la vie de ton correcteur, puisqu’il sera plus facile de te suivre. Bref, une suite logique, et un fil conducteur cohérent, c’est ça qu’on veut !

Combien de parties je fais ? 💡

En général en France, on préfère les plans en trois parties sous le format thèse, antithèse, synthèse. C’est ce qui est généralement attendu. Mais dans les instituts d’études politiques ou en droit, par exemple, on va préférer le plan à deux parties. À toi d’utiliser le plan qui va être attendu par tes correcteurs.

Une fois que tu as le titre de tes parties, munis-toi de 3 feuilles de brouillon séparées. Mets le titre en haut, et remplis les ensuite avec tes différents blocs. Eh oui, c’est là que tu peux utiliser ces fameuses briques dont on te parlait plus haut.

Objectif cohérence

Considérons maintenant que tu as ton plan et qu’il est bien rempli. Pour un sujet aussi important que la dissertation, le calme et l’harmonie sont de mise. Une dissertation bien faite, c’est harmonieux, ça glisse tout seul comme un verre d’eau après une grosse sieste.

Lorsque les arguments s’enchaînent, que c’est fluide, qu’on comprend intuitivement où va l’auteur, c’est déjà un très bon début. Il ne te reste plus qu’à éviter le hors sujet et bien t’exprimer, et tu peux clairement avoir une note très correcte.

Une conclusion du tonnerre 🧐

Une fois que tu as écrit le développement de toute ta copie, il reste encore la dernière et ultime étape : ta conclusion.

Même si on te recommande d’écrire un maximum de choses au brouillon, ça n’inclut pas la conclusion. Pourquoi ? Parce que ça te fera perdre du temps. Si en cours de route, tu changes un peu l’orientation de ta copie, tu aurais écrit ta conclusion au préalable pour rien. Mieux vaut garder 10 minutes à la fin pour faire quelque chose de simple et efficace, et tu seras très inspiré après 4h de dissert !

La conclusion, à quoi ça sert ? En quelques mots, elle permet de résumer les grandes idées de ta copie. Ne paraphrase surtout pas ton plan. 👇

  • Commence ta conclusion par « ainsi »,
  • Puis, la petite virgule
  • Réponds ensuite clairement au sujet en reprenant les éléments clés de ton argumentation
  • et éventuellement si tu as une idée d’ouverture, elle est toujours la bienvenue !

T’entraîner régulièrement à l’exercice dissertatif 🏃‍♀️

Maintenant, tu vois un peu mieux comment faire une bonne dissertation. Il reste une dernière question que tu pourrais te poser : comment est-ce qu’on fait pour s’améliorer dans tout ça ? Eh bien, c’est pas sorcier. Il faut t’entraîner.

👉 Dans les matières à dissertation, après avoir fiché ton cours et y avoir inséré des blocs, le mieux reste de t’entraîner en faisant des plans détaillés, ainsi qu’une introduction.

Un coup d’pouce ?

Dans l’idéal, tu peux les demander à ton prof de te les corriger. Et s’il n’a pas le temps ou que tu veux vraiment des retours plus denses et plus complets, dans ces cas-là, tu pourras toujours te tourner vers nos Sherpas. On va avoir plein de profs intégrés dans les meilleures universités et grandes écoles qui gèrent à mort la dissertation dans laquelle toi, tu galères. Prendre des cours à leurs côtés va être la meilleure solution pour te faire progresser rapidement ! 🙏

Tu es désormais le pro de la dissert ☀️

Tu veux un secret ? Ta copie ne sera que très rarement lue intégralement. Et oui, souvent, les correcteurs ont un gros (gros) paquet de copies. Ils ont envie de finir le plus vite possible et de partir boire des Margaritas ou amener leur fiston au foot.

Donc logiquement, ils prendront 2-3 minutes pour lire ton intro. Ensuite, tes transitions. Un petit coup d’oeil partie 1, puis un léger regard sur la 2, et on survole la 3. Vient ensuite la conclusion, qui permet déjà de voir si le tout est cohérent. Et c’est seulement après, lorsqu’il a déterminé que ta copie est de qualité et vaut le coup qu’il ira la lire davantage. 🤓

Et là, seulement, il se plongera à l’intérieur pour la départager des autres copies qui ont fait aussi bien ou mieux que toi…

Mais toi, tu bois la concu ! Allez, à plus tard le Boss 🤝

5/5 - (7 votes)

Laisse-nous un commentaire !

Des questions ? Des bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures ! 🎉

Ebooks

Découvre nos Ebooks

Avoir confiance en soi, réussir le bac, trouver son stage, gagner en productivité… À chaque problème son guide pour progresser et devenir la meilleure version de toi-même ! 💪